Avis

[Mavilyly] Le gang des rêves de Luca Di Fulvio

le gang des rêves
Editeur: Pocket
Nombre de pages: 945 pages
Prix: 9.4€
Année de parution: 2017

Résumé:

Une Italienne de quinze ans débarque avec son fils dans le New York des années vingt… L’histoire commence, vertigineuse, tumultueuse. Elle s’achève quelques heures plus tard sans qu’on ait pu fermer le livre, la magie Di Fulvio. Roman de l’enfance volée, Le Gang des rêves brûle d’une ardeur rédemptrice : chacun s’y bat pour conserver son intégrité et, dans la boue, le sang, la terreur et la pitié, toujours garder l’illusion de la pureté.

 

Mon avis:

Je suis très très en retard dans mes chroniques, je n’arrive plus à trouver le temps pour tenir mes carnets + venir sur le blog tout en lisant…

Bref, je viens vous parler du roman de Luca Di Fulvio que j’ai emprunté à la bibliothèque et qui dans l’ensemble m’a beaucoup plu malgré pas mal de petits trucs qui m’ont chafouiné…

Le gros point fort de ce roman, c’est la plume de l’auteur qui je crois pourrait nous faire lire n’importe quoi et l’on prendrait du plaisir. Elle est fluide, simple mais travaillée et j’ai eu l’impression que ça coulait de source tout simplement! C’est grâce à ça que j’ai lu les 945 pages car à mon sens, il y en avait pas besoin d’autant…

J’ai bien apprécié aussi les personnages surtout Christmas et Ruth qui m’ont plu par leur quête de soi et de l’autre. Les personnages secondaires sont comme eux, travaillés, affinés et il est donc agréable de suivre toutes ces personnages se dépatouiller comme elles peuvent. Même Bill qui il faut l’avouer, est très bizarre et inquiétant m’a plu car il apportait autre chose au récit.

La où je dis qu’à mon sens, il y a quelques pages, quelques chapitres en trop c’est que lorsque l’on termine le livre et que l’on revient sur ce qu’il s’est passé et bien c’est pas folichon. On ne s’ennuie pas mais il n’y a pas tant de twister, de rebondissements que cela. Je me suis dit, « tout ça pour ça?!?! ». Il y a des passages, des personnages, qui ont peu d’impacts sur le fil conducteur du roman et les supprimer aurait peu d’incidence sur la lecture.

Je dis ça car la taille du roman peut rebuter certains, moi la première, j’ai mis du temps à me lancer, et si on enlevait ces parties peut-être y aurait-il plus de lecteurs.

Je voudrais aussi évoquer une chose qui ne m’a pas sauté aux yeux personnellement mais qui est ressorti lorsque j’en ai discuté à la bibliothèque. Certaines scènes peuvent être choquantes et mettre mal à l’aise le lecteur, donc attention si vous êtes sensible…

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

 

Publicités
Avis

[Mavilyly] Un jour de David Nicholls

Un jous

Résumé:

Lui, Dexter, issu d’un milieu aisé, séduisant, sûr de lui, insouciant.
Elle, Emma, d’origine modeste, charmante qui s’ignore, bourrée de complexes, de principes et de convictions.

Nous sommes le 15 juillet 1988. Margaret Thatcher est au pouvoir, la new wave bat son plein, Dexter et Emma viennent de passer une nuit ensemble. Ces deux-là ne le savent pas encore mais ils ont vécu un coup de foudre.

D’année en année, Dexter et Emma vont se chercher, se perdre, s’aimer, se détester, se séparer, et finir par comprendre qu’ils ne sont jamais aussi heureux que lorsqu’ils sont ensemble.

Nous sommes le 15 juillet 2004. Tony Blair est Premier ministre, Robbie Williams cartonne et la vie, la vie qui va, réserve encore bien des surprises…

 

Mon avis:

Bon cela fait un petit temps que j’ai terminé cette lecture donc je vais essayer de retrouver mes ressentis et de vous parler de tout ça.

Un jour a été la lecture que StorieBooks m’a choisi pour le mois de janvier et j’avoue que j’avais peur parce qu’il est plutôt conséquent et depuis le début d’année, j’ai du mal à trouver du temps pour lire. Mais je suis vraiment fière de moi parce que j’ai tout de même réussi à le finir avant la fin janvier…

J’avais déjà lu ce roman avant d’ouvrir ce blog, c’était chez Naku, et je me rappelle l’avoir lu en une journée allongée au soleil!!!Je me suis donc lancée assez confiante dans cette lecture car si je l’ai lu en une journée c’est que j’avais aimé. Et pourtant lorsque j’ai commencé ma lecture, je me suis rendue compte que je me souvenais très mal de cette histoire donc je l’ai prise à nouveau comme si c’était la première fois!

J’ai à nouveau beaucoup aimé ce roman même si j’ai mis plus longtemps à le lire ^^. Je trouve que les personnages créés par David Nicholls sont très réalistes et intéressants. Je m’y suis assez vite attachée et j’arrivais très bien à les imaginer dans ma tête.

J’ai beaucoup aimé aussi la façon dont l’auteur a choisi d’écrire son roman. On ne suit ses personnages qu’une seule journée, le 15 juillet, par an. On ne sait pas vraiment comment ils sont arrivés là où ils en sont à chaque fois mais cela ne m’a pas dérangé, au contraire. Je ne sais pas comment l’auteur s’y prend mais malgré ce manque indéniable, on n’a pas l’impression de passer à côté de quelque chose et on suit l’histoire comme si chaque seconde nous étaient contées.

Bref, je vous conseille vraiment cette lecture qui est rafraîchissante, originale et je pense peut faire passer un bon moment à tous. Il est question d’amitié et qui n’aime pas l’amitié???

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

[Mavilyly] La neige et la cendre de Diana Gabaldon

La neige et la cendre

Résumé:

En 1772, à l’aube de la révolution américaine, le brûlot de la rébellion flambe déjà : à Boston, des cadavres gisent dans les rues et, dans l’arrière-pays de la Caroline du Nord, des cabanes s’embrasent dans la forêt. Au-dessus de la maison de Fraser’s Ridge, où vivent Jamie et sa famille, une ombre grandit… La colonie tout entière est en émoi, et le gouverneur Josiah Martin a besoin d’une personnalité charismatique capable d’unir l’arrière-pays et d’apaiser les ressentiments des colons et des Indiens. De l’avis de tous, Jamie est l’homme de la situation. Mais les choses ne sont pas si simples : tout comme sa fille Brianna et Roger, son gendre, Claire sait que, d’ici à trois ans, on tirera le premier coup de feu dont l’écho retentira partout dans le monde. Et que la guerre se soldera par l’indépendance. Et, par-dessus tout, plane la menace révélée par une coupure de journal, retrouvée par Claire dans une gazette du XXè siècle, faisant état de la destruction de la maison de Fraser’s Ridge et du décès de ses occupants, Jamie et Claire…

 

Mon avis sur le tome 1, tome 2, tome 3, tome 4, tome 5

Mon avis:

Mon Dieu, j’ai l’impression que cela fait 1 an que je suis pas venue par ici… Bon ça ne fait pas 1 an mais quand même c’était très long. Je ne vous avais pas oublié mais je suis sur La neige et la cendre depuis le 25 mai et je ne l’ai terminé seulement le 3 juillet donc pendant ce temps peu de choses à vous dire ^^. Il faut dire que j’ai débuté un nouveau travail début mai qui me laisse beaucoup de temps pour moi mais me fatigue pas mal les jours où je travaille surtout qu’à la même période j’ai appris une nouvelle qui a bouleversé nos projets de couple et qui va prendre de plus en plus de temps et d’énergie à mon chéri et moi. Surtout moi pendant quelques mois ;P

Allez revenons à notre sujet principal, ma lecture du tome 6 d’Outlander. Encore un sacré pavé que j’avais entre les mains, plus de 1500 pages à nouveau. J’ai du mal à vous développer mon avis parce que c’est très très rare pour moi de m’éterniser autant sur une lecture. Pourtant encore une fois lorsque je m’y mettais, je passais d’excellents moments et dans la globalité j’ai passé une très bonne lecture.

Pour moi la saga Outlander fait partie de ces lectures toutes douces, un peu doudou qui même si elles ne sont pas très rythmées, même si on pourrait se dire que l’on s’ennuie, et bien non. Je me sens vraiment bien comme sur un matelas qui épouse complètement mes formes. Je me suis prise d’attachement pour chacun des personnages et rien que le fait de les suivre me suffit à me convaincre de continuer. Je pense que l’on peut se dire 1500 pages pour ça? L’arnaque ^^. Mais pas moi!

J’avoue que j’ai besoin d’une petite pause dans ma lecture de la saga parce que enchaîné avec deux tomes de 1500 pages et plus, on peut dire que ce n’est pas très digeste. J’ai donc emprunté Les derniers jours de Rabbit Hayes à la bibliothèque et je continuerais avec L’écho des coeurs lointains – Partie 1 à ma prochaine visite à la bibliothèque!

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

[Mavilyly] La croix de feu de Diana Gabaldon

La croix de feu

Résumé:

1771. La guerre d’indépendance américaine approche. Claire, exilée au Nouveau Monde, l’a lu dans ses livres d’histoire et Jamie Fraser, son époux, est bien placé pour savoir que ses prédictions se réalisent toujours. Et pour cause… Née au début du XXe siècle, Claire Beauchamp-Randall a servi comme infirmière dans les rangs de l’armée anglaise pendant la Seconde Guerre mondiale avant de se retrouver projetée au coeur des Highlands à une époque – 1743 – où les seuls Anglais présents en Ecosse étaient les soldats et officiers de l’armée du roi Georges. Epouse, mère et chirurgienne, Claire est toujours liée à Jamie, son Highlander, par une folle passion, et a retrouvé sa fille Brianna, qui, elle aussi, a su passer à travers les mailles du temps. Leur bonheur serait donc complet si elle ne savait ce que l’avenir leur réserve : la révolution américaine est en marche, lourde de périls. Quant à Brianna, elle a découvert dans une vieille gazette l’avis de décès d’un James Fraser et d’une Claire Beauchamp, brûlés dans l’explosion de leur maison le 29 janvier 1776. C’est pour cette raison qu’elle a décidé de quitter l’univers des Beatles et du Coca-Cola. Pour tenter, à son tour, de récrire l’avenir…

Mon avis sur le tome 1, tome 2, tome 3, tome 4

Mon avis:

Pour commencer je crierais un grand OUF!!! ^^ Pour résumer, j’ai adoré ma lecture mais la lecture a été longue. Pas parce que l’histoire est trop lente ou ennuyante mais parce que 1500 pages ils font les tenir (pas facile les pavés), que c’est écrit petit et que quand même au bout de 1000 pages, changer d’univers n’est pas négligeable…

Mais bon passé ce désagrément, Diana Gabaldon continue sur sa lancée. Cette saga est une petite pépite pour moi. J’adore vraiment tout ce que lis, les personnages, le contexte, l’histoire, tout quoi! Je suis immergée dans ma lecture, je vis à travers les personnages, c’est un vrai délice.

Forcément, je ne peux pas en dire beaucoup vu que c’est un tome 5 donc je dirais juste que comme à chaque fois que je referme un tome, j’ai envie d’aller chercher la suite même si je la lis pas aussitôt, et j’ai envie de commencer la série (promis je le ferais un jour)…

Vous qui ne l’avez pas commencé, essayer c’est adopter. Si les nombreux tomes et les nombreuses pages vous font peur, vous les avalerez avec une facilité déconcertante. Pour ceux qui l’ont commencé mais pas continué, vous êtes des cas désespérés ^^. Bref, tout le monde doit au moins essayer!

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Bibliothèque et librairie, Blabla

[Mavilyly] Petit tour à la bibliothèque #30

Bibliothèque

J’ai pu aller rapporter Le talisman et Anne à la bibliothèque donc forcément je suis repartie avec deux romans et ils sont assez faciles à deviner…

 

Le demi-frère de Louise Tremblay d’Essiambre

le-demi-frere

Un an de bonheur… Toute une année que Raymond Deblois a passée auprès d’Antoinette, son autre amour, dans le Connecticut. Sa femme Blanche enfin écartée et internée, il a pu emmener Anne, sa plus jeune fille, et tenter de rebâtir un foyer. Jason, ce fils d’un autre lit, grandit enfin près de son père… Mais le destin n’est pas tendre avec les Deblois et Blanche a su ramener ses filets : la maison de Montréal est à nouveau pleine de bruits, de fureurs, d’espoirs trahis, d’amours déçues. Charlotte hésite encore à choisir l’homme de sa vie. Emilie, au bord de l’explosion, rêve toujours de voir son ventre s’arrondir. Quant à Anne, elle vit très mal ce retour précipité : parviendra-t-elle à prendre son envol sans qu’on lui brise les ailes ? Ses premières amours lui révéleront bien des surprises… Et Jason, la pièce manquante de ce puzzle, n’a pas dit son dernier mot…

Le voyage de Diana Gabaldon

le-voyage

Vingt ans après avoir été inexplicablement ramenée en plein coeur du XVIIIe siècle, dans une Écosse à feu et à sang qui luttait pour son indépendance contre l’éternel ennemi anglais, Claire Randall n’est jamais parvenue à oublier Jamie Fraser. Les années qu’elle a vécues à ses côtés demeurent pour toujours gravées dans sa mémoire. Aussi, apprenant qu’il a survécu, elle voyage de nouveau dans le temps et retourne dans ce passé chargé de souvenirs et d’émotions, prête à braver tous les dangers pour tenter l’impossible : retrouver Jamie.

Avis

[Mavilyly] 22/11/63 de Stephen King

22-11-63

Résumé:

Jake Epping est un enseignant d’anglais à Lisbon Falls, dans le Maine, qui se fait un revenu complémentaire en enseignant aux adultes dans le programme GED. Il reçoit un essai de l’un des étudiants : une histoire macabre, déchirante, au sujet d’une nuit il y a 50 ans quand le père d’Harry Dunning est arrivé à la maison, a tué sa mère, sa soeur et son frère avec un marteau. Harry s’en est sortit avec une jambe mal en point, comme le prouve sa démarche actuelle.

Un peu plus tard, Al, l’ami de Jake, lui raconte un secret : sa boutique est un portail vers 1958. Il enrole Jake dans une folle mission afin d’empêcher le meurtre de John Kennedy. Ainsi sa nouvelle vie en tant que Jakes George Amberson, son nouveau monde d’Elvis et JFK, un monde de grosses voitures américaines, d’un solitaire en difficulté nommé Lee Harvey Oswald et d’une bibliothécaire prénommée Sadie Dunhill, qui devient l’amour de Jake et qui transgresse les règles normales du temps.

Mon avis:

Pour commencer je dois vous dire que c’est le premier King que je lis et que j’ai dans ma PAL. Je me suis lancée dans cette lecture grâce à Séverine de la chaîne Il est bien ce livre qui a lancé la LC « Lisons un gros pavé de S. King » du 2 janvier au 12 février…

Je suis contente qu’elle m’ait donné cette opportunité et surtout de faire partie des gens qui ont lu un roman de cet auteur si connu. Maintenant reste à savoir si j’ai aimé ou non ma lecture!!

Je ne vais pas dire que j’ai adoré ma lecture mais je ne dirais pas non plus que je n’ai pas aimé. Le plus gros problème que j’ai rencontré c’est beaucoup trop de longueurs. Stephen King est un auteur qui aime donner des détails et pour le coup, j’ai trouvé qu’il y en a trop. On s’attarde sur des choses qui pour finir n’engendrent rien pour la suite et les descriptions des choses, des lieux, des personnes ect… n’ont peut-être pas besoin d’être aussi précises pour apprécier le récit.

Malgré ça, l’auteur sait mener sa barque et a écrit une histoire vraiment géniale qui nous entraîne et qui semble plausible malgré le côté fantastique! Bon on s’y perd un peu par moment car le récit est complexes quand même mais c’est aussi dû aux longueurs déjà mentionnées.

Je ne sais pas si je renouvellerais l’expérience avec Stephen King en tout cas ce qui est sur c’est que cela ne sera pas dans les jours ou les mois à venir ou alors avec quelque chose de beaucoup moins volumineux!

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

[Mavilyly] Un monde sans fin de Ken Follett

un-monde-sans-fin

Résumé:

1327. Quatre enfants sont les témoins d’une poursuite meurtrière dans les bois : un chevalier tue deux soldats au service de la reine, avant d’enfouir dans le sol une lettre mystérieuse, dont le secret pourrait bien mettre en danger la couronne d’Angleterre. Ce jour scellera à jamais leurs destinées…
Gwenda, voleuse espiègle, poursuivra un amour impossible ; Caris, libre et passionnée, qui rêve d’être médecin, devra défier l’autorité de l’Église, et renoncer à celui qu’elle aime ; Merthin deviendra un constructeur de génie mais, ne pouvant épouser celle qu’il a toujours désirée, rejoindra l’Italie pour accomplir son destin d’architecte ; Ralph son jeune frère dévoré par l’ambition deviendra un noble corrompu, prêt à tout pour satisfaire sa soif de pouvoir et de vengeance.
Prospérités éphémères, famines, guerres cruelles, ravages féroces de la peste noire…

Mon avis sur le tome 1

Mon avis:

Alors que dire de ce roman??? J’en suis au cinquième de cet auteur et franchement, je prends toujours autant mon pied ^^.

Bon encore une fois c’est une belle briquette de plus de 1300 pages et cela semble long quand même. Surtout que comme dans Les Piliers de la Terre, on a pas beaucoup d’actions mais on suit la vie de tous les personnages avec les rêves, leurs désillusions, leurs manigances etc…

Malgré une multitude de protagonistes, Ken Follett se concentre que sur un petit nombre et du coup ils sont extrêmement bien travaillés. A la fin du roman, on a l’impression de les connaître personnellement et c’est vraiment super agréable.

Un monde sans fin est la suite de Les Piliers de la Terre mais si vous ne l’avez pas lu, je ne pense pas que cela sera gênant pour la compréhension. Même moi, par moment je ne voyais pas trop de quoi il retournait quand l’auteur parle des ancêtres de ses personnages mais on fait vite abstraction et tout roule.

Je ne sais pas si je relirais ces livres, autant la saga Le siècle que les deux cités dans cet article, mais je désire les acquérir pour pouvoir les prêter et que beaucoup les découvre… J’espère vous avoir donné envie parce que franchement ils le méritent tous autant qu’ils en sont.

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume