Avis

[Mavilyly] Hope & Red de Jon Skovron

Red & Hope
Editeur: Bragelonne
Nombre de pages: 432 pages
Prix: 25 euros
Année de parution: 2017

 

Résumé:

Dans un empire fragmenté qui s’étend au-delà des Mers sauvages, deux êtres rebelles se découvrent une cause commune…
Hope est l’unique survivante du massacre de son village par les Biomanciens, les serviteurs mystiques de l’empereur. Recueillie par un soldat vinchen, elle a suivi un entraînement secret, faisant d’elle une guerrière qui ne vit que pour la vengeance.
Red est un orphelin adopté par une ancienne mercenaire issue de la pègre. Il est devenu un voleur et un escroc au talent inégalé.
Quand un chef de bande sanguinaire passe un marché avec les Biomanciens pour contrôler les bas-fonds de la cité de Laven, les destins de Hope et de Red se croisent. Et leur alliance improbable va les conduire bien plus loin qu’ils l’auraient imaginé…

 

Mon avis:

Il faut que je commence par dire que lorsque j’ai reçu ce roman par les éditions France Loisirs dans le cadre du Top Lecteur 2019; j’étais assez septique. Je n’en avais jamais entendu parler et le résumé ne m’inspirait pas vraiment.

Mais ce roman est la preuve vivante que parfois, il faut sortir des sentiers battus car contre toutes attentes, j’ai beaucoup aimé ma lecture et je suis impatiente de lire la suite.

La plume de l’auteur fait partie de celle qui vous embarque immédiatement et implique de vous un attachement considérable aux personnages. Hope est une petite fille qui fait ressortir toute notre compassion. Malgré qu’elle reste très distante et qu’elle ne se livre que très peu, au regard de ce qu’elle a vécu, on ne peut que vouloir une réussite dans sa quête afin de la soulager. Quant à Red, c’est un tout autre attachement qui nous lie à lui. On développe une grande sympathie pour ce bout d’homme qui avec son humour et son caractère charmeur nous attendri malgré ses actions pas vraiment morales…

Et puis, il y a aussi tous les personnages secondaires qui sont relativement nombreux mais qui ont tous une place dans le récit et qui le font avancer.

En parlant d’intrigue, Jon Skovron alterne de façon intelligente entre les actions rythmées et les moments plus calmes où on se base plus sur les personnages et le décor. Cela nous permet en même temps d’avancer tout en s’appropriant les lieux et les personnages.

Bien que ce soit un premier tome, l’auteur ne se contente pas d’introduire sa saga. C’est un vrai roman avec un début et une fin qui demande une suite ^^. Je suis extrêmement curieuse d’ailleurs de lire le tome 2 car son titre m’interpelle…

Avis

[Mavilyly] Will you play? de Alicia Garnier

Will you play

Editeur: Harlequin
Nombre de pages: 320 pages
Prix: 15,90 euros
Année de parution: 2019

 

Résumé:

Les règles sont faites pour être brisées…

Alors que sa carrière de galeriste démarre à peine, Dawn rencontre l’homme idéal. Celui qui va l’aimer, la faire se sentir unique et combler toutes ses attentes. Sauf qu’en trouvant l’amour, elle a l’impression d’avoir perdu Garrett, son meilleur ami. Celui qui a grandi à ses côtés, qui partageait avec elle le goût du danger, des paris insensés, et qui apportait le brin de folie qui donnait du sens à sa vie…

Garrett n’en revient pas. Dawn en couple ? Avec ce type ? Monsieur Parfait a beau cocher toutes les cases, il n’a pas la moindre idée du diamant brut qu’est sa meilleure amie… Mais si Dawn ne voit pas que ce type est fade et banal, que peut-il y faire ? Rien. À part trouver, lui aussi, une copine. De préférence une qui causera à Dawn la même peine que celle qu’il ressent… Car tout ça n’est qu’un jeu, non ?

 

Mon avis:

J’ai d’abord découvert cette histoire via Wattpad et je l’avais beaucoup aimé. Je me rappelle avoir été frustrée par la fin proposée par l’auteur mais elle était différente et c’était finalement plaisant.

Je me suis acheté le tome 1.5 en décembre et je tenais à relire celui-ci avant car j’avais oui dire qu’ Alicia Garnier avait décidé de changer la fin.

J’ai pris un grand plaisir à relie l’histoire de Garett et Dawn. J’ai apprécié l’humour du roman et aussi suivre les péripéties des deux amis à cause de tous ces non-dits entre eux. Sur la fin, l’auteur joue avec nos émotions et le récit est beaucoup plus pesant. Déjà très attachée à Garrett, j’ai eu beaucoup de peine pour lui.

Comme prévu, les dernières pages sot complètement différentes et bien qu’un peu plus prévisibles, on a pas envie de laisser les jeunes adultes ici et notre curiosité appelle la suite. J’espère la lire rapidement surtout qu’elle n’est pas épaisse et que si elle se lit aussi vite que ce premier tome, il sera très vite mangé.

 

Avis

[Mavilyly] Les écorchés T1: Ruine de Tillie Cole

Ruine
Editeur: Milady
Nombre de pages: 442 pages
Prix: 16.90 euros
Année de parution: 2017

 

Résumé:

Kisa est la fille du chef de la mafia russe de New York qui tient le Donjon – un ring clandestin – et la fiancée d’Alik, un tueur endurci. Un jour, elle croise par hasard un sans-abris couvert de tatouages et de cicatrices qui éveille en elle des sentiments inconnus. Quelque temps plus tard, elle le revoit en train de combattre au Donjon. Alors qu’il sème la peur et la mort sur son passage, Kisa brûle de désir pour cet homme que tout le monde appelle Ruine. Mais celui-ci poursuit un but ignoré de tous : il recherche celui qui lui a volé sa vie et souhaite assouvir sa vengeance qu’il attend depuis de trop longues années…

 

Mon avis:

Cela fait un bout de temps que je veux découvrir cette saga. Je me laissée convaincre par l’auteur déjà, dont j’ai lu deux romans qui ont été des coups de coeur ou très bonne lecture. Mais je voulais aussi voir ce qu’elle pouvait écrire pour les adultes et en plus avec une romance très torturée. C’est clairement différent de Mille baisers pour un garçon ou encore Love crescendo.

J’ai mis un peu de temps à me faire à cette lecture. Je savais à peu près dans quoi je m’engageais et je savais que je ne serais pas dans du young-adult mais quand l’auteur nous donne du sexe hardos dès la première ligne ça choque et surprend grandement ^^. Il m’a fallu finalement quelques pages pour contrer ce premier ressenti et après les choses se sont fait facilement.

J’ai traversé pas mal d’émotions avec ce premier tome. Je ne peux pas vous cacher que j’ai été à plusieurs reprise mal à l’aise pendant la première partie du roman. Tillie Cole nous dépeint une romance qui n’en ai pas une pour moi, elle est ponctué d’humiliation et de violence impossible à comprendre et à soutenir pour la femme que je suis. Pour autant, même si on a du mal à comprendre Kisa, je l’appréciais et j’essayais de garder en tête qu’elle vit dans un milieu très particulier, la mafia russe. Malgré tout, certains passages sont franchement horrible et je mets un gros warning…

La lecture s’adoucit un peu au fil des pages même si la violence fait partie intégrante de l’histoire. Je me suis très vite attachée au personnage du sans-abri et bien que j’ai deviné assez vite certaines choses, la lecture a été addictive et une fois terminé, on veut la suite.

Encore une fois, il faut être préparé lorsque l’on commence cette lecture. Le lecteur doit avoir le coeur bien accroché mais si c’est votre cas et que vous aimez les romances très compliquées, allez-y.

Avis

[Mavilyly] En chemin de Erika Boyer

En chemin
Editeur: Hugo Roman
Nombre de pages: 328 pages
Prix: 7.60 euros
Année de parution: 2020

 

Résumé:

Sandy a connu une enfance difficile auprès d’un père violent qui a détruit sa famille à force de coups et d’abus. Lorsqu’il meurt, le jeune homme croit qu’il pourra enfin tourner la page et ne plus avoir à s’inquiéter pour sa mère qui a été la première victime de son père. Jusqu’à ce qu’il découvre qu’elle est très malade et que celle qui pourrait l’aider à guérir est sa propre sœur, Alysson. Elle a fui le domicile familial il y a bien longtemps et n’a plus jamais donné signe de vie. Sandy décide de partir à sa recherche, même s’il ignore ce qu’elle est devenue. Il ne connait que le nom de la ville où elle vivrait : Lège-Cap-Ferret. Il part alors vers le sud-ouest de la France sur sa moto. Ce voyage a tout d’une quête : celle de sa sœur bien sûr, mais peut-être aussi d’un sens à sa vie. Des rencontres inattendues et l’amour pourraient se trouver au bout du chemin.

 

Mon avis:

J’ai commencé ma relation avec Sandy (oui oui j’assume le mot relation ^^) sur Wattpad. Je fais partie des personnes qui chaque semaine, chaque lundi attendait impatiemment la suite du roman et le dévorait, généralement sur ma pause déjeuner. A l’époque j’avais déjà beaucoup apprécié ma lecture et surtout Sandy.

Pour autant lorsque Erika a annoncé que sa romance allait être éditée par Hugo, je n’ai pas douté une seconde que je me procurerais le roman et que je le relirais. Chose faite dès sa sortie; Et j’en suis ressortie tout aussi enthousiaste mais aussi beaucoup plus troublée et amoureuse de Sandy ^^.

J’ai eu et j’ai toujours beaucoup de mal à mettre des mots sur mon ressenti face à cette lecture et surtout au personnage de Sandy. J’ai été extrêmement troublée par le fait que lorsque je lisais les pensées et les ressentis de Sandy, j’avais l’impression qu’il était dans ma tête. Je m’identifie facilement aux personnages et général mais là ce n’est plus de l’identification, Sandy est clairement mon alter-ego masculin. Encore aujourd’hui (j’ai fini ce roman, il y a un mois environ), je suis complètement empotée à parler de ma lecture ^^.

J’ai été non seulement transporté par Sandy mais pas que je vous rassure. Absolument tou m’a plu dans ce roman. Les personnages secondaires sont drôles, touchant et finalement sont secondaires que de noms car ils ont une place indispensable dans le récit. On s’attache facilement à eux et on est tout aussi impatient de retrouver cette bande d’amis que les deux perso principaux.

En plus de ces protagonistes travaillés et réalistes, l’auteur nous offre une romance différente de ce que l’on peut voir ailleurs. Il y a la folie, la passion que j’aime dans ce genre mais c’est aussi très réaliste, terre-à-terre. On est loin des clichés et cela fait du bien vraiment.

Au moment où j’écris cette chronique le tome 2 est à la maison et attend patiemment que je termine mes deux lectures en cours pour m’y mettre mais c’est dur de ne pas se jeter dessus. Et en même temps je ne veux pas quitter Sandy et ses potes donc je vais le déguster… ou pas! Bon sachant qu’Erika n’en a pas fini avec eux…

 

coup_de_coeur

Avis

[Mavilyly] Le serment de l’orage de Gabriel Katz #PLIB2020

Le serment de l'orage
Editeur: Bragelonne
Nombre de pages: 379 pages
Prix: 16.90 euros
Année de parution: 2019

 

Résumé:

« Ils étaient sept.
Sept chevaliers sous un ciel d’orage. »

Morgien et Cynon, deux jeunes chevaliers, la tête pleine de rêves de gloire et de hauts faits, n’ont qu’une hâte : prouver leur valeur. Ils n’hésitent pas un instant lorsque le seigneur Edwin de Gore leur propose d’entrer à son service dans les Hautes Terres. Des landes arides et occupées par une bande armée. Sans hommes ni moyens, les deux chevaliers devront faire face à l’adversité avec bravoure et honneur. Mais il plane en ces lieux une atmosphère sombre et malsaine. Alors que la demeure seigneuriale devient le théâtre de morts inexpliquées, une forteresse macabre apparaît à la faveur de la nuit. Les phénomènes inquiétants se multiplient, et bientôt, nul doute qu’une malédiction est à l’œuvre. Le Diable approche, et avec lui, la fin du royaume.

Mon avis:

Si vous vous souvenez bien, ce roman était dans ma liste des « ils me font peur » dans les présélectionnés du PLIB 2020. Arrivée sur la fin de la 2ème période du vote, je n’avais plus que Cendres et lui à lire je me suis donc lancée, pour ne pas regretter. Et quelle bonne idée!!! Malheureusement il ne fait pas partie des finalistes et donc je ne l’aurais pas lu alors que j’ai passé un super moment avec ce premier tome.

Je ne sais pas trop pourquoi, j’appréhendais sa lecture. J’avais entendu quelques avis mitigé ou négatif et à partir de là, j’avais fait un petit blocage. Mais finalement, je me suis trouvée très bien au milieu des lignes de Gabriel Katz. Pour précision, c’est le premier roman de l’auteur que je lis.

L’auteur prend le temps de bien installé ses personnages mais aussi le décor de son histoire et c’est un gros point pour moi. Bien que j’en lis de plus en plus, le genre SFFF reste pour moi un peu compliqué lorsque l’univers est très détaillé et complexe donc j’aime les auteurs qui en se pressent pas ^^.

Comme je le disais, il ne fait pas partie des 5 finalistes mais il faisait partie des miens. Certains lui reprocheront que le côté fantastique n’est pas assez prononcé et que le roman est finalement assez introductif mais comme je le disais plus haut cela a été un vrai bon point pour moi. Je suis curieuse d’avoir la suite que ce soit pour les personnages mais aussi pour toute cette affaire de magie ^^. Gabriel Katz a su piquer ma curiosité pour un roman que de premier abord ne m’attirait pas. Je compte même l’offrir à mon cousin qui est friand de ce contexte fantastique médiéval…

 

Pour le plib:

Avis

[Mavilyly] Deep blue de Jennifer Donnelly

Deep blue
Editeur: Hachette
Nombre de pages: 352 pages
Prix: 15.90 euros
Année de parution: 2014

 

Résumé:

Au fin fond de l’océan, dans un monde pas si différent du nôtre, vit le peuple mer. Plusieurs communautés se partagent les eaux du monde entier, certaines en bonne entente, d’autres en conflit déclaré. Lorsque la princesse Serafina s’éveille au matin de ses fiançailles, sa première préoccupation devrait être de plaire au beau prince Mahdi, son promis.
Pourtant, Serafina est hantée par un cauchemar lui annonçant le retour d’une ancienne malédiction. Ses sombres prémonitions se confirment quand un assassin frappe sa mère, la reine Isabella, d’une flèche empoisonnée. Serafina doit alors découvrir qui a commandité ce meurtre afin d’empêcher les communautés mers de s’entre-déchirer dans une guerre impitoyable.
Aidée par cinq amies issues de mers exotiques, elle mettra au jour une conspiration qui dépasse leurs pires craintes.

 

Mon avis:

Pourquoi je me suis procuré ce premier tome? Parce que je l’ai trouvé à un vide-grenier, qu’il était vendu avec le 2 et le 3 et que je pensais que la saga était une trilogie. Les couvertures ont aussi beaucoup joué, oui je l’avoue ^^.

Et j’ai fini par le sortir grâce au challenge #objectifvidagedepal qui est sur Instagram. Une des consignes du mois de février était Un roman avec une couverture magnifique…

Lorsque je me suis lancée, j’ai pris peur. Le lexique me semblait compliqué et j’avais du mal à me représenter les personnages ainsi que les lieux et le monde créé par l’auteur. Mais finalement, une fois les 4-5 premiers chapitres, la lecture devient plus fluide et nous entraîne dans son tourbillon.

On est face à un premier tome introductif qui a parfois ses longueurs mais qui a vraiment permis de poser le contexte et surtout de caler les personnages qui vont avoir une importante énorme dans la suite.

Je reste avec énormément des questions et une envie de lire la suite grandissante. J’espère ne pas être déçue surtout qu’un des personnages que j’ai fortement apprécié dès le début, disparaît très vite et je veux savoir où il est et ce qu’il fait ^^.

 

Avis

[Mavilyly] Une maison pour Mona de Kallie Georges

Hôtel Heartwood
Editeur: France Loisirs
Nombre de pages: 192 pages
Prix: 9.90 euros
Année de parution: 2019

 

Résumé:

Hôtel Heartwood. Prière de laisser les crocs et les griffes dehors.

Lorsqu’un très violent orage éclate dans la forêt, Mona la souris croit sa dernière heure venue. Elle trouve par hasard refuge au luxueux Hôtel Heartwood, caché au creux d’un arbre. Une foule d’animaux séjourne dans cet abri douillet pour l’automne. Pourtant, au cœur de ce tourbillon de lits moelleux, de biscuits tout justes sortis du four et de joyeux bals, une ennemie féroce attend Mona…

Passez l’automne avec Mona à l’Hôtel Heartwood ! En attendant l’hiver, le printemps et l’été, dans les prochains volumes.

 

Mon avis:

J’ai passé un agréable moment avec une lecture toute douce et avec des illustrations toutes mignonnes qui ont aussi beaucoup plu à ma fille.
A voir avec la suite mais pour le moment, je vais garder cette saga qui en plus d’être agréable a lire, a la chance d’avoir un super travail éditorial.