Avis

[Mavilyly] Tiny Pretty Things

Tiny Pretty Things

Editeur: Hachette
Nombre de pages: 451 pages
Prix: 18 euros
Année de parution: 2019

Résumé:

Gigi, Bette et June sont danseuses dans la prestigieuse école du Ballet de New York.

Lorsque Gigi, nouvelle et seule élève noire, est choisie pour incarner le rôle phare du premier ballet de l’année, les rivalités se déchaînent. Bette, ballerine star de l’école, est prête à tout pour récupérer son titre et éviter la rage de sa mère, qui ne tolère pas qu’elle ne soit pas la meilleure. La perfectionniste June rêve quant à elle de ne plus être cantonnée au rôle de l’éternelle doublure. Lorsque Alec, petit ami de Bette, devient le partenaire de Gigi : c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase !

Les trois filles ont bien du mal à résister à la pression du monde impitoyable de la danse… Amies ? Ennemies ? Peu importe finalement, ce qui compte c’est d’être la meilleure des meilleures !

Plié, jeté, relevé… pas de pitié !

 

Mon avis:

J’étais impatiente de lire ce roman dans l’univers de la danse de haut niveau qui est un monde qui me fascine beaucoup autant pour la magie que pour tous les côtés négatifs que l’on connait.

Malheureusement, j’ai été plutôt déçue par cette lecture. Au vu du sujet, je m’attendais à quelque chose d’un peu plus sous tension. Je voulais un thriller jeunesse certes, mais tout de même. Et là je me suis retrouvé avec un roman où ce sont plus les états d’âmes d’adolescent et notamment leurs histoires amoureuses qui sont mises en avant… Il se passe es choses fortes et très dures dans ce roman mais je trouve que c’est vite passé et oublié et je trouve cela vraiment dommage.

J’ai aussi peur du message que ce roman véhicule, que ce ne soit pas bien décrypté par les jeunes. En plus de ça, je n’ai pas vraiment compris la fin. Je trouve que c’est comme un cheveu sur la soupe. J’ai vu après coup que c’était un tome 1 donc cette fin devient plus compréhensive mais tout de même. C’est dommage j’aurais aimé plus avec ce roman…

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Publicités
Avis

[Mavilyly] Blood orange de Harriet Tyce

tyce
Editeur: Robert Laffon
Nombre de pages: 400 pages
Prix: 21 euros
Année de parution: 2019

Résumé:

Alison Wood est avocate pénaliste. À mesure que sa carrière décolle, sa vie familiale se dégrade : elle passe ses journées à plaider et ses soirées dans les bars pour décompresser. Patrick, un collègue avec qui elle entretient une liaison toxique, souffle le chaud et le froid et l’humilie tout autant qu’il se sert d’elle. Pourtant, Alison n’arrive pas à décrocher.
Quand Patrick lui confie sa première affaire de meurtre, elle se plonge dans l’histoire de sa cliente, Madeleine, qui a poignardé son conjoint d’une quinzaine de coups de couteau. Au fil de leurs entretiens, Madeleine se livre : son mari diluait la pilule contraceptive dans son thé, examinait toutes ses dépenses, prenait toutes les décisions…
Petit à petit, leurs deux vies se font écho. Qui contrôle qui ? Et si, avant de défendre les autres, Alison commençait par se défendre elle-même ?

Mon avis:

J’ai demandé au site Netgalley et aux éditions Robert Laffon, que je remercie pour commencer, après avoir vu ce roman chez Pikiti bouquine. Il me semble qu’elle a beaucoup aimé et ce qu’elle en disait me donnait envie. Mais malheureusement, ce roman a été une grosse déception.

Le fond de l’intrigue est pourtant super intéressant et la fin est inattendue, je suis bien obligée de la dire mais pour le reste, la lecture a été un peu compliquée pour moi.

Il m’a manqué de la tension dans ce thriller. Je n’ai pas assez ressenti de stress. Peut-être à cause de la plume de l’auteur mais surtout, je pense, parce que je ne me suis pas du tout identifié ni attaché aux personnages. Je ne saurais pas pourquoi mais aucun d’eux n’a su me toucher et à mon sens dans un thriller ça ne peut pas marcher. Pour chacun d’eux, j’avais l’impression de ne pas avoir toutes les infos et du coup de ne pas les cerner. Parfois cela a du bon mais pas ici ^^. Tous m’ont dérangé en fait, je ne les trouvais pas sain. Et certaines choses m’ont paru tellement grosses, tellement évidentes que je ne comprenait pas comment eux pouvaient passer à côté.

En plus de cela, on est face à une situation d’adultère. Dans la vraie vie, je suis complètement contre mais dans les histoires fictives (livre ou film…) cela ne me dérange pas. Sauf dans le roman d’Harriet Tyce où le personnage d’Alison le vit pas bien mais en même temps ne fait pas grand chose pour que ça change et puis surtout sa fille en pâtit et là c’est ma limite lol. Alison est un personnage qui m’a profondément énervée tant par ses actes que par ses absences d’actions.

En bref, c’est une lecture qui m’a exaspéré et énervée donc forcement je ne la retiens pas malgré comme je le disais plus haut une fin sympathique.

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

Dans les yeux de Lya – Tome 1 : En quête de vérité de Cunha et Carbonne [Storiebooks]

ama16

 

Éditeur : Editions Dupuis
Nombre de pages : 64 pages
Prix : 12.50 euros
Date de Parution : 1 Mars 2019

 

Résumé :

À la veille de ses 17 ans, Lya se fait renverser par un chauffard qui prend la fuite, la laissant pour morte. Elle survivra mais devra rester en fauteuil roulant toute sa vie. Quatre années plus tard, elle termine son DUT Carrières juridiques et décroche un stage dans le cabinet d’avocats le plus prestigieux de la ville, celui du célèbre et médiatique maître Martin de Villegan. Son stage n’a pas été choisi par hasard, bien au contraire. C’est ce même cabinet qui a réglé son cas des années auparavant. Ses parents ne lui en ont rien dit mais elle a découvert qu’ils avaient été achetés pour éviter des poursuites juridiques. Bien décidée à retrouver celui qui l’a renversée et à lui faire payer, elle va se mettre en quête du dossier. Un jeu dangereux commence alors et sa soif de vengeance ne sera pas sans conséquences…

 

Mon avis :

J’ai vu cette bande-dessinée passé sur la blogosphère et j’ai vraiment eu envie de la découvrir et honnêtement, je ne regrette absolument pas !

Dans ce premier tome, on fait la connaissance de Lya, qui a la veille de ses 17 ans, a été renversé par une voiture, et depuis se retrouve en fauteuil roulant, et depuis ce jour, où le chauffard qui la renversé, Lya veut faire payer à cette personne le fait qu’elle ne se soit pas arrêté de n’importe quelle façon, mais elle veut aussi lui montrer que dans la vie, même si on est riche, une somme d’argent importante ou non, ne peut pas réparer toute les erreurs et dans la vie, que ce soit dans les bons ou dans les pires des situations, il est toujours mieux d’avouer et surtout d’assumer.

Les planches sont vraiment super et elles sont vraiment très vrai, l’histoire est très prenante, et les auteurs ont su me happé dès les premières images.

Je ne sais pas quand sort le second tome mais il me tarde déjà de pouvoir me le procurer 🙂

 

Ma note :

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

[Mavilyly] Confidences de Sara Shepard

Confidences
Editeur: 12-21
Nombres de pages: 290 pages
Prix: 9.99 euros (numérique)
Année de parution: 2013

 

Résumé:

Salut les filles… Surprise ! Vous savez qui vous parle ? Non, vraiment pas ? Il faut dire que depuis l’Affaire Jenna les pertes de mémoire vous arrangent bien… Mais moi je n’ai rien oublié et vous n’avez pas fini d’avoir de mes nouvelles. D’ailleurs j’espère que vous appréciez mes petits mails et textos amicaux qui vous rappellent que je suis là, tout près de vous… Car vous avez été de très très vilaines filles, Aria, Spencer, Emily et Hanna. Vous ne méritiez pas l’amitié d’Alison. Vous qui étiez comme les cinq doigts de la main, sa disparition ne semble pas vraiment vous avoir affectées… Il faut dire que vous lui aviez fait des confidences plutôt… compromettantes, hein ? Sa disparition vous est bien tombée pas vrai ?Mais maintenant c’est fini, vous allez payer… Je crois voir que vous perdez votre sourire les miss Perfection ! Il fallait y songer avant les filles, c’est pas beau de mentir ! – A

 

Mon avis:

Confidences est le premier tome de la saga Pretty Little Liars et j’aurais presque envie de vous faire mon avis en une seule phrase mais bon je me dis que cela ne serait pas trop respectueux pour vous ^^.

Lorsque j’ai vu qu’il ne faisait que 290 pages après l’avoir terminé, j’ai été vraiment surprise parce qu’il m’a semblé beaucoup plus long que cela. Je trouve qu’il y a énormément de longueurs et j’ai eu pas mal de moment où je me suis ennuyée. J’ai difficilement accroché avec les personnages qui sont un peu trop jeunes pour m’identifier à eux et ils ont une liberté d’agir et une relation avec leurs parents tellement différents de ce que j’ai vécu que ça me paraissait fou. Bref encore une fois, un ptit souci avec les personnages qui entachent ma lecture.

Pour autant, à mon grand désespoir j’ai envie de lire la suite ^^. Et bien oui parce que bon la plume de Sara Shepard n’est pas mauvaise, elle sait titiller notre curiosité et on veut savoir forcément. On a tellement de questions tout au long de la lecture. Et puis j’ai la suite dans ma liseuse donc…

Bref, je débute cette saga un peu déçue mais je vais poursuivre  parce que je suis faible et advienne que pourra…

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

 

Avis

[Mavilyly] Satan était un ange de Karine Giébel

Satan est un ange
Editeur: Pocket
Nombre de pages: 376 pages
Prix: 7.50 euros
Année de parution: 2015

Résumé:

Lorsque François apprend que sa tumeur est incurable et qu’il ne lui reste plus que quelques mois à vivre, il monte en voiture et erre sans destination. En chemin, il prend en auto-stop, un autre fuyard, Paul. En quelques jours, les deux hommes apprennent à se connaître et à profiter de la vie.

 

Mon avis:

Je partais extrêmement confiante avec ce roman que Storiebooks m’a choisi pour le mois de février. Confiante car c’était du Karine Giébel et si vous me suivez, vous savez que c’est une de mes auteurs chouchou!!

Mais malheureusement cela a été une petite déception. Mais une déception parce que c’est Karine Giébel car le roman en lui-même est très bien. On retrouve par toute logique, la plume très sympa, dynamique de l’auteur. La lecture est fluide et se fait très bien mais il m’a manqué deux choses.

Avec cette auteur, ce que j’aime, c’est être sous tension en continu pendant toute ma lecture. Généralement, je suis aussi stressée que les personnages, ce qui implique une impossibilité à reposer le livre. Mais avec Satan était un ange, je n’ai pas ressenti cette pression. Il m’a manqué ma boule au ventre et la boulimie qui me prend avec cette auteur. Cela a été vraiment dur pour moi, je déchantais au fur et à mesure des pages, c’était terrible.

Le second point c’est la fin. Encore une fois, j’aime les romans de l’auteur car elle nous donne des fins qu ne sont pas des happy end pour tous les personnages mais cette fin est beaucoup trop facile pour moi.

Bref, une belle déception pour moi sans pour autant être une mauvaise lecture. Mais encore une fois, je ne suis pas sûre que ma déception sera telle si le nom de l’auteur était différent…

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

 

Avis

[Mavilyly] Le cri de Nicolas Beuglet

Le cri

Résumé:

Hôpital psychiatrique de Gaustad, Oslo. À l’aube d’une nuit glaciale, le corps d’un patient est retrouvé étranglé dans sa cellule, la bouche ouverte dans un hurlement muet. Dépêchée sur place, la troublante inspectrice Sarah Geringën le sent aussitôt : cette affaire ne ressemble à aucune autre…
Et les énigmes se succèdent : pourquoi la victime a-t-elle une cicatrice formant le nombre 488 sur le front ? Que signifient ces dessins indéchiffrables sur le mur de sa cellule ? Pourquoi le personnel de l’hôpital semble si peu à l’aise avec l’identité de cet homme interné à Gaustad depuis plus de trente ans ?
Pour Sarah, c’est le début d’une enquête terrifiante qui la mène de Londres à l’île de l’Ascension, des mines du Minnesota aux hauteurs du vieux Nice.
Soumise à un compte à rebours implacable, Sarah va lier son destin à celui d’un journaliste d’investigation français, Christopher, et découvrir, en exhumant des dossiers de la CIA, une vérité vertigineuse sur l’une des questions qui hante chacun d’entre nous : la vie après la mort…
Et la réponse, enfouie dans des laboratoires ultrasecrets, pourrait bien affoler plus encore que la question !

 

Mon avis:

Bon bon bon… Quoi dire!!! Je remercie ma soeur pour le prêt de ce livre même si malheureusement ce roman a été un gros flop pour moi.

Cela commençait bien pourtant, on découvre une femme déchirée qui est enquêtrice et qui est appelée pour une affaire dans un hôpital psychiatrique. Tout cela est très intrigant et très rythmé. J’étais plutôt enchantée. Surtout que l’on entre dans une affaire qui prend une ampleur tout autre avec un retour sur le passé et la seconde guerre mondiale.

J’étais très curieuse de découvrir le fin mot de cette tragédie et donc je lisais impatiemment ce roman. Mais tout capote vers la moitié du roman lorsque l’auteur décidé d’intégrer à l’histoire le personnage masculin. Donc déjà au fil des pages, une espèce d’attirance et d’histoire d’amour prend forme mais je n’y ai pas du tout cru et en plus à partir de là on rentre vraiment dans le scandale de la guerre froide et Nicolas Beuglet m’a perdu.

A partir de la, j’ai pas tout compris, cela devient complexe avec des données trop scientifiques pour moi. En plus de choses qui se déroulaient trop facilement. Sarah et Christopher, débloquent certaines complications d’un claquement de doigts alors que d’autres, ils mettent une éternité, le rythme n’était pas super bien dosé à mon sens.

Et puis arrive la fin du roman que j’ai aimé, moi personne qui ne croit pas en tout dans la religion mais encore une fois elle est un peu facile et la toute fin beaucoup trop bisounours pour moi surtout par rapport au sujet abordé dans le roman.

Je ne sais pas si cet article est compréhensible et agréable à lire parce que j’ai un peu de mal à mettre mes idées en ordre surtout que j’ai terminé ce thriller le 27 décembre mais j’espère que vous aurez compris l’essentiel. Un début prometteur mais une deuxième partie qui a rendu ma lecture compliquée et déplaisante.

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

[Mavilyly] Une fille parfaite de Mary Kubica

une fille parfaite

Résumé:

« Je la suis depuis plusieurs jours. Je sais où elle fait ses courses, où elle travaille. Je ne connais pas la couleur de ses yeux ni comment est son regard quand elle a peur. Mais je le saurai bientôt. » Incapable de dire non au séduisant et énigmatique inconnu qu’elle vient de rencontrer dans un bar, Mia Dennett accepte de le suivre jusqu’à chez lui. Sans savoir qu’elle vient de commettre une grave erreur. Et que rien, jamais, ne sera plus comme avant.

 

Mon avis:

Je n’ai pas pour habitude de venir vous parler de mes abandon car je trouve qu’il est illogique de vous parler d’un livre dont je ne connais pas le dénouement. Pour moi, il est difficile de donner un avis constructif sur un livre que l’on a pas fini. Seulement Une fille parfaite m’a été choisi par StorieBooks (oui encore elle ^^) pour le Dans ma Pal tu choisis… je vous l’ai donc présenté en vous disant que je le lirais ce mois-ci. J’ai donc décidé de vous en parler, et de vous dire pourquoi je l’ai abandonner à 46% du livre.

Cela va être assez simple et rapide mais c’est juste que je me suis parfaitement ennuyée avec cette lecture. Je ne me suis absolument pas attachée aux personnages, principaux ou secondaires. Tout comme la lecture, ils ont été insipides pour moi. L’intrigue est pourtant intéressante et était pour moi prometteuse mais l’auteur l’a fait traîner en longueur. On tourne les pages mais on a l’impression de faire du sur place, c’est très désagréable.

Le dernier soir, je lisais mais mon esprit vagabondait à droite, à gauche. Je regardais ce qu’il y avait à la tv ou ce que faisait mon chéri et finalement plus rien ne s’imprégnait par rapport au roman, j’ai donc décidé d’arrêter et de passer à autre chose sachant que cela faisait déjà 4 jours que j’étais dessus sans avoir lu 200 pages, cela voulait tout dire…