Avis

[Mavilyly] Tout en nuances T2: Alexa d’Erika Boyer

Alexa

Editeur: Autoédition
Nombre de pages: 262 pages
Prix: 14.90 euros
Année de parution: 2019

 

Résumé:

Ancienne militaire, Alexa a rencontré Eden en Syrie lors d’une mission. Elles se sont retrouvées à Paris, l’une infirmière, l’autre patiente, et ne se sont alors plus jamais quittées.

L’amour qui unit ces deux femmes est sans limite, mais les secrets et les mystères qui entourent la vie de famille d’Alexa l’empêchent d’être pleinement heureuse, et il arrive un moment où elle ne peut plus se cacher ni prétendre.

Toutes les vérités sont-elles bonnes à dire et à entendre ? Ressortira-t-elle indemne de cette chasse au passé ?

– Inspirés des plus grandes divinités gréco-romaines, les personnages de la saga Tout en nuances vous emmèneront dans un univers où la diversité est le maître-mot. –

 

Mon avis:

Comme vous le savez, je fais partie du comité de lecture d’Erika Boyer pour cette année. Je me donne à 1000% pour cette cause 😊 et comme le tome 3 de Tout en nuances: Aaron & Ambre sort le 10 juin, je me devais de lire Alexa pour pouvoir enchaîner… Je l’ai lu en lecture commune mais je ne suis pas sûre de retenter l’aventure pour les écrits d’Erika, ils sont tellement bons et addictifs que s’arrêter en plein milieu est extrêmement difficile.

Pourtant avec ce second tome, j’ai eu un peu plus de mal a rentrer dans le récit. La faute à Alexa que j’avais du mal à cerner. Ses actions et réactions étaient compliquées à comprendre pour moi. Les romans et personnages de l’auteur sont si ancrés dans le réel que je m’identifie beaucoup à eux et donc quand leur façon de penser, de voir la vie est différente de la mienne, il me faut un temps d’adaptation. Avec Alexa, j’avais du mal avec le fait qu’elle fasse souffrir plusieurs personnes de son entourage pour protéger une seule. Heureusement pour moi, elle évolue au fil des pages, ma réflexion aussi je pense, et donc je finis par beaucoup l’apprécier même si j’espère qu’on la verra casser encore un peu plus sa carapace au fil des autres tomes.

On suit aussi Eden qui elle est une femme irrésistible, on la veut tous comme amante, amie, soeur… bref elle est parfaite dans tous les rôles. Cela pourrait être agaçant mais même pas car on sent que pour elle c’est tout à fait naturel, aucun effort est fait pour cela. On rencontre de nouveaux personnages (je pense qu’Erika aime nous proposer toujours plus ^^) que l’on a envie de connaître toujours un peu plus tout comme les anciens d’ailleurs. On entre dans leur bande d’amis plus ou moins large et il est difficile d’en sortir.

Avec ce deuxième tome, l’auteur ne nous propose pas une romance lesbienne qui est bien en fond de l’histoire mais c’est surtout la religion mise au centre. Ce sujet est amené petit à petit et tout en finesse. Comme toujours, Erika ne se contente pas de donner un point de vue et basta, elle nous montre toutes les façons de la voir, de la vivre et provoque encore une fois une réflexion personnelle pendant et après la lecture. C’est un thème pas facile à aborder car sensible en fonction des personnes mais pour moi c’est très bien fait et je pense que chaque personne, croyante ou non, peu importe la religion peut se retrouver dans le récit.

J’ai vécu ma lecture à fond comme toujours avec ses mots jusqu’au point où à un moment elle m’a coupé la respiration mais littéralement. J’ai dû arrêter de lire pour me concentrer et digérer. Une scène particulièrement dure arrive, ne m’y attendant pas du tout, j’ai eu les poumons qui se sont vidés d’un coup et la boule les compressant a eu du mal à s’en aller. Je vous dit ça pour vous montrer la force des mots d’Erika. J’ai déjà pleurer et rit à de nombreuses reprises pendant mes lectures mais une réaction physique comme avec Alexa jamais.

Ce n’étais pas un coup de coeur au moment de la lecture mais j’hésite à vous mettre le petit encart quand même!

Avis

[Mavilyly] Love Story de Erich Segal

Love-story
Editeur: J’ai lu
Nombre de pages: 123 pages
Prix: 3.50 euros
Année de parution: 2010

 

Résumé:

Oliver Barrett, IVe du nom, descend d’une grande lignée de diplômés de Harvard riches et éminents. Sans doute pour sortir du moule de l’« Ivy League » (c’est–à–dire des plus grandes universités de l’Est des États-Unis), il éprouve le coup de foudre pour Jennifer Cavalleri, une Américaine d’origine italienne étudiante à Radcliffe. Dès la fin de leur année universitaire, ils décident de se marier en dépit de l’avis du père d’Oliver, qui se brouille avec son fils.

 

Mon avis:

 

Je pense que l’on peut dire que c’est un petit roman bien connu de tous mais pas de moi enfin jusque là que je vous présente aujourd’hui.Je n’avais ni lu le livre ni vu le film donc je remercie StorieBooks qui m’a permis de découvrir l’histoire et de passer un excellent moment.

J’ai beaucoup aimé ma lecture peut-être même un peu trop par rapport à son épaisseur. J’en voulait beaucoup plus moi. Les personnages qui ont des caractères hyper intéressant et cette histoire très touchante méritent complètement d’être investis un peu plus.

Il m’ait resté un petit goût d’inachevé à la fin de cette lecture. Je sais que j’aurais pu être beaucoup plus touché par l’histoire et notre couple que ce que je l’ai été… J’ai vu qu’il y avait une suite mais je ne pense pas la lire car j’aurais peur de ne pas avoir mon compte encore une fois…

Avis

Le Destin des Coeurs perdus – Tome 1 : Les Damoiselles de Castel Dark de J. C. Staignier [Storiebooks]

staignier

 

Éditeur : Editions Something Else (Still)
Nombre de Pages : 329 pages
Prix : 4.99 euros
Date de Parution : 27 Décembre 2018
Disponible en Ebook

 

Résumé :

Angleterre, 1390.

Par ordre du roi, les trois filles aînées du comte Clayton de Percival se rendent à Hill House pour rencontrer le duc de Templeton. Lorsque les portes du château se referment sur Mary, Jane et Ilyana, elles ignorent que leur destinée vient de basculer.

À Castel Dark, le domaine familial, Aelis, la benjamine au caractère rebelle tente de s’imposer dans une société où les hommes dominent.

Entre l’amour, la passion et la haine, les damoiselles de Castel Dark trouveront-elles le courage d’affronter leur avenir ?

 

Mon avis :

J’ai eu la chance de découvrir ce roman car à son autrice, qui m’a contacté et qui m’a gentillement proposé de découvrir sa saga !

Ce livre n’est pas vraiment le genre que je lis habituellement, mais honnêtement, qu’est-ce que j’ai aimé ce livre, il est prenant, pleins de rebondissement, des scènes d’horreurs mais aussi de belles histoires d’amour.

Cette histoire vous plaira, car dès le début, vous allez vous laisser embarquer dans la vie des sœurs De Castel et de leur famille. Rien ne va se passer comme elles l’avaient rêvées, mais, il va leur arriver autant de bonheur que de malheur. Des sœurs aux destins bien différents mais qui seront vous touchés comme elles m’ont touchés, mais des sœurs malgré l’époque, combatives et surtout remplis d’amour et de belles choses !

La plume de l’autrice est très agréable et fluide, elle sait nous faire adorer son univers, mais elle sait également nous faire aimer ses personnages, mon couple préféré Ilyana et son chevalier, mais purée cette fin, mon dieu, j’étais dégoûtée ! C’est du sadisme de la part de J. C. Staignier, mais qui rend je pense la fin de ce premier tome encore plus surprenant, car très honnêtement, je ne m’y attendais tellement pas. Sur le coup, je me suis dis non pas ça, et ben si !

Ce roman se déroule en Angleterre dans les années 1390, donc la vie de château, des chevaliers, des rois, des riches, des pauvres, mais ce qui est surprenant, c’est la façon dont on parle de l’amour. C’est vraiment surprenant, mais je vous assure que vous allez aimer certains personnages, et que vous en détesterez d’autres surtout un plus que les autres. Mais je ne peux que vous dire une chose, n’attendez plus, découvrez cette saga qui je vous assure vous surprendra !

Je n’ai pas très envie de vous spoiler plus l’histoire,mais j’ai envie de vous dire une chose, procurez-vous ce livre et lisez le il est vraiment génial. Moi je sais que ça ne va pas être pour maintenant mais j’espère pouvoir découvrir la suite des aventures de nos héros !

 

Bonne lecture à tous 🙂

 

 

 

Avis

[Mavilyly] Pardon d’Erika Boyer

Pardon
Editeur: Autoédition
Nombre de pages: 208 pages
Prix: 14.90 euros
Année de parution: 2016

 

Résumé:

Tandis que le monde évolue et que la jeunesse fait preuve d’une plus grande ouverture d’esprit qu’avant, il reste tout de même des sujets dont il ne faut pas parler, des tabous qui ne sont pas prêts à être brisés. Mais quand l’inceste cache un amour inconditionnel, que deux âmes ont simplement eu la malchance de ne pas naître dans les bons corps, n’est-il pas envisageable d’accepter l’inacceptable ?

Will ne prendra pas le risque, il préférera partir à 600 km de sa soeur plutôt que de potentiellement l’entraîner dans sa déchéance. Reste à savoir si « loin des yeux, loin du coeur » est une réalité ou bien un proverbe menteur, et si Sarah acceptera de perdre son frère dans ce sacrifice amoureux.

« Je ne veux pas tourner la page. J’aime ce livre dont nous sommes les héros. »

 

Mon avis:

C’est la deuxième lecture que je fais du premier roman de l’auteur. La première avait été à sa sortie en ebook. Je suis toujours dans mon objectif de garnir ma bibliothèque des livres d’Erika, je me le suis rachetée lorsqu’elle a fait des promos il y a peu.

Et j’ai souhaité le relire dans la foulée. Je gardais un souvenir un peu lointain de ma première lecture. Je me souvenais de ce qu’il se passait, je me souvenais de mon ressenti très global mais je savais que beaucoup de choses étaient oubliées. Et en effet, il m’en manquait des informations, j’ai donc pris un vrai plaisir à la relire.

Pardon est une romance. Mais attention une romance particulière. Elle eut être déroutante, dérangeante même! Je n’ai pas été jusque là mais oui, certains passages ont été compliqué à assimiler. Ma première réaction n’a pas été l’acceptation (et je m’en voulais pour ça) mais je pense que c’est un ressenti humain et normal. Malgré toute notre volonté, nous sommes construits sur des idées, sur des « normalités » et lorsque l’on les transgresse, il est plus ou moins facile pour nous de les accepter.

Je tire bien bas mon chapeau à Erika qui a osé écrire son premier roman avec un sujet si compliqué. Si elle ne le faisait pas aussi bien, elle aurait pu se tirer une balle dans le pied dès sa première sortie. Mais voila, ses mots amènent une réflexion personnelle, une remise en question de notre façon de pensée et non un rejet. Elle n’est pas catégorique dans ses propos, elle nous impose pas sa vision des choses, elle veut juste nous montrer que tout amour est possible et qu’après c’est à nous de l’accepter ou pas. Elle est très forte!!!

Ce n’est pourtant pas au couple principal que je me suis attachée le plus sûrement à cause de cette amour impossible pour moi si je me mets à la place de la jeune fille mais j’ai ADORE David et Johanna. Ils m’ont fait vibrer ces deux la ^^.

Je vous recommande cet ouvrage en vous demandant de garder votre coeur et votre tête ouverte. Vous ne serez peut-être pas sur la même longueur d’ondes que l’auteur, vous ne partagerez peut-être pas ses idées mais vous ne pourrez pas enlever la beauté de ses mots et le courage qu’elle a eu d’écrire une histoire telle que Pardon. Je vous invite aussi à découvrir ses autres romans qui sont tout aussi bien et qui chacun à leur façon apporte une réflexion de vous à vous et pourquoi pas avec les autres…

Avis

[Mavilyly] Promesse tenue T2: Sur la route d’Erika Boyer

Sur la route

Editeur: Hugo & cie
Nombre de pages: 315 pages
Prix: 7.60 euros
Année de parution: 2020

 

Résumé:

La belle histoire qui avait commencé entre Sandy et Danny à Lège-Cap-Ferret n’a pas duré.
Le drame qui a touché leur petit groupe d’amis a poussé Sandy à partir et à renouer avec sa famille. Danny est restée, sans trop savoir ce qu’elle fera de son avenir.
Près d’un an après leur séparation, elle prend conscience qu’elle a, elle aussi, une quête à faire. pour son identité. Pour retrouver sa mère qu’elle n’a jamais connue.
Elle va devoir prendre la route afin de trouver les réponses dont elle a besoin. La quête de Sandy l’avait conduit jusqu’à elle, elle rêve de commencer la sienne avec lui. S’il tient sa promesse de lui revenir.

 

Mon avis:

Je ne sais pas si vous souvenez de mon gros coup de coeur pour le tome 1 En chemin, mais j’étais impatiente de retrouver les personnages (Sandy <3) et d’avoir cette suite.

Je ne dirais pas que j’ai autant aimé que le précédent mais tout de même cela a été une excellente lecture. Pour cette fois, c’est avec Danny que l’on est. C’est très intéressant de la découvrir de l’intérieur et plus seulement sous les yeux passionnés de Sandy. Je l’ai beaucoup aimé encore une fois et je trouve cette femme si réaliste, si naturelle. Il est tellement facile de s’identifier à elle. Il y a je pense, forcément quelque chose en elle qui nous fait écho.

On rencontre plus longuement les autres de la bande de Sandy et le fait de les découvrir avec les yeux de Danny est sympa car on part de zéro comme elle, ou en tous les cas seulement avec ce que Sandy a dévoilé dans le premier tome. Je ne vais pas changer mon fusil d’épaule et malheureusement, ils m’ont tous plu ^^. Je dis malheureusement parce que ce n’est pas encore avec eux que je critiquerais Erika ^^. On apprend à les connaître mais on veut surtout en savoir toujours un peu plus. Il est sur que l’auteur écrit un tome compagnon sur Clément ce qui me réjouis mais je dois avouer qu’avoir un tome sur chacun ou chaque couple me tente bien, beaucoup même (le message est passé…).

En ce qui concerne l’intrigue, j’ai été un peu moins investie dans celle-ci mais pour autant j’ai adoré prendre la route avec nos bikers. Erika décrit les personnages, les paysages mais aussi les émotions d’une telle façon que cela devient si facile de nous imaginer avec eux. J’ai l’impression de tout ressentir en même temps que les personnages, je ris avec eux, j’espère avec eux, et je pleure avec eux. J’ai une scène qui me reste en mémoire, où il est raconté un regard entre deux personnages mais même à ce moment, on ressent toute la force et l’amour dans ce regard, c’est vraiment intense. J’ai du mal à m’exprimer mais je ne veux pas spoiler donc je me retiens.

Je suis rendue au 6ème roman lu de cette auteur et à chaque fois c’est la même chose, c’est un vrai bonheur. Pourtant dans Sur la route, j’ai un peu tiqué sur la façon dont sont distillés les messages que l’auteur a voulu passer. Ils sont importants, d’actualité et fort comme d’habitude mais je les ai trouvé moins fluide dans le récit. J’avais l’impression que l’auteur appuyait trop dessus et certaines discussions m’ont semblé peu naturelles. Après en avoir discuter avec d’autres lectrices et l’auteur, elles m’ont dit qu’elles pouvaient avoir ce genre de discussions dans leur groupe d’amis donc bon cela vient sûrement de moi. Mais pour une fois que je trouve quelque chose à redire à un roman d’Erika, je me devais de le faire lol.

Malgré cela, rien que le fait de vous écrire cet avis, je n’ai qu’une envie c’est de me replonger dans cette duologie (malheureusement le premier tome est chez ma soeur) et encore plus que le tome sur Clément sorte. En attendant, je me console avec les autres romans de l’auteur…

 

Avis

[Mavilyly] Sous le même ciel d’Erika Boyer

Sous le même ciel
Editeur: Autoédition
Nombre de pages: 367 pages
Prix: 15,90 euros
Année de parution: 2017

 

Résumé:

Alejandro n’a eu d’autre choix que de suivre ses parents qui ont décidé de quitter l’Espagne pour s’installer en France. Taciturne et introverti, il a peur de ne pas réussir à trouver sa place dans ce nouvel environnement et s’inquiète que ses différences l’empêchent de se faire des amis.

Mais ses craintes se meurent lorsqu’il rencontre son voisin, Hugo. Jovial et chaleureux, ce dernier aime l’accent hispanique du garçon d’en face, tout autant que son prénom et ses étonnants cheveux longs. Alors, aussi vite que le permet l’innocence de leur jeune âge, les deux enfants se lient d’amitié.

Sous le ciel de la Ville d’Hiver, Alejandro et Hugo deviendront des hommes. Ils découvriront l’amitié et l’amour, et embrasseront la vie pour en comprendre le véritable sens.

 

Mon avis:

Je vais essayer de faire une chronique claire mais les deux fois où je m’y suis attelée, je n’étais pas vraiment contente du rendu donc excusez moi d’avance. Si jamais cela vous intéresse, sur mon feel actu d’Instagram vous trouverez une vidéo d’un plus de 10 minutes sur ce roman…

J’avais très envie de découvrir ce roman de l’auteur mais il me faisait aussi très peur. C’est deux sensations pour la même raison, il est souvent cité comme le préféré des lecteurs fan d’Erika Boyer.

Je ne vais tourner autour du pot et clairement pour moi ce n’est pas mon préféré mais c’est une très bonne lecture. J’ai l’impression de dire tout le temps la même chose lorsque je parle des romans de Erika mais c’est une romance différente de ce que l’on peut voir ailleurs. C’est du M/M mais cela ne doit pas vous freiner, ni vous attirer. A force de lire les lignes et de découvrir les personnages de l’auteur, je me rends compte qu’elle n’écrit pas des romances spécifiques mais des romances. J’ai l’impression que l’on pourrait mettre n’importe quel genre de personnes dans le couple cela marcherait. Que ce soit deux femmes, deux hommes, un homme et une femme, des transgenres… bref peu importe, l’auteur nous raconte l’amour et il n’a pas de sexe!!! En parlant de sexe, je tiens aussi à préciser que pour ceux qui ont du mal à aller vers la romance M/M à cause des scènes charnelles que l’on pourrait y trouver alors achetez et lisez Sous le même ciel. On en trouve je ne vais pas mentir mais tout est dans la suggestion et la beauté de l’acte…

Dans ce roman aussi, une multitude de thème important sont abordés. Les différents amours qui existent, les étiquettes que l’on met sur soi et les autres, la maladie, le deuil, l’intégration, le harcèlement bref ils sont nombreux et je ne les pas tous cités. Cela fait tellement de bien de lire une auteur aussi engagée, avec des principes si beaux qui devraient être les mêmes pour tous. Je crois que c’est avant tout pour tout ce que l’auteur transmet dans ces romans que je l’aime autant.

Par contre là où j’ai eu plus de mal c’est avec la fin de ce roman. Elle n’est pas mauvaise, au contraire. Elle fait réfléchir avec les autres ou seulement en nous. Elle est si différente de ce que l’on peut trouver dans les romances et ce à quoi on s’attend. C’est juste qu’elle n’est pas en accord avec ce que je ressens, il a donc été plus difficile de la lire et de l’apprécié. Avec le recul, j’ai toujours le même ressenti mais je suis peut-être moins « choquée » grâce aux discussions que j’ai pu avoir avec certains et avec moi-même. Cette fin qui sur le coup était négative, a fini par se transformer en point fort du roman car comme je le disais différente, portant à réflexion et si réaliste finalement.

Je vais m’arrêter la parce que je ne sais même pas si vous avez continuer à me lire mais je pourrais continuer encore pendant des heures et des heures ou plutôt des lignes et des lignes ^^.

Comme à chaque fois, je vous recommande ce roman et cette auteur!!!

Avis

[Mavilyly] La vie inachevée d’Addison Stone d’Adèle Griffin

La vie inachevée d'Addison Stone

Editeur: Castelmore
Nombre de pages: 320
Prix: 9,99 euros (numérique)
Année de parution: 2015

 

Résumé:

Addison Stone est morte dans des circonstances mystérieuses : suicide ou meurtre ?

L’auteure endosse le rôle d’une journaliste qui veut faire la lumière sur la fin tragique de cette étoile filante. Tour à tour, elle interroge toutes les personnes qui ont croisé la route d’Addison : parents, professeurs, meilleure amie et ex-petits amis vont nous livrer leur portrait de la jeune artiste et de sa vie…

Ce portrait troublant est magnifiquement servi et enrichi par une iconographie foisonnante et une mise en page entièrement en quadrichromie.

 

Mon avis:

J’ai lu ce roman lors de l’épreuve des alliés du tournoi des élites organisé par le plib. Il m’a donc été choisi par mon binôme et je l’en remercie parce que malgré qu’il me faisait envie, je n’arrivais pas à le faire sortir de ma pal.

Malheureusement, je ne peux pas dire que j’ai apprécié ma lecture. Et pour être franche, j’ai été jusqu’au bout afin qu’il compte pour le challenge sinon je l’aurais abandonné en cours de route.

L’auteur choisi d’écrire son histoire en nous donnant le point de vue de beaucoup de personnages, ce qui est intéressant car on a une facette plutôt complète d’Addison Stone mais finalement on ne s’attache à personne et j’ai trouvé que cela cassait pas mal le rythme. En plus du fait que finalement le récit est plutôt plat, qu’il ne se passe pas grand chose, la lecture devient vite longuette.

Je ne dis pas que je l’aurais plus apprécié e format papier mais je pense que cela apporte un gros point positif. Le livre est accompagné de pas mal d’illustrations, phots, représentations de tableaux ect… qui en noir et blanc e rendent pas grand chose. Voir même on ne les voit pas du tout pour certains tableaux…

Et pour finir, j’ai été déçue par la fin. J’aurais aimé avoir une révélation choc mais non tout comme le récit, la fin est plate et sans grande saveur, c’est vraiment dommage. La vie inachevée d’Addison Stone sera un roman que j’aurais lu vite mais que finalement j’oublierais assez vite aussi.