Avis

[Mavilyly] 14-14 de Paul Beorn et Silène Edgar

14-14
Editeur: Castelmore
Nombre de pages: 349 pages
Prix: 10.90 euros
Année de parution: 2014

Résumé:

Hadrien et Adrien, deux garçons de 13 ans, habitent à quelques kilomètres l’un de l’autre en Picardie. Tous deux connaissent des problèmes à l’école, des troubles sentimentaux, des litiges avec leurs parents. Une seule chose les sépare : un siècle. Leurs destins vont se mêler et une faille temporelle leur permet d’échanger du courrier…

 

Mon avis:

J’ai passé un agréable moment avec cette lecture. Elle se lit facilement et est intéressante dans son ensemble.

Je me suis assez facilement immergée dans l’histoire et j’ai bien aimé les personnages. Malgré tout, je ne garderais pas un souvenirs impérissable de ma lecture. J’ai été un peu déçue de ne pas être en plein conflit de 1914 mais légèrement avant. C’est pourtant très intéressant de voir la comparaison entre la vie d’un ado en 1914 et 2014 mais je ne m’attendais pas à ça.

Et pour finir, j’avoue que j’aurais aimé avoir un petit épilogue au moins pour un des personnages. Je suis restée quelque peu sur ma fin.

Pour autant, je recommande cette lecture qui est une belle porte d’ouverte sur notre Histoire…

Avis

[Mavilyly] Le pays divisé de Benoît Ers & Vincent Dugomier

Le pays divisé
Editeur: Le Lombard
Nombre de pages: 56 pages
Prix: 10.95 euros
Année de parution: 2019

 

Résumé:

La France était divisée en deux!
Séparée par une ligne de démarcation.
Comme une frontière au cœur de notre pays.
Pouvoir communiquer avec le commandement allié à Londres était devenu plus qu’une réalité, c’était une mission.
Nous devions protéger un opérateur radio !

Mon avis:

Je vais faire court avec cette chronique. On est face à un tome 5 donc ce qui veut dire que je peux difficilement en parler longuement et puis lorsque l’on est rendu à lire le tome 5 c’est que généralement la série nous plaît.

Donc, on continue sur cette lancée, toujours aussi bon, aussi intéressant mais encore un peu plus dur. Et en même temps cela reflète bien la triste réalité de l’époque.

Ici, nous sommes impatients que le tome 6 sorte, ce qui sera déjà fait au moment où vous lirez cette chronique ^^.

Avis

[Mavilyly] L’escalade de Benoît Ers et Vincent Dugomier

L'escalade

Editeur: Le Lombard
Nombre de pages: 56 pages
Prix: 14 euros
Année de parution: 2018

 

Résumé:

François, Lisa et Eusèbe ont accompli la plus grande victoire du « LYNX » en détruisant l’usine de recyclage de cuivre. Mais leur contact avec la résistance est abattu, et l’heure est plus grave que jamais. Ils doivent maintenir le réseau qu’il a mis en place, et surtout le développer en assurant le bon acheminement d’un émetteur-récepteur, lequel leur permettrait de communiquer avec Londres !

Mon avis:

La saga se poursuit et c’est toujours en encore très intéressant.

On avance dans l’histoire et dans l’Histoire. La tension elle aussi continue de monter et je commence à vraiment avoir peur pour nos petits personnages.

On relate plus tout ce qui s’est passé autour des juifs et ca fait encore une fois froid dans le dos.

J’ai beaucoup aimé les « interventions » de la petite fille (j’ai un trou quand à son prénom Lisa??) qui remet certaines choses à plat et c’est touchant venant de cette jeune personne.

Bref encore une très bonne lecture et vivement la suite.

Avis

[Mavilyly] Les deux géants de Benoît Ers & Vincent Dugomier

Les deux géants

Editeur: Le Lombard

Nombre de pages: 56 pages

Prix: 10.95 euros

Année de parution: 2017

 

Résumé:

Le papa de François a été fusillé par les nazis. Après cette épreuve, François, Lisa et Eusèbe sont plus que jamais déterminés à reprendre leurs activités résistantes. Toujours cachés sous le nom de « LYNX », ils mènent à bien de nouvelles missions, parfois très dangereuses, en collaboration avec « PEGASE », un agent de Londres, qui ne voit en eux que des petits messagers. L’oncle de François, qui espère revenir dans la ferme de son frère décédé, a beau être de la famille, ses opinions ne sont pas celles d’un résistant. C’est un adepte du Maréchal Pétain et ses intentions ne sont pas forcément louables… Avec l’entrée en 1941 de l’URSS et des États-Unis dans la guerre, c’est l’occasion pour François de s’intéresser à la politique, au communisme et au capitalisme, et de comprendre la difficulté d’organiser un monde juste où chacun trouverait sa place.

 

Mon avis:

Cet ouvrage est vraiment très très bien fait tout comme les 2 précédents. On sent la tension montée au fil des tomes et l’implication des enfants est remarquable mais elle fait froid dans le dos tout de même.

Je trouve que cette BD devrait être lu lorsque les enfants voient ce chapitre au collège. Ca leur permettrait de mettre des images et de rendre les explications du maître un peu plus vivantes. Surtout qu’à la fin il y a ce dossier historique toujours aussi bien fait et aussi intéressant.

Je suis convaincue que j’aurais cette saga dans ma bibliothèque dans peu de temps.
Je retourne vite au tome 4.

Avis

[Mavilyly] Premières répressions de Benoît Ers et Vincent Dugomier

Premières répressions
Editeur: Le Lombard
Nombre de pages: 56 pages
Prix: 10.95 euros
Années de parution: 2016

 

Résumé:

Grâce à l’impact de leurs actions, François, Eusèbe et Lisa ne sont plus les seuls à se rebeller contre l’occupant allemand ; des adultes entrent aussi à présent en résistance, notamment le maire, le curé et les parents d’Eusèbe et François. Tout en gardant leur anonymat, les jeunes résistants font à nouveau preuve d’un culot extraordinaire en faisant le lien entre adultes pour organiser un système de passage de prisonniers français évadés vers la zone libre. En parallèle, les Allemands renforcent leur surveillance et n’hésitent pas à recourir à la violence voire au meurtre. Nos héros sont directement confrontés à la mort et au racisme. Dans une France de plus en plus divisée, de petits grains de sable isolés parviendront-ils à enrayer la machine nazie ?

 

Mon avis sur le tome 1

Mon avis:

Je n’ai pas grand chose à dire sur cette suite acr elle est aussi bonne que le tome 1. Elle reprend la même dynamique même si je dois l’avouer elle est plus sombre et plus profonde peut-être.

Je tiens tout de même à vous parler de chaque tome car dans la famille, on considère que c’est une saga de bande dessinée qu’il faut avoir dans tous les foyers pour les jeunes et pour les moins jeunes.

C’est un joli travail de mémoire et d’hommage!

Avis

[Mavilyly] Le grand voyage de Jean M. Auel

Le grand voyage.jpg
Editeur: Presse de la cité
Nombre de pages: 656 pages
Prix: 22.90 euros (nouvelle édition)
Année de parution: 1991

 

Résumé:

Ayla et Jondalar, son compagnon, continuent leur traversée des steppes immenses du continent européen à l’ère glaciaire. La femme aux cheveux d’or et le géant blond suscitent le trouble et l’effroi sur leur passage. Les peuples qu’ils rencontrent vivent de chasse, de cueillette, et n’ont jamais vu d’animaux domestiqués. Or, ce couple étrange se déplace à cheval, en compagnie d’un loup apprivoisé. D’où tient-il donc ses pouvoirs ?
En quête d’un lieu qui deviendrait leur foyer, Ayla et Jondalar affronteront mille périls et feront maintes découvertes au cours de ce voyage initiatique à travers un monde inconnu, dangereux et grandiose.

 

Mon avis sur les tome 1, tome 2, tome 3

Mon avis:

Je vais être assez brève sur cette chronique. On est sur un tome 4 donc je peux pas trop en parler et puis je me rends compte que je n’ai pas grand chose à dire dessus ^^.

Encore une fois, tout comme les tomes précédents, dès que je me suis plongée dans les premières lignes, je me suis sentie bien et le contact avec les personnages se sont fait très rapidement… C’est très frustrant parce à chaque fois, je n’arrive pas à mettre de mot sur mes ressentis quant à cette saga.

Malgré les longues descriptions, les actions assez peu nombreuses, je ne m’ennuie pas, je profite et les pages se lisent, lentement, bien sûr mais une fois fini, je n’ai qu’une envie, lire la suite donc…

Je vais m’arrêter là car j’ai l’impression de broder plus qu’autre chose et j’ai beau l’avoir terminer il y a quelques temps, et avoir retourner mes mots dans ma tête, je n’y arrive pas donc cela ne sert à rien!

Avis

[Mavilyly] Ils étaient vingt et cent de Stanislas Petrosky

Ils étaient vingt et cent
Editeur: French pulp
Nombre de pages: 240 pages
Prix: 18 euros
Année de parution: 2019

 

Résumé:

Gunther, jeune allemand opposé au régime nazi, excelle dans l’art du dessin.
Il se retrouve promu illustrateur officiel du camp de Ravensbrück, son œil d’artiste interprète la vie et surtout la mort.
L’histoire d’un homme qui a vu la construction et la libération du plus grand camp d’extermination de femmes du IIIème Reich, un homme qui a vécu des deux côtés des barbelés.

Mon avis:

Ils étaient vingt et cent est le genre de roman dont vous ressortez complètement dévasté, écœuré par l’Homme et conscient que la vie que vous menez n’est franchement pas dégueulasse et qu’il est nécessaire d’être heureux…

Stanislas Petrosky nous parle des camps de concentration d’une manière atroce, trash, qui nous donne envie de vomir mais qui encore une fois, nous rappelle, nous humains des années 2000, ce que le passé a été et qu’il ne faut pas l’oublier si nous ne voulons pas le revivre… J’ai été profondément marquée par cette lecture qui m’a vraiment retourné le ventre que ce soit par les scènes décrites mais aussi par les émotions qu’elle a fait émergé en moi.

Il est difficile de dire que ce roman est un coup de coeur et pourtant j’ai envie de le dire et d’en parler encore et encore. Je ne peux pas le recommander à tout le monde, la sensibilité de certaines personnes seraient trop affectée, mais il est nécessaire. L’auteur ne prend pas de gants, de met pas de filtres à son récit et je me dis que finalement ceux qui ont vécu cela n’ont pas eu cette chance la non plus (et encore on est forcément en deçà de ce qu’ils ont vécu car cela reste loin de nous) et cela fait du bien de se prendre ce genre de claques de temps en temps.

Il m’a fait écho, un peu, au dernier roman que j’ai lu sur les camps de concentration, Le tatoueur d’Auschwitz, car encore une fois, Gunther est un homme qui se retrouve dans ces camps non en tant que prisonnier – bien que – mais pour aider les nazis. Et vraiment cela peut vous semblez bête mais jamais je n’ai entendu parlé de ces allemands qui ont aidé dans les camps sous la contrainte et non par conviction politique. Le rapprochement s’arrête la car les deux romans ne sont pas les mêmes ensuite dans leur écriture et leur vision (encore une fois celle du roman de S. Petrosky est beaucoup plus hard) mais il m’a un peu plus ouvert les yeux sur cette partie de la communauté allemande opposée à l’époque au Reich.

Je vais m’arrêter là, parce que je pourrais continuer pendant des heures mais vous avez sûrement autre chose à faire. Si vous avez lu ce roman et que vous souhaitez en

J’ai oublié de préciser que j’ai lu ce roman grâce au site NetGalley que je remercie ainsi qu’aux éditions French Pulp (que je ne connaissais pas au passage) d’avoir accepté que je le lise.

coup_de_coeur