Avis

[Mavilyly] Dante de Alexandra Ivy

Dante
Editeur: Milady
Nombre de pages: 382 pages
Prix: 7.10 euros (poche)
Année de parution: 2011

 

Résumé:

Ce fut une journée chargée pour Abby Barlow. Dans à peine quelques heures, elle a survécu à une explosion, vu son employeur mourir, a fait un rêve saisissant et maintenant elle se trouve dans un hôtel miteux avec le sexy et suréel Dante, un homme qu’elle désire et craint. Depuis 341 ans, Dante est gardien auprès du Calice, une humaine choisie pour retenir la pénombre. Un terrible coup du sort a décidé qu’Abby serait dorénavant cette femme. Trois heures plus tôt, Dante aurait usé de tous ses charmes pour la séduire. Maintenant, son rôle est de la protéger. Et il en sera ainsi jusqu’à sa propre mort. Un plan terrifiant est en marche, un plan qui va plonger Dante et Abby au cœur d’une bataille épique entre le bien et le mal… et d’une course désespérée pour sauver leur amour…

 

Mon avis:

J’ai sorti ce livre de ma PAL pour le readathon SFFF et pour la catégorie « Livre qui a un autre genre que la SFFF », ici la romance.

Sans aucune surprise, Dante, est un premier tome qui se lit très facilement avec tous les codes de la bit-lit young adult par excellence. La mythologie et la multitudes de créatures introduits par l’auteur rende cette saga très prometteuse. Il y a un très bon potentiel à développer cette saga.

Malheureusement, l’auteur choisi de se focaliser un petit peu trop sur la romance au détriment du reste de l’intrigue. Celle-ci avance tout de même mais on est souvent coupé par ces scènes assez niaise où les personnages sont à se faire des déclarations amoureuses peu crédibles vu le temps passé ensemble. Il y a aussi des scènes de sexe, ce qui est prévisible. Habituellement, je ne suis pas gênée par cela mais ici, tout comme les scènes d’amour, je les trouve mal introduites et du coup pas crédibles. Elles coupent complètement le récit et font retomber le peu de tension que l’auteur met en place. En plus de cela elles ne sont pas exceptionnelles.

Bref, une grande déception pour moi cette lecture et je laisse la suite de saga pour les autres.

Publicités
Avis

[Mavilyly] L’héritière de Kiera Cass

L'héritière
Editeur: Robert Laffont
Nombre de pages: 410 pages
Prix: 17,90 euros
Année de parution: 2015

 

Résumé:

Il y a vingt ans, America Singer est entrée dans la sélection et a gagné le cœur du prince Maxon. Maintenant le temps est venu pour la princesse Eadlyn de suivre les traces de ses parents en ayant sa propre sélection. Eadlyn ne s’attend pas à ce que sa sélection soit aussi belle que celle de ses parents. Mais, alors que la compétition commence, elle découvre que trouver son propre bonheur n’est peut-être pas aussi difficile qu’elle le croyait.

 

Mon avis sur les tomes précédents sont sur mon ancien blog mais en gros les 3 tomes avaient été à la limite du coup de coeur.

Mon avis:

Lorsque j’ai commencé ce 4ème tome, j’avais un peu d’appréhension parce que j’ai lâché cette saga en 2015 donc peur de ne pas m’y retrouver et d’être complètement à côté de la plaque. Mais non pas du tout. Déjà parce que l’on part sur un « nouveau cycle » avec des nouveaux personnages et bien que cela y ressemble une nouvelle façon de faire LA sélection. Il y a juste lorsque l’on revient sur celle de Maxon que j’ai eu quelques ratés mais finalement cela ne gêne pas la lecture et la compréhension.

C’est un roman qui se lit vite te facilement. Ça coule tout seul vraiment surement du à la plume en grande partie de Kiera Cass. Malheureusement, je mets un petit bémol pour Eadlyn qui par certains aspects dont sa force de caractère me plait beaucoup mais qui par d’autres aspects qui contredisent cette force de caractère m’exaspère… C’est un peu une caricature des personnages féminins du young adult je trouve.

Je ne vois pas grand chose à dire dessus. Ce 4ème tome qui a la plus belle des couvertures je trouve, a été une très bonne lecture et m’a donné envie de lire rapidement le 5ème qui est dans ma PAL et ainsi finir cette saga…

Avis

[Mavilyly] Le chapardeur de coeurs de Mélissa Metz

Le chapardeur des coeurs

Editeur: France Loisirs
Nombre de pages: 370 pages
Prix: 20 euros
Année de parution: 2019

 

Résumé:

On avait fait la connaissance de MacGyver dans Un amour de chat, où ce Cupidon aux pattes de velours avait permis à sa maîtresse Jamie de trouver l’amour. On le retrouve, toujours dans la jolie résidence de Storybook Court, face à un nouveau cœur en détresse : Briony, la cousine de Jamie, s’est enfuie de son propre mariage, abandonnant son fiancé juste devant l’autel. Le flair du matou la mènera-t-elle à un nouvel amour ?

 

Mon avis:

Il y a quelques jours je vous ai donné mon avis sur Un amour de chat de Mélissa Metz qui m’avait été envoyé par les éditions France Loisirs et il était accompagné par ce second roman de l’auteur. Ce n’est pas considéré comme une suite et pourtant on retrouve certains personnages, les lieux et surtout le chat MacGyver…

Ces deux romans qui se ressemblent beaucoup et du coup je vais avoir l’impression de me répéter un peu mais je vais essayer de rester le plus claire et précise possible. J’avais déjà beaucoup aimé Un amour de chat mais je dois avouer que j’ai préféré celui-ci. Il me reste à vous dire pourquoi.

J’ai trouvé le même attachement aux personnages un peu moins torturés mais qui traînent tout de même leurs casseroles. Briony qui a abandonné son fiancé devant l’autel, Nate qui oublie de vivre parce qu’il gère la résidence pour personnes âgées Les Jardins et tous les pensionnaires de cette résidence. Il y en a du monde et pourtant pas une seconde je me suis sentie perdue. L’auteur sait très bien travailler et différencier ses personnages et dès le début on identifie qui est qui avec ses particularités.

J’ai trouvé l’histoire un peu plus posée et un peu moins délurée. Cela vient, je pense, car bien que Mac reste l’investigateur de beaucoup de scènes et de rencontres, on est moins centré sur lui et aussi il y a une petite enquête au milieu de la romance que j’ai trouvé bien mené et qui malgré beaucoup de questions posées à moi-même n’a pas trouver sa solution avant que l’auteur nous la donne.

En parlant de la romance, comme dans le premier roman de Mélissa Metz, elle est bien amené, un peu rapide mais j’ai trouvé la même simplicité et sincérité qui me plaît tant. Et si je veux être franche avec vous, les personnages de Briony et Nate m’ont touché au point de me mettre les larmes aux yeux…

Je ressors de cette lecture avec la même sensation de bien être et de plaisir qu’avec Un amour de chat. Je conseille vraiment cette auteur qui avec des histoires qui ne payent pas de mine, sait nous faire oublier notre quotidien et rêver.

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

 

Avis

[Mavilyly] Un amour de chat de Mélissa Metz

Un amour de chat

Editeur: France Loisirs
Nombre de pages: 351 pages
Prix: 20 euros
Année de parution: 2018

Résumé:

Une année rien qu’à moi ! En s’installant à Los Angeles dans la charmante résidence de Storybook Court, Jane, trentenaire de nouveau célibataire, se donne un an pour réaliser ses rêves… dès qu’elle saura en quoi ils consistent ! Une nouvelle vie dans laquelle il n’y a pas de place pour un homme. Seulement, MacGyver, son chat, en a décidé autrement !

Bien décidé à rompre la solitude de la jeune femme, il jette son dévolu sur l’un des voisins, David, boulanger, veuf depuis trois ans. Le malicieux félin va tout faire pour provoquer une rencontre…

 

Mon avis:

Lorsque France Loisirs m’a envoyé les deux romans de Mélissa Metz (dans le cadre du Top Lecteurs), j’étais assez sceptique. J’avais déjà vu ce roman mais je ne m’y étais pas intéressée plus que cela. La couverture ne m’attirait pas vraiment (je suis plus team chien moi ^^) tout comme le résumé. Et pourtant…

J’aime ces lectures dont on attendait rien voir d’y être hermétique et qui nous surprennent. J’ai passé un très très bon moment avec cette romance. On est loin de la lecture du siècle car tout est assez prévisible mais c’est le genre de lecture qui fait du bine, qui donne le sourire et qui se lit très facilement.

Les personnages m’ont bien plu. J’ai trouvé Jane et David bien travaillé et j’ai aimé leur simplicité et surtout leur volonté de vivre la vie pleinement et de redécouvrir le bonheur. Ils sont touchant tout comme les personnages secondaires qui apportent vraiment une touche de peps à l’histoire.

Il est impossible de parler des personnages sans parler de MacGyver, le chat de Jane. Sans lui, il n’y aurait pas d’histoires et surtout pas tout ces péripéties et ces situations rocambolesques que l’auteur nous propose. Forcément je l’ai trouvé très drôle mais c’est surtout ces réflexions sur les humains que j’ai adoré. Je me demande tellement souvent ce que peuvent bien penser mes animaux alors le voir là, cela fait sourire.

Je me suis laissée guider par la plume de l’auteur et j’ai fini ce roman avec le sourire et avec le sentiment que peu importe ce qui se passe dans la vie, quand on le veut, le bonheur finit par gagner. Et cela fait du bien.

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

Le tatoueur d’Auschwitz de Heather Morris [Storiebooks]

Le tatoueur d'Auschwitz

 

Éditeur : Editions France Loisirs
Nombre de pages : 288 pages
Prix : 14.50 euros
Date de Parution : 16 Mai 2018
Disponible en E-book

 

Résumé :

L’histoire vraie de Lale Solokov, Juif chargé de tatouer les femmes arrivant à Auschwitz. C’est ainsi qu’il rencontre Gita et en tombe amoureux. Ensemble, ils partagent des moments volés au coeur de l’horreur, sans jamais perdre l’espoir d’être réunis à leur sortie du camp.

 

Mon avis :

J’ai lu ce livre en lecture commune avec Mavilyly et on a été touché et bouleversé par ce roman !

Ce roman est vraiment bouleversant, mais également touchant, car malgré les horreurs de la guerre, ce récit a été écrit de façon à ce qu’on soit touché et choqué par ça, mais en même temps que la force de vivre de Lale et l’amour qui porte à Gita, a rendu ce récit, vraiment touchant d’un certain côté !

Je lis pas souvent des récits sur la guerre, car je trouve ça très dur, et je ne comprends pas la méchanceté de certains humains, mais ce roman est poignant, et j’ai vécu ce livre, en ayant peur pour nos deux héros, mais aussi pour ceux qui les entoure, la perte de certains m’a attristé, mais je ne vous en dirais pas plus, afin de ne pas vous spoiler !

Je ne peux que vous conseiller ce roman, qui est une alliance parfaite entre une romance et l’historique des horreurs d’une guerre !

 

Ma note :

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

[Mavilyly] Le poids de l’océan de Heidi Cullinan

cullinan
Editeur: MxM Bookmark
Nombre de pages: 351 pages
Prix: 20.00 euros
Année de parution: 2017

 

Résumé:

Le lycéen Jeremey Samson n’a qu’une envie, se terrer sous sa couette et dormir jusqu’à ce qu’il puisse entrer à la fac. C’était sans compter l’arrivée fracassante dans sa vie d’un ouragan appelé Emmet Washington. Le major de promo en maths et informatique est non seulement magnifique, hardi, incroyablement intelligent – et intéressé par Jeremey – mais également autiste.
Mais Jeremey ne s’en soucie pas. Il est bien trop occupé à se blâmer, tout comme ses parents qui ne croient pas que la dépression puisse être une véritable maladie. Quand il atteint le point de rupture, Emmet le sauve et l’accueille comme colocataire à Roosevelt, un établissement atypique pour personnes dépendantes.

À mesure que Jeremey reprend doucement pied, Emmet commence à croire qu’il peut être aimé au-delà de son autisme. Mais avant de lui faire suffisamment confiance pour se laisser aller à l’aimer, Jeremey doit trouver la force de croire en ses propres mots, de croire que l’amitié soigne l’âme et que l’amour peut surmonter tous les obstacles.

 

Mon avis:

Je vais être rapide, ce roman est un très très bon moment de lecture.

Heidi Cullinan nous offre une romance M/M bien différente de ce qu’on a l’habitude de lire. Celles que j’ai pu lire jusque là sont pour la plupart, un condensé de testostérone et de passion mais ici avec Jeremey et Emmet, on en est très très loin…

Les deux jeunes hommes ont une maladie mentale, l’un l’autisme et l’autre la dépression. L’auteur évoque ces deux maladies avec beaucoup de justesse en tous les cas aux vues de ce que j’en connais et tout cela sans aucune pitié mal placée ou de moments tire-larmes.

J’ai beaucoup apprécié l’humour qui est mis dans cette histoire. Emmet est de part son autisme, sans filtre et cela amène des situations et des dialogues tellement franche et par moment drôle. C’est un côté rafraîchissant qui est bénéfique car l’auteur nous propose des scènes pas simples pour les personnages et qui nous font réfléchir à nos propres réactions.

Malheureusement, j’ai pas réussi à entrer complètement dans l’histoire car on ressent forcément une petite distance avec les personnages évoqués. Sans cela j’aurais eu un coup de coeur mais en même temps sans cette distance, l’histoire n’aurait pas été la même donc pas sûre que j’aurais préféré que l’auteur l’enlève ^^.

C’est une romance M/M un peu déroutante mais tellement plaisante que je la conseille vraiment et même pour commencer le genre car elle est très soft.

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

 

Avis

[Mavilyly] Mille baisers pour un garçon de Tillie Cole

Mille baisers pour un garçon
Editeur: Hachette
Nombre de pages: 274 pages
Prix: 16,90 euros
Année de parution: 2016

 

Résumé:

Poppy et Rune sont amoureux depuis l’enfance. Ils pensaient que rien ni personne ne pourrait jamais les séparer. Jusqu’au jour où Rune est parti deux ans dans sa Norvège natale…

Pourquoi Poppy cesse-t-elle alors de répondre aux appels de Rune ? Pourquoi avoir coupé les ponts, sans raison, sans explication ?

Rune a le sentiment qu’on lui a arraché le cœur. Poppy, elle, a le cœur brisé par un secret bien trop lourd.

La vie leur laissera-t-elle le temps de se retrouver et de s’aimer ?

 

Mon avis:

Voila un avis dont j’appréhende l’écriture.

J’ai lu ce livre sous l’insistance de Valou qui a adoré et StorieBooks s’est jointe à moi et nous l’avons lu en lecture commune. J’ai acheté ce roman parce que le résumé me tentait beaucoup mais je n’arrivais plus à le sortir. Avec la couverture, j’avais peur d’avoir encore un de ces romans un peu niais avec ces romances trop simple et déjà vu et mon dieu comme je me suis trompée.

Je vais y aller par quatre chemins, ce roman est un coup de coeur. Un coup de coeur livresque mais aussi littéral, j’en ai versé des larmes pendant et après ma lecture…

Maintenant, il va falloir que j’arrive un minimum à structurer mes idées…

Je vais commencer par la première chose qui m’a choqué avec la plume de l’auteur. Lorsque l’on commence notre lecture, nos deux protagonistes ont 5 ans de mémoire. C’est aussi à ce moment là qu’ils se rencontrent pour la première fois. Puis les chapitres qui suivent sont un condensé de leur vie jusqu’à leur adolescence et le début de leur amourette. Là où l’auteur m’a bluffé c’est qu’au fil de ces pages, elle n’aurait pas eu besoin de me donner de repères temporels tant son écritures me permettait de savoir approximativement l’âge de Poppy et Rune. Je ne saurais pas l’expliquer mais la façon dont elle tournait leur pensées, leurs ressentis ou encore leur dialogue retranscrivaient parfaitement leur âge. C’est vraiment bluffant, c’est la première fois que je ressens cela avec une lecture.

Et puis après commence l’explosion d’émotions plus ou moins fortes. On peut difficilement parler de ce roman sans spoiler donc je n’en dirais pas plus sur l’histoire. Par contre je peux vous dire que l’auteur a une façon d’écrire et de faire vivre ses personnages qui ne vous permets pas de rester insensible à ce qu’ils sont et ce qu’ils vivent. Et ce qu’ils vivent est quelque chose d’absolument impossible à imaginer.

Là aussi, (lien avec Hope never Dies) j’ai été très touchée par ses jeunes adultes qui font tout pour puiser en eux une force tellement belle. Poppy a cette joie de vivre et cette envie de mordre la vie qui est éblouissante et l’a rend tellement belle. Quant à Rune, lui, sa force c’est de combattre ses faiblesses et de toujours pousser plus loin ce qu’il peut faire pour lui ou Poppy. J’essaye de mesurer chacun de mes mots pour ne rien laisser transparaître car il est important pour moi que chacun tombe dans ce roman en en sachant le moins possible.

Comme je le disais, j’ai beaucoup pleuré dans ce roman parce qu’il est vraiment dramatique mais aussi parce que pour moi qui suis une éternelle romantique, cet amour puissant et indestructible qui lie deux êtres est vraiment un idéal pour moi. Certains diront que ce n’est pas sain et pas viable tout une vie, et une partie de moi est d’accord mais je le trouve tellement beau et même plus que ça!

je ne sais pas si j’ai réussi à dire tout ce que je voulais dire ni si tout ce que j’ai écrit ici est compréhensible mais sachez que ce roman me tord encore les tripes aujourd’hui. J’ai une boule dans la gorge en écrivant cette chronique et si je m’écoutais je le relirais aujourd’hui. Je suis heureuse que Valou m’ai incité à le sortir de ma PAL et ça m’oblige à me pencher un peu plus sur l’auteur dont j’avais mis plusieurs romans dans ma wish-list. J’ai cette impression de ne pas en avoir dit assez pour vous convaincre de le lire si ce n’est déjà fait mais il me semble ne pas pouvoir aller plus loin non plus donc je vais m’arrêter la et croisez les doigts pour que vous lui donniez sa chance.

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

coup_de_coeur