Avis, Jaze bouquine

Jaze bouquine

Salut, salut. Je vous ai zappé samedi dernier mais franchement le rythme de ce début septembre est juste fou. Les semaines au boulot sont dingues et les week-end on enchaîne les sorties. A peine le temps de souffler. Heureusement, après dimanche, tout devrait revenir à la normal. Je ne pensais pas pouvoir vous faire cet article donc je suis contente…

 

Un petit livre bien spécifique cette semaine. Je l’ai acheté chez France Loisirs et en ce moment Jaze en est fan…

20190920_202558

Un bisou et au lit est très interactif et met l’enfant en tant qu’acteur et non seulement lecteur… Je vous mets la 4ème de couverture qui explique bien je trouve!

20190920_202756.jpg

Jaze adore mettre en place les accessoires des animaux et surtout leur faire un bisou avant de les mettre au lit.

20190920_202855.jpg

Je trouve les illustrations toutes douces et le concept me plaît aussi surtout avec une enfant telle que Jaze qui a eu beaucoup de soucis de sommeil. Cela lui permet d’appréhender le coucher et l’endormissement d’une autre manière.

Le seul point négatif, c’est que les accessoires et personnages sont finalement fins et donc fragiles. Rosette, le cochon a déjà été décapitée mais réparée ^^.

 

anigif_sub-buzz-26044-1505848839-15

 

 

Publicités
Avis

[Mavilyly] Le mystère de la dame en noir d’Irène Adler

Le mystère de la dame en noir

Editeur: France Loisirs:

Nombre de pages: 265 pages

Prix: 9.99 euros

Année de parution: 2017

 

Résumé:

Été 1870, Sherlock Holmes, Arsène Lupin et Irene Adler font connaissance à Saint-Malo. Les trois amis espèrent profiter de leurs vacances en bord de mer, mais le destin leur a réservé une surprise. Un corps s’est échoué sur une plage voisine et les trois camarades se retrouvent au beau milieu d’une enquête criminelle. Un collier de diamants a disparu, le mort semble avoir deux identités et une silhouette fantomatique apparaît la nuit sur les toits de la ville. Trois détectives ne seront pas de trop pour résoudre l’énigme de Saint-Malo ! À partir de 10 ans Personnage de la nouvelle « Un scandale en Bohême », Irene Adler est une aventurière américaine. Dans cette collection, elle raconte ses souvenirs d’enfance avec Sherlock Holmes et Arsène Lupin.

Mon avis:

J’ai découvert ce roman et cette saga grâce à Stephanie de la chaîne Pikiti bouqine qui en a longtemps parlé. J’ai hésité longtemps avant de l’acheter car cela me faisait commencer encore une nouvelle saga chez France Loisirs alors que j’en ai déjà pas mal mais bon l’envie a été plus forte et j’ai arrêté de réfléchir ^^.

Je l’ai finalement sorti pour le challenge Be my bookfriend et j’en suis ravie. J’ai passé un très bon moment avec cette lecture. Bon après, on est pas sur un truc de fifou et je n’en garderais pas un souvenir énorme dans les années à venir mais j’ai passé un bon moment de lecture, j’ai envie de le faire découvrir )à mes nièces et à ma fille plus tard donc c’est le principal.

En gros, rien ne m’a vraiment dérangé dans cette histoire. L’enquête menée par les trois jeunes, Sherlock, Irène et Lupin (que j’ai tout simplement adoré) est facile, ils la résolvent peut-être un chouillat facilement mais on n’oublie pas que ce roman est destiné aux enfants à partir de 10 ans donc… Malgré tout, l’auteur ne prend pas son lectorat pour un idiot et se permet des petites difficultés, il y a des morts, il y a un tout petit peu de violence mais tout cela d’une façon très bien maîtrisée.

Je continuerais avec grand plaisir cette saga et comme je le disais plus haut je vais faire en sorte que les enfants qui m’entourent la découvre aussi… Le seul petit bémol, c’est que j’aurais aimé un peu plus de détail sur les personnages mais je me dis que c’est avec les autres tomes qu’on apprendra à les connaître au fur et à mesure…

Avis

[Mavilyly] Pari entre amis de Pauline Libersart

Pari entre amis
Editeur: France Loisirs
Nombre de pages: 348 pages
Prix: 17.99 euros (coffret des 3 tomes)
Année de parution: 2016

 

Résumé:

Après avoir rompu ses fiançailles, Ashley se refugie chez ses parents où elle renoue le contact avec ses amis de lycée. C’est ainsi qu’elle retrouve celui qui avait été son meilleur ami : Joshua Forester. De l’adolescent petit, boutonneux et timide, elle ne reconnaît plus rien. Il est devenu un homme diablement sexy et entreprenant. Désespérée, humiliée par la trahison de son fiancé, elle se confie à lui. Plus que la tromperie, ce sont les paroles assassines de son ex qui l’ont meurtrie : « Tu es un glaçon. Tu es frigide. » Bien décidé à lui démontrer le contraire, Joshua lui propose un pari : lui prouver qu’elle peut prendre du plaisir avec un homme contre un dîner romantique. Commence entre eux une liaison secrète et passionnée : amis le jour, amants la nuit. Mais cette relation charnelle ne risque-t-elle pas de tout gâcher de leur amitié renaissante ?

 

Mon avis:

Petite anecdote sur cette lecture, je l’ai choisi sur un coup de tête. Après avoir fait mon ménage, je me retrouve coincée dans ma chambre en attendant que mon sol sèche sans livre… Il me fallait un roman à la couverture unie pour le challenge Snakes and Ladders sur Livraddict donc me voila à piocher une lecture dans ma PAL qui convient pour cette consigne. Et quel plaisir.

Ce premier tome n’est pas un roman que l’on peut encenser car il n’est pas extraordinaire, c’est une romance tout ce qu’il y a de plus classique et prévisible mais voila j’ai ADORÉ. Peut-être juste parce que c’était le bon moment ou alors juste parce que c’est Pauline Libersart qu’il l’a écrit, yo no sé…

Le seul point négatif que j’ai relevé dans ma lecture, je l’ai déjà évoqué c’est que cette histoire est prévisible et reprend vraiment tous les critères de la romance dont ceux qui nous font lever légèrement les yeux au ciel mais vu le plaisir que j’ai pris à tourner les pages, je passais complètement dessus.

Oui oui, l’auteur va vite en besogne, c’est facile, mais on s’en fout en tous les cas moi je m’en foutais. Ses personnages, les principaux comme les secondaires d’ailleurs, sont attachant, tout plein d’humour et surtout gardent leur côté mystérieux qui nous donne envie de creuser un peu plus en eux (bon ok à la fin on en connaît beaucoup ^^). J’avais l’impression de faire partie de leur bande de potes et j’ai adoré ça!

J’ai trouvé la romance (je pourrais dire les romances d’ailleurs) si douce et en même temps si bestiale sans tomber dans le bisounours ou le vulgaire. Je préviens qu’il y a des scènes de sexe dans ce roman mais pour moi l’auteur n’en fait pas trop. Elle emploie des mots qui moi ne me plaise pas et malheureusement qui reviennent souvent à présent dans les romans mais ici, je trouve que « sa raison » apporte quelque chose en plus.

Je suis extrêmement curieuse de lire la suite car lorsque j’ai terminé ce premier tome, je me suis dit qu’il pourrait se suffire à lui même mais je ne suis pas mécontente de continuer à suivre Josh et Ashley. Je ne pense pas faire traîner cette saga, j’ai envie de retrouver ce plaisir de lecture.

 

Avis

[Mavilyly] L’empire d’Atlantia de Lisa Fiedler

L'empire d'Atlantia
Editeur: France Loisirs
Nombre de pages: 394 pages
Prix: 8.40 euros (occasion)
Année de parution: 2016

Résumé:

On peut être petit et avoir le coeur grand.
Dans la mystérieuse cité d’Atlantia, Hopper se retrouve plongé au milieu d’une dangereuse guerre des territoires entre chats et rats. Pour rétablir la paix, la souris devra faire preuve d’un grand courage et accepter le secret qui entoure sa naissance.

 

Mon avis:

J’ai acheté cet ouvrage lors d’une opération 1 livre acheté = 1 livre offert chez France Loisirs. Je me disais qu’il serait parfait pour être envoyé à ma nièce un de ces mois à venir mais comme pour tous les livres que je lui envoie, surtout quand je ne connais pas l’univers et l’auteur, je lis les livres avant pour être sûre que c’est adapté pour elle.

Pour ce premier tome, je ne peux que vous encourager à y aller. J’ai passé un très bon moment avec cette lecture et bien que la naïveté des personnages m’a fait levé les yeux au ciel à plusieurs reprises, ce n’est pas quelque chose qui gênera votre lecture.

L’auteur met en place l’intrigue, qui est très efficace sans pour autant oublier l’action et le dynamisme qui rend la lecture palpitante. Les personnages et la problématique sont installés simplement sans perdre de temps et sans perdre le lecteur en même temps.

Malgré une petite difficulté à me représenter les lieux de l’intrigue (les égouts) et cela malgré la carte fournie, je suis enthousiaste à lire la suite et surtout à mettre ce roman entre les mains de ma nièce.

Avis

[Mavilyly] Morning star de Pierce Brown

Morning star
Editeur: France Loisirs
Nombre de pages: 544 pages
Prix: 15,90 euros
Année de parution: 2017

 

Résumé:

« JE SUIS LE FAUCHEUR.
JE CONNAIS LA DOULEUR. JE CONNAIS LES TÉNÈBRES.
CE N’EST QUE LE DÉBUT. »

Darrow aurait voulu vivre en paix. Ses ennemis l’ont jeté dans la guerre. Darrow s’est élevé parmi les puissants qui dirigent la Société pour mieux préparer sa révolution.
À présent, la fin du règne tyrannique des Ors a enfin sonné.
Malgré les doutes qui l’assaillent, malgré les anciens amis qu’il va devoir affronter aux quatre coins du Système solaire, Darrow est plus que jamais déterminé à briser les chaînes…

 

Mon avis sur le tome 1, tome 2

Mon avis:

Je suis toujours partagée lorsque je viens faire une chronique sur les tomes de cette saga. C’est à chaque fois pareil, peu importe le tome. Je passe un excellent moment, lorsque je termine le livre, je suis heureuse et je me rends compte que l’histoire m’a plu, que l’imagination de l’auteur m’a emporté, que j’adore vraiment les personnages mais pourtant pendant la lecture c’set pas aussi simple.

Je trouve ces lectures un peu trop longues. C’est assez contradictoire parce qu’il y a énormément d’actions et de rebondissements, il est facile de dire que l’on ne s’ennuie pas et pourtant… A plusieurs reprises, je me vois décrocher du récit et devoir rattraper le train avec plus ou moins de difficultés. Quant aux personnages, je les aime comme je le disais beaucoup mais ils sont très nombreux et comme pour l’histoire par moment je décroche et je dois faire un effort supplémentaire pour me souvenir qui est qui surtout que chacun a un prénom et un nom mais ils ont tous aussi des surnoms alors…

Je n’ai aucune envie d’arrêter cette saga et je prendrais la suite chez France Loisirs dès que je le pourrais et dès qu’elle sortira mais pour autant je sais que je ne les relirais pas donc je les donne à ma bibliothèque municipale qui a besoin d’étoffer son rayon SFFF. Bref, je vous la conseille mais attention si comme moi vous n’êtes pas des spécialistes de ce genre SF.

 

Avis

[Mavilyly] Le pianiste de Wladyslaw Szpilman

Le pianiste
Editeur: France Loisirs
Nombre de pages: 265 pages
Prix: 18,5 euros
Année de parution: 2001

 

Résumé:

Septembre 1939. L’invasion de la Pologne, décrétée par Hitler, vient déclencher la Seconde Guerre mondiale. Varsovie est écrasée sous les bombes ; à la radio résonnent les derniers accords d’un nocturne de Chopin. Le pianiste Wladyslaw Szpilman est contraint de rejoindre le ghetto nazi recréé au coeur de la ville. Là, il va subir l’horreur au quotidien, avec la menace permanente de la déportation. Miraculeusement rescapé de l’enfer, grâce à un officier allemand mélomane, le pianiste témoigne au lendemain de la victoire alliée…

 

Mon avis:

Il me semble avoir récupérer ce livre chez mon oncle grand lecteur lui aussi. Ensuite, je l’ai sorti de ma Pal pour le challenge Le Scrabble Littéraire que je fais sur Livraddict (en ce moment les challenges ça y va mais ils sont sans prises de tête donc ça me va ^^). Je partais dans cette lecture sans appréhension, ni attente particulière juste envie de découvrir encore un peu plus l’Histoire de cette Seconde Guerre Mondiale. Car oui bien sûr j’avais déjà entendu parler du ghetto de Varsovie mais il me semble pas l’avoir approfondi à l’école donc mes connaissances étaient vraiment minimes…

Forcément, j’ai appris plein de choses et j’ai surtout aussi été attristée parce que ces juifs polonais ont vécu eux aussi lors de cette guerre et ce génocide. Malheureusement à force d’en lire et de se renseigner, on se blinde un peu et on est moins touché par es récits. Ce n’est pas pour autant que ce texte est mauvais au contraire. Je pense que j’ai moins ressenti les choses aussi car l’auteur met beaucoup de distance et de détachement lorsque il écrit son histoire. Au début cela m’a fait bizarre puis finalement, je me suis dit que c’était intéressant aussi de vivre les faits sans trop d’émotions et de sentiments qui s’y mêlent… Et puis à la toute fin du texte, le fils de l’auteur qui est à l’initiative de cette réédition explique que Wladyslaw Szpilman a écrit ce récit dès la fin de son calvaire donc encore un peu sous le choc et sans prise de recul, ce qui explique sûrement ce détachement.

Pour autant la lecture de ce roman est très fluide, simple et très intéressante. Le pianiste est une histoire connue et reconnue, elle a même été produite en film donc je suis contente de l’avoir découverte et aimée.

 

Avis

[Mavilyly] Le tatoueur d’Auschwitz d’Heather Morris

Le tatoueur d'Auschwitz
Editeur: France Loisirs
Nombre de pages: 288 pages
Prix: 14.50 euros
Année de parution: 2019

Résumé:

L’histoire vraie de Lale Solokov, Juif chargé de tatouer les femmes arrivant à Auschwitz. C’est ainsi qu’il rencontre Gita et en tombe amoureux. Ensemble, ils partagent des moments volés au coeur de l’horreur, sans jamais perdre l’espoir d’être réunis à leur sortie du camp.

Mon avis:

Un livre sorti de la pal quasiment aussitôt après l’avoir acheté grâce à StorieBooks qui m’a proposé une LC dessus.

Je suis vraiment contente de m’être laissée tenter par ce roman car c’est un très très bon roman pour moi. On est face à un témoignage retranscris par un journaliste. Mais Heather Morris a réussi à me faire oublier que ce n’était pas Lale qui écrivait directement.

Lale et Gina se rencontre et ont un coup de foudre. Rien de bien surprenant pour une histoire d’amour sauf que le contexte ne le permet pas vraiment. En effet, ils sont tous les deux retenus dans le camps d’Auschwitz donc question intimité et romantisme, on est pas au top. Mais encore une fois, l’auteur arrive avec beaucoup de pudeur à nous transmettre cette amour dans ce milieu si cruel.

C’est un roman touchant, rempli d’espoir mais qui n’aspire pas à faire pleurer le lecteur. J’ai eu les larmes aux yeux forcément parce que je suis comme ça mais on sent bien que ce n’est pas la volonté des narrateurs.

Je suis peut-être naïve mais grâce à ce roman, j’ai appris que les juifs dans les camps pouvaient « collaborer » avec leurs gardiens. Je mets collaborer entre guillemet car on ne leur laissait pas vraiment le choix non plus. Mais malgré tout, certains que Lale travaillait en direct avec les matons et du coup avait des avantages et une voix plus forte que les autres. C’était intéressant de voir de quelle façon, il s’en servait, pour lui ou pour les autres. Je ne pensais pas que des déportés arrivaient ainsi à se démarquer et pouvaient grâce à ds actes ou des demandes particulières rendre la vie de tous les jours un tout petit peu plus facile.

Mon seul petit bémol sur ce roman, c’est la fin. J’ai aimé que l’auteur nous parle de la vie après Auschwitz mais j’aurais aimé que cela aille moins vite et qu’on y passe plus de temps. Mais bon je comprends que ce n’est pas forcément le sujet du récit.

Bref une très bonne lecture que je conseille, particulièrement aux férus d’Histoire.

 

 

Vous verrez un petit changement sur nos articles avis de livres. Avec Storiebooks nous avons décidé (suite à l’article de Valou Un temps pour elle) de ne plus noter les romans. On y mettra seulement la mention coup de coeur si c’est le cas mais vous ne verrez plus nos petites plumes à la fin des articles.