Avis

[Mavilyly] Nos chemins de travers de Georgia Caldera

Nos chemins de travers
Editeur: J’ai Lu
Nombre de pages: 510 pages
Prix: 10.90 euros
Date de parution: 2017

Résumé:

« Je m’étais juré que, s’il ne devait y en avoir qu’une parmi toutes les autres, ce serait elle. Et cependant, ce jour-là… » Depuis des années, Louis et Emma se côtoient sans vraiment se connaître. Au lycée, au centre équestre, et même à la fac, il est ce garçon populaire, star des concours et de sa promo, pour qui toutes les filles craquent en dépit de son arrogance. Timide et réservée, Emma, elle, n’a qu’un objectif : passer inaperçue. Leurs rapports se résument donc à une ignorance cordiale jusqu’au jour où Louis décide d’humilier publiquement la jeune femme. Mais un tragique accident va remettre les compteurs à zéro. Après avoir mordu la poussière, Louis se heurte à une solitude cruelle et inattendue, qui lui montre la réalité sous un tout autre jour. Emma sera-t-elle prête, elle aussi, à reconsidérer son jugement pour l’aider à se relever ?

Mon avis:

J’ai mis un peu de temps à me sentir bien dans cette lecture. Lors des premières 200 pages, j’ai eu beaucoup de mal avec les personnages que j’ai trouvé un peu trop clichés et beaucoup trop énervant ^^. Louis avait un comportement exécrable qui fait bondir de 3m et Emma était beaucoup trop effacée, avait des attitudes et des ressentis qui pour moi qui correspondaient peu à son âge.  

Et puis, arrive le moment où l’histoire prend un tournant tout autre et à partir de là, j’ai eu beaucoup de mal à lâcher ma lecture. On n’est pas vraiment dans le jeu du chat et de la souris car ici les personnages essayent vraiment de combattre leurs sentiments et cela m’a plu de changer un peu. Et puis, il y a la fin avec la dernière scène où je me suis retrouvée complètement baba, je ne m’y attendais pas du tout et je reste avec beaucoup trop de questions qui me donnent qu’une envie, lire le deuxième tome.

Si j’ai autant apprécié ma lecture, c’est en grande partie grâce à la plume de l’auteur qui est vraiment addictive et qui sait développer les personnages et les événements sans perdre son lectorat dans des longueurs interminables. Elle a su aussi faire en sorte que ses personnages évoluent, apprennent à se connaître eux-mêmes ainsi que l’autre (et nous aussi on apprend à les connaître par la force des choses), j’ai vraiment aimé cette prise de conscience de l’un et l’autre. Il a été difficile pour moi de ne pas me jeter sur le tome 2, dès la dernière page tournée.

 

 

France Loisirs, qui m’a permis de lire ce roman grâce au Top Lecteur, ont sorti l’intégrale des 2 tomes ce mois-ci et la couverture est magnifique… Merci à eux

Avis

[Mavilyly] Les mots qu’on ne me dit pas de Véronique Poulain

Les mots qu'on ne me dit pas
Editeur: Le livre de poche
Nombre de pages: 156 pages
Prix: 6.49 euros
Année de parution: 2015

 

Résumé:

« “ Salut, bande d’enculés ! ” C’est comme ça que je salue mes parents quand je rentre à la maison. Mes copains me croient jamais quand je leur dis qu’ils sont sourds. Je vais leur prouver que je dis vrai. “ Salut, bande d’enculés ! ” Et ma mère vient m’embrasser tendrement. » Sans tabou, avec un humour corrosif, elle raconte. Son père, sourd-muet. Sa mère, sourde-muette. L’oncle Guy, sourd lui aussi, comme un pot. Le quotidien. Les sorties. Les vacances. Le sexe. D’un écartèlement entre deux mondes, elle fait une richesse. De ce qui aurait pu être un drame, une comédie. D’une famille différente, un livre pas comme les autres.

 

Mon avis:

Un petit livre autobiographique qui piquait vraiment ma curiosité. Il était le premier que je lisais sur le handicap de la surdité et j’aime apprendre toujours un peu plus sur les gens. Je trouvais aussi intéressant d’avoir le point de vue non pas de la personne touchée par le handicap mais celui de quelqu’un de l’entourage.

Malheureusement, je ressors extrêmement déçue de ce très court récit. Je trouve que l’auteur survole très largement les choses. Lorsque j’ai fini cette lecture, je me suis dit « Oui et??? ». Les mots vont peut-être être durs pour certains mais je ne vois pas l’intérêt de cette lecture ni ce que l’auteur a voulu faire avec son récit. Je trouve dommage d’aborder un sujet si important mais de pas prendre le temps d’aller au fond des choses…

Avis

[Mavilyly] Le poids de l’océan de Heidi Cullinan

cullinan
Editeur: MxM Bookmark
Nombre de pages: 351 pages
Prix: 20.00 euros
Année de parution: 2017

 

Résumé:

Le lycéen Jeremey Samson n’a qu’une envie, se terrer sous sa couette et dormir jusqu’à ce qu’il puisse entrer à la fac. C’était sans compter l’arrivée fracassante dans sa vie d’un ouragan appelé Emmet Washington. Le major de promo en maths et informatique est non seulement magnifique, hardi, incroyablement intelligent – et intéressé par Jeremey – mais également autiste.
Mais Jeremey ne s’en soucie pas. Il est bien trop occupé à se blâmer, tout comme ses parents qui ne croient pas que la dépression puisse être une véritable maladie. Quand il atteint le point de rupture, Emmet le sauve et l’accueille comme colocataire à Roosevelt, un établissement atypique pour personnes dépendantes.

À mesure que Jeremey reprend doucement pied, Emmet commence à croire qu’il peut être aimé au-delà de son autisme. Mais avant de lui faire suffisamment confiance pour se laisser aller à l’aimer, Jeremey doit trouver la force de croire en ses propres mots, de croire que l’amitié soigne l’âme et que l’amour peut surmonter tous les obstacles.

 

Mon avis:

Je vais être rapide, ce roman est un très très bon moment de lecture.

Heidi Cullinan nous offre une romance M/M bien différente de ce qu’on a l’habitude de lire. Celles que j’ai pu lire jusque là sont pour la plupart, un condensé de testostérone et de passion mais ici avec Jeremey et Emmet, on en est très très loin…

Les deux jeunes hommes ont une maladie mentale, l’un l’autisme et l’autre la dépression. L’auteur évoque ces deux maladies avec beaucoup de justesse en tous les cas aux vues de ce que j’en connais et tout cela sans aucune pitié mal placée ou de moments tire-larmes.

J’ai beaucoup apprécié l’humour qui est mis dans cette histoire. Emmet est de part son autisme, sans filtre et cela amène des situations et des dialogues tellement franche et par moment drôle. C’est un côté rafraîchissant qui est bénéfique car l’auteur nous propose des scènes pas simples pour les personnages et qui nous font réfléchir à nos propres réactions.

Malheureusement, j’ai pas réussi à entrer complètement dans l’histoire car on ressent forcément une petite distance avec les personnages évoqués. Sans cela j’aurais eu un coup de coeur mais en même temps sans cette distance, l’histoire n’aurait pas été la même donc pas sûre que j’aurais préféré que l’auteur l’enlève ^^.

C’est une romance M/M un peu déroutante mais tellement plaisante que je la conseille vraiment et même pour commencer le genre car elle est très soft.

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

 

Avis

[Mavilyly] Le silence de Melodie de Sharon M. Draper

Le silence de Melodie

Résumé:

Quand j’ai eu deux ans, tous mes souvenirs avaient des mots, et tous mes mots avaient une signification.
Mais seulement dans ma tête.
Je n’ai jamais prononcé un seul mot. J’ai bientôt onze ans.

 

Mon avis:

J’ai sorti Le silence de Melodie de ma Pal grâce à StorieBooks qui me l’a choisi pour ma lecture de septembre du Dans ma Pal, tu choisis… Je suis contente de l’avoir sorti parce que le sujet me donnait très envie mais je ne sais pas, j’avais une petite réticence à le sortir.

Dans ce roman, l’auteur nous raconte les journées, le quotidien d’une jeune adolescente emmurée dans son corps avec un esprit qui marche à 100 à l’heure! Ce roman m’a fait mal. Ce que vit Melodie est vraiment dur. Cela commence avec ces adultes qui pensent tout savoir, qui se base sur des tests, des exercices pas forcément adaptés, qui pour certains ont un tact horrible. Et puis il y a les enfants qui ne sont vraiment pas tendres non plus. On a pas envie d’y croire mais pourtant c’est certain, les scènes décrites dans ce roman sont le quotidien des ados handicapés voire même pour les adultes. C’est vraiment affligeant de voir ça.

Pour autant, je ne me suis pas identifiée aux personnages vu leur âge. Pour cette raison , je me suis sentie assez étrangère à l’histoire. Pour moi, Le silence de Melodie est un excellent jeunesse qui fait prendre du recul mais il est peut-être un peu moins attrayant pour les adultes.

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

[Mavilyly] A l’intérieur de Jodi Picoult

A l'intérieur

Résumé:

Quand votre fils ne vous regarde jamais dans les yeux… comment savoir s’il est coupable ?
Adolescent atteint du syndrome d’Asperger, Jacob Hunt ne possède pas le mode d’emploi pour communiquer avec les autres. Enfermé dans sa bulle, il est pourtant d’une intelligence prodigieuse. Un sujet le passionne plus que tout : la criminalistique. Il parvient souvent à se rendre sur des scènes de crime, où il ne peut s’empêcher d’expliquer aux policiers comment faire leur travail. En général, il tombe juste.
Mais lorsqu’un assassinat se produit dans le quartier, l’attitude de Jacob est un signe flagrant de culpabilité pour la police. Pour la mère et le frère de Jacob, l’intolérance et l’incompréhension qui ont toujours menacé leur famille resurgissent brutalement.
Et cette question lancinante, qui ne laisse pas leur âme en paix… Jacob a-t-il, oui ou non, commis ce meurtre ?

Mon avis:

J’ai emprunté ce roman à la bibliothèque après plusieurs passages où il me tentait énormément mais son épaisseur ne me rassurait pas, vu la vitesse où je lis en ce moment. Le sujet me parlait vraiment beaucoup et puis j’ai déjà lu un roman de l’auteur, Ma vie pour la tienne, que j’avais beaucoup aimé donc j’ai fini par me laisser convaincre…

J’ai l’impression que ça fait une éternité que je ne suis pas venue écrire ici et je doute de savoir encore faire ^^ donc désolée si je suis un peu brouillon.

Dans l’ensemble, j’ai aimé ma lecture. Les personnages ne sont pas extraordinaires mais du coup réalistes. Jacob est extrêmement intéressant car comme souvent pour les enfants autistes, il est d’une intelligence exceptionnelle mais a pourtant des réactions complètement particulières. On sent que sa famille est toute dévouée à son bien être même son petit frère qui peut en avoir marre et qui a des pensées pas cool bien que compréhensibles.

Quant à l’intrigue, je l’ai assez vite comprise et du coup le dénouement n’a pas été une surprise pour moi malheureusement. Par contre, j’ai aimé le fait que l’on découvre beaucoup de choses dans ce roman, la maladie d’Asperger, un procès un peu particulier, et une famille très sympathique.

Malheureusement le plus gros défaut pour moi dans ce roman, c’est sa longueur. Il fait un peu plus de 600 pages de souvenirs et je pense sincèrement qu’il y a au moins 100 voir 200 pages qui auraient pu être évitées. Par moment, je m’ennuyais et j’avais un peu de mal a retourner à ma lecture lorsque je l’avais posé.

Je conseille tout de même cette histoire car l’auteur écrit très bien, l’histoire est sympa ainsi que les personnages mais il faut garder en tête que le rythme est assez lent!

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume