Avis

[Mavilyly] Nous étions les hommes de Gilles Legardinier

Nous étions les hommes

Résumé:

C’est l’une des plus fascinantes énigmes qui soit. Sur notre planète, il existe plus de 1800 espèces de bambous. Chaque fois que l’une d’elles fleurit, tous ses spécimens, où qu’ils se trouvent sur Terre, le font exactement au même moment. Ensuite, l’espèce meurt. Personne ne sait expliquer ce chant du cygne, ni l’empêcher. Aujourd’hui, l’homme va peut-être connaître le même sort. Arrivé lui aussi à son apogée, il risque de disparaître… Dans le plus grand hôpital d’Edimbourg, le docteur Scott Kinross travaille sur la maladie d’Alzheimer. Associé à une jeune généticienne, Jenni Cooper, il a découvert une clé de cette maladie qui progresse de plus en plus vite, frappant des sujets toujours plus nombreux, toujours plus jeunes. Leurs conclusions sont aussi perturbantes qu’effrayantes. Si ce fléau l’emporte, tout ce qui fait de nous des êtres humains disparaîtra. Nous redeviendrons des animaux. C’est le début d’une guerre silencieuse dont Kinross et Cooper ne sont pas les seuls à entrevoir les enjeux. Partout sur la Terre, face à ceux qui veulent contrôler le monde et les vies, l’ultime course contre la montre a commencé…

Mon avis:

Gilles Legardinier est plus connu au jour d’aujourd’hui grâce à ces romans humoristiques-contemporains mais c’est par les policiers-thriller qu’il a commencé sa carrière de romancier. J’ai déjà lu trois de ces livres que j’ai beaucoup aimé mais je voulais le découvrir dans un autre genre et j’ai donc emprunté ce thriller à ma bibliothèque!

Je trouve que l’on reconnaît bien la plume de Gilles qui est simple, et douce à lire. Je ne vais pas dire qu’il a été très simple à lire à cause de plusieurs points mais j’ai tout de même apprécié faire défiler les pages. Je disais qu’il avait été compliqué à lire pour différents points, il faut que je développe. On est, dans ce roman, dans un contexte médical et donc scientifique. Y sont employés des mots assez compliqués et des termes très spécifiques, par moment, on se sent un peu submergé. J’ai fini par ne plus m’arrêter sur ces passages.

Ensuite, il faut savoir que l’on suit trois groupes, si on peut appelé ça comme ça, et ces trois groupes prennent la parole en fonction des chapitres. En soit rien de bien compliqué mais le seul hic c’est qu’à part Jenni et Scott, on connaît très peu de choses sur les protagonistes. L’auteur nous donne leur nom, pour certains leur fonction mais on ne sait pas qui ils sont par rapport au récit. C’est assez perturbant et par moment j’avais du mal à me rappeler qui ils étaient et ce qu’ils faisaient…

En écrivant mon avis, je me rend compte que ce sont les points négatifs qui ressortent le plus et pourtant, je n’ai pas eu l’impression de passer un mauvais moment. Je ne sais pas si je réessayerais Gilles Legardinier mais je peux quand même vous conseiller d’essayer parce que ça reste une plume intéressante et agréable à lire…

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Publicités
Avis

[Mavilyly] Demain j’arrête! de Gilles Legardinier

Demain j'arrête

Résumé:

Et vous, quel est le truc le plus idiot que vous ayez fait de votre vie ? Comme tout le monde, Julie a fait beaucoup de trucs stupides. Elle pourrait raconter la fois où elle a enfilé un pull en dévalant des escaliers, celle où elle a tenté de réparer une prise électrique en tenant les fils entre ses dents, ou encore son obsession pour le nouveau voisin qu’elle n’a pourtant jamais vu – obsession qui lui a valu de se coincer la main dans sa boîte aux lettres en espionnant un mystérieux courrier… Mais tout cela n’est rien, absolument rien, à côté des choses insensées qu’elle va tenter pour approcher cet homme dont elle veut désormais percer le secret. Poussée par une inventivité débridée, à la fois intriguée et attirée par cet inconnu à côté duquel elle vit mais dont elle ignore tout, Julie va prendre des risques toujours plus délirants, jusqu’à pouvoir enfin trouver la réponse à cette question qui révèle tellement : pour qui avons-nous fait le truc le plus idiot de notre vie ? Avec cette première comédie, Gilles Legardinier – déjà remarqué pour ses deux thrillers L’Exil des Anges et Nous étions les hommes – révèle une nouvelle facette d’une imagination qui n’a pas fini de surprendre. Drôle, percutant, terriblement touchant, son nouveau roman confirme ce que tous ceux qui ont lu un de ses livres savent déjà : Gilles a le don de raconter des histoires originales qui nous entraînent ailleurs tout en faisant résonner notre nature la plus intime. Voici un livre qui fait du bien !

Mon avis:

J’ai déjà lu deux romans de cet auteur, Complètement cramé! et Et soudain tout change… Les deux ont été pour moi de très très bonnes lectures avec un coup de coeur pour le deuxième du coup quand j’ai vu Demain, j’arrête à la bibliothèque, je l’ai pris assez confiante. Et c’est le premier que j’ai sorti de ma pile de livre emprunté.

On retrouve très bien dans ce livre, la plume super agréable à lire de Gilles Legardinier ainsi que son humour. A plusieurs reprises, je me suis vue sourire, voire rire en lisant ce roman et c’est vraiment un plaisir que l’on prend avec les mots de Gilles Legardinier.

On retrouve encore une fois, une multitude de personnages qui au lieu de nous embrouiller, apportent vraiment quelque chose au récit. L’auteur sait les travailler pour que chacun soit intéressant et important dans son récit. Je n’aime pas particulièrement ça d’habitude mais dans ces romans aux couvertures de chats, c’est pour moi une partie de ce qui les rends appréciables et différents des autres. Je les ai tous aimé sans avoir de préférence pour l’un d’entre eux, ils sont tous super.

Par contre dans Demain, j’arrête! c’est l’histoire en elle-même qui m’a un peu plus gênée. Je trouve qu’elle est par moment tirée par les cheveux et ce n’était plus crédible. C’est vraiment dommage. Je m’attendais à avoir la narration d’un moment de vie de personnages qui passent partout, qui pourraient être nos voisins mais ici, ils se lancent dans des opérations qui dénotent avec la vraie vie. C’est un petit détail mais qui m’a réellement dérangé sur la fin et du coup, je ne lisais plus avec le même intérêt.

Pour autant, je continuerais à lire cet auteur et j’ai bien envie d’essayer un de ces policiers ou thrillers je ne sais plus, voir ce que ça donne.

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume