Avis

[Mavilyly] Les chasseurs de Mammouths de Jean M. Auel

les chasseurs de mammouths
Editeur: Presse de la Cité
Nombre de pages: 630 pages
Prix: 21.20 euros
Année de parution: 2002

Résumé:

Pendant plusieurs saisons, Ayla et son compagnon Jondalar ont tout partagé.
Ils ont taillé le silex, entretenu le feu, chassé le renne et le cerf, construit des abris et des bateaux. Ensemble ils ont eu peur et froid, et vécu dans une intimité du corps et de l’esprit qui a fait naître en eux un sentiment troublant et inconnu. Le clan remuant des  » chasseurs de mammouths  » qui les accueille est stupéfait par ce couple de géants blonds aux yeux bleus qui savent monter à cheval et apprivoiser le loup.
Parmi eux, Rance le sculpteur est ému par Ayla. Le combat immémorial de l’amour et de la jalousie s’est déclenché.

 

Mon avis sur le tome 1 (pas transféré de l’ancien blog -_-‘), tome 2

Mon avis:

Je continues tranquillement cette saga que j’apprécie toujours autant. J’en suis au tome 3 et je me sens toujours dans mon petit cocon avec ces lectures.

La force de cette saga, en tout cas, avec moi, c’est la plume de l’auteur qui me met vraiment à mon aise. Ensuite il y a les personnages que j’apprécie de plus en plus soit à découvrir, soit à connaître de plus en plus… Bien que dans ce tome, le tumulte cérébral et sentimental que subit Jondalar m’a un peu pesé cela est vite oublié lorsque tout s’arrange!

Encore une fois, on est face à une lecture avec peu d’actions mais où on est centré sur les émotions, les sentiments des personnages tout en suivant leur quotidien qui comme le notre n’est pas sujet à des péripéties tous les jours.

Bien que je ne cherche pas à savoir la véracité des propos de Jean M. Auel, j’aime découvrir comment cette civilisation préhistorique évolue et nous ressemble un peu plus à chaque avancé.

Malheureusement c’est une saga qui ne peut pas plaire à tout le monde à cause de sa longueur mais pour moi à chaque fois c’est un régal! Je suis impatiente de me procurer le tome 4!

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

 

Publicités
Avis

[Mavilyly] Le gang des rêves de Luca Di Fulvio

le gang des rêves
Editeur: Pocket
Nombre de pages: 945 pages
Prix: 9.4€
Année de parution: 2017

Résumé:

Une Italienne de quinze ans débarque avec son fils dans le New York des années vingt… L’histoire commence, vertigineuse, tumultueuse. Elle s’achève quelques heures plus tard sans qu’on ait pu fermer le livre, la magie Di Fulvio. Roman de l’enfance volée, Le Gang des rêves brûle d’une ardeur rédemptrice : chacun s’y bat pour conserver son intégrité et, dans la boue, le sang, la terreur et la pitié, toujours garder l’illusion de la pureté.

 

Mon avis:

Je suis très très en retard dans mes chroniques, je n’arrive plus à trouver le temps pour tenir mes carnets + venir sur le blog tout en lisant…

Bref, je viens vous parler du roman de Luca Di Fulvio que j’ai emprunté à la bibliothèque et qui dans l’ensemble m’a beaucoup plu malgré pas mal de petits trucs qui m’ont chafouiné…

Le gros point fort de ce roman, c’est la plume de l’auteur qui je crois pourrait nous faire lire n’importe quoi et l’on prendrait du plaisir. Elle est fluide, simple mais travaillée et j’ai eu l’impression que ça coulait de source tout simplement! C’est grâce à ça que j’ai lu les 945 pages car à mon sens, il y en avait pas besoin d’autant…

J’ai bien apprécié aussi les personnages surtout Christmas et Ruth qui m’ont plu par leur quête de soi et de l’autre. Les personnages secondaires sont comme eux, travaillés, affinés et il est donc agréable de suivre toutes ces personnages se dépatouiller comme elles peuvent. Même Bill qui il faut l’avouer, est très bizarre et inquiétant m’a plu car il apportait autre chose au récit.

La où je dis qu’à mon sens, il y a quelques pages, quelques chapitres en trop c’est que lorsque l’on termine le livre et que l’on revient sur ce qu’il s’est passé et bien c’est pas folichon. On ne s’ennuie pas mais il n’y a pas tant de twister, de rebondissements que cela. Je me suis dit, « tout ça pour ça?!?! ». Il y a des passages, des personnages, qui ont peu d’impacts sur le fil conducteur du roman et les supprimer aurait peu d’incidence sur la lecture.

Je dis ça car la taille du roman peut rebuter certains, moi la première, j’ai mis du temps à me lancer, et si on enlevait ces parties peut-être y aurait-il plus de lecteurs.

Je voudrais aussi évoquer une chose qui ne m’a pas sauté aux yeux personnellement mais qui est ressorti lorsque j’en ai discuté à la bibliothèque. Certaines scènes peuvent être choquantes et mettre mal à l’aise le lecteur, donc attention si vous êtes sensible…

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

 

Avis

A Rebours de Alix d’ Angalie [Storiebooks]

ano1

Editeur : Editions du Monde Premier
Nombre de pages : 180
Date de parution : 28 Juin 2016
Disponible en E-book

 

Résumé :

Paris, Belle Époque

Jean Loiseau, enfant de l’Opéra Garnier, tombe secrètement amoureux d’une jeune danseuse. Lorsqu’elle quitte brusquement Paris, il retourne à son quotidien sans imaginer qu’un médecin lui diagnostiquera bientôt une amnésie extrêmement rare.
Promis à un avenir tragique, il se met en tête de retrouver son amour de jeunesse.
Le temps presse, car la folie rôde et menace sa quête.
De combien de temps dispose-t-il avant de s’oublier lui-même ?

 

Mon avis :

Ce magnifique roman m’a été offert par les Editions du Monde Premier que je remercie infiniment pour cette sublime découverte.

Dans ce roman, vous allez faire la connaissance de Jean Loiseau durant son enfance jusqu’à sa vie adulte, mais surtout vous allez vivre avec lui sa maladie, qui le handicap au quotidien, mais qui ne l’empêche pas de vivre et de tomber amoureux.

Ce livre vous replonge dans le passé et dans le Monde de l’Opéra Garnier en 1885, avec les danseuses,  les machinistes et toutes les personnes qui vont vivre l’Opéra à cette époque.

Malgré sa maladie, Jean Loiseau, va nous montrer et nous prouver que d’être malade, ne nous empêche pas de vivre et de profiter de la vie, du mieux qu’on le peut.

Voici une romance bouleversante et touchante que je vous conseille vivement et qui vous touchera comme elle a su me toucher ❤

 

Ma note :

PlumePlumePlumePlumePlume

 

Avis

[Mavilyly] La Vallée des chevaux de Jean M. Auel

la vallée des chevaux

Résumé:

Injustement chassée de la tribu qui l’avait recueillie, Ayla erre à travers les steppes désolées du nord de l’actuelle mer Noire, dans l’espoir de retrouver son peuple d’origine.
Elle finit par se réfugier dans une vallée où vit une troupe de chevaux sauvages. Là, elle fait d’extraordinaires découvertes et parvient à percer le secret du feu. Elle adopte aussi une pouliche et un lionceau, et parcourt le vaste monde, chassant en compagnie du plus puissant des prédateurs. Pour être pleinement heureuse, il ne lui manque qu’un compagnon. Mais le destin veille… Le jeune et blond Jondalar, après un long voyage riche en péripéties, la rejoindra et partagera sa vie dans la vallée.
Grâce à lui, Ayla va faire une découverte aussi importante que celle du feu : l’amour.

Mon avis:

Ce deuxième tome était ma dernière lecture que j’avais pour mon challenge du mois d’octobre. Je l’ai fini en novembre mais le 5 donc c’est pas si loin quand même. Lorsque j’ai commencé le tome 1, Ayla, je n’y croyais pas vraiment. Me retrouver dans la Préhistoire me laissait un peu perplexe mais bon je voulais essayer. Et bien m’en a pris parce que j’avais adoré ma lecture.

J’ai mis 4 ans à le sortir mais j’ai pris énormément de plaisir avec ce deuxième tome. C’est le genre de livre où je me sens bien. C’est assez complexe à expliquer mais lorsque je le lisais, j’avais l’impression d’être chez moi avec ma famille. Je me sentais bien quoi ^^… C’est assez étrange parce qu’il n’y a rien de plus différent que la vie moderne d’aujourd’hui que la Préhistoire mais je pense que cela vient de la plume de l’auteur!

Par rapport au tome précédent, j’ai un peu plus apprécié car il y a beaucoup moins de personnages donc on s’y perd moins. On suit essentiellement Ayla qui se retrouve seule et le voyage de deux frères Thonolan et Jondalar qui eux rencontrent du monde mais on s’y attarde plus ou moins.

Vous vous en doutez, ces deux parties de l’histoire n’en fait plus qu’une à la fin mais cela n’arrive que dans le troisième tiers et j’étais vraiment impatiente de voir comment cela allait se passer. Comme pour tout le reste, l’auteur a bien fait les choses et elle ne tombe pas dans la facilité. Je trouve que dans ce tome 2, on ressent énormément les émotions, sentiments des personnages ce qui créé des liens encore plus fort. J’ai vraiment adoré les trois personnages et surtout Ayla et Jondalar.

Bref, je suis enchantée face à cette saga qui me plaît en tout, les personnages, les descriptions, l’histoire, les émotions. Pour moi cela a été une lecture presque parfaite, elle se rapproche très fortement du coup de cœur!

Le tome 3 qui est dans ma PAL sera lu en décembre ou au pire en janvier, je ne veux plus faire traîner cette saga.

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

[Mavilyly] Emile, l’intraitable Zola de Bertrand Puard

Emile, l'intraitable Zola

Résumé:

Émile mène une vie bien tranquille à Aix-en-Provence, où il partage son temps entre le collège, les balades avec son camarade Paul Cézanne dans les oliveraies et des rendez-vous secrets avec son amoureuse.
Mais une grande nouvelle vient bouleverser le futur écrivain : son père lui aurait laissé un trésor ! Émile se lance alors dans un immense jeu de piste qui le conduit à Paris, la ville de tous les mystères. À qui peut-il faire confiance ? Qui sont ses ennemis ? D’aventure en aventure, le jeune Zola est au moins sûr d’une chose : il aura plein d’histoires à coucher sur le papier, quand il rentrera chez lui – s’il rentre.

 

Mon avis:

J’étais tellement, tellement impatiente de découvrir ce roman. J’avais adoré Alexandre l’intrépide Dumas de l’auteur et j’espérais grandement connaître le même plaisir avec ce deuxième livre, qui n’est pas une suite mais dans la même lignée.

Sur le coup, pour moi, Emile, l’intraitable Zola n’était pas un coup de coeur mais plus j’y pense et plus je me dis qu’il s’en rapproche beaucoup. C’est surtout lorsque je l’ai vanté à ma bibliothécaire que je me suis rendu compte que je m’enflammais pas mal ^^. Mais j’ai réussi mon coup car elle l’a noté pour les prochains achats et j’en suis fière…

J’ai surkiffé ma lecture. Dans ce roman, on retrouve une histoire où on part à l’aventure sans se poser de question. On ne réfléchit pas au réalisme ou non, on voyage, on découvre et on vit avec les personnages. Alors oui l’histoire peut paraître très simple, trop facile par moment mais je l’ai très vite oublié grâce aux personnages qui sont extrêmement attachants et aux actions qui se suivent et nous embarquent clairement.

Je suis complètement fan de ce que l’auteur nous propose avec ces deux romans, tout en ayant une préférence pour celui-ci. Le prochain est sur Victor Hugo et il est certain que je le lirais aussi. Je compte acheter ces romans pour les avoir dans ma bibliothèque et que mes enfants, mes neveux/nièces puissent aussi les lire.

Je remercie les éditions Hachette et le site NetGalley pour cet envoi. Je vous conseille à 1000% ces deux lectures et je compte bien me pencher un peu plus sur les écrits de Bertrand Puard.

P.S: Cette histoire est en plus illustrée, elle a tout pour elle, je vous dis.

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

[Mavilyly] Alexandre: l’intrépide Dumas de Bertrand Puard

Alexandre

Résumé:

À 11 ans, le jeune Alexandre Dumas rêve déjà de devenir un grand écrivain.
Sauf qu’il n’a plus vraiment le temps d’y penser : la boutique dans laquelle travaille Aglaé, la jeune fille qu’il aime en secret, a été saccagée, et un de leurs amis a disparu !

Voilà le moment parfait pour montrer sa bravoure !

 

Mon avis:

La première fois dont j’ai entendu parler de ce livre, c’est sur la chaîne de Pïkiti bouquine. Elle avait adoré et elle m’a donné envie de découvrir ce petit roman « biographique » de l’auteur Alexandre Dumas. Mon voeu a été exaucé grâce au site NetGalley et aux éditions Hachette qui m’ont permis de le lire en ebook. Je les en remercie.

Encore une très bonne lecture de faite. Je ne suis pas une spécialiste de la jeunesse et avec moi ça passe ou ça casse mais là c’est passé ^^. Bertrand Puard a réussi à mon sens, à mettre tout ce qu’il fallait dans son roman pour capter un public extrêmement large et varié. Il y a de l’aventure, beaucoup d’aventure, du suspens, pas mal de suspens, de l’amour, un peu d’amour et j’espère que tout le monde y prendra le même plaisir que moi.

Je ne vais pas être très expansive sur cette lecture mais c’est parce que vous n’avez qu’une chose à retenir; Alexandre: l’intrépide Dumas de Bertrand Puard plaira à toute la famille, les parents, les enfants jeunes et un peu moins jeunes et vous pourrez même le prêter aux grands parents, je suis sûre que ça fonctionnera tout autant…

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

 

Avis

La couleur du lait de Nell Leyshon [Storiebooks]

am17

 

Résumé :

En cette année 1831, Mary, une fille de 15 ans entame le tragique récit de sa courte existence : un père brutal, une mère insensible et sévère, en bref, une vie de misère dans la campagne anglaise du Dorset.
Simple et franche, lucide et impitoyable, elle raconte comment, un été, sa vie a basculé lorsqu’on l’a envoyée travailler chez le pasteur Graham, afin de servir et tenir compagnie à son épouse, femme fragile et pleine de douceur.
Elle apprend avec elle la bienveillance, et découvre avec le pasteur les richesses de la lecture et de l’écriture.. mais aussi l’obéissance, l’avilissement et l’humiliation. Finalement, l’apprentissage prodigué ne lui servira qu’à écrire noir sur blanc sa fatale destinée. Et son implacable confession.

 

Mon avis :

Ce livre m’a été gentillement prêté par mon amie Nelly et je la remercie infiniment!

Ce livre a une particularité, il ne contient aucune majuscule, au début de la lecture ça fait vraiment bizarre, mais honnêtement, on s’habitue, au bout de quelques pages, et on s’y prête plus attention!

Dans ce roman, on fait la rencontre de Mary et de sa famille, mais nous allons plus suivre la vie de Mary. Jeune fille handicapée au niveau d’une jambe, qui vit dans une ferme avec sa famille, où il y a très peu d’amour, hormis avec son grand-père!

Cette jeune fille va être placer chez le pasteur, et il va lui apprendre à lire et à écrire, mais bien de mauvaises choses vont lui arriver, et elle va connaître l’irréparable, mais je pense que à sa place, j’aurais sûrement réagit comme elle!

Franchement, ce livre est bouleversant jusqu’à la dernière ligne, et je ne peux que vous le conseillez vivement!

 

Ma note :

PlumePlumePlumePlumePlume