Avis

[Mavilyly] L’enfant papillon de Gabrielle Massat

L'enfant papillon
Editeur: Hachette
Nombre de pages: 396 pages
Prix: 18.960 euros
Année de parution: 2015

 

Résumé:

C’est au XXIIe siècle que la Cité a été frappée par un virus mortel. Depuis lors, les habitants vivent emmurés pour endiguer le fléau. Des messages de l’Extérieur, relayés par le gouvernement militaire, promettent une libération qui ne vient pas. Maïa, sous-lieutenant de 17 ans, rêve de quitter sa ville natale et cherche une faille dans les murs de la Cité. Mais un jour, son mentor Dimitri est condamné pour trahison par sa faute. La nécessité de s’échapper devient alors beaucoup plus urgente. Elle n’a qu’une seule piste : retrouver la trace du mystérieux « Enfant Papillon », seul habitant de la Cité à avoir jamais franchi le mur. Elle va pouvoir compter sur l’aide de Zéphyr, un tueur à gages atrocement défiguré, et Nathanael, un individu contaminé par le virus.

 

Mon avis:

J’ai lu ce roman en lecture commune avec Valou de la chaîne, du blog et du compte Insta Un temps pour Elle ^^…

Si elle, elle a été plutôt emballée et a apprécié sa lecture dans la grande majorité, moi j’ai passé un bon moment mais beaucoup de petits détails ont fait que finalement le ressenti final n’est pas top.

Je vais commencer par les points positifs. J’ai beaucoup beaucoup aimer les personnages secondaires, Nathanaël, Zéphyr et Dimitri que j’ai trouvé attachant, drôles et plutôt réalistes. Tout cela dans un décor et une intrigue qui change un peu. J’aurais aimé en savoir plus sur cet Cité car elle m’a bien plu (sans vouloir y habité ^^) et je trouvais que l’auteur a sur créer quelque chose de bien fini.

Malheureusement, je n’ai absolument pas accroché avec Maïa, le personnage principal que j’ai trouvé trop fade pas assez charismatique au vu du rôle qu’elle jour dans le roman. Et pour moi, il est souvent difficile d’accrocher à un récit si le personage principal ne me plait pas à moins que l’histoire devienne palpitante ce qui n’a pas été le cas avec L’enfant papillon.

Et pour couronner le tout, la fin m’a aussi déplu. Elle est beaucoup trop évasive pour moi, on n’en sait pas assez sur l’avenir des personnages surtout que l’auteur nous révèle quelque chose d’assez surprenant à al toute fin…

C’est dommage de ne pas avoir apprécié plus mais pour autant j’ai passé un bon moment de lecture et un bon moment de partage avec Valou!

Publicités
Avis

[Mavilyly] Le trône de fer, intégrale 1 de George R.R. Martin

Le trône de fer 1
Editeur: J’ai Lu
Nombre de pages: 786 pages
Prix: 17 euros
Année de parution: 2011

 

Résumé:

Contient les tomes :
– 1 Le Trône de fer
– 2 Le Donjon rouge

Après avoir tué le monarque dément Aerys II Targaryen, Robert Baratheon est devenu le nouveau souverain du royaume des Sept Couronnes. Tandis qu’en son domaine de Winterfell, son fidèle ami le Duc Edward Stark rend paisiblement la justice. Mais un jour, le roi Robert lui rend visite, porteur de sombres nouvelles : le trône est en péril. Stark, qui s’est toujours tenu éloigné des affaires du pouvoir, doit alors abandonner les terres du Nord pour rejoindre la cour et ses intrigues. L’heure est grave, d’autant qu’au-delà du mur qui protège le royaume depuis des siècles, d’étranges créatures rôdent…

 

Mon avis:

Oui oui j’ai bien mis 3 mois à lire ce roman et je ne m’en plains absolument pas. Je l’ai lu en LC avec Bluesky sur Discord et on a savouré et apprécié cette première intégrale. Lors des premières semaines, j’étais un peu frustrée de ne pas avancer plus vite mais au fil du temps je me suis rendue compte que cela me permettait de bien apprécier l’histoire et surtout cela me permettait d’intégrer toutes les informations données par l’auteur.

Que ce soit les lieux, les personnages, les animaux, l’auteur n’est pas avare et il était donc important pour moi de prendre mon temps. Si j’avais lu cette intégrale d’une traite, je pense que je ne l’aurais pas apprécié car je n’aurais pas tout assimilé et j’aurais fait une overdose. Le fait de l’avoir lu en LC permettait aussi de mieux comprendre certaines choses ou alors remettre en question certaines choses pour lesquelles, je sui passée peut-être un peu trop vite…

Je ne vais pas dire que j’ai eu un coup de cœur pour cette intégrale mais j’ai fortement aimé ma lecture. Je ne dis pas que je suis capable de tout vous restituer car ce qui s’y passe est énorme mais lorsque je suis dedans, je kiffe et j’y suis à fond. L’auteur n’y va pas de main mortes et on sent vraiment qu’il écrit son histoire comme il l’a voulu et non pour faire plaisir aux lecteurs ce qui est vraiment cool.

Je ne suis pas une adepte de ce genre surtout aussi puriste qu’ici mais j’ai réussi à en garder le principal et apprécier ma lecture au moment M sans penser à la suite. Et pour tout vous dire, il ne vaut mieux pas essayer de se faire des plants sur la comète car avec George R.R. Martin, il faut s’attendre à tout.

Je ne pense pas avoir réussi à retranscrire mon ressenti face à cette lecture mais ce qu’il faut retenir c’est que malgré que j’étais un peu peureuse à commencer cette saga, j’ai apprécié et je conseille de le lire à plusieurs, ça motive et voir l’histoire à plusieurs « yeux » enrichi la lecture. On a prévu de commencer la LC de l’intégrale 2 à partir d’octobre et je suis impatiente.

 

Avis

[Mavilyly] Le tatoueur d’Auschwitz d’Heather Morris

Le tatoueur d'Auschwitz
Editeur: France Loisirs
Nombre de pages: 288 pages
Prix: 14.50 euros
Année de parution: 2019

Résumé:

L’histoire vraie de Lale Solokov, Juif chargé de tatouer les femmes arrivant à Auschwitz. C’est ainsi qu’il rencontre Gita et en tombe amoureux. Ensemble, ils partagent des moments volés au coeur de l’horreur, sans jamais perdre l’espoir d’être réunis à leur sortie du camp.

Mon avis:

Un livre sorti de la pal quasiment aussitôt après l’avoir acheté grâce à StorieBooks qui m’a proposé une LC dessus.

Je suis vraiment contente de m’être laissée tenter par ce roman car c’est un très très bon roman pour moi. On est face à un témoignage retranscris par un journaliste. Mais Heather Morris a réussi à me faire oublier que ce n’était pas Lale qui écrivait directement.

Lale et Gina se rencontre et ont un coup de foudre. Rien de bien surprenant pour une histoire d’amour sauf que le contexte ne le permet pas vraiment. En effet, ils sont tous les deux retenus dans le camps d’Auschwitz donc question intimité et romantisme, on est pas au top. Mais encore une fois, l’auteur arrive avec beaucoup de pudeur à nous transmettre cette amour dans ce milieu si cruel.

C’est un roman touchant, rempli d’espoir mais qui n’aspire pas à faire pleurer le lecteur. J’ai eu les larmes aux yeux forcément parce que je suis comme ça mais on sent bien que ce n’est pas la volonté des narrateurs.

Je suis peut-être naïve mais grâce à ce roman, j’ai appris que les juifs dans les camps pouvaient « collaborer » avec leurs gardiens. Je mets collaborer entre guillemet car on ne leur laissait pas vraiment le choix non plus. Mais malgré tout, certains que Lale travaillait en direct avec les matons et du coup avait des avantages et une voix plus forte que les autres. C’était intéressant de voir de quelle façon, il s’en servait, pour lui ou pour les autres. Je ne pensais pas que des déportés arrivaient ainsi à se démarquer et pouvaient grâce à ds actes ou des demandes particulières rendre la vie de tous les jours un tout petit peu plus facile.

Mon seul petit bémol sur ce roman, c’est la fin. J’ai aimé que l’auteur nous parle de la vie après Auschwitz mais j’aurais aimé que cela aille moins vite et qu’on y passe plus de temps. Mais bon je comprends que ce n’est pas forcément le sujet du récit.

Bref une très bonne lecture que je conseille, particulièrement aux férus d’Histoire.

 

 

Vous verrez un petit changement sur nos articles avis de livres. Avec Storiebooks nous avons décidé (suite à l’article de Valou Un temps pour elle) de ne plus noter les romans. On y mettra seulement la mention coup de coeur si c’est le cas mais vous ne verrez plus nos petites plumes à la fin des articles.
Avis

[Mavilyly] Mille baisers pour un garçon de Tillie Cole

Mille baisers pour un garçon
Editeur: Hachette
Nombre de pages: 274 pages
Prix: 16,90 euros
Année de parution: 2016

 

Résumé:

Poppy et Rune sont amoureux depuis l’enfance. Ils pensaient que rien ni personne ne pourrait jamais les séparer. Jusqu’au jour où Rune est parti deux ans dans sa Norvège natale…

Pourquoi Poppy cesse-t-elle alors de répondre aux appels de Rune ? Pourquoi avoir coupé les ponts, sans raison, sans explication ?

Rune a le sentiment qu’on lui a arraché le cœur. Poppy, elle, a le cœur brisé par un secret bien trop lourd.

La vie leur laissera-t-elle le temps de se retrouver et de s’aimer ?

 

Mon avis:

Voila un avis dont j’appréhende l’écriture.

J’ai lu ce livre sous l’insistance de Valou qui a adoré et StorieBooks s’est jointe à moi et nous l’avons lu en lecture commune. J’ai acheté ce roman parce que le résumé me tentait beaucoup mais je n’arrivais plus à le sortir. Avec la couverture, j’avais peur d’avoir encore un de ces romans un peu niais avec ces romances trop simple et déjà vu et mon dieu comme je me suis trompée.

Je vais y aller par quatre chemins, ce roman est un coup de coeur. Un coup de coeur livresque mais aussi littéral, j’en ai versé des larmes pendant et après ma lecture…

Maintenant, il va falloir que j’arrive un minimum à structurer mes idées…

Je vais commencer par la première chose qui m’a choqué avec la plume de l’auteur. Lorsque l’on commence notre lecture, nos deux protagonistes ont 5 ans de mémoire. C’est aussi à ce moment là qu’ils se rencontrent pour la première fois. Puis les chapitres qui suivent sont un condensé de leur vie jusqu’à leur adolescence et le début de leur amourette. Là où l’auteur m’a bluffé c’est qu’au fil de ces pages, elle n’aurait pas eu besoin de me donner de repères temporels tant son écritures me permettait de savoir approximativement l’âge de Poppy et Rune. Je ne saurais pas l’expliquer mais la façon dont elle tournait leur pensées, leurs ressentis ou encore leur dialogue retranscrivaient parfaitement leur âge. C’est vraiment bluffant, c’est la première fois que je ressens cela avec une lecture.

Et puis après commence l’explosion d’émotions plus ou moins fortes. On peut difficilement parler de ce roman sans spoiler donc je n’en dirais pas plus sur l’histoire. Par contre je peux vous dire que l’auteur a une façon d’écrire et de faire vivre ses personnages qui ne vous permets pas de rester insensible à ce qu’ils sont et ce qu’ils vivent. Et ce qu’ils vivent est quelque chose d’absolument impossible à imaginer.

Là aussi, (lien avec Hope never Dies) j’ai été très touchée par ses jeunes adultes qui font tout pour puiser en eux une force tellement belle. Poppy a cette joie de vivre et cette envie de mordre la vie qui est éblouissante et l’a rend tellement belle. Quant à Rune, lui, sa force c’est de combattre ses faiblesses et de toujours pousser plus loin ce qu’il peut faire pour lui ou Poppy. J’essaye de mesurer chacun de mes mots pour ne rien laisser transparaître car il est important pour moi que chacun tombe dans ce roman en en sachant le moins possible.

Comme je le disais, j’ai beaucoup pleuré dans ce roman parce qu’il est vraiment dramatique mais aussi parce que pour moi qui suis une éternelle romantique, cet amour puissant et indestructible qui lie deux êtres est vraiment un idéal pour moi. Certains diront que ce n’est pas sain et pas viable tout une vie, et une partie de moi est d’accord mais je le trouve tellement beau et même plus que ça!

je ne sais pas si j’ai réussi à dire tout ce que je voulais dire ni si tout ce que j’ai écrit ici est compréhensible mais sachez que ce roman me tord encore les tripes aujourd’hui. J’ai une boule dans la gorge en écrivant cette chronique et si je m’écoutais je le relirais aujourd’hui. Je suis heureuse que Valou m’ai incité à le sortir de ma PAL et ça m’oblige à me pencher un peu plus sur l’auteur dont j’avais mis plusieurs romans dans ma wish-list. J’ai cette impression de ne pas en avoir dit assez pour vous convaincre de le lire si ce n’est déjà fait mais il me semble ne pas pouvoir aller plus loin non plus donc je vais m’arrêter la et croisez les doigts pour que vous lui donniez sa chance.

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

coup_de_coeur

Avis

[Mavilyly] Je suis ton soleil de Marie Pavlenko

Je suis ton soleil
Editeur: Flammarion jeunesse
Nombre de pages: 462 pages
Prix: 17,50 euros
Année de parution: 2017

Résumé:

Déborah démarre son année de terminale sans une paire de chaussures, rapport à Isidore le chien-clochard qui s’acharne à les dévorer. Mais ce n’est pas le pire, non.
Le pire est-ce sa mère qui se met à découper frénétiquement des magazines ou son père au bras d’une inconnue aux longs cheveux bouclés?
Le bac est en ligne de mire, et il va falloir de l’aide, des amis, du courage et beaucoup d’humour à Déborah pour percer les nuages, comme un soleil.

 

Mon avis:

Une nouvelle lecture commune faites avec Valou de la chaîne Un temps pour elle. J’ai eu ce roman entre les mains suite aux recommandations de ma bibliothécaire qui était sur d’elle que j’aimerais. Et je peux vous dire qu’elle a eu raison mais pas complètement ^^.

Si je prends ma lecture dans son ensemble, oui j’ai aimé le moment, oui la plume de l’auteur est très sympathique et les thèmes abordés sont très forts surtout pour un roman jeunes ados. C’est un roman très prometteur qui puise toute sa force dans l’écriture de Marie Pavlenko qui a su me faire passer les émotions et qui a su m’arracher quelques sourires tout comme quelques larmes.

Malheureusement, là où cela a pêché pour moi c’est dans le nombre de thème abordés ici. Pour moi, ils sont tellement nombreux, adultère, homosexualité, romance entre ados, amitié, secret familial, études et j’en passe… qu’aucun n’est réellement poussé et tout est finalement assez facile pour nos personnages. J’aurais aimé un peu plus de profondeur surtout sur certains d’entre eux qui nous sont balancés à la figure pour ensuite ne plus y revenir…

Quant aux personnages, certains m’ont vraiment fait sortir de mes gonds. La meilleure amie surtout dont je n’ai pas retenu le nom qui a une attitude tellement ignoble envers Déborah ainsi que cette dernière qui est tellement nonchalante et geignarde. Heureusement, on a deux personnages qui arrivent un peu plus tard qui m’ont redonné le sourire et ont donné un nouveau souffle à la lecture.

En bref, je ne peux pas dire que je n’ai pas aimé mais vu tout ce que j’en avais entendu, j’en attendais plus et j’ai eu une petite déception. Pour ce qui est de Valou, les débuts pour elle, ont été encore plus compliqué mais la fin a su combler ses attentes.

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

 

Avis

[Mavilyly] Pacte de sang de Cassandra O’Donnell

Pacte de sang
Editeur: France Loisirs
Nombre de pages: 605 pages
Prix: 9.99 euros
Année de parution: 2017

 

Résumé:

Depuis que je suis devenue la tueuse attitrée de la communauté surnaturelle du Vermont, je n’ai plus une minute à moi, course-poursuite, exécutions, meurtres en série… bref je n’ai ni le temps, ni l’envie de m’occuper de ma vie privée. Alors quand mon ex, Michael, un vampire aussi sexy que redoutable a débarqué en ville, ça m’a un peu contrarié. Il faut dire que quand on se retrouve enceinte à 16 ans et qu’on plaque son amant, on n’est généralement pas très pressée de le revoir dix ans plus tard et de lui annoncer qu’il est papa. Du moins, pas avant d’ être passée d’abord faire le plein chez Joe, le marchand d’armes du coin..

 

Mon avis sur le tome 1

Mon avis:

Cela va faire bientôt 1 mois que j’ai terminé cette lecture (je n’arrive pas à tenir un rythme dans mes chroniques et j’ai tout le temps du retard, c’est horrible)…

J’ai lu ce deuxième tome en lecture commune avec Valou de la chaîne Un temps pour elle et comme pour le premier, je suis à un cheveu du coup de coeur. Rebecca Kean, c’est le genre de roman et de personnage avec lesquels vous vous sentez bien. Il y a peu d’explications, juste c’est un livre qui est fait pour vous.

Clairement, le seul défaut que j’ai eu avec ce roman, c’est la frustration de ne pas avoir la suite pour la continuer très rapidement ou au moins avoir le plaisir de se dire qu’elle est là et qu’on peut y aller quand on veut.

J’ai tout dans ce roman, des personnages forts et sincères, un humour qui marche très très bien avec moi, de l’action et des surprises qui nous laissent peu de répit. Je me pose peu de questions lorsque je lis cette saga mais l’auteur sait me balancer des petits bombes qui à chaque fois me laisse les yeux écarquillés et le coeur palpitant. C’est un vrai régal.

Pourtant, il me manque un petit truc. Je n’arrive pas à mettre le doigt dessus, mais si l’auteur arrive à m’apporter ce je ne sais quoi, elle aura réussi à me faire avoir un coup de coeur, alors au boulot!!!

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

[Mavilyly] Les anges mordent aussi & Les anges ont la dent dure de Sophie Jomain

Felicity Atcock 1&2
Editeur: France Loisirs
Nombre de pages: 595 pages
Prix: 10.99 euros
Année de parution: 2015

 

Résumé:

Tome 1 : Les anges mordent aussi
« J’ai vraiment pas de bol, il aura suffit d’une morsure, d’une seule, pour que je me retrouve embarquée dans une histoire sans queue ni tête. Je ne sais pas exactement comment ça a commencé, et je ne sais pas non plus de quelle manière tout cela va finir. Quoi qu’il en soit, celui qui fera en sorte que les jeunes vampires arrêtent de s’enterrer dans mon jardin, sera mon héros. Et si en plus il est beau, riche et intelligent, je ne me plaindrai pas ! Je veux retrouver ma vie d’avant, tranquille et… ennuyeuse à mourir. » Sauf qu’en voulant éloigner les ennuis, il arrive qu’on en attire d’autres… à plumes.

Tome 2 : Les anges ont la dent dure
« Je crois que cette fois, c’est sûr, je suis née sous une mauvaise étoile. J’ai d’abord découvert les vampires, puis les anges, ensuite les entre-deux, les démons, et maintenant, voilà qu’on me jette des sorts et qu’on accroche des poulets égorgés à ma porte. Il ne manquait plus que ça ! Daphnée, ma colocataire, affirme que c’est parce que j’ai un mauvais karma, tu parles !
Quoi qu’il en soit, j’allais devoir me sortir au plus vite de ce pétrin, mais c’était sans compter que j’avais une deuxième préoccupation : Greg le Bulldozer. Cet idiot s’était amouraché d’une griffeuse psychopathe que je ne voyais pas d’un bon œil. Il avait l’air d’avoir de sérieux problèmes.
C’était plus fort que moi, il fallait que je m’en mêle, même si à coup sûr, j’allais au-devant de sacrés ennuis. »

 

Mon avis:

Comme vous pouvez le voir sur la couverture, j’ai la version France Loisirs en double tome que j’ai lu l’un à la suite de l’autre, c’est pourquoi je vous fais un seul avis pour les deux premiers tomes. (Et aussi ça me permet d’aller un peu plus vite dans mes chroniques où je suis très en retard ^^).

J’ai commencé le premier tome en LC avec StorieBooks et avec Valou de Un temps pour elle qui nous a faiblement lâché ^^. D’ailleurs à cause de ça, elle a eu droit à un gage bien sympathique, je vous conseille d’aller voir sa chaîne…

Valou a arrêté la lecture car le personnage de Felicity l’agaçait énormément et j’avoue qu’il est difficile de lui donner tort. Felicity Atcock fait partie des personnages difficile à apprécier pour moi. Elle a un humour surjoué pour moi, tout comme certaines réactions à ce qui lui arrive.

Pour autant, mon problème c’est que j’accroche complètement avec l’histoire que je trouve très intéressante. On a, dans l’histoire, une multitude de créatures surnaturelles et j’aime vraiment les découvrir avec leurs qualités, leurs défauts et leur histoire toutes plus rocambolesque les unes que les autres. Sophie Jomain arrive très régulièrement à nous surprendre au cours de notre lecture. Soit en introduisant un nouveau type de personnages ou encore en évoquant un tournant dans la vie des personnages qui changent beaucoup voir tout.

Si seulement les personnages, parce qu’il n’y a pas que Felicity, n’étaient pas aussi prévisibles et aussi énervants, je pense que j’aurais le même engouement que beaucoup. Je vous ai déjà dit ce que je pensais de Felicity et pour les autres, tous les mâles et surtout Terrence et Stan (que je lis à chaque fois Satan) sont tellement dominants, sûr d’eux et arrogants qu’ils en deviennent horripilants. Il n’y a peut-être que Daphnée qui remporte mon suffrage. Je trouve que c’est la seule à évoluer dans le bon sens!

Je pensais m’arrêter là, vu que je n’avais pas la suite dans ma PAL mais l’auteur nous fait une révélation de dingue à la toute fin du deuxième tome et Valou m’a très gentiment prêté tous les autres tomes donc me voila à nouveau en LC avec StorieBooks pour la suite…

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume