Avis

[Mavilyly] Le cri de Nicolas Beuglet

Le cri

Résumé:

Hôpital psychiatrique de Gaustad, Oslo. À l’aube d’une nuit glaciale, le corps d’un patient est retrouvé étranglé dans sa cellule, la bouche ouverte dans un hurlement muet. Dépêchée sur place, la troublante inspectrice Sarah Geringën le sent aussitôt : cette affaire ne ressemble à aucune autre…
Et les énigmes se succèdent : pourquoi la victime a-t-elle une cicatrice formant le nombre 488 sur le front ? Que signifient ces dessins indéchiffrables sur le mur de sa cellule ? Pourquoi le personnel de l’hôpital semble si peu à l’aise avec l’identité de cet homme interné à Gaustad depuis plus de trente ans ?
Pour Sarah, c’est le début d’une enquête terrifiante qui la mène de Londres à l’île de l’Ascension, des mines du Minnesota aux hauteurs du vieux Nice.
Soumise à un compte à rebours implacable, Sarah va lier son destin à celui d’un journaliste d’investigation français, Christopher, et découvrir, en exhumant des dossiers de la CIA, une vérité vertigineuse sur l’une des questions qui hante chacun d’entre nous : la vie après la mort…
Et la réponse, enfouie dans des laboratoires ultrasecrets, pourrait bien affoler plus encore que la question !

 

Mon avis:

Bon bon bon… Quoi dire!!! Je remercie ma soeur pour le prêt de ce livre même si malheureusement ce roman a été un gros flop pour moi.

Cela commençait bien pourtant, on découvre une femme déchirée qui est enquêtrice et qui est appelée pour une affaire dans un hôpital psychiatrique. Tout cela est très intrigant et très rythmé. J’étais plutôt enchantée. Surtout que l’on entre dans une affaire qui prend une ampleur tout autre avec un retour sur le passé et la seconde guerre mondiale.

J’étais très curieuse de découvrir le fin mot de cette tragédie et donc je lisais impatiemment ce roman. Mais tout capote vers la moitié du roman lorsque l’auteur décidé d’intégrer à l’histoire le personnage masculin. Donc déjà au fil des pages, une espèce d’attirance et d’histoire d’amour prend forme mais je n’y ai pas du tout cru et en plus à partir de là on rentre vraiment dans le scandale de la guerre froide et Nicolas Beuglet m’a perdu.

A partir de la, j’ai pas tout compris, cela devient complexe avec des données trop scientifiques pour moi. En plus de choses qui se déroulaient trop facilement. Sarah et Christopher, débloquent certaines complications d’un claquement de doigts alors que d’autres, ils mettent une éternité, le rythme n’était pas super bien dosé à mon sens.

Et puis arrive la fin du roman que j’ai aimé, moi personne qui ne croit pas en tout dans la religion mais encore une fois elle est un peu facile et la toute fin beaucoup trop bisounours pour moi surtout par rapport au sujet abordé dans le roman.

Je ne sais pas si cet article est compréhensible et agréable à lire parce que j’ai un peu de mal à mettre mes idées en ordre surtout que j’ai terminé ce thriller le 27 décembre mais j’espère que vous aurez compris l’essentiel. Un début prometteur mais une deuxième partie qui a rendu ma lecture compliquée et déplaisante.

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Publicités
Avis

[Mavilyly] Une fille parfaite de Mary Kubica

une fille parfaite

Résumé:

« Je la suis depuis plusieurs jours. Je sais où elle fait ses courses, où elle travaille. Je ne connais pas la couleur de ses yeux ni comment est son regard quand elle a peur. Mais je le saurai bientôt. » Incapable de dire non au séduisant et énigmatique inconnu qu’elle vient de rencontrer dans un bar, Mia Dennett accepte de le suivre jusqu’à chez lui. Sans savoir qu’elle vient de commettre une grave erreur. Et que rien, jamais, ne sera plus comme avant.

 

Mon avis:

Je n’ai pas pour habitude de venir vous parler de mes abandon car je trouve qu’il est illogique de vous parler d’un livre dont je ne connais pas le dénouement. Pour moi, il est difficile de donner un avis constructif sur un livre que l’on a pas fini. Seulement Une fille parfaite m’a été choisi par StorieBooks (oui encore elle ^^) pour le Dans ma Pal tu choisis… je vous l’ai donc présenté en vous disant que je le lirais ce mois-ci. J’ai donc décidé de vous en parler, et de vous dire pourquoi je l’ai abandonner à 46% du livre.

Cela va être assez simple et rapide mais c’est juste que je me suis parfaitement ennuyée avec cette lecture. Je ne me suis absolument pas attachée aux personnages, principaux ou secondaires. Tout comme la lecture, ils ont été insipides pour moi. L’intrigue est pourtant intéressante et était pour moi prometteuse mais l’auteur l’a fait traîner en longueur. On tourne les pages mais on a l’impression de faire du sur place, c’est très désagréable.

Le dernier soir, je lisais mais mon esprit vagabondait à droite, à gauche. Je regardais ce qu’il y avait à la tv ou ce que faisait mon chéri et finalement plus rien ne s’imprégnait par rapport au roman, j’ai donc décidé d’arrêter et de passer à autre chose sachant que cela faisait déjà 4 jours que j’étais dessus sans avoir lu 200 pages, cela voulait tout dire…

Avis

[Mavilyly] A la recherche de Sarai de J.A. Redmerski

A la recherche de Sarai

Résumé:

Elle devrait le fuir, mais pour rester près de lui, elle est prête à tout… même à tuer !

Sarai n’a que quatorze ans quand sa mère l’abandonne au Mexique entre les mains d’un trafiquant de drogue. Neuf ans plus tard, elle attend toujours une occasion inespérée de s’enfuir. Persuadée de trouver un allié en Victor, un tueur à gages engagé par l’homme qui la séquestre, elle profite d’une visite de celui-ci pour monter dans sa voiture.

Même si la jeune femme n’a peur de rien, elle ne tarde pas à découvrir que Victor est aussi dangereux que le criminel qu’elle vient de quitter. Pourtant, quelque chose en lui l’attire et la rassure. Et au lieu de le fuir, elle se découvre prête à tout même l’irréparable pour ne plus le quitter.

Mon avis:

Merci au site NetGalley et aux éditions Milady pour l’envoi de cet ebook.

J’ai beaucoup beaucoup aimé cette histoire. C’est la première fois que je suis un tueur à gage et ce rôle que je trouve très énigmatique m’a beaucoup intéressé. Dans ce premier tome, l’auteur prend vraiment le temps de tout mettre en place. Elle nous dévoile ce qu’il faut sur le passé des personnages, sans nous en dévoiler de trop (en tout cas au début) puis tout s’enchaîne. J’ai apprécié le rythme que J.A. Redmerski donne à son récit. On a finalement peu de temps pour reprendre notre respiration entre chaque évènement. Même si je dois l’avouer, l’auteur va souvent dans la facilité pour faire avancer son histoire, elle a réussi à m’interpeller pour lire son premier tome avec envie.

La où le bas blesse pour moi, c’est les personnages. Autant Victor m’a bien plu dès les premières lignes en étant si mystérieux, autant Sarai manquait de charisme, de volonté et de force pour moi. Avec ce qu’elle a vécu et la force de caractère qu’il faut pour survivre, pour moi elle aurait dû être forte, indépendante et pas aussi passive. En plus de ça, Victor se dévoile trop vite, perd de son charme et leur histoire est encore trop facile pour moi.

Je suis assez mitigée face  cette lecture. J’ai aimé tout le contexte, les idées de base mais pour moi, les personnages font baisser la qualité de la lecture. Si l’occasion se présente, je lirais la suite mais ce ne sera pas une priorité pour moi.

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

[Mavilyly] Comme une tombe de Peter James

Comme une tombe

Résumé:

Lorsqu’il se réveille six pieds sous terre dans un cercueil avec du whisky, une lampe de poche, une revue érotique et un sérieux mal de crâne, Michael Harrison pense à une mauvaise blague. Très vite, il se remémore la soirée arrosée de la veille avec ses copains pour son enterrement de vie de garçon. Seulement les heures passent et personne ne vient le chercher… A la surface, sa fiancée s’inquiète. A trois jours des noces, elle signale la disparition de Michael à Roy Grace, inspecteur aux méthodes peu conventionnelles, dans la ligne de mire de sa hiérarchie. Pour retrouver le futur époux il n’a qu’un seul indice : ses témoins. Mais leur camionnette est en pièces et aucun d’eux n’a survécu à l’accident…

 

Mon avis:

Avec toutes les lectures « obligatoires », choisie par d’autres ou encore empruntées, je choisis assez rarement mes lectures dans ma PAL, bien que je ne m’en plaigne pas, parfois ça fait plaisir de choisir!

Comme une tombe de Peter James fait partie de celles-ci et je suis bien contente de l’avoir choisie et sortie de ma Pal, elle y dormait depuis décembre 2017.

Bref, passons aux faits. Comme une tombe est un policier qui mêle un peu de thriller psychologique, surtout pour le claustrophobes. Malgré quelques longueurs, j’ai beaucoup apprécié ma lecture et cette enquête très farfelue. J’ai été à fond dedans assez rapidement, puis l’auteur m’a perdu à un moment donné en prenant une petit virage mais il m’a retrouvé lors de l’explication de ce changement de cap. J’ai aimé comment l’auteur se joue de nous, en nous baladant entre ses personnages à qui on prête des ambitions plus ou moins bonnes, mais aussi en intégrant dans son récit toutes sortes d’investigations.

J’ai eu un peu de mal à m’accrocher au personnage si ce n’est au policier Grace mais ça n’a pas entaché mon plaisir heureusement. Contrairement à d’autre, j’ai aimé le fait que la lecture ne se fasse pas que sur l’enquête mais qu’on nous raconte aussi la vie personnelle de cet enquêteur. C’est d’ailleurs ce qui m’a poussé à mettre le tome 2 dans ma wish-list.

Je vous conseille ce policier qui ne paye pas de mine, qui ne transcende pas le genre mais qui pour autant m’a fait passer un moment de lecture très agréable.

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

[Mavilyly] Après la fin de Barbara Abel

Après la fin

Résumé:

D’un côté, il y a Tiphaine et Sylvain ; de l’autre, il y a Laetitia et David. Deux couples voisins et amis, ayant chacun un enfant du même âge. Deux couples fusionnels et solidaires qui vivent côté à côte dans une harmonie parfaite. Jusqu’au jour du drame. Un tragique accident fait voler en éclats leur entente idyllique, et la cloison qui sépare leurs maisons tout comme la haie qui sépare leurs jardins ne seront pas de trop pour les protéger les uns des autres. Désormais, les seuls convives invités à la table des anciens amis s’appellent Culpabilité, Suspicion, Paranoïa et Haine…

 

Mon avis sur le tome 1

Mon avis:

Comme vous le savez sûrement, vu que je l’ai lu il y a peu, j’ai beaucoup aimé le tome 1 qui m’a donné quelques sueurs froides. Je me suis donc vite plongée dans la suite. Et malheureusement, j’ai déchanté.

J’ai été déçue par ce deuxième tome que j’ai trouvé très en deçà de Derrière la haine. Si je l’avais lu seul, je pense que j’aurais été plus enthousiaste mais là comparé à son précédent, bof.

J’ai trouvé qu’il y avait énormément de longueur, que les événements sont très gros et surtout on s’attend à des réactions surprenantes de la part des personnages donc on est plus choqués…

Bref, il est pas mal mais je pense que j’aurais dû m’arrêté au premier tome ou alors laissez plus de temps entre les deux pour avoir le temps d’oublier les sentiments que j’avais pour Derrière la haine.

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

[Mavilyly] Derrière la haine de Barbara Abel

Derrière la haine

Résumé:

D’un côté, il y a Tiphaine et Sylvain ; de l’autre, il y a Laetitia et David. Deux couples voisins et amis, ayant chacun un enfant du même âge. Deux couples fusionnels et solidaires qui vivent côté à côte dans une harmonie parfaite. Jusqu’au jour du drame. Un tragique accident fait voler en éclats leur entente idyllique, et la cloison qui sépare leurs maisons tout comme la haie qui sépare leurs jardins ne seront pas de trop pour les protéger les uns des autres. Désormais, les seuls convives invités à la table des anciens amis s’appellent Culpabilité, Suspicion, Paranoïa et Haine…

 

Mon avis:

Voila un livre dont tout le monde me parle! Il est dans ma Pal depuis un petit temps maintenant, il me donnait envie mais pas assez pour le prendre lors de mes choix de lecture. Heureusement, StorieBooks me l’a choisi pour lecture du mois de juillet du challenge Dans ma pal, tu choisis…

J’ai beaucoup beaucoup aimé cette lecture. Je me suis laissée juste emmener sans en attendre trop et je pense que j’ai bien fait sinon j’aurais été déçue car je vous cache pas qu’il y a des longueurs. Enfin bon, je n’y ai pas prêté attention et j’ai lu mon roman très facilement et avec plaisir.

Comme je disais le début est assez long mais je pense que c’est nécessaire car l’auteur doit mettre en place ses personnages qui sont vraiment les fondations de son roman. Dans Derrière la haine, le décor finalement compte peu, tout se joue avec les personnages.

Je ne peux malheureusement pas en dire beaucoup car ce serait dommage pour ceux qui ne l’ont pas lu mais les événements et surtout les réactions font froid dans le dos. Au début on arrive facilement à s’identifier aux personnages à se mettre à leur place et puis tout dérape. Pour finir, on se retrouve vraiment dans un cauchemar éveillé.

Après l’avoir terminé, je me suis empressée de me procurer la suite chez ma sœur et je suis en train de la lire. J’ai dépassé la moitié mais je ne suis pas aussi « à fond » qu’avec ce premier tome.

Barbara Abel m’a complètement surprise avec l’horreur qu’elle raconte dans son roman et je comprend l’engouement que je voyais autour de Derrière la haine.

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

[Mavilyly] Chaque soir à 11 heures de Malika Ferdjoukh

chaque soir à 11 heures.jpg

Résumé:

Willa, jeune fille de dix-sept ans, vit entre ses parents séparés. Sa mère s’occupe de l’organisation des sélections de Miss, tandis que son père collectionne les copines de vingt ans. Elle partage son temps entre son saxophone et sa meilleure amie Fran qui vit dans un hôtel de luxe. À l’anniversaire de cette dernière, elle rencontre un jeune homme dont les parents sont morts dans des conditions mystérieuses.

Mon avis:

Voila un roman qui m’a été proposé par la bibliothécaire de ma commune et lorsque j’ai lu le résumé, j’ai été de suite emballée. J’ai donc pas traîné à le lire.

Je suis vraiment déçue de vous dire que cette lecture a été plutôt un flop pour moi à mon grand désespoir. J’espérais vraiment beaucoup avec ce roman jeunesse de Malika Ferdjoukh mais mon premier bémol a été la plume de l’auteur qui est particulière. Je ne saurais pas la décrire mais je n’ai pas réussi à y adhérer donc ça ne facilite pas l’entrée dans le livre.

Ensuite, pendant une bonne partie de ma lecture, j’ai eu l’impression que Malika Ferdjoukh a écrit 3 histoires qu’elle a mis dans le même livre et advienne que pourra. Bien sûr, l’auteur n’est pas aussi « bête » et tout se rejoint à la fin, tout trouve son explication mais en attendant j’ai passé à peu près 300 pages à ramer.

Et pour finir, je trouve que le résumé est trompeur. Je m’attendais à une romance, où il y a des adolescents avec des petit problèmes d’adolescents et au pire un petit triangle amoureux mais ce n’est pas du tout cela. Enfin on a bien tout ça mais ce sont des détails comparé au côté thriller du roman. Wella mène une enquête qui aurait pu être intéressante et qui plutôt bien ficelée mais voila ce n’est pas ce que j’attendais en ouvrant mon livre donc je n’ai pas pris le plaisir escompté.

C’est vraiment dommage parce que je pense être passé à côté de cette lecture seulement parce que j’ai été mal préparée si on peut dire. Bon cela n’aurait rien changé à l’écriture et à la façon dont est amené l’histoire mais j’aurais eu de la frustration en moins tout de même.

Chaque soir à 11 heures sera un roman, assez vite oublié pour moi je pense.

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume