Avis

[Mavilyly] Nos coeurs battent à l’unisson de Kennedy Ryan

Nos coeurs battent à l'unisson
Editeur: Reines-Beaux
Nombre de pages: 450 pages
Année de parution: 2019
Prix: 5.99 euros (n’existe que en ebook)

Résumé:

Vous pensez savoir ce que c’est que d’être la petite amie d’un joueur de basket ? Vous n’en avez pas la moindre idée. Mon conte de fée a viré au cauchemar.

Et ils vécurent malheureux pour toujours. J’ai embrassé un prince et il s’est transformé en menteur. J’ai été idiote et j’ai cru à son amour.

Mais maintenant un nouveau joueur entre en jeu : August West. L’une des plus grandes stars de la NBA. Sexy et hors de ma portée.Il a envie de moi et j’ai envie de lui.

Mais mon passé et mon prince menteur refusent de me laisser partir.

 

Mon avis:

J’ai lu ce roman grâce au site NetGalley que je remercie ainsi que les éditions Reines-Beaux que je ne connaissais pas avant cela. Mais depuis je me suis penchée sur leur catalogue et franchement ça me plaît énormément.

Lorsque j’ai commencé ma lecture, j’ai eu peur d’être tombé sur une nouvelle romance déjà vu, avec le garçon faux-gentil, interprété par August et la jeune fille qui va se faire avoir, Iris. Mais j’ai très vite vu que c’était très différent.

Bon d’accord, August a mis du temps à gagner mon coeur, il a dû faire ses preuves mais finalement, il s’avère que c’est vraiment un bon gars mais un gars tout de même donc avec des réactions quelque peu macho sur les bords ^^. Quant à Iris, elle m’a plu de suite par sa force de caractère, sa faiblesse – oui je sais c’est contradictoire mais c’est ce que j’aime dans les personnages féminins cette réalité parce que franchement on est toutes contradictoires les filles …-.

Je ne m’attendais pas vraiment à la tournure que prend le roman et je ne veux pas trop en dire pour vous laisser le plaisir de tomber dedans comme je l’ai fait. Je ne me considère pas féministe mais l’actualité fait que lorsque je lisais ce roman, tout prenait un sens et une importance particulière. Un peu comme avec Félines de Stéphane Servant, le lien avec le présent et notre monde actuel s’est fait très naturellement et malheureusement pas pour des bonnes choses.

J’ai trouvé ce premier tome réaliste, glaçant, horrible et en même temps l’auteur sait alléger son texte par petits passages qui permettent de faire descendre la tension pour mieux faire palpiter notre coeur ensuite.

Le roman atteint son apogée avec une scène digne de l’Enfer qui m’a réellement fait frissonner et je pense que si quelqu’un m’avait vu à et instant, ce serait demander ce qui pouvait me mettre dans cet état la.

Je me rends bien compte que mon avis est plutôt énigmatique mais j’ai vraiment envie que vous vous lanciez, parce qu’il faut le faire, dans cette romance avec seulement le résumé qui dévoile juste ce qu’il faut à mon sens.

Avis

[Mavilyly] Ils étaient vingt et cent de Stanislas Petrosky

Ils étaient vingt et cent
Editeur: French pulp
Nombre de pages: 240 pages
Prix: 18 euros
Année de parution: 2019

 

Résumé:

Gunther, jeune allemand opposé au régime nazi, excelle dans l’art du dessin.
Il se retrouve promu illustrateur officiel du camp de Ravensbrück, son œil d’artiste interprète la vie et surtout la mort.
L’histoire d’un homme qui a vu la construction et la libération du plus grand camp d’extermination de femmes du IIIème Reich, un homme qui a vécu des deux côtés des barbelés.

Mon avis:

Ils étaient vingt et cent est le genre de roman dont vous ressortez complètement dévasté, écœuré par l’Homme et conscient que la vie que vous menez n’est franchement pas dégueulasse et qu’il est nécessaire d’être heureux…

Stanislas Petrosky nous parle des camps de concentration d’une manière atroce, trash, qui nous donne envie de vomir mais qui encore une fois, nous rappelle, nous humains des années 2000, ce que le passé a été et qu’il ne faut pas l’oublier si nous ne voulons pas le revivre… J’ai été profondément marquée par cette lecture qui m’a vraiment retourné le ventre que ce soit par les scènes décrites mais aussi par les émotions qu’elle a fait émergé en moi.

Il est difficile de dire que ce roman est un coup de coeur et pourtant j’ai envie de le dire et d’en parler encore et encore. Je ne peux pas le recommander à tout le monde, la sensibilité de certaines personnes seraient trop affectée, mais il est nécessaire. L’auteur ne prend pas de gants, de met pas de filtres à son récit et je me dis que finalement ceux qui ont vécu cela n’ont pas eu cette chance la non plus (et encore on est forcément en deçà de ce qu’ils ont vécu car cela reste loin de nous) et cela fait du bien de se prendre ce genre de claques de temps en temps.

Il m’a fait écho, un peu, au dernier roman que j’ai lu sur les camps de concentration, Le tatoueur d’Auschwitz, car encore une fois, Gunther est un homme qui se retrouve dans ces camps non en tant que prisonnier – bien que – mais pour aider les nazis. Et vraiment cela peut vous semblez bête mais jamais je n’ai entendu parlé de ces allemands qui ont aidé dans les camps sous la contrainte et non par conviction politique. Le rapprochement s’arrête la car les deux romans ne sont pas les mêmes ensuite dans leur écriture et leur vision (encore une fois celle du roman de S. Petrosky est beaucoup plus hard) mais il m’a un peu plus ouvert les yeux sur cette partie de la communauté allemande opposée à l’époque au Reich.

Je vais m’arrêter là, parce que je pourrais continuer pendant des heures mais vous avez sûrement autre chose à faire. Si vous avez lu ce roman et que vous souhaitez en

J’ai oublié de préciser que j’ai lu ce roman grâce au site NetGalley que je remercie ainsi qu’aux éditions French Pulp (que je ne connaissais pas au passage) d’avoir accepté que je le lise.

coup_de_coeur

Avis

[Mavilyly] L’arrache-mots de Judith Bouilloc #PLIB2020

Ancien article reposté pour le PLIB2020

L'arrache mot

Editeur: Hachette
Nombre de pages: 451 pages
Prix: 15.90 euros
Année de parution: 2019

Résumé:

La jeune Iliade a un don merveilleux : le pouvoir de donner vie aux mots et aux histoires. Ce don fait d’elle la bibliothécaire la plus célèbre de tout le royaume d’Esmérie.

Le matin où elle reçoit une demande en mariage presque anonyme, elle n’est sûre que d’une chose : son prétendant est un membre de la famille royale !

Bien décidée à comprendre qui s’intéresse à elle et surtout, pourquoi cette personne lui propose un contrat de mariage si avantageux, Iliade se rend dans la capitale. Là-bas, elle découvre les fastes de la cour… et la froideur de son fiancé. Pourtant, elle finit par s’attacher et à lui et se retrouve, bien malgré elle, propulsée au cœur d’intrigues et de complots auxquels rien ne la préparait.

 

Mon avis:

J’ai lu ce roman grâce au site NetGalley et aux éditions Hachette que je remercie grandement. J’avoue que c’est d’abord pour la couverture qui est juste sublime mais finalement il n’y a pas que cela qui m’a conquise.

L’arrache-mots est un roman qui a surpassé les attentes dont j’en avais. Je suis heureuse d’avoir succombé à mon côté superficiel parce que l’intérieur est aussi beau que l’extérieur. J’ai absolument tout aimé dans ce roman.

Les personnages sont loin des clichés des livres jeunesse et encore plus des romances. J’ai eu un gros attachement pour Iliade qui a un don que j’aime particulièrement, à savoir faire sortir les mots des livres pour que cela devienne un théâtre animé. Je m’imagine tellement avoir cela pour mon travail en crèche ^^.

Les personnages ne sont pas les seuls à être bien travaillés, l’histoire et l’univers sont tout aussi bons. Certes un peu plus de détails auraient été les bienvenus mais quand on voit le nombre de pages, on se dit que Judith Bouilloc a franchement bien travaillé. J’ai été facilement immergée dans son monde et son intrigue. Un gros gros coup de coeur pour ce roman que je recommande pour les plus jeunes mais pas seulement..

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

coup_de_coeur

#ISBN9782016270080

Badgejurédepuis2019

Avis

[Mavilyly] Les Enfants-Clefs de Fanny Vandermeersch

Les enfants-clefs
Editeur: Librinova
Nombre de pages: 120 pages
Prix: 6.90 euros
Année de parution: 2019

 

Résumé:

Trois enfants nés le même jour, à la même heure.

Trois enfants qui se rencontrent et qui partagent le même tatouage.

Trois Enfants-Clefs, lien entre le monde des hommes et l’Autre Monde.

 

Mon avis:

On est face à un récit assez court ce qui implique que l’auteur va très vite dans son histoire et dans la présentation des personages. J’étais un peu déçue de ce côté mais malgré cela j’ai été très vite embarquée dans ma lecture, et je lâchais le livre que par obligation.

J’ai succombé dans un premier temps pour la couverture qui est vraiment sublime mais l’intérieur n’est vraiment pas en reste. J’ai eu l’impression de lire un roman jeunesse type Cassandra O’Donnell et vous connaissez sûrement mon amour pour ses romans.

Les personnages bien que jeunes, une dizaine d’années il me semble, ils osent les choses, ils ont pas peut de l’aventure et cela promet une lecture plutôt addictive. Malgré cela, ils n’oublient leur jeune âge et leur peur, leurs doutes etc…

Je suis enchantée par ce premier tome et je suis très curieuse d’avoir la suite…

Avis

[Mavilyly] Famille recomposée: l’envers du décor de Anne Chaplin

Famille recomposée l'envers du décor
Editeur: Librinova
Nombre de pages: 197 pages
Prix: 12.90 euros
Année de parution: 2019

 

Résumé:

« Une connaissance m’avait vivement mis en garde et incitée à y réfléchir à deux fois : cette nouvelle étape de ma vie, que j’attendais avec joie, allait signer à coup sûr mon malheur. »

Anne est heureuse. Elle va enfin s’installer avec celui qu’elle aime, Benoît, et offrir à sa fille de 5 ans, Alice, une grande et belle famille. En effet, Benoît a lui aussi deux enfants, c’est donc le début d’une aventure, celle de la famille recomposée. Mais même avec la meilleure volonté du monde, la vie dans une telle famille n’est pas un long fleuve tranquille. Les différentes méthodes d’éducation, la relation avec les beaux-enfants, l’influence de la mère biologique, sont autant d’obstacles qui paralysent la nouvelle vie d’Anne. La peur, la colère ou encore la jalousie deviennent des sentiments du quotidien. Mais Anne n’est pas femme à baisser les bras. Elle analyse chaque scène de sa vie chaotique pour en comprendre les causes. Année après année, elle tente toutes sortes d’approches pour mieux trouver sa place. Trouvera-t-elle la clé du bonheur familial ?

Loin des images idylliques présentées dans les magazines, l’auteur met en lumière l’envers du décor de ces nouvelles familles. Véritable plaidoyer pour les beaux-parents, son récit est aussi un témoignage de soutien pour tous ceux qui s’engagent dans cette aventure.

 

Mon avis:

Lorsque j’ai vu ce roman sur NetGalley  que je remercie grandement pour l’envoi tout comme les éditions Librinova, j’ai eu très envie de le lire car j’ai vécu une grande partie de ma vie dans une famille recomposée et mon rapport avec ma belle-mère n’a pas du tout été simple donc cela m’intéressait.

J’ai fortement apprécié cette lecture qui met un peu les choses à plat, qui m’a ouvert les yeux sur certaines choses et qui fait du bien dans un sens, où je me suis dit que finalement il n’y a pas que chez nous que c’était pas simple. Bien que je le savais un peu quand même ^^.

Etant enfant et adolescente, jamais il ne me serait venu à l’idée de me mettre à la place de ma belle-mère, je ne l’aimais pas point barre. Maintenant que je suis adulte, je ne cautionne pas tout ce qu’il s’est passé mais de l’eau a coulé sous les ponts et sans accepter, on vit avec. Avec ce témoignage, je me suis rendu compte que pour les nouvelles compagnes ou nouveaux compagnons des parents c’est loin d’être simple aussi. Ce n’est pas une grande révélation mais avec ces moments concrets racontés par Anne Chaplin les choses sont plus réelles, plus véritables.

J’ai été un peu déçue de n’avoir la version seule de Anne Chaplin, et donc de la belle-mère. Alors bien sur, c’est elle qui écrit et qui avait besoin de parler de tout cela mais j’aurais trouvé intéressant d’avoir au moins une petite page écrite par les autres membres de la famille et avoir leur ressenti global sur la situation. En soit ce n’est pas un défaut majeur mais cela aurait apporté quelque chose en plus au roman à mon sens.

La famille recomposée est aujourd’hui un format de famille très courant et je pense que ce genre d’écrit permet pour certains de se rassurer, d’autre de relativiser ou encore seulement s’informer. Il est bien fait, pas moralisateur, ni tire-larmes. L’auteur y met ses ressentis et ses sentiments mais ils ne prennent pas toute la place. On sent une certaines objectivité dans les faits relatés.

Bref, j’ai été enchantée de découvrir cet ouvrage qui a ses petits défauts mais qui mérite d’exister.

Avis

[Mavilyly] Love crescendo de Tillie Cole

love crescendo
Editeur: Hachette:

Nombre de pages: 352 pages

Prix: 16.90 euros

Année de parution: 2019

 

Résumé:

Lorsque Cromwell, 19 ans, est derrière ses platines,
les corps se pressent, la fièvre monte. Personne ne lui résiste.
Jusqu’à la fille dans la robe violette.

Ce soir-là, Bonnie est venue voir
l’ex prodige du classique qui lui a inspiré sa passion.
Son verdict tombe, implacable : la musique de Cromwell n’a plus d’âme.

Cromwell n’aurait pas dû se laisser atteindre.
Pourtant, les paroles de Bonnie rallument en lui
l’étincelle de quelque chose qu’il croit mort depuis longtemps.

Alors, quand le destin les force à travailler ensemble,
leur attirance mutuelle les rapproche,
leurs sentiments se font plus forts.
Et, malgré les secrets qui pourraient leur briser le cœur,
jour après jour, leur amour va crescendo…

 

Mon avis:

Je tiens par commencer en remerciant les éditions Hachette et le site NetGalley pour m’avoir permis de lire ce roman et continuer à découvrir l’auteur que j’avais particulièrement aimé dans Mille baisers pour un garçon. Et je ne vais pas tourner autour du pot et je vous dis tout de suite que Love crescendo a été un coup de cour qui a sûrement dépassé celui du précédent roman de l’auteur que j’ai lu…

J’ai beaucoup de mal à parler de cette lecture car vraiment elle m’a perturbé au plus profond de moi et à chaque fois que j’y pense, j’ai toutes les émotions qui m’ont traversé pendant la lecture qui reviennent en force.

L’auteur commence assez simplement avec ces personnages. On a Cromwell qui est complètement perdu et qui se rattache aux mauvaises choses, l’alcool, la fête et les filles. Mais aussi à sa musique qu’il vit à travers les couleurs. Il a cette particularité de voir la musique et non pas seulement de l’entendre, mais il n’est pas sûr que cela soit une bonne chose malheureusement car il ne comprend pas et se sent bien seul face à cela. Ensuite on a Bonnie, très bonne élève, je dirais même fille parfaite qui est là pour sa famille et surtout son frère jumeau. Elle ne fait aucun écart de conduite et ne vit elle aussi que pour la musique. Mais cette attitude si sage cache quelque chose…

Et à partir du moment où chacun d’eux se dévoile, apprend à l’autre son côté positif pour l’un et négatif pour l’autre, le récit prend une dimension complètement différente. L’attachement aux personnages ne fait que grandir et on s’attend au pire. On veut croire que tout va bien finir mais on sait aussi que cela n’est pas possible. Les difficultés sont inévitables, je dirais même que les drames sont inévitables. Je ne vous cache pas que j’ai deviné comment tout cela allait se passer mais comme je n’avais pas envie de cette tournure des événements, je m’accrochais pour qu’il y ait une fin autre et donc quand le moment tragique est arrivé, je n’ai pas été surprise mais j’ai été tout de même dévastée par le choix de l’auteur…

Je ne pourrais pas vous en dire plus sur ce choix et cette fin sans vous spoiler mais clairement c’est le genre de lecture qui m’a fait vider tous les mouchoirs de mon salon. Une fois que les larmes ont commencé à couler, je ne pouvais plus m’arrêter. Tillie Cole nous offre un roman terriblement dur, qui aborde des sujets tous plus horribles les uns que les autres et tout cela avec une plume simple mais qui nous transmet des émotions puissance 10000…

Je vais relire ma chronique avant de vous la poster pour le principe mais je n’y changerais rien car comme je vous le disais ce que je ressens pour cette lecture est encore très fort, la boule au ventre est là et je pense que si je laissais venir les larmes ne seraient pas loin. Je ne peux pas dire qu’il résonnera dans chacun de nous mais pour moi c’est une petite pépite qui mérite qu’on lui laisse sa chance. Je compte bien me le procurer afin de pouvoir le relire et retourner avec ces personnages qui m’ont tant et tant touché…

 

coup_de_coeur

 

Avis

[Mavilyly] Tiny Pretty Things

Tiny Pretty Things

Editeur: Hachette
Nombre de pages: 451 pages
Prix: 18 euros
Année de parution: 2019

Résumé:

Gigi, Bette et June sont danseuses dans la prestigieuse école du Ballet de New York.

Lorsque Gigi, nouvelle et seule élève noire, est choisie pour incarner le rôle phare du premier ballet de l’année, les rivalités se déchaînent. Bette, ballerine star de l’école, est prête à tout pour récupérer son titre et éviter la rage de sa mère, qui ne tolère pas qu’elle ne soit pas la meilleure. La perfectionniste June rêve quant à elle de ne plus être cantonnée au rôle de l’éternelle doublure. Lorsque Alec, petit ami de Bette, devient le partenaire de Gigi : c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase !

Les trois filles ont bien du mal à résister à la pression du monde impitoyable de la danse… Amies ? Ennemies ? Peu importe finalement, ce qui compte c’est d’être la meilleure des meilleures !

Plié, jeté, relevé… pas de pitié !

 

Mon avis:

J’étais impatiente de lire ce roman dans l’univers de la danse de haut niveau qui est un monde qui me fascine beaucoup autant pour la magie que pour tous les côtés négatifs que l’on connait.

Malheureusement, j’ai été plutôt déçue par cette lecture. Au vu du sujet, je m’attendais à quelque chose d’un peu plus sous tension. Je voulais un thriller jeunesse certes, mais tout de même. Et là je me suis retrouvé avec un roman où ce sont plus les états d’âmes d’adolescent et notamment leurs histoires amoureuses qui sont mises en avant… Il se passe es choses fortes et très dures dans ce roman mais je trouve que c’est vite passé et oublié et je trouve cela vraiment dommage.

J’ai aussi peur du message que ce roman véhicule, que ce ne soit pas bien décrypté par les jeunes. En plus de ça, je n’ai pas vraiment compris la fin. Je trouve que c’est comme un cheveu sur la soupe. J’ai vu après coup que c’était un tome 1 donc cette fin devient plus compréhensive mais tout de même. C’est dommage j’aurais aimé plus avec ce roman…

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume