Avis

[Mavilyly] La vie est belle de Roberto Bengnigni

LA vie est belle
Editeur: Folio
Nombre de pages: 254 pages
Prix: 6.9 euros
Année de parution: 1997

Résumé:

Et, direz-vous, pourquoi faire rire d’une chose aussi tragique, de la plus grande horreur du siècle ? Mais parce que c’est une histoire dédramatisée, un film dédramatisé. Parce que la vie est belle, et que le germe de l’espoir se niche jusque dans l’horreur ; il y a quelque chose qui résiste à tout, à quelque destruction que ce soit. Le rire nous sauve ; voir l’autre côté des choses, le côté surréel, amusant, ou parvenir à l’imaginer, nous empêche de nous briser, d’être emportés comme des fétus, nous aide à résister pour réussir à passer la nuit, même lorsqu’elle paraît longue. Et l’on peut, après tout, faire rire sans blesser personne : il existe toute une tradition d’humour juif particulièrement téméraire à cet égard.

 

Mon avis:

Je vais être assez concise sur cet avis. C’est il me semble la première fois que je lis un livre qui est le scénario d’un film. La vie est belle est sûrement un des films que j’ai le plus vu dans ma vie mais qui me bouleverse à chaque fois et je voulais voir s’il en serait de même avec le livre.

Et oui, la aussi j’ai pleuré mais je me remettais le film en tête en temps aussi donc il était tout ce qu’il y a de plus réel. C’est une oeuvre qui est vraiment sublime, dure, horrible mais tellement belle dans cet amour d’un père pour son fils. On n’en voit très peu mais on devine tout.

Si vous ne connaissez pas ce film, je vous le conseille fortement surtout si vous aimez tout ce qui touche à al seconde guerre mondiale et au histoire des camps…

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Publicités
Avis

[Mavilyly] Le Petit Prince d’Antoine de Saint-Exupéry

LE Petit Prince

Résumé:

J’ai ainsi vécu seul, sans personne avec qui parler véritablement, jusqu’à une panne dans le désert du Sahara, il y a six ans. Quelque chose s’était cassé dans mon moteur. Et comme je n’avais avec moi ni mécanicien, ni passagers, je me préparai à essayer de réussir, tout seul, une réparation difficile. C’était pour moi une question de vie ou de mort. J’avais à peine de l’eau à boire pour huit jours. Le premier soir je me suis donc endormi sur le sable à mille milles de toute terre habitée. J’étais bien plus isolé qu’un naufragé sur un radeau au milieu de l’océan. Alors vous imaginez ma surprise, au lever du jour, quand une drôle de petite voix m’a réveillé. Elle disait : …  » S’il vous plaît… dessine-moi un mouton !  »
– Hein!
– Dessine-moi un mouton…
J’ai sauté sur mes pieds comme si j’avais été frappé par la foudre. J’ai bien frotté mes yeux. J’ai bien regardé. Et j’ai vu un petit bonhomme tout à fait extraordinaire qui me considérait gravement.

 

Mon avis:

Et oui, je n’avais jamais lu Le Petit Prince, ni vu de films, dessins animés ni quoi que ce soit se rapportant à ce roman. Je remercie donc Patratas qui m’a permis de le sortir lors du challenge Lis ou je te punis. Je ne sais pas si je vous en ai déjà parlé ici mais en gros on lit des livres qui nous rapportent des points en fonction de plusieurs catégories et à la fin de la session, seuls les 3 premiers n’ont pas de lectures gages. Pour les 2 premières sessions, j’ai été 5ème il me semble et donc pour celle-ci Patratas a choisi dans ma PAL ce grand classique! Je vous mets le lien du challenge s’il vous intéresse (ici).

J’ai lu ce tout petit roman en une journée en prenant mon temps et en le dégustant. Je ne suis pas très philosophe donc je n’ai pas cherché à tout comprendre mais je me suis laissée bercer par les mots et l’histoire qu’Antoine de Saint-Exupéry nous offre.

C’est un très joli conte comme je m’en doutais et j’avoue que la version que j’ai ne peut pas laisser insensible. C’est l’édition collector pour les 70 ans donc le coffret est déjà super joli et l’intérieur du livre est tout plein d’illustrations des dessins de l’auteur lui-même. C’est peut-être le cas à chaque fois, je ne sais pas mais en tout cas ça a rajouté un gros plus à ma lecture.

Bien sur je garde ce magnifique livre dans ma bibliothèque parce que je ne dis pas que je ne le relirais jamais et surtout je veux le lire à ma fille et qu’elle le lise elle aussi…

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume