Avis

[Mavilyly] Constance de Rosie Thomas

Constance

Résumé:

Très loin de chez elle (en Angleterre) – et d’un chagrin d’amour auquel elle ne pourra jamais vraiment échapper – Connie (Constance) s’est créé une nouvelle vie à Bali, un endroit idyllique à la végétation luxuriante. Mais lorsqu’elle reçoit un appel de sa sœur Jeanette, mourante, la dernière chose qu’elle souhaite est de retourner à Londres. Enfant, elle était très sensible aux différences entre Jeanette et elle. L’une était ténébreuse, la seconde un véritable soleil. Jusqu’à ce qu’elles tombent amoureuses du même homme. Mais avec l’amertume de la trahison entre elles, les deux sœurs doivent apprendre à se pardonner. Pourront-elles retrouver les liens partagés lors de leur enfance et dépasser les mensonges ? Et, entourée de sa famille, Connie acceptera-t-elle de faire la paix avec elle-même, et avec celui qu’elle aime ?

 

Mon avis:

Lorsqu’il a été possible pour moi de demander un nouveau livre aux éditions Charleston, c’était la sortie du troisième tome de la saga Les sept sœurs donc il ne faisait aucun doute que je demanderais celui-ci et puis j’ai lu le résumé de Constance... Cette histoire d’amour qui divise deux sœurs m’a tout de suite plue et donc je me suis permise de demander les deux, ce qu’Elise à accepter à mon grand bonheur (merci Elise :)).

Malheureusement, mon enchantement s’est vite essoufflé. C’est bien la première fois que je n’accroche pas avec un roman Charleston. Je ne dis pas que j’ai eu que des coups de cœur mais ils m’ont tous intéressés et plus mais cela ne s’est pas produit avec le roman de Rosie Thomas.

Est-ce que je me l’explique? Je ne sais pas, en tout cas je pense qu’il y a plusieurs réponses à cela…

Pour moi, le plus gros défaut de ce livre, c’est qu’il y a trop d’histoires! On suit les problèmes et la vie de 5 personnes si mes souvenirs sont bons, ils sont tous liés mais pourtant bien différents. Cette multitude de scénarios implique que l’auteur ne va pas vraiment au bout de chacun, on reste vraiment en surface et même avec Constance et sa sœur, Jeannette, l’auteur n’y va pas assez à mon goût… En plus tout ce qui touche à Roxana et Noah, je ne vois pas vraiment ce que cela apporte à l’histoire principale. Les personnages sont intéressants pour l’histoire, ils apportent un petit plus mais il m’aurait fallu juste leur présence et non entrer dans leur vie…

Ceci expliquant cela, je ne me suis pas non plus attachée aux personnages avec qui je n’ai pas réussi à rentrer en « communication » ou alors seulement avec Bill que j’ai réussi à comprendre tout de même!

Je me suis accrochée lors de ma lecture parce que j’avais envie d’aimer. Je voulais l’aimer parce que c’est un Charleston et que j’aime toujours les Charleston mais aussi parce qu’à lire le résumé, je ne pouvais qu’aimer cette histoire. Une fois la dernière page tournée, il a fallu me rendre à l’évidence, cela ne sera pas le cas! Pourtant avec la fin Rosie Thomas a enfin su toucher ma corde sensible mais bon il était trop tard.

Je suis vraiment triste d’avoir cet avis sur Constance mais je ne veux pas que ça vous empêche de le lire. Sur Livraddict je suis la seule à avoir mis moins de 14 donc… Et je sais que la lecture prochaine avec les éditions Charleston sera à nouveau faite pour moi!!!

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

édition Charleston

Avis

[Mavilyly] La noisetière d’Antonin Malroux

La noisetière

Résumé:

Il aura suffi d’une voix au téléphone, confuse et inconnue, pour que resurgisse dans l’esprit de François Vaillargues toute une partie enfouie de sa vie.
Son enfance en Auvergne, à la Noisetière. Puis la mort de sa mère, la ferme en feu, le départ de nuit avec Amandine, la fille du propriétaire du domaine…
Aujourd’hui, François vit à Paris et tient un café-bar florissant. Amandine lui a donné un fils, Guillaume. Jamais ils ne sont retournés sur les lieux de leur enfance. Jamais ils n’évoquent ce qui a réellement eu lieu.
Vingt ans après, va-t-il écouter cette voix qui lui parle de « choses le concernant à la Noisetière »? Les liens indestructibles avec sa terre, la nostalgie d’un père qu’il n’a pas connu le pousseront-ils à reprendre ce domaine? Le temps passé lui permettra-t-il seulement de pardonner?

Mon avis:

J’ai trouvé ce livre à la bibliothèque où il était mis au pilon. il est question de famille, de secret et de passé qui interfère dans le présent…

Bref, qu’est-ce que je peux vous dire sur ce roman? Pas grand chose parce que en fait je n’ai pas ressenti grand chose pendant ma lecture! L’histoire est sympa, les personnages aussi mais voila rien de plus. Pourtant je ne me suis pas ennuyée non plus mais limite lorsque j’ai fermé le livre, il ne me restait déjà plus rien.

Allez, j’arrête d’écrire vous avez compris le principe ^^.

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

[Mavilyly] Mémé dans les orties d’Aurélie Valognes

meme-dans-les-orties

Résumé:

Ferdinand Brun est atypique.
Le genre de vieux monsieur qui boude la vie et s’ennuie à (ne pas) mourir.
Tel un parasite, il occupe ses journées en planifiant les pires coups possibles qui pourraient nuire et agacer son voisinage.
Il suffit d’un nœud qui se relâche et laisse partir son seul compagnon de vie, Daisy sa chienne, pour que tout s’écroule.

Quand Juliette, une fillette de dix ans, et Béatrice, la plus geek des grands-mères, forcent littéralement sa porte pour entrer dans sa vie, Ferdinand va être contraint de se métamorphoser et de sortir de sa chrysalide, découvrant qu’il n’est jamais trop tard pour commencer à vivre…

Mon avis:

Mémé dans les orties est un roman que j’ai voulu découvrir grâce à notre nouvelle chroniqueuse sur le blog Storiebooks qui l’a beaucoup aimé mais c’est aussi grâce encore à ma bibliothèque qui achète régulièrement des nouveautés…

J’ai lu ce roman pendant mon week-end à 1000 de mars et je peux vous dire que c’est pas la meilleure lecture que j’ai faite pendant ces 3 jours! J’ai même failli l’abandonner. Maintenant il me reste à vous l’expliquer, pas une mince affaire!

Durant au moins les 100 premières pages, je me suis profondément ennuyée malheureusement et il en a été de même durant toute ma lecture même si c’était moins pénible dans la suite!

Et je n’ai pas non plus apprécié plus que ça les personnages même si la petite fille dont je ne me rappelles plus le nom, m’a souvent fait sourire!

Bref, ça a été une lecture plutôt fade pour moi mais je comprends qu’il peut plaire mais pas pour moi ^^.

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

 

Avis

[Mavilyly] Désolée je suis attendue d’Agnès Martin-Lugand

 Résumé:

Yaël ne vit que pour son travail. Brillante interprète pour une agence de renom, elle enchaîne les réunions et les dîners d’affaires sans jamais se laisser le temps de respirer. Les vacances, très peu pour elle, l’adrénaline est son moteur. Juchée sur ses éternels escarpins, elle est crainte de ses collègues, et ne voit quasiment jamais sa famille et ses amis qui s’inquiètent de son attitude. Peu lui importe les reproches qu’on lui adresse, elle a simplement l’impression d’avoir fait un autre choix, animée d’une volonté farouche de réussir. Mais le monde qu’elle s’est créé pourrait vaciller face aux fantômes du passé.

 

Mon avis:

C’est le troisième roman de l’auteur que je lis et vu mon plaisir avec les deux premiers, j’étais très confiante avec Désolée je suis attendue.

Et je ne me suis pas trompée. J’ai commencé ce roman à 12h le dimanche et je l’ai terminé à 16h15. Je l’ai avalé d’une traite sans pouvoir le poser plus de 5 minutes.

L’explication est assez simple; je me suis profondément sentie bien dans cette lecture. C’est le genre de livre où on a l’impression d’être sur un petit nuage, plus rien autour de nous n’existe et on est aux côtés de Yaël et toute sa « bande ». Entre Yaël et moi, cela a été le coup de foudre immédiat. C’est un personnage que j’adore malgré les mauvais côtés qu’elle montre tout au long du roman.

J’ai tout simplement adoré ce que l’auteur lui fait vivre afin de savoir qui elle est réellement. J’ai adoré le fait qu’elle ne la protège pas trop, qu’elle l’égratigne. J’ai adoré ses prises de conscience et ses changements. Bref je l’ai aimé et encore aimé…

La lecture de Désolée je suis attendue a été un véritable régal pour moi. J’ai souri, j’ai eu les larmes aux yeux, j’ai rigolé bref j’ai vécu en même temps que les personnages. Ce n’est pas un roman dramatique mais plutôt réaliste et tout le monde sait que la vie peut-être triste en étant belle en même temps!

Je suis définitivement fan de cette auteur. Je ne l’ai jamais rencontré mais je reste persuadée que c’est une personne qui aime la vie et surtout qui sait prendre le temps de voir ce qui l’entoure! Il y a un roman de l’auteur qui vient de sortir et j’espère vraiment le lire très vite!

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

[Mavilyly] La séparation de Dinah Jefferies

la-separation

Résumé:

En Malaisie, la guerre civile fait rage en 1955. Chez les Cartwright, une famille de colons, le départ pour l’Angleterre est imminent : il est devenu trop dangereux de rester. Mais, du haut de ses onze ans, Emma ne comprend pas les raisons qui poussent son père à hâter les préparatifs sans même attendre le retour de sa mère, Lydia. Elle se heurte à un mur de silence et doit bientôt embarquer sur un bateau pour l’Europe avec lui et sa jeune soeur.
Après un séjour passé au chevet d’une amie souffrante, Lydia rentre chez elle pour trouver sa maison vide. Aucun signe de son mari, Alec, ou de leurs filles, ni même des serviteurs. Désespérée, elle se lance dans un périlleux voyage à travers la Malaisie pour retrouver ses enfants, sans se douter que des milliers de kilomètres les séparent.

Mon avis:

J’ai demandé ce livre aux éditions Charleston que je remercie grandement, tout simplement, parce qu’il était question de famille, de secrets de famille et d’amour… Trois thèmes qui m’ont fait penser que c’était un roman fait pour moi.

J’ai commencé ce roman lorsque j’ai commencé le challenge du week-end à 1000 qui se déroulait du vendredi 20 au dimanche 22 janvier. Je l’ai donc fini le lendemain mais pas juste parce qu’il fallait lire mais surtout parce qu’il se lit très facilement et qu’il était difficile de le poser une fois commencé. J’ai vraiment beaucoup aimé cette lecture!

Tous les personnages ont su me toucher surtout Lydia et Emma que j’ai adoré suivre. L’amour que Lydia a pour ses filles ne peut que nous faire fondre. Elle mène son enquête qui est dirigé par son besoin de savoir ce que sont devenues ses enfants mais tout ça avec du réalisme.Souvent dans les livres, lorsqu’un personnage part recherche, sa vie est mise de côté, plus rien existe mais pas ici. Lydia continue à rencontrer du monde, Lydia continue à aimer, Lydia continue à vivre, à travailler, à être heureuse, à être désespérée, bref le monde ne s’arrête pas de tourner comme dans la vraie vie quoi!

Emma est très touchante aussi, c’est une ado qui se rebelle, qui veut des réponses mais sans en devenir agaçante. C’est une jeune fille qu’on a envie d’aider et d’aimer.

Après les personnages, il y a l’intrigue et là, je peux dire que l’auteur a inventé et écrit une histoire qui m’a vraiment transporté en Malaisie et en … (lisez vous verrez). A plusieurs reprises elle m’a surprise, à d’autre je ne comprenais pas le pourquoi de ce choix puis plusieurs pages plus loin tout devenait plus claire. On sent que c’est un récit qui a été réfléchis et bien travaillé, rien n’est laissé au hasard, une barque très bien mené.

Mon seul petit bémol vient de la temporalité. J’ai souvent été perdue dans l’espace temps. Je ne vous ai pas dit mais on suit Emma et Lydia en alternance avec leur deux points de vue. Chose que j’adore dans les récits mais là, il n’y avait pas de précision sur les dates, et je ne savais plus si les deux récits se complétaient ou s’ils ne se passaient pas au même moment. J’ai l’impression d’être incompréhensible, c’est qu’une impression ou pas?

Même si vous n’avez pas tout compris, il faut garder en tête que c’est un petit détail et que le reste permet de penser un excellent moment. Je vous conseille cette lecture si vous aimez toutes les histoires de famille et les enquêtes mais pas policière ^^.

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

édition Charleston

Avis

[Mavilyly] Emilie de Louise Tremblay d’Essiambre

emilie

Résumé:

Charlotte est partie. Émilie est restée.
Moins solide et impétueuse que son aînée, la cadette a hérité des névroses et des migraines de sa mère qui l’a forgée à son image. C’est une nature passive, sereine, sans talent particulier. Privée du soutien de Charlotte, partie en quête de son grand amour à travers l’Europe bombardée, Émilie se laisse aller…
Mais l’eau qui dort couve des tempêtes – et l’amour, les bouleversements familiaux, les aventures de Charlotte auront raison de cette apparente tranquillité. Bientôt, la deuxième soeur Deblois fait, à son tour, ses premiers pas dans la vie. La vraie…

Mon avis sur le tome 1

Mon avis:

Que du bonheur de retrouver cette auteur et tous les personnages de sa saga. Lors du premier tome, Charlotte, j’avais été vraiment touchée par Charlotte et son papa et j’étais vraiment impatiente de les retrouver et de savoir ce que devenait le reste de la famille.

Avec ce deuxième tome, j’avoue avoir eu un sentiment, surtout au début, de déception. Je ressentais moins d’empathie, moins de sentiments pour les personnages et ça me manquait cruellement… Heureusement, j’ai fini le roman avec la même sensation de bien être que dans tous les romans de Louise Tremblay d’Essiambre…

Je me suis moins attachée à Emilie, que je trouve très pleurnicheuse et centrée sur elle-même! Elle se remet peu en questions et même quand elle se rend compte de ses erreurs, elle continue à faire payer son entourage. Heureusement, on continue à suivre Charlotte et même si j’ai beaucoup de mal à comprendre ses choix, elle a continué à me plaire. Tout comme son père et Anne que j’espère mieux découvrir dans le tome prochain qui porte son nom.

Emilie, est le cinquième livre que je lis de cette auteur et à chaque fois, je me dis qu’on a peu d’actions mais pour tant, je me sens tellement bien dans ces récits. Comme je le disais plus haut, un sentiment de bien-être m’enveloppe, j’ai l’impression d’être dans un cocon tout doux. Ce sont des livres doudous et avec la fin qu’elle nous donne ici, je n’ai qu’une envie d’aller à la bibliothèque pour emprunter le troisième tome, Anne.

Que ce soit, Les Années du silence ou Les soeurs Deblois, si vous avez la possibilité, lisez ces sagas.

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

[Mavilyly] Le premier jour du reste de ma vie de Virginie Grimaldi

le-premier-jour-du-reste-de-ma-vie

Résumé:

Marie a tout préparé pour l’anniversaire de son mari : gâteaux, invités, décoration de l’appartement… Tout, y compris une surprise : à quarante ans, elle a décidé de le quitter. Marie a pris « un aller simple pour ailleurs ». Pour elle, c’est maintenant que tout commence. Vivre, enfin. Elle a donc réservé un billet sur un bateau de croisière qui fait le tour du monde. À bord, Marie rencontre deux femmes qui, elles aussi, sont à la croisée des chemins. Au fil de leurs aventures, parfois loufoques, elles pleurent et rient ensemble, à la reconquête du bonheur. Leurs vies à toutes les trois vont être transformées par ce voyage au bout du monde… Tout quitter pour tout recommencer : une comédie tendre et savoureuse !

Mon avis:

J’enchaîne les lectures sans prises de tête et dîtes « été » et j’y prends un énorme plaisir.

Pour ce roman on a un beau message d’espoir avec beaucoup d’humour!

Bizarrement, je n’arrive pas à développer. Juste vous dire que si vous avez envie de passer un bon moment avec des femmes toutes plus rigolotes les unes que les autres, qui vous montreront comment profiter du moment présent, penchez-vous sur Le premier jour du reste de ma vie de Virginie Grimaldi. Ouf, je reprends mon souffle parce que la phrase est longue ^^.

 

Ma note:

A note 1A note 1A note 1A note 1A note 0