Avis

[Mavilyly] Le Dieu oiseau d’Aurélie Wellenstein #PLIB2019

Le Dieu oiseau
Editeur: Scrineo
Nombre de pages: 352 pages
Prix: 16,90 euros
Année de parution: 2018

Résumé:

Une île. Dix clans. Tous les dix ans, une compétition détermine quel clan va dominer l’île pour la décennie à venir. Les perdants subiront la tradition du « banquet » : une journée d’orgie où les vainqueurs peuvent réduire en esclavage, tuer, violer, et même dévorer leurs adversaires. Il y a dix ans, Faolan, fils du chef de clan déchu, a assisté au massacre de sa famille. Sauvé par le fils du chef victorieux, Torok, il est depuis lors son esclave et doit subir ses fantaisies perverses. Sa seule perspective d’avenir est de participer à la compétition de « l’homme-oiseau », afin de renverser l’équilibre des pouvoirs en place et de se venger. Qui du maître ou de l’esclave va remporter la bataille ? Quel enjeu pour les habitants de l’île ? Quel est le prix à payer pour la victoire ?

 

Mon avis:

Le Dieu oiseau est le dernier finaliste que je devais lire en tant que Jury de l’édition 2019 du Plib. J’avais très peur de cette lecture. J’en avais entendu tellement sur elle, notamment qu’elle était très violente et sanglante que je ne savais pas si elle était faite pour moi ou pas. Clairement sans cette « obligation » de la lire et la chroniquer, je n’aurais jamais eu le livre entre les mains. Et une fois celui-ci commencé, sans cette « obligation » de la chroniquer, je ne l’aurais pas terminé. Ca vous donne une idée sur mon point de vue ^^.

Malheureusement, le roman d’Aurélie Wellenstein est celui que j’ai le moins aimé de cette sélection de 5 livres. Mais pas pour les raisons que je croyais au contraire. Je m’attendais à un roman tellement trash qu’il m’a paru très fade. Alors oui je ne vais pas dire le contraire, il y a des scènes ragoutantes et que je ne veux pas voir mais elles sont au final très peu nombreuses. Quant au reste, j’ai eu l’impression qu’il ne se passait pas grand chose.

On suit Faolan qui est censé vivre une aventure dangereuse à chaque moment, il est censé avoir des ennemis tous plus déterminés les uns des autres mais clairement je n’ai pas retrouvé ça. Il se défait des difficultés si facilement pour un esclave sans préparation et ses ennemis sont très loin d’être méchant.

Tout cela couronné par une fin qui ne m’a pas convaincu du tout. Je me suis dit, tout cela pour ça, tout cela pour ne même pas faire ce qui était prévu? Et bien je ne suis pas d’accord. Malheureusement, je n’arrive pas à trouver de point positif à cette lecture si ce n’est la plume de l’auteur qui malgré tout n’est pas désagréable du tout. Je me pencherais peut-être sur son roman Mers mortes qui me tente bien (et la couverture qui est sublime).

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

 

Pour le PLIB: #ISBN9782367405827

Publicités
Avis

[Mavilyly] Rouille de Floriane Soulas #PLIB2019

Rouille

Editeur: Srineo
Nombre pages: 384 pages
Prix: 16.90€
Année de parution: 2018

Résumé:

Paris, 1897. Les plus grandes puissances européennes se sont lancées à l’assaut de la Lune et de nouveaux matériaux découverts sur le satellite envahissent peu à peu la Terre. Ces grandes avancées scientifiques révolutionnent l’industrie et la médecine, mais pas pour tout le monde. Et dans les faubourgs, loin de l’hyper-centre protégé par le dôme sous lequel vivent les puissants, le petit peuple de Paris survit tant bien que mal. Violante est une prostituée sans mémoire, ignorant jusqu’à son âge réel. Dans un monde où son désir de vérité passe après celui de ses clients et de ses patrons, la jeune fille tente de retrouver la trace de ses origines perdues. Alors qu’une vague de meurtres particulièrement horribles ensanglante la capitale, Satine, son amie et seul soutien, disparaît dans d’étranges circonstances. Violante, elle, se voit offrir une porte de sortie à ce demi-monde violent qui la retient prisonnière, mais décide malgré tout de prendre part aux investigations.

 

Mon avis:

J’ai longtemps hésité à lire ce roman. Depuis sa sortie, il a été difficile de passer à côté, les avis sont plus ou moins bons mais voila ni la couverture, ni le résumé ne m’incitaient à le découvrir un peu plus. Et puis j’ai eu l’occasion de le découvrir grâce à la mise en place d’un livre voyageur. Finalement, j’y perdait peu s’il s’avérait qu’il ne me plaisait pas.

Et bien m’en a pris. Dans l’ensemble de ma lecture, j’ai beaucoup apprécié les moments passés avec le roman de Floriane Soulas.

Je dois avouer que j’ai mis du temps à vraiment rentrer dans l’histoire car il a fallu que je me familiarise avec le style et le décor steampunk que je connaissais absolument pas. Mais une fois tout cela apprivoisé, je me suis laissée conquérir par Violante et sa quête d’identité qui va l’amener beaucoup plus loin que ce qu’elle imaginait. Elle va vivre toutes ces péripéties accompagnée, et j’ai aimé les personnages proposé par l’auteur. Ils sont vraiment différents, ont tous leurs failles et leur force donc sont très intéressant. Sans vraiment savoir pourquoi, je me suis assez fortement attaché à un des personnages masculins (l’inventeur de petits gadgets pour ceux qui l’ont lu – c’est fou de pas me souvenir de son prénom -) et j’ai été déçue de pas en apprendre plus sur lui et surtout de le quitter!!!

Quand à l’intrigue, le début est assez lent, le temps de mettre les choses en place mais une fois que l’auteur choisit d’accélérer le rythme, elle ne lâche plus la pédale et tout va extrêmement vite. Les actions, les lieux, s’enchaînent et il est difficile de poser le livre.

Bien qu’une petite frustration s’est pointé à la fin où j’aurais voulu autre chose, Rouille est pour moi un très bon roman surtout que celui-ci est le premier de Floriane Soulas. Je ne sais pas si je peux le conseiller à tous mais en tous les cas, s’il vous tente n’hésitez plus.

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Pour le PLIB2019: #ISBN9782367406060

Avis

[Mavilyly] Jivana de Nadia Coste #PLIB2019

Jivana

Résumé:

Jivana est une jeune fedeylin qui porte en elle un joli secret : depuis toute petite, elle partage son corps avec l’esprit d’une déesse qui a échoué à se réincarner. Les deux âmes, loin d’être concurrentes, sont devenues amies et même un peu plus.

Alors que des nuées d’insectes obscurcissent le ciel et imposent une nuit sans fin, le désespoir frappe leur village. Jivana et sa déesse partent à la recherche d’une solution pour que l’astre du jour brille enfin à nouveau. Une quête périlleuse qui les changera à jamais…

 

Mon avis:

Si vous me suivez sur Instagram, vous savez que j’ai pu lire ce roman grâce à un juré du Plib qui le mettait en livre voyageur. Vous avez pu le voir mercredi, il ne fait pas partie de ceux que j’ai sélectionné ni de ceux qui continuent l’aventure pour autant il me donnait très envie. Je tiens donc à remercier Yannick et maintenant, je vais vous donner mon ressenti.

Je suis assez mitigée avec cette lecture. J’ai beaucoup aimé l’intrigue, l’aventure, les créatures créé par l’auteur ainsi que toute sa mythologie. C’est le genre de lecture qui me demande pas mal de concentration car j’aime m’imaginer les mondes où les personnages circulent et lorsque ce n’est pas dans le monde réel, je fais plus attention au descriptions et aux détails. Malgré cela, je ne me forçais pas à revenir à ma lecture. La quête que Nadia Coste nous propose est bien menée, et a un rythme relativement bien géré. Elle ne m’a pas laissé ennuyer et a su me captiver du début à la fin.

Là où j’ai rencontré des problèmes c’est avec les personnages de Jivana et Savironah. Ce sont deux protagonistes qui mises seules ne me dérangent pas, leurs personnalités sont intéressantes mais ensemble… Je les ai trouvé tellement bisounours, tellement mielleuses que ça m’a énervé. Au début c’est attendrissant mais au bout d’un moment, au vu de ce qu’elles vivent, j’aurais aimé moins de niaiserie entre elles. J’avais l’impression d’être avec des adolescentes un peu trop tourné vers leur personne ce qui était contradictoire avec leurs actions et leurs décisions face au monde extérieur à elles.

Je ne sais pas si j’arrive à me faire comprendre et je ne veux pas spoiler donc ça me met une difficulté de plus. J’approuve l’évolution de la situation des deux jeunes femmes pour l’histoire, cela permet de la finir logiquement mais alors ça décuple leurs bons sentiments et la fin a été vraiment compliqué pour moi. Les derniers chapitres ont été lus parfois en diagonale car Jivana et Savironah me sortaient par les yeux…

Je suis contente de l’avoir découvert pour tout ce que l’auteur développe mais malheureusement Jivana et Savironah ont rendu ma lecture désagréable.

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Pour le PLIB: #ISBN9782366299151