Avis

[Mavilyly] Le demi-frère de Louise Tremblay d’Essiambre

le-demi-frere

Résumé:

Un an de bonheur… Toute une année que Raymond Deblois a passée auprès d’Antoinette, son autre amour, dans le Connecticut. Sa femme Blanche enfin écartée et internée, il a pu emmener Anne, sa plus jeune fille, et tenter de rebâtir un foyer. Jason, ce fils d’un autre lit, grandit enfin près de son père… Mais le destin n’est pas tendre avec les Deblois et Blanche a su ramener ses filets : la maison de Montréal est à nouveau pleine de bruits, de fureurs, d’espoirs trahis, d’amours déçues. Charlotte hésite encore à choisir l’homme de sa vie. Emilie, au bord de l’explosion, rêve toujours de voir son ventre s’arrondir. Quant à Anne, elle vit très mal ce retour précipité : parviendra-t-elle à prendre son envol sans qu’on lui brise les ailes ? Ses premières amours lui révéleront bien des surprises… Et Jason, la pièce manquante de ce puzzle, n’a pas dit son dernier mot…

 

Mon avis sur le tome 1, tome 2, tome 3

Mon avis:

J’ai lu ce quatrième tome rapidement et avec autant de plaisir que pour les précédents. C’est toujours un plaisir de continuer à découvrir ces personnages qui deviennent de plus en plus réels au fil des pages.

Bien que le roman porte son « nom », on n’en apprend pas beaucoup sur Jason malgré qu’en effet d’une certaine manière, il est au centre de ce tome. Il est au centre pour ce qu’il apporte aux autres personnages. Il fait en sorte que beaucoup d’émotions, de sentiments et de vérités sortent enfin et libèrent ses soeurs, son père et ceux qui les entourent.

Mon sentiment de rejet face à Blanche ne change pas même si les dernières pages la rende moins mauvaise, je n’arrive pas à la comprendre et à lui pardonner tout ce qu’elle a fait vivre à ses filles. D’ailleurs en parlant d’elles, comme à chaque fois, en fermant le livre, j’ai l’impression de les quitter. C’est compliqué même si j’avoue que Louise Tremblay d’Essiambre a su leur apporter une sérénité avec ce dernier tome qui me permet de m’en détacher plus facilement. Lorsque j’écris ces lignes, je me dis qu’une personne qui lit peu va me prendre pour une folle mais que les lecteurs assidus comme moi me comprendront lol.

Je conseille vraiment cette saga qui retrace toute la vie d’une famille avec beaucoup de justesse, de douceur, de douleur aussi ainsi que de l’amour mais n’est-ce pas ce que vit chacun de nous avec sa famille???

Je retournerais sans hésiter aux écrits de cette auteur qui me touche à chaque fois avec facilité et intensité en même temps. C’est une vraie révélation pour moi et je remercie les éditions Charleston qui me l’ont fait découvrir…

Ma note va être un peu faussée parce que je n’aurais pas mis une note aussi haute juste pour ce tome qui n’est pas le meilleur pour moi mais il finit une saga et du coup je note un peu à travers lui toute la saga!!!

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Publicités
Bibliothèque et librairie, Blabla

[Mavilyly] Petit tour à la bibliothèque #30

Bibliothèque

J’ai pu aller rapporter Le talisman et Anne à la bibliothèque donc forcément je suis repartie avec deux romans et ils sont assez faciles à deviner…

 

Le demi-frère de Louise Tremblay d’Essiambre

le-demi-frere

Un an de bonheur… Toute une année que Raymond Deblois a passée auprès d’Antoinette, son autre amour, dans le Connecticut. Sa femme Blanche enfin écartée et internée, il a pu emmener Anne, sa plus jeune fille, et tenter de rebâtir un foyer. Jason, ce fils d’un autre lit, grandit enfin près de son père… Mais le destin n’est pas tendre avec les Deblois et Blanche a su ramener ses filets : la maison de Montréal est à nouveau pleine de bruits, de fureurs, d’espoirs trahis, d’amours déçues. Charlotte hésite encore à choisir l’homme de sa vie. Emilie, au bord de l’explosion, rêve toujours de voir son ventre s’arrondir. Quant à Anne, elle vit très mal ce retour précipité : parviendra-t-elle à prendre son envol sans qu’on lui brise les ailes ? Ses premières amours lui révéleront bien des surprises… Et Jason, la pièce manquante de ce puzzle, n’a pas dit son dernier mot…

Le voyage de Diana Gabaldon

le-voyage

Vingt ans après avoir été inexplicablement ramenée en plein coeur du XVIIIe siècle, dans une Écosse à feu et à sang qui luttait pour son indépendance contre l’éternel ennemi anglais, Claire Randall n’est jamais parvenue à oublier Jamie Fraser. Les années qu’elle a vécues à ses côtés demeurent pour toujours gravées dans sa mémoire. Aussi, apprenant qu’il a survécu, elle voyage de nouveau dans le temps et retourne dans ce passé chargé de souvenirs et d’émotions, prête à braver tous les dangers pour tenter l’impossible : retrouver Jamie.

Avis

[Mavilyly] Emilie de Louise Tremblay d’Essiambre

emilie

Résumé:

Charlotte est partie. Émilie est restée.
Moins solide et impétueuse que son aînée, la cadette a hérité des névroses et des migraines de sa mère qui l’a forgée à son image. C’est une nature passive, sereine, sans talent particulier. Privée du soutien de Charlotte, partie en quête de son grand amour à travers l’Europe bombardée, Émilie se laisse aller…
Mais l’eau qui dort couve des tempêtes – et l’amour, les bouleversements familiaux, les aventures de Charlotte auront raison de cette apparente tranquillité. Bientôt, la deuxième soeur Deblois fait, à son tour, ses premiers pas dans la vie. La vraie…

Mon avis sur le tome 1

Mon avis:

Que du bonheur de retrouver cette auteur et tous les personnages de sa saga. Lors du premier tome, Charlotte, j’avais été vraiment touchée par Charlotte et son papa et j’étais vraiment impatiente de les retrouver et de savoir ce que devenait le reste de la famille.

Avec ce deuxième tome, j’avoue avoir eu un sentiment, surtout au début, de déception. Je ressentais moins d’empathie, moins de sentiments pour les personnages et ça me manquait cruellement… Heureusement, j’ai fini le roman avec la même sensation de bien être que dans tous les romans de Louise Tremblay d’Essiambre…

Je me suis moins attachée à Emilie, que je trouve très pleurnicheuse et centrée sur elle-même! Elle se remet peu en questions et même quand elle se rend compte de ses erreurs, elle continue à faire payer son entourage. Heureusement, on continue à suivre Charlotte et même si j’ai beaucoup de mal à comprendre ses choix, elle a continué à me plaire. Tout comme son père et Anne que j’espère mieux découvrir dans le tome prochain qui porte son nom.

Emilie, est le cinquième livre que je lis de cette auteur et à chaque fois, je me dis qu’on a peu d’actions mais pour tant, je me sens tellement bien dans ces récits. Comme je le disais plus haut, un sentiment de bien-être m’enveloppe, j’ai l’impression d’être dans un cocon tout doux. Ce sont des livres doudous et avec la fin qu’elle nous donne ici, je n’ai qu’une envie d’aller à la bibliothèque pour emprunter le troisième tome, Anne.

Que ce soit, Les Années du silence ou Les soeurs Deblois, si vous avez la possibilité, lisez ces sagas.

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

[Mavilyly] Entre les bourrasques de Louise Tremblay d’Essiambre

entre-les-bourrasques

Résumé:

Après quarante ans de séparation, Cécile et Jérôme se retrouvent enfin, chacun portant les cicatrices d’une vie mouvementée.
Mais l’amour sera-t-il au rendez-vous ?
Parviendront-ils enfin, au crépuscule de leur vie, à redonner un sens à ces années d’espoir sans trêve?
Commence alors une quête.
La quête de l’amour, du bonheur et de la sérénité.
Toutes ces années de silence peuvent-elles s’effacer d’un coup de baguette magique?

Mon avis sur le tome 1 et le tome 2

Mon avis:

Qu’est-ce que j’étais contente de recevoir ce troisième et dernier tome. Les lectures de Louise Tremblay d’Essiambre sont à chaque fois pour moi un régal et je me réjouissais de retrouver tous les personnages de cette saga.

On est sur un roman de plus de 440 pages mais c’est comme s’il en faisant la moitié étant donné qu’il se lit super vite et très facilement.

C’est assez compliqué de vous parler de ce livre parce qu’on est quand même sur le troisième tome et donc je ne veux pas vous spoiler… Ce tome est mené par la maladie et du coup très touchant et criant d’humanité mais ça, ça ne m’étonne pas.

Ce fut un vrai régal de suivre cette famille Cliche et toutes ses branches sur plusieurs générations. L’auteur sait nous mener sa barque sans nous perdre et toujours avec beaucoup de douceur.

Triste quand même de finit Les années du silence mais je me console en me disant que je commence tout juste Les soeurs Deblois.

Je vous encourage pleinement à découvrir Louise Tremblay d’Essiambre et avec cette éditions de la saga Les Années du silence c’set encore mieux…

Un grand merci aux éditions Charleston pour ces pépites!

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

édition Charleston

Avis

[Mavilyly] Charlotte de Louise Tremblay d’Essiambre

charlotte

Résumé:

Elles sont trois soeurs. Un père absent. Une mère présente, trop présente : migraineuse, alcoolique,
hypocondriaque, Blanche est un dragon. Chez les Deblois, on vit au rythme de ses crises, de ses
colères, de ses folies. On vit mais à peine, en somme. Montréal, 1928. Charlotte, l’aînée, a quatre ans et entre à l’école. Une idée de Blanche. Pour l’éloigner, déjà. Étonnamment mature pour son âge, Charlotte sait qu’il lui faut rester forte, résister. Pour elle, d’abord, mais aussi pour Emilie sa cadette, plus faible de constitution et de caractère, la proie idéale des névroses maternelles. Toute son adolescence, Charlotte sera écartelée entre ces deux désirs : rester, pour veiller sur ses soeurs, ou s’échapper, enfin, vivre, quitter ces bras trop maigres qui jour après jour l’étouffent comme à plaisir…

Mon avis:

Lorsque j’ai pris ce roman à la bibliothèque, je me suis juste laissée convaincre par le nom de l’auteur que j’ai découvert grâce à la saga Les années du silence dont j’ai lu les deux premiers tomes.

Je suis vraiment heureuse d’avoir découvert cette saga même si elle comporte 4 tomes assez conséquents.

Comme dans Les Années du silence, il ne faut pas s’attendre  de grandes actions mais elle nous dévoile au fil des pages la vie des personnages et toutes leurs subtilités. On est dans la famille Deblois- Gagnon avec une mère plutôt original et un père un peu « je laisse faire ». Puis nous avons 2 filles pendant les 3/4 du livre et 3 sur la fin.

L’auteur arrive à nous faire aimer tous les personnages malgré que certains nous hérissent les poils par moments. Louise Tremblay d’Essiambre les travaille d’une façon qu’on a l’impression de les connaître sur le bout des doigts! Bien sur, j’ai eu un gros coup de coeur pour Charlotte qui est au centre de la plupart des pages. On la voit grandir et son esprit évoluer. Elle est extrêmement forte et intelligente ce qui la rend touchante et admirable. Bref, une très belle personne.

Je ne peux enlever le fait qu’on a quand même quelques longueurs par moment mais le mot qui me venait le plus en tête lorsque je lisais c’est « douceur ». La douceur, c’est ce qui incarne l’écriture de Madame Tremblay d’Essiambre. Elle nous enveloppe comme une couverture et on a aucune envie de la quitter. Je compte bien augmenter mes livres lus de cette auteur au fil de ma vie, en continuant déjà les deux saga commencées.

Je vous encourage fortement à découvrir Louise Tremblay d’Essiambre et connaître les mêmes moments cocooning que moi!

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume