Avis

[Mavilyly] La couleur du miel de Delphine Maarek

La couleur du miel
Editeur: HLab
Nombre de pages: 183 pages
Prix: 17 euros
Année de parution: 2019

Résumé:

Alice et sa mère ne se sont pas parlé depuis des années. Pourtant, un jour, Alice écrit un mail à celle qui l’a mise au monde. Une lettre envoyée comme on jette une bouteille à la mer. Une lettre pour renouer des liens, comprendre le passé, parler du présent, évoquer le futur. Au fil des réponses, des mois, les deux femmes se dévoilent, se réapprivoisent, se retrouvent. Et en même temps, petit à petit, grandit un nouvel être. L’enfant dont Alice a toujours rêvé…

 

Mon avis:

La couleur de miel est le premier coup de cœur de 2020. Si vous chercher une lecture rebondissante et pleine d’actions, oubliez ce récit mais par contre un besoin d’humanisme, de messages bienveillants, c’est fait pour vous.

Il est essentiellement tourné vers la maternité et j’aurais aimé le lire avant d’être maman et le relire aux moments difficiles. C’est un vrai condensé de belles paroles afin d’accepter les autres mais surtout soi même avec nos qualités mais aussi nos défauts.

Il y a deux discours dans La couleur du miel, celui de Alice qui nous montre qu’on est tous des humains, des femmes comme les autres et que oui les faiblesses font partie de nous. Et puis il y a le discours de sa maman, qui nous dit que ses faiblesses n’en sont pas mais qu’elles sont la vie et que celle-ci est faites de difficultés mais aussi de petites choses qui nous rendent heureux…

Je me suis tellement reconnue dans les propos de l’une ou l’autre. J’ai été tellement soulagée de lire certains passages, certaines lignes. A travers ces mails échangés entre elles, les mots de l’auteur m’ont fait un bien fou et je le recommande à tous. Les femmes car il parle de nous, aux hommes car il parle de nous, une futures mères car il parle de leur futur et aux mères car il parle de leur quotidien…

Pour moi qui ne suis pas vraiment à l’aise avec le mouvement féministe et qui me considère plus comme humaniste, cette lecture a été une vraie bouffée d’air frais et d’ondes positives malgré certains sujets durs et tristes…

 

coup_de_coeur

Avis

[Mavilyly] Moitiés d’âme d’Anthelme Hauchecorne #plib2020

Moitié d'âmes
Editeur: Gulf Stream
Nombre de pages: 524 pages
Prix: 20 euros
Année de parution: 2019

 

Résumé:

La mägerie n’obéit qu’à un seul principe : elle ne peut s’exercer qu’à deux. Liutgarde le sait. Elle a pourtant fui Ortaire, l’époux qui lui avait été imposé, renonçant ainsi à son pouvoir. Exilée au nord des terres, elle serait morte sans l’aide des caravaniers et de Rollon, un mäge à l’esprit torturé. Epris l’un de l’autre, Liutgarde et Rollon se déplacent en roulottes avec leur communauté dans l’hostile forêt de la Sylverëe, ancien royaume des Faëes de l’Hiver. Mais l’équilibre de cette vie en cavale va complètement basculer, les obligeant à régler les dettes de leurs vies antérieurs. Car dans ce monde tout se sait et tout se paie un jour. Leur pouvoir et leur amour suffiront-ils à les protéger ?

 

Mon avis:

Encore un roman qui me faisait très peur dans la sélection du plib donc je me suis laissée aller dans une LC pour me motiver et surtout pouvoir parler avec du monde en cas de zone d’ombre.

Quelle surprise lorsque je commence le roman et que j’apprécie vraiment ma lecture. Les personnages me plaisent bien même si un de deux principaux a tenda,nce à me faire lever au ciel, j’étais curieuse de les connaître ainsi que ceux qui les accompagne. En plus de cela, je en suis pas du tout perdue, ce qui était ma crainte et je me familiarise facilement avec le décor créé par l’auteur.

Malheureusement, plus on avance dans le roman et plus je nage dans des eaux noires et profondes ^^. Le fantastique prend de plus en plus de place avec notamment un personnage et à partir de là, j’avais beaucoup de mal à tout comprendre. Du coup je perdais mon attachement aux personnages et ma fluidité de lecture. Tout comme certaines décisions de l’auteur que je ne comprenais pas, l’intrigue devenait flou et je n’arrivais plus à savoir ou A. Hauchecorne voulait nous mener.

Et la fin n’a absolument pas arrangé les choses. On peut dire que c’est une fion plutôt ouverte. Autant lorsque les bases sont bonnes, cela peut me plaire mais autant ici comme les bases étaient franchement bancales pour moi et bien cela m’a juste fait plonger un peu plus.

Je ne peux que vous donner mon ressenti perso mais il faut garder à l’esprit que je ne suis pas une grande lectrice de fantasy pure donc quand les auteurs poussent à fond leur récit et leur décor, c’est difficile pour moi.

 

Pour le plib: #ISBN9782354887117

Badgejurédepuis2019

Avis

[Mavilyly] Vert-de-Lierre de Louise Le Bars #plib2020

Vert de lierre

Editeur: Noir d’absinthe

Nombre de pages: 194 pages

Prix: 15 euros

Année de parution: 2019

 

Résumé:

« Olivier Moreau, un auteur de romans policiers en manque d’inspiration, décide de retourner dans le village de sa grand-mère tout juste décédée afin d’y régler certains détails. Il y renoue avec les souvenirs de son enfance, et redécouvre un étrange personnage de conte populaire local surnommé le Vert-de-Lierre, sorte d’antique vampire végétal qui le fascinait enfant. Cet intérêt va déclencher des visions et cauchemars chez l’écrivain en mal d’imaginaire ainsi que la rencontre de deux femmes tout aussi intrigantes l’une que l’autre. Olivier découvrira que cette figure païenne ancestrale est bien plus qu’un simple conte bon à effrayer les enfants … »

 

Mon avis:

Lorsque j’ai vu que Vert-de-Lierre faisait partie des 20 sélectionnés, j’ai eu peur de le lire. J’imaginais un récit onirique, très imagé et je commence à comprendre que ce genre de lecture n’est pas vraiment fait pour moi, malgré que j’avais grandement apprécié Comment le dire à la nuit de Vincent Tassy, l’année dernière. J’ai donc profité d’un challenge organisé par le PLIB pour me motiver à le commencer et surtout le finir ^^.

Finalement lorsque j’ai terminé ma lecture, j’étais mitigée et non complètement perdue. Pour faire simple, on suit deux personnages, n’évoluant pas forcément dans le même espace géographique et temporal et autant j’ai très vite accroché au personnage féminin, autant Olivier m’a souvent agacé. Je ne comprenais pas vraiment ses réactions que je trouvais assez puériles. Cela a vraiment entaché ma lecture.

En plus de cela, même si la lecture a été plus facile que je le pensais, cela reste un style qui me demande beaucoup de concentration et avec lequel j’ai dû mal à me laisser aller. Ce ne sera donc pas un de mes finalistes mais je pense qu’il a pas mal de partisans ^^.

 

Pour la PLIB 2020:  #ISBN9782490417247

Badgejurédepuis2019

Avis

[Mavilyly] Les héritiers d’Higashi de Clémence Godefroy #plib2020

Les héritiers d'Hgashi
Editeur: du Chat noir
Nombre de pages: 222 pages
Prix: 14.90 euros
Année de parution: 2019

 

Résumé:

Il y a bien longtemps à Higashi, les différentes lignées de bakemono, ces humains porteurs d’esprits animaux et dotés de pouvoirs incroyables, vivaient en harmonie. Mais la guerre les a décimés, et depuis un siècle le clan Odai et les descendants des renards règnent sans partage sur l’archipel, reléguant les autres bakemono aux brumes du passé.

Ayané, jeune disciple de l’Ordre de la Main Pure, se soucie bien peu de ces légendes. Pleine d’énergie mais peu disciplinée, elle aimerait surtout faire ses preuves au combat. Jusqu’au jour où ses supérieures lui assignent une mission très spéciale : partir au service d’un clan prestigieux dans le nord du pays et veiller sur leur hôte, Numié Dayut, une princesse exilée qui cache un lourd secret.

 

Mon avis:

Je commençais cette lecture avec beaucoup d’appréhension. C’est d’ailleurs pour cela, que je l’avais inclus dans un challenge lancé par le plib, j’avais une motivation en plus pour le lire et le finir. Pourquoi cette appréhension? Seulement car c’est une histoire qui se base sur les coutumes et légendes japonaises et je suis très loin de ce pays, j’ai souvent du mal avec ce folklore.

Et quel bien m’en a pris de le découvrir. Comme je vous disais, si je ne l’avais pas lu, il aurait été recalé direct lorsque j’aurais dû choisir mes finalistes et bien là contre toute attente, il sera un de mes 5 gagnants. J’ai eu un gros coup de coeur pour ce premier tome. J’ai lu cette histoire avec une facilité déconcertante. Les pages se suivaient et s’enchaînaient sans que je m’en rende compte. Pourtant, Clémence Godefroy intègre un grand nombre de personnages qui ne vivent pas dans les mêmes lieux ni les même conditions mais elle a su mêler les descriptions, les actions et les explications avec une grande justesse. J’ai particulièrement aimé les personnages qui malgré leurs spécificités restent simples à comprendre et à suivre.

Okami-hime est un premier tome et forcément il demande sa suite afin d’approfondir certaines choses et les personnages mais encore une fois, tout est dosé parfaitement, l’autrice ne se contente pas de poser son récit mais elle a fait avancer son intrigue et ses personnages.

Je ne sais pas si vous pouvez ressentir mon engouement à travers mes lignes mais encore aujourd’hui, 3 semaines après l’avoir refermé au moment où j’écris cette chronique, je me sens pousser des ailes lorsque je vous « parle ». Le fait que je m’attendais à ne pas aimer, a dû décupler mon enthousiasme mais cela n’enlève rien à mon joli coup de coeur. Coup de cœur autant pour le contenu que pour le contenant. Ce roman est un bijou dans sa globalité non? Il sera bientôt, j’espère dans ma bibliothèque, tout comme sa suite.

 

coup_de_coeur

Badgejurédepuis2019

Pour le Plib: #ISBN9782375681084

Avis

[Mavilyly] Les Brumes de Cendrelune de Georgia Caldera #plib2020

Les brumes de cendrelune
Editeur: J’ai Lu
Nombre de pages: 348 pages
Prix: 13.90 euros
Année de parution: 2019

Résumé:

Dans le royaume de Cendrelune, les dieux épient les pensées des hommes, et leur Exécuteur, l’Ombre, veille à condamner tous ceux qui nourriraient des envies de rébellion.

Or, il semble que certaines failles existent. À l’âge de 17 ans, Céphise ne vit en effet que pour se venger. Depuis qu’on l’a amputée d’une partie d’elle-même et privée de sa famille, elle ne rêve plus que d’une chose : s’affranchir de la tyrannie du tout-puissant Orion, Dieu parmi les dieux. Et contre toute attente, il se pourrait qu’elle ne soit pas seule…

 

Mon avis:

J’ai lu ce roman grâce au PLIB et à la maison d’édition J’ai Lu que je remercie grandement. Comme vous le savez, j’ai découvert Georgia Caldera il y a peu, sa plume m’a grandement convaincu mais c’était en romance et j’étais très curieuse de voir ce que cela donnait en fantasy.

J’ai été très vite embarquée dans le roman. Que ce soit par le décor, l’imaginaire créé par l’auteur que par le personnage de Céphise qui m’a beaucoup plu. C’est une jeune fille forte qui ne se laisse pas faire mais qui a un côté réaliste très appréciable. La mise en place est bien rythmée malgré que l’auteur prenne le temps de travailler ses personnages.

Malheureusement, j’ai trouvé que le roman perdait un peu en puissance dans la deuxième partie où l’auteur installe une romance qui tourne un peu en rond à mon sens. Est-elle nécessaire? Pour le moment, je dirais que non mais c’est un premier tome donc qui sait ce que nous réserve Georgia Caldera pour la suite.

En effet, c’est un tome 1 et cela se sent par le fait qu’il reste relativement introductif, qu’on en demande forcément plus et que l’on sent qu’il y a beaucoup de choses et de personnages à découvrir encore.

Lorsque j’ai fait mon avis sur Insta, très rapidement après avoir terminer ma lecture, je disais que la suite ne serait pas une priorité pour moi et bien je vais revenir sur cette affirmation ^^. Depuis, le roman m’est très souvent revenu en mémoire, soit en me repassant des passages, soit en me rappelant des personnages donc finalement, il m’a peut-être un peu plus plu que ce que je pensais ^^.

A voir s’il fait parti des mes finalistes ou non…

 

Badgejurédepuis2019

 

Pour le PLIB: #ISBN9782290165614

Avis

[Mavilyly] Le phare au corbeau de Rozenn Illiano #plib2020

Le phare au corbeau
Editeur: Critic
Nombre de pages: 350 pages
Prix: 20 euros
Année de parution: 2019

 

Résumé:

Agathe et Isaïah officient comme exorcistes. L’une a les pouvoirs, l’autre les connaissances ; tous deux forment un redoutable duo.
Une annonce sur le réseau social des sorciers retient leur attention. Un confrère retraité y affirme qu’un esprit nocturne hante le domaine d’une commune côtière de Bretagne et qu’il faut l’en déloger. Rien que de très banal. Tout laisse donc à penser que l’affaire sera vite expédiée.
Cependant, lorsque les deux exorcistes débarquent là-bas, le cas se révèle plus épineux que prévu. Une étrange malédiction, vieille de plusieurs générations, pèse sur le domaine de Ker ar Bran, son phare et son manoir.
Pour comprendre et conjurer les origines du Mal, il leur faudra ébranler le mutisme des locaux et creuser dans un passé que certains aimeraient bien garder enfoui…

 

Mon avis:

J’ai lu ce roman dans la cadre du Plib 2020 car il fait partie des 20 sélectionnés et une lecture commune était organisée sur le Discord. Je mettais beaucoup d’attentes dans ce roman qui m’interpellait par sa couverture mais surtout pour son résumé. Cette idée d’exorcisme me plaisait pas mal surtout si c’était lié à des légendes…

Si on prend la globalité du roman, j’ai passé un bon roman. L’ambiance créée par l’auteur m’a plu, j’ai eu des frissons et même parfois les chocottes. Les personnages ont évolué au cours de la lecture ce qui fut très agréable car les débuts étaient compliqués ^^. Rozenn Illiano introduit un certain nombre de personnage secondaire qui ont une importance inégale et que l’on veut découvrir plus car ils sont tous intrigants.

Je suis extrêmement curieuse de lire un tome 2. Encore une fois car je suis intéressée par les personnages mais aussi car, pour moi, le roman a su me faire peur et j’ai aimé ça. Je veux continuer et accompagner Agathe et Is dans leurs prochaines missions.

 

Pour le PLIB: #ISBN9782375791271

Avis

[Mavilyly] Les Liés de Elle Séveno #PLIB2020

Les liés
Editeur: Cyplog
Nombre de pages: 342 pages
Prix: 18.90 euros
Année de publication: 2019
#ISBN9791091042710

 

Résumé:

Et si l’amour devenait son plus grand combat ?
Carline a dix-sept ans quand son monde bascule.
Elle qui aspirait à traverser l’adolescence sans encombre, voilà que son âme se lie à celle d’un garçon : Vadian. Star du lycée. Charismatique, passionné et inébranlable.
Vadian qui lui plaît beaucoup trop dans un monde hostile où les Liés sont traqués.
Parce que deux âmes sœurs ne sont plus vraiment comme les autres…
Alors que les jours passent, que l’attraction grandit et que le danger guette, Carline va très vite devoir faire un choix : taire sa nouvelle nature ou l’accepter.
Quoi qu’elle décide, le temps est compté.

 

Mon avis:

J’ai lu ce roman dans le contexte du Plib 2020 où il était nommé dans les présélectionnés. C’est aussi en lecture commune que je l’ai lu, LC organisée aussi via le discord du PLIB.

SI vous me suivez sur Instagram, vous connaissez mes déboires avec ce roman. C’est une lecture qui a été assez compliqué pour moi. J’ai lu péniblement les premiers 60% et ensuite je me suis enfilée la fin parce que je savais que je n’y reviendrais pas si je ne le finissais pas.

Je ne peux pas dire que je n’ai pas aimé ma lecture car ce serait mentir mais il y a beaucoup trop de choses qui m’ont dérangé, énervé pour dire que c’est une bonne lecture. Je suis déçue car le principe de Lien et tout ce que cela implique a vraiment piqué ma curiosité. Je trouvais cela très prometteur, peut-être pas unique comme fil conducteur mais cela me plaisait. Malheureusement ce n’est pas suffisamment exploité et comme la vie et le futur des humains classiques…

En plus de cela, plus les pages défilaient, plus les personnages principaux Vadian et Carline me sortaient par les yeux. Ils sont d’une puérilité incroyable. Oui ils n’ont que 17 ans mais vu ce qu’ils vivent j’aurais aimé qu’ils évoluent et grandissent beaucoup plus vite. Beaucoup de leurs réactions et actions me semblaient complètement déplacées.

A cause de ce comportement d’adolescent en plein pic d’hormones, les personnages et l’auteur nous rabâchent plusieurs fois par page, qu’ils s’aiment à la folie, que l’un sans l’autre ils ne sont rien, et aussi que grâce au Lien ils sont unis et s’aiment – pardon je l’ai déjà dit ^^ – et que c’est gonflant. On a compris la force de ce Lien, on a compris que l’amour entre vous est magnifique et fort, pas la peine d’en faire des caisses quoi lol. J’avais presque envie de leur crier qu’avant le Lien ils se détestaient donc leur amour imposé ne fait rêver non plus. Bref ils m’ont vraiment agacé.

J’ai tout de même continuer et voulu savoir la fin car, comme je vous l’ai dit, j’étais curieuse de ce que l’auteur avait fait de son intrigue principal mais même là, j’ai été plutôt déçue de la fin qui n’a pas répondu à toutes mes questions. J’en suis même venue à espérer un deuxième tome pour en apprendre plus et surtout avoir des réponses…

Finalement, Les Liés ne fait pas partie des 20 sélectionnés mais pour autant je ne peux pas vous dire de ne pas le lire. Peut-être qu’en connaissant le « problème » des personnages cela passera mieux et puis encore une fois certaines de la lecture commune ont aimé voire on eut un coup de coeur donc pourquoi pas vous…