Avis

[Mavilyly] Le collège maléfique T1: Le marche-rêve de Cassandra O’Donnell

Le marche-rêve
Editeur: Flammarion jeunesse
Nombre de pages: 311 pages
Prix: 12,50 euros
Année de parution: 2020

 

Résumé:

Quand les cauchemars deviennent réalité…

Pendant 13 ans, Emma Dreamaker avait réussi à cacher ses pouvoirs, échappant ainsi à la vigilance du ministère. jusqu’au jour où elle reçoit sa lettre d’admission pour le collège maléfique. Emma n’a plus le choix, elle doit entrer dans cette école étrange qui dissimule de terrifiants secrets. Qui est ce garçon qui l’appelle au secours dans ses rêves? Pourquoi Hell, le sorcier cherche-t-il à la protéger? Peu à peu, Emma plonge dans un monde sombre et inconnu , peuplé de monstres et de démons. Un monde qu’elle va devoir affronter si elle veut survivre.

 

Mon avis:

J’y allais avec plaisir dans ce tout nouveau Cassandra O’Donnell et il a complètement fonctionné avec moi encore une fois. A chaque roman de cette auteur, on est sur un coup de coeur, ou on le frôle.

Avec ce premier tome, on entre tout de suite dans le sujet et dans l’ambiance. Et cela jusqu’à la fin. Cassandra O’Donnell nous embarque avec elle et on ne veut plus quitté ces adolescents. 

On retrouve un peu de tout dans cette histoires, de l’amitié, de l’humour, des créatures toutes plus bizarres les unes que les autres, de la tension et un peu de peur forcément.

L’auteur nous offre un très bon premier tome qui est encore joliment illustré et qui nous fait languir d’avoir le 2ème tome entre nos mains.

Je vous le recommande à 1000%.

Avis

[Mavilyly] Lune pourpre T1: Initiée de Laëtitia Danaé

Initiée

Editeur: Snag
Nombre de pages: 508 pages
Prix: 18 euros
Année de parution: 2018

 

Résumé:

« Un jour, on m’a dit que ce pouvoir exacerbé qui grandissait en moi ne pouvait plus être caché. Pour le bien de toutes les espèces opprimées, je me devais d’être une initiée ». Lilith, fille de paysan, vit en autarcie dans un village reculé, mangé par les superstitions et les cultes de divinités. Obligée de dissimuler sa vraie nature, elle reçoit un jour la visite d’un homme très singulier, qui prétend pouvoir la protéger de tous les dangers. Malgré elle, Lilith va devoir faire face à de nouvelles responsabilités, dans un monde où elle est considérée comme une icône susceptible de redonner à Hibendrill sa splendeur d’antan.

 

Mon avis:

J’ai eu ce roman grâce à mon abonnement à Boobox (box littéraire numérique; besoin d’infos vient en commentaire et j’ai un code parrainage au cas où 😉). Et je suis extrêmement contente car cela fait un petit temps qu’il me fait de l’oeil donc c’était la bonne occas.

J’étais dans un état de fatigue assez avancé lorsque j’ai commencer ce roman et pourtant j’y allais avec envie et j’étais vraiment bien dedans  quand je m’y plongeais. J’ai été happée dès les premières lignes et même si j’ai ressenti quelques longueurs par moment, cela n’a pas entaché ma lecture.

J’ai aimé toute la mythologie mise en place par l’auteur, elle est complexe, complète mais suffisamment distillée et expliquée pour ne pas nous perdre. La nature et les animaux ont une grande place dans ce premier tome et encore ne fois j’ai aimé la façon dont l’auteur choisi de l’impliquer, ni trop ni trop peu…

Laëtitia Danaé a su avec cette histoire trouver le juste milieu pour tout, il y a de l’action, des moments de description, de la complexité mais qui prend son temps; bref cela a été un vrai plaisir à lire.

J’ai tout de même relevé un petit point qui ne m’a pas plu mais je ne peux pas en parler sans spoiler donc je me tairais. Et puis de toute façon, c’est quelque chose qui moi m’embête, je n’aime pas cette « choses » dans les romans mais c’est complètement personnel…

J’espère découvrir rapidement le tome 2 et je compte bien me procurer la saga en papier pour l’avoir dans mes bibliothèques…

Avis

[Mavilyly] Chroniques homérides T1: Le souffle de Midas de Alison Germain

Le souffle de Midas
Editeur: Edition du Chat noir
Nombre de pages: 269 pages
Prix: 19.99 euros
Année de parution: 2017

 

Résumé:

Entre tes mains, fille d’Homère, brûle encore le pouvoir des Dieux.
Le jour où une inconnue rend son dernier souffle dans mes bras, je sais que ma vie paisible d’étudiante ne sera plus jamais la même. Au lendemain du drame dont j’ai été le seul témoin, aucune trace du crime n’a été retrouvée, tant et si bien que tout le monde me pense folle, moi la première. Seul un homme me croit, Angus Fitzgerald, détective à la recherche d’une personne qui ressemble trait pour trait à la femme morte sous mes yeux.
Alors que ce mystère reste sans réponse, les objets que je touche se transforment en or. Et quand le bel Angus me narre le mythe antique de Midas, ce roi grec qui changeait tout en or, je comprends qu’il en sait bien plus sur ce qui m’arrive. Et aussi sur les dangers qui me menacent. Pour moi, le plus imminent est juste là, dans mes mains. Parce que si pour le détective, je suis bénie des Dieux, je ne vois en ce pouvoir qu’une malédiction…

 

Mon avis:

Forcément que j’ai entendu parlé de cette saga lors de sa sortie surtout parce que Alison Germain est une booktubeuse plutôt connu. Les retours sont vraiment bons mais pour autant je ne craque pas car, je ne suis pas particulièrement intéressée par la mythologie grecque et que j’ai très peur que ce livre soit survendu vu son auteur.

Pourtant, je profite de la promo d’il y a quelques mois faite par la maison d’édition pour me le procurer. Il n’est en plus pas resté longtemps dans ma pal et je l’ai lu en lecture commune avec 3 autres lectrices.

Je ne vais pas aller par 4 chemins, c’est une grosse déception! Je ne trouve malheureusement aucun bon point à ce roman. Je ne veux absolument pas rabaisser le travail d’Alison Germain et je pense juste qu’il n’est pas fait pour moi, vu que beaucoup l’on fortement aimé.

Je vais commencé par le personnage de Louise que je trouve très naïve, sans charisme et qui me paraissait beaucoup plus jeune que ce que l’auteur a imaginé. Je n’ai pas accroché avec elle, ni avec les personnages secondaires d’ailleurs.

En ce qui concerne l’intrigue, je trouve qu’elle manque d’originalité si ce n’est bien sûr la base mythologique grecque. Mais encore malheureusement, ce bon point se transforme en point négatif. Je n’y connais absolument rien en cette croyance et Alison Germain nous balance ses infos, ses personnages et leurs facultés sans plus d’explications, sans détails et du coup je ne comprenais rien sur eux 😂.

Je finirais par la plume qui ne m’a pas non plus convaincu. Je ne l’ai pas trouvé cohérente du début à la fin. On a des moments où le langage est soutenu, d’autre ou c’est l’inverse et cela m’a gêné. Surtout les passages où les mots sont recherchés car, à mon sens, cela ne colle pas à l’histoire et aux personnages. J’ai trouvé ce premier tome lent et un peu trop monotone, je me suis beaucoup ennuyée finalement.

Bref vous l’aurez compris, je ne lirais pas la suite et je ne comprends pas l’engouement autour de ce roman mais bon heureusement pour l’auteur, il en faut pour tout le monde ^^.

Avis

[Mavilyly] Les écorchés T1: Attirance interdite de Carian Cole

Attirance interdite

Editeur: MxM bookmark
Nombre de pages: 555 pages
Prix: 23 euros
Année de parution: 2020

 

Résumé:

Quand j’avais cinq ans, j’ai dit à Toren Grace que je l’épouserais quand je serais grande.

Quand j’ai eu dix-huit ans, je lui ai fait comprendre que mes sentiments n’avaient pas changé. Le problème ? Il a quinze ans de plus que moi et c’est le meilleur ami de mon père.
Toren Grace. Le meilleur ami de mon père. Presque un oncle.
Il est mon plus grand soutien. Le seul qui compte.
C’est lui que je veux, et je l’aime. Depuis toujours. Il m’aime aussi.

Tor est quelqu’un de bien. Il est aimant, dévoué, avec un sens moral à toute épreuve. Un baiser échangé entre nous lui a fait perdre ses repères.
Nous ne parvenons pas à oublier la sensation de ce baiser, et tous les bouleversements qu’il a provoqués. Rien ne sera plus jamais comme avant.

Je sais qu’il s’efforce de résister à ses sentiments, mais je suis déterminée. Je ne suis plus une petite fille et nous sommes faits l’un pour l’autre, c’est indéniable.
Le cœur a ses désirs ; il se moque de notre âge et des circonstances de notre rencontre. Mais mon père, lui, ne s’en moque pas.
Il est la personne que nous aimons le plus, et nous ne supportons pas l’idée de le blesser.
Nous sommes tous déchirés par ce dilemme, et je ne sais pas comment montrer aux autres que nos fautes n’en sont en fait pas.

 

Mon avis:

 

Je remercie très fort la personne qui m’a envoyé ce roman. Je ne voulais pas le lire parce que pour moi la couv’ est un plagiat de Promesse tenue d’Erika Boyer lol (je sais que ce n’est pas le cas mais quand même…) mais malgré tout, vu le résumé et les retours, je le suis laissée convaincre!

Je n’ai malheureusement pas connu l’enthousiasme que j’ai pu voir autour de cette histoire. Tout me plaît pourtant dans ce roman, l’histoire, les hobbits du perso principal masculin, la plume de l’auteur est aussi très agréable mais je n’ai pas réussi à m’attacher aux deux perso et dans une romance, ça complique les choses.

J’ai aimé l’évolution de leur relation et bien que je comprenne leurs réticences, je trouve qu’ils en font trop. Surtout que eux, mettent l’accent sur leur différence d’âge et pour moi ce n’est clairement pas un problème. Par contre leur passé et leur « rencontre » peuvent être source d’ambiguïté et encore… Bref, je n’ai pas vu leurs obstacles comme eux ont pu les voir et ressentir.

Par contre, je dois dire que la fin a fait exploser mon petit coeur. Tout s’accélère et c’est vraiment ce que j’avais besoin, les actions et émotions sont beaucoup plus fortes et là j’ai pris mon pied. Du coup j’ai envie de lire la suite.

Surtout si a un moment donné on a l’histoire de Asher et Ember.

P.S: Les couvertures VO sont canonissimes.

Avis

[Mavilyly] Quelques secondes T1: Colin & Hunter de Séverine Balavoine

Colin & Hunter

Editeur: Reines-beaux
Nombre de pages: 222 pages
Prix: 15 euros
Année de parution: 2019

 

Résumé:

Colin a cessé de vivre pour lui le jour où un drame est venu bouleverser sa famille. Du jour au lendemain, il abandonne ses études pour s’occuper de sa famille et trouve un travail dans une petite boutique de musique. Mais ce n’est pas une vie pour un jeune de son âge. Ses proches décident de lui faire comprendre qu’il doit penser un peu à lui.

Colin décide de les écouter et de prendre son indépendance. Alors qu’il se reconstruit peu à peu, une rencontre imprévue va changer sa vie en quelques secondes. Hunter, un boulanger bien dans ses baskets, va s’immiscer dans son quotidien et lui montrer que l’amour peut surgir n’importe où et prendre un visage inattendu.

Colin va devoir comprendre et accepter cette nouvelle attirance s’il veut être de nouveau heureux.

 

Mon avis:

C’est tout d’abord sur la couverture que j’ai craqué, je la trouve vraiment sublime comme très souvent lorsque celle-ci est en noir et blanc. Et j’ai eu la grande chance (enfin comme tous les autres hein ^^^) de l’avoir dans les boxs du confinement. Je n’ai pas attendu longtemps pour me lancer dans cette saga.

C’est une lecture qui a été très agréable, la plume de l’auteur est sympathique, l’auteur sait développer son histoire avec autant d’humour que de sentiments. Je n’ai pas eu le coup de coeur mais cela c’est joué à peu.

Le petit truc qui m’a gêné, c’est que l’entourage de Colin accepte trop facilement le fait qu’il soit attiré par les hommes, enfin un homme. J’aimerais que ce soit ainsi que de nos jours les gens réagissent mais on sait bien que non et du coup j’y ai vu un petit manque de crédibilité. En écrivant ces mots, je me rends compte à quel point c’est horrible mais je me dois de tout vous dire.

J’ai par contre beaucoup aimé la façon dont l’auteur aborde le deuil et ses conséquences sur le plus ou moins long terme…

Je suis très sélective sur les livres qui restent chez moi, une fois lus, donc cette saga n’attirera pas dans ma bibliothèque mais je compte bien lire la suite en ebook.

 

 

Avis

[Mavilyly]Le masque du loup de J.A. Curtol

Le masque de loup

Editeur: Sharon Kena
Nombre de pages: 142 pages
Prix: 9.50 euros
Année de parution: 2020

 

Résumé:

17eme siècle, Château de Vaux le Vicomte

Une calèche s’arrête et j’en sors, fatiguée du voyage.
Je m’appelle Grace Fouquet et j’ai 16 ans. C’est ici que va commencer mon histoire. Mon père est le surintendant des finances de Louis XIV et il m’a fait venir pour me présenter mon futur époux. Tout cela semble simple, dit comme ça, et pourtant une autre rencontre va tout bouleverser.
Je vais aller jusqu’à enfreindre les règles et m’enfuir avec cet homme au masque de loup pour rejoindre un monde qui m’est inconnu et que je n’imaginais même pas.

 

Mon avis:

 

C’est encore dans les boxs du confinement que j’ai eu ce roman et malgré une moyenne pas vraiment terrible, j’ai eu envie de lui laisser la chance.

Malheureusement, tout s’est confirmé, je n’ai pas spécialement apprécié ma lecture! Il est beaucoup trop simple que ce soit dans l’écriture ou encore dans l’histoire qui est du vu et revu. On est aussi à fond dans les clichés avec cette romance paranormale donc il est difficile de ne pas lever les yeux au ciel.

Je ne veux en aucun cas, descendre ce roman mais malheureusement je n’ai rien aimé dans cette lecture ^^.

 

 

Avis

[Mavilyly] Grand siècle T1: L’académie de l’éther de Johan Heliot

L'académie de l'étherEditeur: Mnémos
Nombre de pages: 304 pages
Prix: 19 euros
Année de parution: 2017

 

Résumé:

L’ambitieux lieutenant de frégate Baptiste Rochet présente au jeune Louis XIV une étrange météorite sphérique, rapportée de son dernier périple en mer. Médusé, le mathématicien et penseur Blaise Pascal y trouve alors une terrifiante source d’inspiration. Ses découvertes bouleverseront à tout jamais le destin du Roi-Soleil et de son royaume, ainsi que les vies d’une fratrie tentant d’échapper à la misère et impliquée bien malgré elle dans les drames à venir.

Nobles comploteurs, inventions géniales de Pascal, imprimeurs libellistes, malfrats sans pitié de la cour des Miracles et mousquetaires désenchantés peuplent le théâtre d’un monde sur le point de basculer dans un Grand Siècle futuriste, entre ombre et lumière, entre la terre et les étoiles.

 

Mon avis:

 

J’ai reçu cet ebook dans les boxs du confinement et je suis bien heureuse car je pense que je ne serais jamais aller vers lui autrement. Et je serais passée à côté de la plume de l’auteur qui est vraiment très agréable. Je ne continuerais pas la saga car l’histoire en elle-même, ne m’a pas accrochée plus que cela mais je vais devoir me pencher sur la longue liste de romans écrits par lui.

Avec ce roman qui pousse vers l’historique avec un côté steampunk, on suit une famille déchirée qui a su me toucher. J’ai été moins sensible a la quête de l’éther justement…

Je recommande fortement cet auteur et cette lecture pour ceux qui aime ce style…

Avis

[Mavilyly] Tout en nuances T3: Aaron & Ambre d’Erika Boyer

Aaron & Ambre

Editeur: Autoédité
Nombre de pages: 304 pages
Prix: 14.90 euros
Année de parution: Aujourd’hui (10 juin 2020)

 

Résumé:

Fou de son métier, Aaron n’envisage pas de quitter l’armée dont il a tellement besoin. Il le sait, s’il se range, ses cauchemars le dévoreront et les masques qu’il revêt chaque matin ne suffiront plus à le protéger.

Ces faux visages, Ambre voit clairement au travers, elle qui lui ressemble tant, à l’exception près, qu’elle a décidé de vivre autrement, de faire d’autres choix, au détriment de ceux du militaire…

Comment Aaron vivra-t-il la découverte du secret qu’Ambre lui a caché pendant si longtemps ? Et qu’adviendra-t-il de ces deux êtres ravagés qui ne savent pas comment s’aimer ?

 

Mon avis:

Pour être tout à fait transparente avec vous, je dois vous dire qu’avant de vous faire cet avis, j’ai lu 2 fois le roman. La première s’est fait sur une période compliquée moralement et je savais que j’étais passée à côté de quelque chose, ça me tenait à coeur de le relire et d’être sûre de mon avis. Et j’ai bien fait car j’avais carrément occulté des passages entiers 😒.

Vous connaissez mon amour pour cette auteur chez qui je plonge sans aucune hésitation et avec même une grande envie. Je suis ici aussi enchantée par la plume bien qu’elle soit plus distante, plus retenue que ses autres romans, enfin c’est mon ressenti. Comme à son habitude, l’auteur aime mettre au centre des ses récits un sujet en particulier et souvent peu abordé dans la littérature. Ici, elle choisit de se plonger dans la parentalité. Je tire mon chapeau à Erika qui a su en parler, la mettre en avant sans pour autant se contenter d’un point de vue. C’est habituel pour elle de montrer la diversité des personnes mais aussi celle des façons de penser et de voir la vie et cela fait du bien de se retrouver dans ses personnages. Vous ne serez peut-être pas en accord avec tout mais vous vous retrouverez forcément dans quelques idées.

Malheureusement, j’ai eu une petite déception avec ce troisième tome car j’en attendais beaucoup avec Aaron, que l’on commence à découvrir dans le tome 2 et j’ai eu du mal à le retrouver. C’est un Aaron beaucoup plus sérieux, ce qui lui arrive remet beaucoup de chose en question et donc il en perd un peu son humour (même si bien sûr quand il faut se défendre, il revient au galop ^^) et de son charisme.  Par contre, on rencontre Ambre qui elle est assez difficile à cerner. C’est une femme droite, honnête et une maman fantastique mais aussi très secrète, distante, légèrement froide. Elle m’a pourtant beaucoup plu, ce que je ne pensais pas au début.

Ces deux personnages étant les piliers de ce troisième tome, étant tous les deux secrets et beaucoup dans la réflexion, c’est une suite beaucoup plus posée, moins dans l’émotion, cela m’a manqué un peu. Les discussions entre les personnages m’ont plu surtout entre Alexa et Aaron et j’ai aimé l’évolution de ces deux là.

Quant à la fin, plus happy end, cela ne m’aurait pas plu mais plus tragique non plus donc on peut dire qu’elle est parfaite. Avec elle, Erika laisse son récit ancré dans la réalité, elle est belle, douce sans être trop mièvre et trop facile.

Bien que j’ai été moins emballée par cette suite, j’ai fortement apprécié le thème abordé et la façon dont il est abordé avec sagesse et finesse. Je continue à être impatiente de découvrir les prochains tomes et personnages bien que l’on s’éloigne un peu de notre groupe d’amis. Je compte même relire les 3 premiers tomes à la suite car je vais les avoir tous en papier, sûrement pendant mes vacances…

 

 

Comme je vous le dis plus haut, le roman sort aujourd’hui. Vous le trouverez sur Amazon mais aussi sur son site et n’hésitez pas à passer par ce dernier, Erika a toujours une attention qui fait plaisir…

Avis

[Mavilyly] Le journal et le serpent de Mel Andoryss

Hanschar

Editeur: Lynks
Nombre de pages: 308 pages
Prix: 15.90 euros
Année de parution: 2019

 

Résumé:

C’est bientôt Noël.
Les enfants Soler ont emménagé à Paris. Matéo panse ses plaies. Luisa s’efforce de s’adapter à son collège pour surdoués. Et Diego protège les siens.
C’est bientôt Noël.
Le jour où Matéo s’inscrit dans son nouveau lycée, il croise une étrange fille rousse. Une fille qui menace son âme de Passageur. Une fille qui lui ressemble.
C’est bientôt Noël.
Mais dans le passé, où l’attire l’âme affamée, c’est l’été. C’est l’été dans Paris, occupé par les Allemands. C’est l’été, au sein de l’hôpital Sainte-Anne, où patiente, celle qui l’a convoqué. Une prophétesse aux pouvoirs terrifiants qui le veut pour messager. Pour Matéo, le temps est compté. Car il est le Passageur, et s’il n’accomplit pas sa mission, ce n’est pas seulement sa vie qu’il risque, mais celle d’une fille rousse de l’autre côté du voile, mais celles des milliers de personnes qui se battent au nom de l’humanité…

 

Mon avis:

Deuxième tome que j’étais impatiente de découvrir et que j’ai lu en lecture commune avec @blueskys_books.

Je suis assez mitigée sur cette lecture malheureusement. Le roman est très bon, c’est dans l’ensemble une bonne lecture mais plusieurs petites choses ont obscurci mon avis.
Tout comme dans le premier tome j’ai beaucoup aimé Matéo ainsi que son frère et sa soeur. Pour les autres personnages, j’ai trouvé qu’il y en avait beaucoup et ce qui fait qu’ils ne sont pas vraiment exploités dans leur totalité surtout une qui est pourtant importante!

Cette multitude de personnages a impliqué que j’ai eu du mal a m’immerger complètement dans le récit et donc j’ai ressenti des longueurs. Le fait est aussi que j’étais persuadée que c’était une duologie donc que j’aurais toutes les réponses a mes questions mais je me trompais, il y aura une suite. Seulement je l’ai appris vers la fin et donc je ne comprenais pas comment l’auteur pouvoir finir sa saga avec ce deuxième tome, cela a aussi légèrement entachée ma lecture.

Je poursuivrais tout de même la saga car je me suis attachée a Matéo, je suis curieuse de voir comment il va évoluer avec ses pouvoirs qu’il découvre encore! ⠀

 

Avis

[Mavilyly] Tout en nuances T2: Alexa d’Erika Boyer

Alexa

Editeur: Autoédition
Nombre de pages: 262 pages
Prix: 14.90 euros
Année de parution: 2019

 

Résumé:

Ancienne militaire, Alexa a rencontré Eden en Syrie lors d’une mission. Elles se sont retrouvées à Paris, l’une infirmière, l’autre patiente, et ne se sont alors plus jamais quittées.

L’amour qui unit ces deux femmes est sans limite, mais les secrets et les mystères qui entourent la vie de famille d’Alexa l’empêchent d’être pleinement heureuse, et il arrive un moment où elle ne peut plus se cacher ni prétendre.

Toutes les vérités sont-elles bonnes à dire et à entendre ? Ressortira-t-elle indemne de cette chasse au passé ?

– Inspirés des plus grandes divinités gréco-romaines, les personnages de la saga Tout en nuances vous emmèneront dans un univers où la diversité est le maître-mot. –

 

Mon avis:

Comme vous le savez, je fais partie du comité de lecture d’Erika Boyer pour cette année. Je me donne à 1000% pour cette cause 😊 et comme le tome 3 de Tout en nuances: Aaron & Ambre sort le 10 juin, je me devais de lire Alexa pour pouvoir enchaîner… Je l’ai lu en lecture commune mais je ne suis pas sûre de retenter l’aventure pour les écrits d’Erika, ils sont tellement bons et addictifs que s’arrêter en plein milieu est extrêmement difficile.

Pourtant avec ce second tome, j’ai eu un peu plus de mal a rentrer dans le récit. La faute à Alexa que j’avais du mal à cerner. Ses actions et réactions étaient compliquées à comprendre pour moi. Les romans et personnages de l’auteur sont si ancrés dans le réel que je m’identifie beaucoup à eux et donc quand leur façon de penser, de voir la vie est différente de la mienne, il me faut un temps d’adaptation. Avec Alexa, j’avais du mal avec le fait qu’elle fasse souffrir plusieurs personnes de son entourage pour protéger une seule. Heureusement pour moi, elle évolue au fil des pages, ma réflexion aussi je pense, et donc je finis par beaucoup l’apprécier même si j’espère qu’on la verra casser encore un peu plus sa carapace au fil des autres tomes.

On suit aussi Eden qui elle est une femme irrésistible, on la veut tous comme amante, amie, soeur… bref elle est parfaite dans tous les rôles. Cela pourrait être agaçant mais même pas car on sent que pour elle c’est tout à fait naturel, aucun effort est fait pour cela. On rencontre de nouveaux personnages (je pense qu’Erika aime nous proposer toujours plus ^^) que l’on a envie de connaître toujours un peu plus tout comme les anciens d’ailleurs. On entre dans leur bande d’amis plus ou moins large et il est difficile d’en sortir.

Avec ce deuxième tome, l’auteur ne nous propose pas une romance lesbienne qui est bien en fond de l’histoire mais c’est surtout la religion mise au centre. Ce sujet est amené petit à petit et tout en finesse. Comme toujours, Erika ne se contente pas de donner un point de vue et basta, elle nous montre toutes les façons de la voir, de la vivre et provoque encore une fois une réflexion personnelle pendant et après la lecture. C’est un thème pas facile à aborder car sensible en fonction des personnes mais pour moi c’est très bien fait et je pense que chaque personne, croyante ou non, peu importe la religion peut se retrouver dans le récit.

J’ai vécu ma lecture à fond comme toujours avec ses mots jusqu’au point où à un moment elle m’a coupé la respiration mais littéralement. J’ai dû arrêter de lire pour me concentrer et digérer. Une scène particulièrement dure arrive, ne m’y attendant pas du tout, j’ai eu les poumons qui se sont vidés d’un coup et la boule les compressant a eu du mal à s’en aller. Je vous dit ça pour vous montrer la force des mots d’Erika. J’ai déjà pleurer et rit à de nombreuses reprises pendant mes lectures mais une réaction physique comme avec Alexa jamais.

Ce n’étais pas un coup de coeur au moment de la lecture mais j’hésite à vous mettre le petit encart quand même!