Avis

[Mavilyly] Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi de Katherine Pancol

Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi

Résumé:

 Souvent la vie s’amuse.
Elle nous offre un diamant, caché sous un ticket de métro ou le tombé d’un rideau. Embusqué dans un mot, un regard, un sourire un peu nigaud.
Il faut faire attention aux détails. Ils sèment notre vie de petits cailloux et nous guident. Les gens brutaux, les gens pressés, ceux qui portent des gants de boxe ou font gicler le gravier, ignorent les détails. Ils veulent du lourd, de l’imposant, du clinquant, ils ne veulent pas perdre une minute à se baisser pour un sou, une paille, la main d’un homme tremblant.
Mais si on se penche, si on arrête le temps, on découvre des diamants dans une main tendue…
Et la vie n’est plus jamais triste. Ni le samedi, ni le dimanche, ni le lundi…

Mon avis sur les tome 1, tome 2

Mon avis:

Si vous me suivez sur facebook, vous savez que j’ai choisi de lire ce roman parce que j’ai emprunté le tome 1 de Muchachas et que je me suis rendu compte que c’était la suite de cette première trilogie donc me voila le nez dans Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi. Vous savez aussi que ma lecture a été quelque peu épique pour moi!!!

On se concentre ici plus sur Hortense. C’est un personnage qui m’avait un peu énervé lors de deux premiers tomes et sans qu’elle me soit devenue sympathique, je lui aurais mis moins de claques qu’avant on va dire. J’ai aimé la découvrir de l’intérieur et même si j’ai eu l’impression que l’auteur a voulu la défendre, elle reste une personne difficile à apprécier! Pour les autres, je les trouve assez absents de ce dernier tome et Joséphine que j’ai beaucoup aimé m’a un peu déçue et plusieurs fois, je me suis dit « tu files un mauvais coton mademoiselle!!! ». Bref, malgré que ce livre a changé, un peu, mon ressenti sur Hortense, sinon il m’a laissé indifférente sur les personnages.

Venons-en à l’histoire. Mais quel ennui!!! Et c’est là que la lecture devient périlleuse. J’avais vraiment l’impression que comme l’histoire, je n’avançais pas! heureusement qu’il est écrit par madame Pancol parce que sinon, je l’aurais abandonné. Elle a une écriture qui a fait que j’ai continué mais ce n’a pas été facile. C’est un sentiment très complexe que ne pas vouloir continuer mais en même temps apprécier la plume. Bref, je l’ai fini et j’en suis bien contente.

Maintenant, le gros dilemme qui s’ouvre à moi c’est que j’ai Muchachas, que la fin de Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi m’a vraiment donné envie de continuer mais j’ai pas envie de m’ennuyer et m’ennuyer encore!!! Donc on verra bien si j’attaque ou pas la nouvelle trilogie!!!

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Publicités
Avis

[Mavilyly] La valse lente des tortues de Katherine Pancol

téléchargement (4)

Résumé:

Ce livre est une bourrasque de vie… Un baiser brûlant du seul qu’on ne doit pas embrasser… Deux bras qui enlacent ou qui tuent… Un homme inquiétant, mais si charmant… Une femme qui tremble et espère ardemment… Un homme qui ment si savamment… Une femme qui croit mener la danse, mais passe son tour… Des adolescents plus avertis que les grands… Un homme qui joue les revenants… Un père, là-haut dans les étoiles… qui murmure à l’oreille de sa fille… Un chien si laid qu’on s’écarte sur son passage… Des personnages qui avancent obstinément… comme des petites tortues entêtées… qui apprendraient à danser lentement, lentement… dans un monde trop rapide, trop violent…

Mon avis sur le tome 1

Mon avis:

J’ai profité de cette semaine de vacances pour lire ce roman, qui faut l’avouer, est assez important…

J’avais beaucoup apprécié la lecture de Les yeux jaunes des crocodiles et du coup je me plongeais dans celui-ci avec plaisir et avec envie!!! Et quoi de mieux comme contexte qu’un bord de piscine avec de très bonnes températures et un magnifique soleil.

Katherine Pancol m’a à nouveau comblée avec son écriture. Elle a vraiment une belle plume qui se lit très facilement et surtout qui se lit avec enchantement. Il y a une certaine poésie très plaisante à mes yeux. J’ai aimé aussi retrouver les personnages que j’avais quitté il y a quelques temps. Continuer à les suivre, voir qu’ils ne changent pas et continuent dans la voie qu’ils avaient choisi lors du premier tome. Certains m’ont quand même surpris. Et il y a eu les nouveaux. Mais j’avoue que je ne suis pas vraiment attardée à part peut-être Iphigénie. J’ai surtout voulu me familiariser encore un peu plus avec les « anciens ».

Je disais, lors de mon avis, du premier tome que le seul point négatif était que c’était du quotidien et que du coup peu de choses se passaient. Mais là du coup ça n’est pas le cas. on se retrouve avec une multitude d’évènements qui arrivent à Joséphine surtout mais aussi aux autres et là le réalisme perd un peu de son emprise ou alors les pauvres lol.

En tout cas , ça a été à nouveau une très belle lecture, un très bon moment et il va me falloir trouver le troisième pour avoir la fin..

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

[Mavilyly] Les yeux jaunes des crocodiles de Katherine Pancol

téléchargements

Résumé:

Ce roman se passe à Paris. Et pourtant on y croise des crocodiles.
Ce roman parle des hommes.
Et des femmes. Celles que nous sommes, celles que nous voudrions être, celles que nous ne serons jamais, celles que nous deviendrons peut-être.
Ce roman est l’histoire d’un mensonge. Mais aussi une histoire d’amours, d’amitiés, de trahisons, d’argent, de rêves.
Ce roman est plein de rires et de larmes.
Ce roman, c’est la vie.

Mon avis:

Voila je me suis lancée dans la lecture d’un roman de Katherine Pancol. Toujours ma peur de découvrir un auteur que tout le monde -ou presque- aime. Est-ce que je vais l’aimer? Qu’est ce qui fait que ces romans marchent? J’ai trouvé La valse lente des tortues sur un vide grenier et ma collègue m’a dit qu’il fallait que je lise Les yeux jaunes des crocodiles avant. C’est chose faite.

Je n’ai pas du tout été déçue, j’ai passé un vrai bon moment avec les personnages de Katherine Pancol. Quand je reviens dessus, je réalise que l’histoire n’a rien d’extraordinaire mais c’est peut-être ça qui fait tout son charme. L’auteur raconte dans son roman, LA VIE. Je trouve que le résumé de ce livre est vraiment bien fait sur la 4ème de couverture. Il dit tout sans en dire trop. Il décrit bien le roman.

Il est très intéressant de suivre cette famille avec toutes ces différences, avec tous ces maillons qui apportent quelque chose. Je me suis liée à Joséphine, pour moi c’est la vraie femme d’aujurd’hui. Elle ne se rend pas compte de la force qu’elle a en elle. Elle porte tout, subit tout et pourtant se trouve inintéressante, inutile. C’est malheureusement le mal qui touche énormément de femme de notre époque. Et la voir éclore tout au long des pages a été un vrai régal. Elle m’a réellement touchée, elle m’a donné envie de lui ressembler. Les autres personnages sont tous importants (c’est la force du roman, rien n’est inutile) et que ce soit de la colère, de l’admiration, de la compassion… ils ont tous fait ressortir un sentiment de moi.

Il n’aura pas ces 5 étoiles parce que sa plus grande qualité et aussi son seul défaut. J’ai énormément aimé cette simplicité, cette réalité peinte par Katherine Pancol mais lorsque je lis, j’aime « sorir de ma vie », m’évader complètement dans le monde que créé l’auteur, et malheureusement ça ne s’est pas produit avec Les yeux jaunes des crocodiles.

Par tous les cas, je suis très heureuse d’avoir passé ma journée du 15 août avec Joséphine, Marcel, Zoé, Hortense, Iris et tous les autres…

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume