Avis

[Mavilyly] Tout en nuances T2: Alexa d’Erika Boyer

Alexa

Editeur: Autoédition
Nombre de pages: 262 pages
Prix: 14.90 euros
Année de parution: 2019

 

Résumé:

Ancienne militaire, Alexa a rencontré Eden en Syrie lors d’une mission. Elles se sont retrouvées à Paris, l’une infirmière, l’autre patiente, et ne se sont alors plus jamais quittées.

L’amour qui unit ces deux femmes est sans limite, mais les secrets et les mystères qui entourent la vie de famille d’Alexa l’empêchent d’être pleinement heureuse, et il arrive un moment où elle ne peut plus se cacher ni prétendre.

Toutes les vérités sont-elles bonnes à dire et à entendre ? Ressortira-t-elle indemne de cette chasse au passé ?

– Inspirés des plus grandes divinités gréco-romaines, les personnages de la saga Tout en nuances vous emmèneront dans un univers où la diversité est le maître-mot. –

 

Mon avis:

Comme vous le savez, je fais partie du comité de lecture d’Erika Boyer pour cette année. Je me donne à 1000% pour cette cause 😊 et comme le tome 3 de Tout en nuances: Aaron & Ambre sort le 10 juin, je me devais de lire Alexa pour pouvoir enchaîner… Je l’ai lu en lecture commune mais je ne suis pas sûre de retenter l’aventure pour les écrits d’Erika, ils sont tellement bons et addictifs que s’arrêter en plein milieu est extrêmement difficile.

Pourtant avec ce second tome, j’ai eu un peu plus de mal a rentrer dans le récit. La faute à Alexa que j’avais du mal à cerner. Ses actions et réactions étaient compliquées à comprendre pour moi. Les romans et personnages de l’auteur sont si ancrés dans le réel que je m’identifie beaucoup à eux et donc quand leur façon de penser, de voir la vie est différente de la mienne, il me faut un temps d’adaptation. Avec Alexa, j’avais du mal avec le fait qu’elle fasse souffrir plusieurs personnes de son entourage pour protéger une seule. Heureusement pour moi, elle évolue au fil des pages, ma réflexion aussi je pense, et donc je finis par beaucoup l’apprécier même si j’espère qu’on la verra casser encore un peu plus sa carapace au fil des autres tomes.

On suit aussi Eden qui elle est une femme irrésistible, on la veut tous comme amante, amie, soeur… bref elle est parfaite dans tous les rôles. Cela pourrait être agaçant mais même pas car on sent que pour elle c’est tout à fait naturel, aucun effort est fait pour cela. On rencontre de nouveaux personnages (je pense qu’Erika aime nous proposer toujours plus ^^) que l’on a envie de connaître toujours un peu plus tout comme les anciens d’ailleurs. On entre dans leur bande d’amis plus ou moins large et il est difficile d’en sortir.

Avec ce deuxième tome, l’auteur ne nous propose pas une romance lesbienne qui est bien en fond de l’histoire mais c’est surtout la religion mise au centre. Ce sujet est amené petit à petit et tout en finesse. Comme toujours, Erika ne se contente pas de donner un point de vue et basta, elle nous montre toutes les façons de la voir, de la vivre et provoque encore une fois une réflexion personnelle pendant et après la lecture. C’est un thème pas facile à aborder car sensible en fonction des personnes mais pour moi c’est très bien fait et je pense que chaque personne, croyante ou non, peu importe la religion peut se retrouver dans le récit.

J’ai vécu ma lecture à fond comme toujours avec ses mots jusqu’au point où à un moment elle m’a coupé la respiration mais littéralement. J’ai dû arrêter de lire pour me concentrer et digérer. Une scène particulièrement dure arrive, ne m’y attendant pas du tout, j’ai eu les poumons qui se sont vidés d’un coup et la boule les compressant a eu du mal à s’en aller. Je vous dit ça pour vous montrer la force des mots d’Erika. J’ai déjà pleurer et rit à de nombreuses reprises pendant mes lectures mais une réaction physique comme avec Alexa jamais.

Ce n’étais pas un coup de coeur au moment de la lecture mais j’hésite à vous mettre le petit encart quand même!

Avis

[Mavilyly] L’empire des tempêtes T2: Bane & Shadow de Jon Skovron

Bane & Shadow
Editeur: Bragelonne
Nombre de pages: 456 pages
Prix: 25 euros
Année de parution: 2018

 

Résumé:

Aux mains des biomanciens, Red se transforme peu à peu en assassin impitoyable. Et le jeune homme, qui s’implique de plus en plus dans les affaires du palais, s’aperçoit que la fréquentation des nobles n’est pas exempte de danger…

Alors qu’elle traque les navires impériaux sous l’identité d’un pirate légendaire, Hope, désormais connue sous un autre nom, découvre que les biomanciens mènent des expériences plus effroyables encore que le massacre des habitants de son village.

Tandis que leurs ennemis font régner la terreur à travers l’empire, Hope et Red s’efforcent de jouer leurs nouveaux rôles, mais ils dansent sur la corde raide et ignorent encore le prix qu’il leur faudra payer…

Mon avis:

J’étais emballée de retrouver les personnages du premier tome et très curieuse de voir qui était Bane & Shadow. J’étais aussi curieuse de voir comment chacun allait vivre loin l’un de l’autre et ce que leur réserve l’auteur. Surtout Red qui était vraiment dans une mauvaise posture.

J’ai trouvé ce roman un peu plus plat que le premier. Disons qu’il est moins linéaire. On a des scènes de grandes actions, où l’on retient notre souffle, et d’autres où on ale temps de prendre le temps.

Je n’ai eu aucun de mal à me plonger dans chaque partie malgré qu’à chaque chapitre nous changeons de personnages et donc de décor et presque d’intrigue. La plume de l’auteur permet une vraie immersion dans l’histoire et en ce qui me concerne, les personnages me plaisent beaucoup. J’aime la façon dont chacun évolue, j’aime ce que l’auteur fait d’eux. Je dois même avouer que c’est pour eux que j’aime cette série et que je souhaite continuer.

L’intrigue fait froid dans le dos avec certains passages, il faut être accroché. J’ai apprécié aussi le fait que l’auteur y mette un plus de politique, cela apporte un tout autre contexte à son histoire. En nous laissant sur des fins très prometteuses pour certains personnages et beaucoup plus sinistres et définitives pour d’autres.

Maintenant, j’attends de lire le tome 3 avec impatiente.

 

Sortie chez France Loisirs au dernier catalogue!

 

Avis

[Mavilyly] Père & Fils T1 de Mi Tagawa

Père & Fils 1
Editeur: Ki-oon
Nombre de pages: 194 pages
Prix: 7.90 euros
Année de parution: 2016

 

Résumé:

Torakichi, apothicaire ambulant, passe la majeure partie de son temps sur les routes pour rendre visite à ses clients. Résultat, il n’a quasiment jamais vu son fils de trois ans, Shiro… À la mort de sa femme, il prend une décision qui changera sa vie : celle d’emmener le petit garçon avec lui sur les routes !

Mais si Torakichi est incollable sur les plantes médicinales, il n’y connaît rien aux enfants et est loin d’être un père modèle… Pourquoi Shiro pleure-t-il ? Pourquoi se réveille-t-il en pleine nuit ? Entre les soucis du quotidien et son travail éreintant, le jeune papa est complètement dépassé. Les aléas du voyage et les rencontres diverses l’aideront-ils à renouer le lien perdu avec son fils ?

 

Mon avis:

C’est sous les conseils de StorieBooks que j’ai décidé d’acheter et de commencer cette saga. Plutôt frileuse sur les oeuvres graphiques, je n’ai acheté que le tome 1 mais quel malheur!!!

Il n’y a pas un cliffhanger de malade à la fin de cet opus mais j’ai eu un tel coup de coeur pour cette histoire et ses personnages que si j’avais eu la suite, je me serais plongée dedans directement. J’ai ressenti beaucoup d’émotions lors de ma lecture dû au fait que je me susi très vite attachée aux personnages. Torakichi, on voit très vite qu’il est vraiment dépassé par la situation mais il veut bien fair et puis le petit Shiro sur lequel on est obligé de craquer je pense.

Les illustrations sont elles aussi magnifiques et pourtant les dessins des mangas ne sont pas mes préférés à cause de la non-couleur mais là, c’est super bien passé et je peux vous dire qu’il y a même une qui m’a mis les larmes aux yeux. Je vous laisse aller voir le post sur Insta que j’ai fait pour ce début de saga.

Je suis complètement conquise et j’espère ne pas traîner à acheter la suite!

 

coup_de_coeur

 

Avis

[Mavilyly] Les désastreuses aventures des orphelins de Baudelaire T2: Le laboratoire aux serpents de Lemony Snicket

Le laboratoire aux serpents
Editeur: Nathan
Nombre de pages: 190 pages
Prix: 6.50 euros (autre édition)
Année de parution: 2005

 

Résumé:

Dans ce deuxième épisode, les orphelins sont confiés à un cousin chaleureux et sympathique qui exerce une bien curieuse activité : il étudie les serpents. Mais l’horrible Conte Olaf n’a pas abandonné la partie, et les enfants vont à nouveau aller de malchance en catastrophes…

 

Mon avis:

Il y a plusieurs mois, années?, que j’ai lu le premier tome donc j’espérais m’y retrouver en lisant ce second. J’avais pas mal de lacunes mais même sans nous rappeler chaque détails, l’auteur nous redit ce que l’on doit savoir afin de ne pas être perdu et nous resituer la situation.

J’ai passé un bon moment avec cette lecture. Clairement, je vais l’oublier assez vite mais c’est un bon moment de détente sur le moment et c’est le B.A-BA pour moi d’un livre.

J’aime beaucoup le style de narration que l’auteur propose dans cette saga. Il parle directement à l’auteur avec beaucoup d’humour et cela change mais c’est bien fait pour moi.

Je compte poursuivre cette sag vu que la suite est dans ma pal mais ce ne sera pas une priorité…

 

Avis

[Mavilyly] Soeurs de sang T1: L’envol du Phénix de Nicki Pau Preto

L'envol du phénix
Editeur: Lumen
Nombre de pages: 724 pages
Prix: 16 euros
Année de parution: 2020

 

Résumé:

« Autrefois, j’avais une sœur, que j’aimais de toutes mes forces. Pourtant, si j’avais su, je l’aurais haïe. Mais qui a jamais pu contrôler les mouvements de son cœur ? »

Véronika regarde brûler dans l’âtre deux œufs de phénix sur le point d’éclore… Dire qu’il y a quelques années à peine, de puissantes reines sillonnaient encore le ciel sur le dos de ces bêtes légendaires ! Avec sa sœur Val, elle ne veut qu’une chose : chevaucher ces animaux mythiques, comme ses parents avant elles. Mais c’est puni de mort, désormais, et tous ceux qui pratiquent la magie sont traqués sans merci. Toutes deux vivent donc dans la clandestinité…

Si seulement l’un de ces phénix pouvait venir au monde, leur vie en serait bouleversée ! Mais qui, de Val ou de Véronika, l’oiseau de feu choisirait-il ? Et ce n’est pas tout : ce que la jeune fille l’ignore, c’est que tous les dresseurs de phénix ne sont pas morts ou emprisonnés. Un petit groupe, retranché dans une forteresse au sommet des montages, poursuit la résistance. Le seul problème ? Ils refusent, désormais, d’entraîner des femmes.

 

Mon avis:

Je vais commencer par remercier StorieBooks de m’avoir prêter ce roman ce et de l’avoir lu en lecture commune avec moi.

Je suis passée à deux doigts du coup de coeur pour ce premier tome. Il n’y ai pas parce que j’ai mis un peu de temps à rentrer dedans. L’auteur ne nous épargne pas et nous mets tout de suite dans le bain avec tous ses personnages, ses lieux et son histoire passée très riche. Pour autant si on s’accroche, en tous les cas, je me suis accrochée et une fois que tout ce petit monde a trouvé sa place dans ma tête, j’ai juste pris mon pied.

Bon il y a Val que j’ai vraiment détesté et je ne comprends pas pourquoi ce caractère et cette méchanceté mais bon, l’auteur doit avoir ses raisons ^^. Pour les autres personnages, ils m’ont beaucoup plu surtout Veronyka et Tristan, un duo qui me plaît beaucoup tout comme la relation qu’ils tissent au fil des pages.

Je me suis laissée convaincre par toute la « mythologie » créé par l’auteur. Bien que très complexe, je l’ai trouvé bien construite et on a envie d’en connaître plus. C’est aussi les phénix qui ont fini par me convaincre. Je suis une grande fan de dragons mais j’étais heureuse que Nicki Pau Preto est décidé de mettre cette créature peu représentée dans la littérature (en tous cas pour ce que j’ai lu ^^). Ce sont des bêtes hyper intéressantes et j’ai vraiment aimé apprendre à les connaître avec toutes les spécificités.

Bref, cela a été un vrai régal pour moi et je suis impatiente de lire la suite. Pendant toute la lecture, je m’imaginais ma nièce avec ce bouquin car c’est typiquement ce qui lui plaît. Et je ne me suis pas trompée, elle l’a dévoré et a sauté sur sa mère pour avoir la suite ^^ mais elle devra être patiente comme tous.

Avis

[Mavilyly] Promesse tenue T2: Sur la route d’Erika Boyer

Sur la route

Editeur: Hugo & cie
Nombre de pages: 315 pages
Prix: 7.60 euros
Année de parution: 2020

 

Résumé:

La belle histoire qui avait commencé entre Sandy et Danny à Lège-Cap-Ferret n’a pas duré.
Le drame qui a touché leur petit groupe d’amis a poussé Sandy à partir et à renouer avec sa famille. Danny est restée, sans trop savoir ce qu’elle fera de son avenir.
Près d’un an après leur séparation, elle prend conscience qu’elle a, elle aussi, une quête à faire. pour son identité. Pour retrouver sa mère qu’elle n’a jamais connue.
Elle va devoir prendre la route afin de trouver les réponses dont elle a besoin. La quête de Sandy l’avait conduit jusqu’à elle, elle rêve de commencer la sienne avec lui. S’il tient sa promesse de lui revenir.

 

Mon avis:

Je ne sais pas si vous souvenez de mon gros coup de coeur pour le tome 1 En chemin, mais j’étais impatiente de retrouver les personnages (Sandy <3) et d’avoir cette suite.

Je ne dirais pas que j’ai autant aimé que le précédent mais tout de même cela a été une excellente lecture. Pour cette fois, c’est avec Danny que l’on est. C’est très intéressant de la découvrir de l’intérieur et plus seulement sous les yeux passionnés de Sandy. Je l’ai beaucoup aimé encore une fois et je trouve cette femme si réaliste, si naturelle. Il est tellement facile de s’identifier à elle. Il y a je pense, forcément quelque chose en elle qui nous fait écho.

On rencontre plus longuement les autres de la bande de Sandy et le fait de les découvrir avec les yeux de Danny est sympa car on part de zéro comme elle, ou en tous les cas seulement avec ce que Sandy a dévoilé dans le premier tome. Je ne vais pas changer mon fusil d’épaule et malheureusement, ils m’ont tous plu ^^. Je dis malheureusement parce que ce n’est pas encore avec eux que je critiquerais Erika ^^. On apprend à les connaître mais on veut surtout en savoir toujours un peu plus. Il est sur que l’auteur écrit un tome compagnon sur Clément ce qui me réjouis mais je dois avouer qu’avoir un tome sur chacun ou chaque couple me tente bien, beaucoup même (le message est passé…).

En ce qui concerne l’intrigue, j’ai été un peu moins investie dans celle-ci mais pour autant j’ai adoré prendre la route avec nos bikers. Erika décrit les personnages, les paysages mais aussi les émotions d’une telle façon que cela devient si facile de nous imaginer avec eux. J’ai l’impression de tout ressentir en même temps que les personnages, je ris avec eux, j’espère avec eux, et je pleure avec eux. J’ai une scène qui me reste en mémoire, où il est raconté un regard entre deux personnages mais même à ce moment, on ressent toute la force et l’amour dans ce regard, c’est vraiment intense. J’ai du mal à m’exprimer mais je ne veux pas spoiler donc je me retiens.

Je suis rendue au 6ème roman lu de cette auteur et à chaque fois c’est la même chose, c’est un vrai bonheur. Pourtant dans Sur la route, j’ai un peu tiqué sur la façon dont sont distillés les messages que l’auteur a voulu passer. Ils sont importants, d’actualité et fort comme d’habitude mais je les ai trouvé moins fluide dans le récit. J’avais l’impression que l’auteur appuyait trop dessus et certaines discussions m’ont semblé peu naturelles. Après en avoir discuter avec d’autres lectrices et l’auteur, elles m’ont dit qu’elles pouvaient avoir ce genre de discussions dans leur groupe d’amis donc bon cela vient sûrement de moi. Mais pour une fois que je trouve quelque chose à redire à un roman d’Erika, je me devais de le faire lol.

Malgré cela, rien que le fait de vous écrire cet avis, je n’ai qu’une envie c’est de me replonger dans cette duologie (malheureusement le premier tome est chez ma soeur) et encore plus que le tome sur Clément sorte. En attendant, je me console avec les autres romans de l’auteur…

 

Avis

[Mavilyly] Hope & Red de Jon Skovron

Red &amp; Hope
Editeur: Bragelonne
Nombre de pages: 432 pages
Prix: 25 euros
Année de parution: 2017

 

Résumé:

Dans un empire fragmenté qui s’étend au-delà des Mers sauvages, deux êtres rebelles se découvrent une cause commune…
Hope est l’unique survivante du massacre de son village par les Biomanciens, les serviteurs mystiques de l’empereur. Recueillie par un soldat vinchen, elle a suivi un entraînement secret, faisant d’elle une guerrière qui ne vit que pour la vengeance.
Red est un orphelin adopté par une ancienne mercenaire issue de la pègre. Il est devenu un voleur et un escroc au talent inégalé.
Quand un chef de bande sanguinaire passe un marché avec les Biomanciens pour contrôler les bas-fonds de la cité de Laven, les destins de Hope et de Red se croisent. Et leur alliance improbable va les conduire bien plus loin qu’ils l’auraient imaginé…

 

Mon avis:

Il faut que je commence par dire que lorsque j’ai reçu ce roman par les éditions France Loisirs dans le cadre du Top Lecteur 2019; j’étais assez septique. Je n’en avais jamais entendu parler et le résumé ne m’inspirait pas vraiment.

Mais ce roman est la preuve vivante que parfois, il faut sortir des sentiers battus car contre toutes attentes, j’ai beaucoup aimé ma lecture et je suis impatiente de lire la suite.

La plume de l’auteur fait partie de celle qui vous embarque immédiatement et implique de vous un attachement considérable aux personnages. Hope est une petite fille qui fait ressortir toute notre compassion. Malgré qu’elle reste très distante et qu’elle ne se livre que très peu, au regard de ce qu’elle a vécu, on ne peut que vouloir une réussite dans sa quête afin de la soulager. Quant à Red, c’est un tout autre attachement qui nous lie à lui. On développe une grande sympathie pour ce bout d’homme qui avec son humour et son caractère charmeur nous attendri malgré ses actions pas vraiment morales…

Et puis, il y a aussi tous les personnages secondaires qui sont relativement nombreux mais qui ont tous une place dans le récit et qui le font avancer.

En parlant d’intrigue, Jon Skovron alterne de façon intelligente entre les actions rythmées et les moments plus calmes où on se base plus sur les personnages et le décor. Cela nous permet en même temps d’avancer tout en s’appropriant les lieux et les personnages.

Bien que ce soit un premier tome, l’auteur ne se contente pas d’introduire sa saga. C’est un vrai roman avec un début et une fin qui demande une suite ^^. Je suis extrêmement curieuse d’ailleurs de lire le tome 2 car son titre m’interpelle…