Avis

[Mavilyly] Le réseau Corneille de Ken Follett

Le Réseau Corneille

Résumé:

Pendant la Seconde Guerre mondiale, les services secrets britanniques ont missionné des espionnes sur le sol français. Ken Follett s’est inspiré de ce fait de guerre véritable pour construire un roman d’espionnage palpitant.
Betty a vingt-neuf ans, elle est officier de l’armée anglaise, l’une des meilleures expertes en matière de sabotage. À l’approche du débarquement allié, elle a pour mission d’anéantir le système de communication allemand en France. Après une première tentative catastrophique et coûteuse en vies humaines, Betty va jouer le tout pour le tout…

 

Mon avis:

Depuis que j’ai lu la saga Le siècle sur les différentes grandes guerres qui ont traversées l’Histoire et celle où il relate le monde des bâtisseurs du Moyen-Age, j’ai envie de découvrir Ken Follett dans tous ces écrits. Cet auteur fait partie de ceux qui me font passer un bon moment peu importe le sujet traité. Les livres que j’ai cité plus haut parle d’époque qui ne m’intéressent pas et pourtant avec ses mots K. Follett a su me les faire apprécier et surtout m’a appris pas mal de choses…

Lorsque j’ai vu le roman Le réseau Corneille à la bibliothèque, je l’ai d’abord pris pour l’auteur puis j’ai lu le résumé et il m’a d’autant plus intéressé car il est question de Résistance pendant la seconde guerre mondiale et en plus d’un groupe de femmes, deux branches de la guerre que finalement on connaît peu et qui ont pourtant fait beaucoup.

J’ai encore passé un excellent moment avec ces quasiment 550 pages. Malgré tout, comme souvent avec les romans de Ken Follett, il est bourré d’informations donc très dense et avec la fatigue que je commence à accumuler, j’avais dû mal à rester assez concentrée par moment pour tout imprégner. C’est pour ça que je préférais le laisser de côté le soir pour le lire en journée…

J’allais dire que c’est un roman où l’action n’est pas hyper présente mais en même temps c’est faux car il se passe énormément de choses mais je parlerais plus de suspens que d’actions à proprement parler. Comme vous vous en doutez, on peut dire que dans Le réseau Corneille, on assiste à une chasse du chat et de la souris donc ce sont beaucoup d’actions déjouées, de réflexions des personnages mais aussi de violences, d’attentat et de tension constante.

Avec son roman, l’auteur a bien réussi je trouve à montrer ce que cela impliquait pour les gens d’être dans la Résistance, les risques qu’ils prenaient chaque jour, la mort qui les attendait à chaque virage et aussi tout ce qu’il pouvaient subir en cas d’arrestation. A plusieurs reprises, on est choqué par les manières des envahisseurs et je l’ai été aussi avec la facilité qu’ils avaient pour avoir des aveux mais bon vu leur façon de torturer c’est compréhensible. Lorsqu’on lit ce roman, il faut avoir les nerfs solides car certaines scènes sont particulièrement dures surtout lorsque l’on garde à l’esprit que ce n’est pas juste de la fiction…

Bref, c’est encore une réussite pour moi même si je pense que je l’aurais encore plus apprécié si je l’avais lu à un moment moins fatiguant de ma vie mais bon ce n’est pas grave. Si vous ne connaissez par Ken Follett, je vous encourage à le faire car il a une plume qui je pense peut convenir à beaucoup, surtout qu’il a écrit sur différents thèmes et dans différents genres, donc à vous de faire le choix. Pour l’instant j’en suis à 6 livres de lus et je ne compte pas les pages parce que ce sont tous des beaux livres, et aucun ne m’a déçus…

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

[Mavilyly] Un monde sans fin de Ken Follett

un-monde-sans-fin

Résumé:

1327. Quatre enfants sont les témoins d’une poursuite meurtrière dans les bois : un chevalier tue deux soldats au service de la reine, avant d’enfouir dans le sol une lettre mystérieuse, dont le secret pourrait bien mettre en danger la couronne d’Angleterre. Ce jour scellera à jamais leurs destinées…
Gwenda, voleuse espiègle, poursuivra un amour impossible ; Caris, libre et passionnée, qui rêve d’être médecin, devra défier l’autorité de l’Église, et renoncer à celui qu’elle aime ; Merthin deviendra un constructeur de génie mais, ne pouvant épouser celle qu’il a toujours désirée, rejoindra l’Italie pour accomplir son destin d’architecte ; Ralph son jeune frère dévoré par l’ambition deviendra un noble corrompu, prêt à tout pour satisfaire sa soif de pouvoir et de vengeance.
Prospérités éphémères, famines, guerres cruelles, ravages féroces de la peste noire…

Mon avis sur le tome 1

Mon avis:

Alors que dire de ce roman??? J’en suis au cinquième de cet auteur et franchement, je prends toujours autant mon pied ^^.

Bon encore une fois c’est une belle briquette de plus de 1300 pages et cela semble long quand même. Surtout que comme dans Les Piliers de la Terre, on a pas beaucoup d’actions mais on suit la vie de tous les personnages avec les rêves, leurs désillusions, leurs manigances etc…

Malgré une multitude de protagonistes, Ken Follett se concentre que sur un petit nombre et du coup ils sont extrêmement bien travaillés. A la fin du roman, on a l’impression de les connaître personnellement et c’est vraiment super agréable.

Un monde sans fin est la suite de Les Piliers de la Terre mais si vous ne l’avez pas lu, je ne pense pas que cela sera gênant pour la compréhension. Même moi, par moment je ne voyais pas trop de quoi il retournait quand l’auteur parle des ancêtres de ses personnages mais on fait vite abstraction et tout roule.

Je ne sais pas si je relirais ces livres, autant la saga Le siècle que les deux cités dans cet article, mais je désire les acquérir pour pouvoir les prêter et que beaucoup les découvre… J’espère vous avoir donné envie parce que franchement ils le méritent tous autant qu’ils en sont.

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume