Avis

[Mavilyly] Fight T1: Corps à corps de S.J. Salsbury

Corps à corps

Editeur: Milady
Nombre de pages: 480 pages
Prix: 7,90 euros
Année de parution: 2016

 

Résumé:

Raven Moretti a été élevée par une mère prostituée. Elle sait qu’elle ne peut rien espérer d’extraordinaire dans la vie. Jusqu’à ce qu’elle croise le regard de Jonah Slade, le célèbre boxeur. À quelques semaines d’un combat important, Jonah est déterminé à réussir. Mais résister à Raven est une lutte contre laquelle il ne peut gagner. Aussi, lorsque le père de la jeune femme, qui est un proxénète, la contacte pour ses affaires, Jonah doit faire un choix. Dans un monde où perdre est pire que la mort, parviendra-t-il à sacrifier sa carrière pour sauver la femme qu’il aime ?

 

Mon avis:

Je savais dans quoi je m’embarquais quand j’ai commencé cette lecture, une romance érotique où les scènes charnelles vont être prédominantes. Pourtant, je n’ai pas adhéré car cela va trop vite entre les personnages surtout avec leurs sentiments et encore plus quand on connaît la position de Raven, la femme du roman, face au sexe.

Je n’ai pas arrêté de lever les yeux au ciel durant toute ma lecture, je n’ai pas trouvé leur histoire d’amour belle, elle ne m’a pas fait rêver malheureusement.

Par contre j’ai adoré les personnages secondaires et notamment Blake, qui est le personnage du second tome et à cause de ça j’hésite à poursuivre ^^. Mais toute la petite bande m’a plu que ce soit du côté de Jonah que du côté de Raven bien qu’elle soit moins entourée.

Les événements sont assez prévisibles et à part la grosse scène finale, je me suis pas mal ennuyée. Je pense que si je n’avais pas eu besoin de cette lecture pour le #challengecocooningautomnal, je l’aurais sûrement abandonnée avant la moitié.

Avis

[Mavilyly] Hades Hangmen T1: Hors-la-loi de Tillie Cole

Hors la loi

Editeur: Milady
Nombre de pages: 475 pages
Prix: 6.90 euros (poche)
Année de parution: 2014

Résumé:

Qui eût cru que l’interdit pouvait être si délicieux ?

Élevé dans un monde dominé par les Harley, les drogues et le sexe, River Styx Nash est à la tête des Hades Hangmen. Alors qu’il souffre d’un terrible défaut d’élocution, il apprend vite à répondre à ceux qui s’opposent à lui : ses poings puissants, sa mâchoire d’acier et son adresse lui ont attiré une solide réputation d’homme dangereux. Un seul principe dicte ses actes : ne jamais s’attacher à qui que ce soit. Jusqu’au jour où il retrouve Salomé, rencontrée des années auparavant dans des conditions mystérieuses, blessée derrière les poubelles du QG. La jeune femme a fui la communauté sectaire dans laquelle elle a grandi et se retrouve démunie face à une vie qui lui est inconnue. Styx lui offre alors ses bras protecteurs mais il a bien conscience qu’elle n’a pas sa place dans son univers…

Une rencontre fortuite, deux destins qui n’auraient jamais dû se croiser…

Mon avis:

Encore un roman biker que j’ai fortement apprécié avec en plus cette intrigue autour des sectes que l’on ne voit pas souvent.

J’ai été aussi agréablement surprise car on apprend que l’auteur a fait de vraies recherches pour ses études sur ce sujet et qu’elle s’est inspirée d’elles et de témoignages qu’on lui a fait pour construire son roman.

C’est un roman qui se lit facilement et qui est plutôt addictif bien qu’il ait quand même des défauts. Il y a des facilités et des raccourcis mais bon je pense que c’est pour garder un rythme dynamique.

L’auteur a su me surprendre malgré une romance cousue de fil blanc et elle donne envie de lire la suite pour découvrir les autres personnages. Certains car je les ai apprécié, d’autres pour le contraire ou encore parce que leur personnalité est vraiment étonnante.

C’est encore une réussite pour moi avec ce Tillie Cole. Si vous aimez les bikers, vous pouvez y aller!!!

Avis

[Mavilyly] Le putain d’énorme livre du bonheur qui va tout déchirer de Anneliese Mackintosh

Le putain d'énorme livre du bonheur qui va tout déchirer
Editeur: Milady
Nombre de pages: 416 pages
Prix: 18.20 euros
Année de parution: 2018

 

Résumé:

Ottila a décidé d’être heureuse et ça va faire mal. Ottila a un problème. Enfin, elle en a un paquet. D’abord elle est alcoolique. Son père est mort pendant qu’elle se complaisait dans une éternelle gueule de bois. Sa soeur a été internée. Sa mère est en train de craquer. Et ses amis la tirent vers le bas. Sauf Thalès, le type le plus sain qu’elle ait jamais rencontré. Thalès donne envie à Ottila de devenir meilleure. Alors elle décide de faire un doigt à son « contexte » pourri et vole Le Petit Livre du bonheur à la bibliothèque. Puis elle entreprend de le scrapbooker sauvagement : mails, SMS, transcriptions de séances de thérapie, dessins… tout y passe..

 

Mon avis:

C’est grâce aux box du confinement du compte Le comptoir de Dantes que j’ai pu avoir ce roman et lorsqu’il a été proposé en LC sur Facebook en suivant, je n’ai aps hésité à le sortir, pour une fois que j’avais le roman proposé 😂. On voulait une lecture feel good pour contrer la morosité du confinement donc vu le titre c’était vite vu.

Malheureusement, on a très vite déchantées. Plusieurs de la LC ont même abandonné. J’ai voulu poursuivre pour voir où tout allait nous mener et sans dire que j’ai passé un super moment, je suis contente de lui avoir laissé sa chance et fini.

Le premier blocage que j’ai eu c’est que comme je disais, je m’attendais à un roman feel good et drôle sauf que l’auteur y aborde ici des thèmes très durs comme l’addiction, le deuil, la maladie mentale ou physique donc ça plombe pas mal le récit. En plus de cela certes l’auteur veut y mettre de l’humour mais peut-être trop et cela devient lourd, vraiment le personnage en devient fatigant.

Une fois que j’avais bien intégré que cette lecture ne serait pas joyeuse ni drôle, cela passait mieux. Finalement j’aimais bien comment était traité le sujet de l’addiction et bien que l’humour me gênait encore, je passais outre.

Je ne vais pas garder un souvenir énorme de cette lecture malheureusement mais elle n’a pas été si pire finalement… ^^

 

Avis

[Mavilyly] Les écorchés T1: Ruine de Tillie Cole

Ruine
Editeur: Milady
Nombre de pages: 442 pages
Prix: 16.90 euros
Année de parution: 2017

 

Résumé:

Kisa est la fille du chef de la mafia russe de New York qui tient le Donjon – un ring clandestin – et la fiancée d’Alik, un tueur endurci. Un jour, elle croise par hasard un sans-abris couvert de tatouages et de cicatrices qui éveille en elle des sentiments inconnus. Quelque temps plus tard, elle le revoit en train de combattre au Donjon. Alors qu’il sème la peur et la mort sur son passage, Kisa brûle de désir pour cet homme que tout le monde appelle Ruine. Mais celui-ci poursuit un but ignoré de tous : il recherche celui qui lui a volé sa vie et souhaite assouvir sa vengeance qu’il attend depuis de trop longues années…

 

Mon avis:

Cela fait un bout de temps que je veux découvrir cette saga. Je me laissée convaincre par l’auteur déjà, dont j’ai lu deux romans qui ont été des coups de coeur ou très bonne lecture. Mais je voulais aussi voir ce qu’elle pouvait écrire pour les adultes et en plus avec une romance très torturée. C’est clairement différent de Mille baisers pour un garçon ou encore Love crescendo.

J’ai mis un peu de temps à me faire à cette lecture. Je savais à peu près dans quoi je m’engageais et je savais que je ne serais pas dans du young-adult mais quand l’auteur nous donne du sexe hardos dès la première ligne ça choque et surprend grandement ^^. Il m’a fallu finalement quelques pages pour contrer ce premier ressenti et après les choses se sont fait facilement.

J’ai traversé pas mal d’émotions avec ce premier tome. Je ne peux pas vous cacher que j’ai été à plusieurs reprise mal à l’aise pendant la première partie du roman. Tillie Cole nous dépeint une romance qui n’en ai pas une pour moi, elle est ponctué d’humiliation et de violence impossible à comprendre et à soutenir pour la femme que je suis. Pour autant, même si on a du mal à comprendre Kisa, je l’appréciais et j’essayais de garder en tête qu’elle vit dans un milieu très particulier, la mafia russe. Malgré tout, certains passages sont franchement horrible et je mets un gros warning…

La lecture s’adoucit un peu au fil des pages même si la violence fait partie intégrante de l’histoire. Je me suis très vite attachée au personnage du sans-abri et bien que j’ai deviné assez vite certaines choses, la lecture a été addictive et une fois terminé, on veut la suite.

Encore une fois, il faut être préparé lorsque l’on commence cette lecture. Le lecteur doit avoir le coeur bien accroché mais si c’est votre cas et que vous aimez les romances très compliquées, allez-y.

Avis

[Mavilyly] Une semaine avec lui de Monica Murphy

Une semaine avec lui
Editeur: Milady
Nombre de pages: 285 pages
Prix: 8.20 euros (poche)
Année de parution: 2014

Résumé:

Fable travaille d’arrache-pied pour gagner son indépendance, tout en élevant son petit frère. Sa réputation de fille facile lui vaut d’enchaîner les aventures sans lendemain, ce qui arrange bien les affaires de Drew, le meilleur joueur de l’équipe de football de la fac. Alors qu’il s apprête à passer une semaine dans sa famille au passé tourmenté, il lui propose, moyennant finance, d’incarner sa petite amie. Fable ne demande pas mieux que d’entrer dans la peau du personnage. Si seulement cette parenthèse pouvait s’éterniser…

Mon avis:

Je me souviens être ressortie enchantée de cette lecture mais il y a de ça 1 mois tout pile et malheureusement c’est le seul ressenti que j’ai :(.

C’est une romance tout à fait banale, que l’on voit un peu partout mais j’ai bien aimé les personnages et cela a été une lecture fluide et très sympathique.

Avec une fin, si je me souviens bien un peu atypique et qui m’a donné très envie de lire la suite!

Désolée pour cet avis peu constructif et peu détaillé mais je me rends compte qu’il va falloir que je trouve un rythme pour écrire mes chroniques parce que là c’est beaucoup trop long entre la lecture et l’écriture de l’avis.

Avis

[Mavilyly] Dante de Alexandra Ivy

Dante
Editeur: Milady
Nombre de pages: 382 pages
Prix: 7.10 euros (poche)
Année de parution: 2011

 

Résumé:

Ce fut une journée chargée pour Abby Barlow. Dans à peine quelques heures, elle a survécu à une explosion, vu son employeur mourir, a fait un rêve saisissant et maintenant elle se trouve dans un hôtel miteux avec le sexy et suréel Dante, un homme qu’elle désire et craint. Depuis 341 ans, Dante est gardien auprès du Calice, une humaine choisie pour retenir la pénombre. Un terrible coup du sort a décidé qu’Abby serait dorénavant cette femme. Trois heures plus tôt, Dante aurait usé de tous ses charmes pour la séduire. Maintenant, son rôle est de la protéger. Et il en sera ainsi jusqu’à sa propre mort. Un plan terrifiant est en marche, un plan qui va plonger Dante et Abby au cœur d’une bataille épique entre le bien et le mal… et d’une course désespérée pour sauver leur amour…

 

Mon avis:

J’ai sorti ce livre de ma PAL pour le readathon SFFF et pour la catégorie « Livre qui a un autre genre que la SFFF », ici la romance.

Sans aucune surprise, Dante, est un premier tome qui se lit très facilement avec tous les codes de la bit-lit young adult par excellence. La mythologie et la multitudes de créatures introduits par l’auteur rende cette saga très prometteuse. Il y a un très bon potentiel à développer cette saga.

Malheureusement, l’auteur choisi de se focaliser un petit peu trop sur la romance au détriment du reste de l’intrigue. Celle-ci avance tout de même mais on est souvent coupé par ces scènes assez niaise où les personnages sont à se faire des déclarations amoureuses peu crédibles vu le temps passé ensemble. Il y a aussi des scènes de sexe, ce qui est prévisible. Habituellement, je ne suis pas gênée par cela mais ici, tout comme les scènes d’amour, je les trouve mal introduites et du coup pas crédibles. Elles coupent complètement le récit et font retomber le peu de tension que l’auteur met en place. En plus de cela elles ne sont pas exceptionnelles.

Bref, une grande déception pour moi cette lecture et je laisse la suite de saga pour les autres.

Avis

[Mavilyly] Une douce odeur de pluie de Jojo Moyes

Une douce odeur de pluie

Résumé:

1953.
Le soir du couronnement de la reine Elizabeth II, la communauté britannique de Hong Kong se réunit. Pendant que tout le monde s’efforce de suivre la cérémonie sur une radio défectueuse, la jeune Joy tombe follement amoureuse. En 1980, sa fille Kate se rebelle et fuit l’Irlande avec Sabine, son enfant illégitime. Quinze ans plus tard, Kate envoie Sabine en vacances en Irlande chez ses grands-parents, Edward et Joy, qu’elle connaît à peine.
Lorsque Sabine, sa mère et sa grand-mère se retrouvent, un secret de famille profondément enfoui resurgit…

 

Mon avis:

On commence par les éternels remerciements pour NetGalley et les éditions Milady qui m’ont permis de lire ce roman.

Malheureusement, ce sera ma dernière lecture de l’auteur. J’ai commencé avec elle en lisant Avant toi dont j’ai eu un réel coup de coeur. Il fait d’ailleurs partie de mon top 3 encore aujourd’hui! J’ai donc voulu découvrir le reste des oeuvres de l’auteur mais si ce n’est la suite Après toi et Après tout, je n’ai apprécié aucun des autres de ses romans, c’est fou.

Avec Une douce odeur de pluie, il y a tellement de choses que je n’ai pas compris!!! On commence par suivre Joy lors des années 50 à Hong Kong et cette partie me plaisait pas mal bien que j’avais du mal à situer tout ça, étant une époque que je connais peu et une ville que je ne connais pas du tout mais j’étais bien tout de même. Puis tout a basculé lorsque l’on saute dans le futur et que l’on apprend à connaitre Kate et Sabine, fille et petite-fille de Joy.

Déjà j’ai eu du mal à m’attacher à elle deux donc ça ne facilite pas les choses et les interrogations n’ont fait que se succéder. Pourquoi Kate décide d’envoyer sa fille à des centaines de kilomètre d’elle, chez ses parents qu’elle déteste et que sa fille ne connait absolument pas??? J’espérais le comprendre mais même en ayant refermé le livre, je n’ai pas ma réponse.

Ensuite, on se retrouve essentiellement avec Sabine qui au fil des pages, m’énervait de plus en plus surtout lorsqu’elle fantasmait sur Tom (je crois que c’est son prénom ^^). Le type, il a l’âge d’être son père et elle, dès qu’elle le voit, limite elle le voudrait dans son lit. En soit ça arrive de fantasmer sur plus vieux que soi mais là, ça m’a profondément dérangé. Elle s’imagine tout un monde et en même temps fait sa capricieuse (dans sa tête bien sûr elle ne dévoile rien) s’il ne répond pas comme elle l’attend. C’était des scènes qui m’ont vraiment mise mal à l’aise jusqu’à la scène ultime où elle se dévoile un peu trop mais où l’auteur balaye ce moment et ne revient plus jamais dessus.

On continue, par l’histoire d’Annie qui est certes tragique et très touchante (c’est peut-être elle qui m’a le plus intéressée finalement) mais je ne comprends pas pourquoi l’auteur a voulu la placer ici. Qu’est ce qu’elle apporte à l’histoire de Joy, Kate et Sabine??? Peut-être le rapprochement entre elles mais je suis sûre qu’il y avait une autre façon de faire sans compliquer le récit avec ce destin parallèle.

Et je finis par la fin, c’est mieux me direz vous. Pour moi, elle est trop facile. Jojo Moyes ne se gêne pas pour nous balancer, une quantité folle de bombe tout au long de son roman. Bombes qui trouvent plus ou moins une finalité mais par contre la fin du roman est toute gentillette, tout le monde est heureux et on en parle plus. Et bien non, je ne suis pas convaincue.

Wahou, cela fait bien longtemps que je n’ai pas écrit un aussi long texte pour parler d’un roman. Bravo à ceux qui ont été jusqu’à la fin!!! C’est avec Une douce odeur de pluie que j’arrête ma « liaison » avec Jojo Moyes. Elle a su me faire flacher avec Lou et Will mais malheureusement ce sera tout.

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

[Mavilyly] A la recherche de Sarai de J.A. Redmerski

A la recherche de Sarai

Résumé:

Elle devrait le fuir, mais pour rester près de lui, elle est prête à tout… même à tuer !

Sarai n’a que quatorze ans quand sa mère l’abandonne au Mexique entre les mains d’un trafiquant de drogue. Neuf ans plus tard, elle attend toujours une occasion inespérée de s’enfuir. Persuadée de trouver un allié en Victor, un tueur à gages engagé par l’homme qui la séquestre, elle profite d’une visite de celui-ci pour monter dans sa voiture.

Même si la jeune femme n’a peur de rien, elle ne tarde pas à découvrir que Victor est aussi dangereux que le criminel qu’elle vient de quitter. Pourtant, quelque chose en lui l’attire et la rassure. Et au lieu de le fuir, elle se découvre prête à tout même l’irréparable pour ne plus le quitter.

Mon avis:

Merci au site NetGalley et aux éditions Milady pour l’envoi de cet ebook.

J’ai beaucoup beaucoup aimé cette histoire. C’est la première fois que je suis un tueur à gage et ce rôle que je trouve très énigmatique m’a beaucoup intéressé. Dans ce premier tome, l’auteur prend vraiment le temps de tout mettre en place. Elle nous dévoile ce qu’il faut sur le passé des personnages, sans nous en dévoiler de trop (en tout cas au début) puis tout s’enchaîne. J’ai apprécié le rythme que J.A. Redmerski donne à son récit. On a finalement peu de temps pour reprendre notre respiration entre chaque évènement. Même si je dois l’avouer, l’auteur va souvent dans la facilité pour faire avancer son histoire, elle a réussi à m’interpeller pour lire son premier tome avec envie.

La où le bas blesse pour moi, c’est les personnages. Autant Victor m’a bien plu dès les premières lignes en étant si mystérieux, autant Sarai manquait de charisme, de volonté et de force pour moi. Avec ce qu’elle a vécu et la force de caractère qu’il faut pour survivre, pour moi elle aurait dû être forte, indépendante et pas aussi passive. En plus de ça, Victor se dévoile trop vite, perd de son charme et leur histoire est encore trop facile pour moi.

Je suis assez mitigée face  cette lecture. J’ai aimé tout le contexte, les idées de base mais pour moi, les personnages font baisser la qualité de la lecture. Si l’occasion se présente, je lirais la suite mais ce ne sera pas une priorité pour moi.

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

[Mavilyly] Après tout de Jojo Moyes

après tout

Résumé:

Il y a tellement de versions de soi qu’on peut choisir de faire éclore. Longtemps, mon avenir m’a paru tout tracé, affreusement banal. Mais un homme qui refusait d’être une version diminuée de lui-même m’a appris qu’on a toujours le choix. Alors le moment était venu de choisir : je pouvais être la Louisa Clark de New York ou la Louisa Clark de Stortfold. Ou encore une autre que je n’avais pas encore eu l’occasion de rencontrer. L’essentiel, c’était de ne pas laisser les autres choisir à ma place laquelle de ces Louisa j’allais devenir. Il y a toujours une façon de se réinventer.

Quand Lou s’envole pour New York, elle est certaine de pouvoir vivre pleinement cette aventure malgré les milliers de kilomètres qui la séparent de Sam. Elle rejoint la très fortunée famille Gopnik, se jette à corps perdu dans son nouveau travail, et découvre les joies de la vie new yorkaise. C’est alors que sa route croise celle de Joshua, un homme qui éveille en elle des souvenirs enfouis. Troublée par cette rencontre, Lou s’évertue à rassembler les deux parties de son cœur séparées par un océan. Mais les lourds secrets qui pèsent sur elle menacent de faire voler en éclats son fragile équilibre. Le moment n’est-il pas venu de se demander qui elle est vraiment ?

 

Mon avis sur le tome 1, tome 2

Mon avis:

C’est grâce à mon inscription sur le site NetGalley que j’ai pu lire ce troisième tome. Vous connaissez sûrement mon amour pour Avant toi qui est dans mon top 3. La suite, Après toi, m’avait aussi beaucoup plu mais sans coup de coeur et celui-ci a été un vrai supplice pour moi ^^.

Je crois que j’ai autant aimé ma lecture que je l’ai détestée. Je l’ai détestée car j’étais tellement dedans et attachée aux personnages que j’ai pris cette lecture très à coeur.

Lou a eu de la chance de ne pas être en face de moi car à plusieurs reprises elle aurait pris des baffes. J’avais beaucoup de mal à la reconnaître et à la comprendre et pourtant maintenant que j’ai terminé le livre, je sais pourquoi l’auteur a fait ça et c’est juste parfait.

On rencontre aussi de nouveaux personnages que l’on déteste malgré qu’ils aient des circonstances atténuantes et d’autres qu’on veut connaître toujours un peu plus.

L’intrigue que Jojo Moyes à mis en place ici n’est pas extraordinaire mais comme je le disais plus haut, j’étais dedans et il m’a été dur de quitter ce récit surtout que je pense que c’est le dernier (enfin je le crois après chaque tome…).

Je suis heureuse d’avoir lu Après tout car il m’a réconcilié avec l’auteur suite à mes deux dernières déceptions! Je remercie donc l’éditeur et le site NetGalley pour cette lecture.

Si vous n’avez pas encore commencé cette saga, qu’est ce que vous faites la???

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

[Mavilyly] Jamais deux sans toi de Jojo Moyes

Jamais deux sans toi

Résumé:

La vie de Jess est un désastre. Son mari a disparu de la circulation, son fils revient du collège couvert de bleus, et elle n’a pas les moyens de payer à sa fille, petit génie des maths, l’école prestigieuse qui la promettrait à un brillant avenir. Alors qu’elle finit par se faire à l’idée que sa vie n’est qu’une somme de galères, la chance lui sourit enfin. La chance, ou plutôt le millionnaire dont Jess entretient la maison de campagne. Accusé de délit d’initié, Ed est en mauvaise posture : il risque d’être ruiné et envoyé en prison si son procès tourne mal. Soucieux de s’acheter une conduite, il se propose de venir en aide à Jess. Que va donner l’addition de leurs petits et grands désastres individuels ? Une histoire d’amour aussi bouleversante qu’inattendue mettant en scène la rencontre improbable de deux êtres en perdition.

 

Mon avis:

Vous connaissez sûrement mon amour pour le roman Avant toi de Jojo Moyes et si non et bien sachez qu’il fait partie de mon top 3 de toutes mes lectures faites jusqu’à aujourd’hui. C’est pour cela que j’ai envie de lire tous les autres romans de l’auteur même si pour l’instant aucun ne m’a plu autant voir même m’a déçu comme avec Sous le même toit. Jamais deux sans toi était mis sur l’étagère coup de coeur de ma bibliothèque donc lorsque j’ai fini d’emprunter tous les tomes de la saga Meg Corbyn, je suis repartie avec et je m’y suis mise assez rapidement.

Malheureusement plus je tournais les pages du roman et plus ma déception grandissait. Je trouvais les personnages très fades. L’auteur leur a donné des personnalités pourtant bien particulières mais je n’arrivais pas à m’y attacher et je les trouvais sans saveur. Et cela avec tous, pas un n’arrivait à me convaincre.

Quand à l’intrigue, tout comme les personnages, elle était intéressante, différente mais n’arrivait pas à m’emmener au point de tout oublier le reste.

Ma lecture a été assez laborieuse et pourtant je voulais aller jusqu’au bout car je voulais voir ce que Jojo Moyes a voulu faire de tout cela. Et je suis bien contente d’avoir poursuivi car la fin a rattrapé un peu tout ça. J’y ai enfin trouvé les émotions, les sentiments que l’auteur sait si bien manipuler. J’ai eu sur la toute dernière partie, à plusieurs reprises, les larmes aux yeux et les personnages m’ont beaucoup plus touché.

Je suis contente d’avoir lu ce roman même si je suis triste qu’il ait mis autant de temps à me plaire. Il me reste, je crois, 7 romans de l’auteur à découvrir et je veux continuer parce que je sais de quoi elle est capable et je veux retrouver ça!!!

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume