Avis

[Mavilyly] Nos vagues à l’âme de Georgia Caldera

Nos vagues à l'âme.jpg

Editeur: J’ai lu
Nombre de pages: 413 pages
Prix: 10.90 euros
Année de parution: 2018

 

Résumé:

Emma et Louis avaient trouvé un équilibre qui leur permettait de s’aimer mais un incident dont ils ignorent tout vient semer le doute et la discorde entre eux.

Mons avis:

J’étais tellement impatiente d’ouvrir ce second tome et de retrouver nos deux jeunes personnages. Je n’ai pas été déçue avec ce second tome. J’ai aimé les suivre et surtout voir leur évolution sur eux-mêmes mais aussi à deux.

J’ai trouvé que cette suite est moins sous tension, moins addictive peut-être mais pour autant tout aussi bonne que le précédent. Les personnages sont un peu plus calmes, un peu plus adulte et j’ai vraiment aimé ça.

On retrouve forcément la plume de l’auteur, toujours aussi fluide et agréable. J’ai été moins agacée par les personnages qui encore une fois grandissent entre les 2 tomes.

Les tabous évoqués dans cette saga et surtout ici, font froid dans le dos mais sont très intéressant surtout ceux de Emma qui peuvent parler à beaucoup de personne.

J’espère que ceux de Louis ne sont pas si fréquent parce que c’est clairement atroce.

La fin m’a laissé un peu perplexe car à mon sens cela va beaucoup trop vite et ça ne colle pas avec ma vision trop sage de la vie mais elle est belle, et après tout c’est un roman donc on peut se le permettre.

 

France Loisirs qui grâce au Top Lecteur m’a permis de lire ce livre, a sorti les 2 tomes de cette saga en intégrale ce mois-ci.

Avis

[Mavilyly] Nos chemins de travers de Georgia Caldera

Nos chemins de travers
Editeur: J’ai Lu
Nombre de pages: 510 pages
Prix: 10.90 euros
Date de parution: 2017

Résumé:

« Je m’étais juré que, s’il ne devait y en avoir qu’une parmi toutes les autres, ce serait elle. Et cependant, ce jour-là… » Depuis des années, Louis et Emma se côtoient sans vraiment se connaître. Au lycée, au centre équestre, et même à la fac, il est ce garçon populaire, star des concours et de sa promo, pour qui toutes les filles craquent en dépit de son arrogance. Timide et réservée, Emma, elle, n’a qu’un objectif : passer inaperçue. Leurs rapports se résument donc à une ignorance cordiale jusqu’au jour où Louis décide d’humilier publiquement la jeune femme. Mais un tragique accident va remettre les compteurs à zéro. Après avoir mordu la poussière, Louis se heurte à une solitude cruelle et inattendue, qui lui montre la réalité sous un tout autre jour. Emma sera-t-elle prête, elle aussi, à reconsidérer son jugement pour l’aider à se relever ?

Mon avis:

J’ai mis un peu de temps à me sentir bien dans cette lecture. Lors des premières 200 pages, j’ai eu beaucoup de mal avec les personnages que j’ai trouvé un peu trop clichés et beaucoup trop énervant ^^. Louis avait un comportement exécrable qui fait bondir de 3m et Emma était beaucoup trop effacée, avait des attitudes et des ressentis qui pour moi qui correspondaient peu à son âge.  

Et puis, arrive le moment où l’histoire prend un tournant tout autre et à partir de là, j’ai eu beaucoup de mal à lâcher ma lecture. On n’est pas vraiment dans le jeu du chat et de la souris car ici les personnages essayent vraiment de combattre leurs sentiments et cela m’a plu de changer un peu. Et puis, il y a la fin avec la dernière scène où je me suis retrouvée complètement baba, je ne m’y attendais pas du tout et je reste avec beaucoup trop de questions qui me donnent qu’une envie, lire le deuxième tome.

Si j’ai autant apprécié ma lecture, c’est en grande partie grâce à la plume de l’auteur qui est vraiment addictive et qui sait développer les personnages et les événements sans perdre son lectorat dans des longueurs interminables. Elle a su aussi faire en sorte que ses personnages évoluent, apprennent à se connaître eux-mêmes ainsi que l’autre (et nous aussi on apprend à les connaître par la force des choses), j’ai vraiment aimé cette prise de conscience de l’un et l’autre. Il a été difficile pour moi de ne pas me jeter sur le tome 2, dès la dernière page tournée.

 

 

France Loisirs, qui m’a permis de lire ce roman grâce au Top Lecteur, ont sorti l’intégrale des 2 tomes ce mois-ci et la couverture est magnifique… Merci à eux

Avis

[Mavilyly] La gourmandise est un joli défaut de David Lange

La gourmandise est un joli défaut.jpg
Editeur: Harlequin
Nombre de pages: 75 pages
Prix: -/-
Année de parution: 2018

 

Résumé:

Pour sa première journée de vacances, Amy avait prévu de rester en pyjama, décorer son sapin et…ne rien faire. Au lieu de ça, toute l’équipe de Cuisine-moi un dessert, son émission culinaire préférée, vient de débarquer chez elle à l’improviste. Et, dans quelques minutes seulement, elle passera en direct à la télé. Heureusement, la pâtisserie c’est son domaine ! Et elle est bien décidée à leur en mettre plein la vue avec sa fameuse bûche de Noël aux fruits rouges. Sauf que Rick, le séduisant présentateur et célèbre chef pâtissier, la déconcentre beaucoup trop avec ses petits regards complices…

 

Mon avis:

**Nouvelle lue dans le cadre de TOP LECTEUR de France Loisirs.**

La gourmandise est un joli défaut est une nouvelle qui met tout de suis le lecteur au centre de l’histoire sans pour autant avoir l’impression de passer à côté du début. J’ai vraiment apprécié le fait de découvrir ces coulisses d’émission qui s’invite chez les gens. C’est quelque chose qui reste toujours un mystère et pour moi, une première donc très intéressant.

Les personnages m’ont également plu, même si la façon dont Amy bavait sur Rick me dérangeait un peu. Je trouvais ses moments assez gênant bizarrement. J’ai pourtant l’habitude de lire des romances mais là je trouvais que cela ne collait pas avec le récit de l’auteur. Malgré cela, on imagine très bien le décor, et les personnages décrits par David Lange. J’ai apprécié suivre cette recette (que l’on retrouve à la fin du récit) et l’humour distillé tout au long de la lecture est plaisant tout comme les petite piques entre els deux personnages.

Par contre lorsqu’on arrive à la fin, je n’ai pas compris le choix de l’auteur. Pourquoi faire une scène érotique aussi détaillée? On se doute que cela va finir ainsi mais pas comme cela. La nouvelle fait 75 pages et cette scène dure au moins 5 pages, c’est beaucoup trop… Encore une fois, j’ai l’habitude de ce genre littéraire et les scènes sexuelles ne me dérangent pas mais ici, elle est trop détaillée, trop longue et surtout qu’à part les fantasmes d’Amy rien ne permettait cette tension finale. J’ai été gênée par cette fin car pour moi elle ne collait pas avec l’ambiance du reste de la nouvelle. Malheureusement, je n’ai retenu que ce sentiment malgré un bon moment passé avant ces dernières pages.

Avis

[Mavilyly] Je te ferai aimer Noël de Caro M. Leene

Je te ferai aimer Noël

Résumé:

Noël. Pour certains, c’est l’enfer des dîners de famille, pour d’autres le casse-tête des idées de cadeaux… mais, pour moi, c’est tout simplement la meilleure période de l’année et ma fête préférée. Et, quand le patriarche de la famille Sullivan a proposé de m’embaucher pour recréer l’esprit de Noël dans son foyer et l’initier à toutes les traditions incontournables, je n’ai pas hésité une seconde. Sauf qu’il n’a pas précisé que Josh, son fils trentenaire et râleur hors pair, faisait une crise d’urticaire à la vue de la moindre guirlande et qu’il n’était en aucun cas disposé à me faciliter la tâche. La mission s’annonce donc un peu plus compliquée que prévu. Mais à Noël tous les miracles sont possibles, non ?

 

Mon avis:

J’ai beaucoup, beaucoup apprécié cette lecture. On retrouve tout ce que l’on attend dans une romance de Noël, la gourmandise, la générosité de l’auteur et des personnages, un peu de complications tout de même et surtout une romance toute douce, toute mignonne.

Je te ferai aimer Noël est le genre de lecture qui rend votre plaid encore plus doux, votre chocolat chaud encore meilleur, bref il est parfait pour un moment canapé, au chaud… La plume de l’auteur est fluide, elle sait mettre le piment dans la romance sans que cela devienne le jeu du chat et de la souris. J’ai aussi aimer le mystère qu’elle fait planer sur Josh, pendant une bonne moitié du roman, on a du mal à le cerner, c’est assez déroutant alors qu’Andie nous dévoile tous de ses pensées, ce contraste est très intéressant pour moi.

Quand à la famille Sullivan, je les ai adoré. Ils sont touchant, drôles, sincères, bref une jolie famille.

Une très bonne romance de Noël qui conviendra pleinement aux amoureux du genre voir même à ceux qui ne sont pas de grands adeptes de cette période car bien que la fête de Noël est au centre, l’auteur n’en fait pas trop et cela devient la toile de fond qui fait fonctionner le reste…

Avis

[Mavilyly] Mon ex, sa copine, mon faux-mec et moi de Juliette Bonte

Mon ex, sa copine, mon faux-mec et moi.jpg

Editeur: Harlequin
Nombre de pages: 348 pages
Prix: 4.99 euros (ebook)
Année de parution: 2017

 

Résumé:

Chloé Martin est la « pire conseillère en voyages du monde ». Gaffeuse et malchanceuse chronique, elle reste cependant une optimiste invétérée. Pourtant, lorsque son patron lui « offre » un séjour professionnel en Savoie, les choses ne s’annoncent pas sous les meilleurs auspices : hôtel miteux, verglas, et surtout rencontre avec son ex qui lui annonce qu’il est fiancé à la bombe atomique avec qui il l’a trompée. Pour ne rien arranger, Chloé est désormais complètement dépendante du bon vouloir du passager avec qui elle a failli se battre dans le train, Nick, qui a ensuite eu la gentillesse – ou la cruauté ? – de la sortir d’une situation très gênante avec son ex en se faisant passer pour son compagnon. En théorie, ce séjour commence donc plutôt mal. Mais en pratique, lorsque, comme Chloé, on sait voir le verre (de bière) à moitié plein, l’horizon finit toujours par se dégager. Et il se pourrait même que l’amour fasse partie du voyage.

 

Mon avis:

**Roman lu dans le cadre du TOP LECTEUR de chez France Loisirs…**

J’ai lu rapidement et très facilement le roman de Juliette Bonte. Les romances de Noël sont souvent un peu trop clichées et « nunuches » pour moi mais avec celle-ci, cela a marché à 100%.

Chloé m’a fait beaucoup rire tant par ses gaffes à répétition que par sa personnalité fantasque. Elle est aussi touchante par son manque de confiance en elle et cette volonté de toujours faire mieux. Quant aux autres personnages, ils sont très sympathiques aussi bien que moins travaillés.

Ce fut une lecture rafraîchissante avec des paysages enneigés mais aussi grâce à un humour justement dosé par l’auteur. J’avais, pendant la lecture, l’impression de regarder un téléfilm de M6, et pour moi c’est positif car j’adore ces après-midis devant ces téléfilms.

Il est, à mon sens, impossible de s’ennuyer avec cet ouvrage. L’auteur nous laisse peu de répit entre deux péripéties. Les situations drôles, gaffes, ou encore prise de conscience s’enchaînent les unes aux autres ce qui donne un rythme très plaisant à la lecture.

Je regrette peut-être la fin un peu trop rapide à mon goût mais sûrement parce que je me suis fortement attachée aux personnages féminin et masculin…

C’est une lecture loufoque, bourrée d’humour avec des personnages naturels, réalistes et tout cela sur fond d’amour qui a fait fondre mon petit cœur romantique. Surtout que comparé à beaucoup de romance, celle-ci prend son temps et n’est finalement pas toute tracée.

Avis

[Mavilyly] Le chapardeur de coeurs de Mélissa Metz

Le chapardeur des coeurs

Editeur: France Loisirs
Nombre de pages: 370 pages
Prix: 20 euros
Année de parution: 2019

 

Résumé:

On avait fait la connaissance de MacGyver dans Un amour de chat, où ce Cupidon aux pattes de velours avait permis à sa maîtresse Jamie de trouver l’amour. On le retrouve, toujours dans la jolie résidence de Storybook Court, face à un nouveau cœur en détresse : Briony, la cousine de Jamie, s’est enfuie de son propre mariage, abandonnant son fiancé juste devant l’autel. Le flair du matou la mènera-t-elle à un nouvel amour ?

 

Mon avis:

Il y a quelques jours je vous ai donné mon avis sur Un amour de chat de Mélissa Metz qui m’avait été envoyé par les éditions France Loisirs et il était accompagné par ce second roman de l’auteur. Ce n’est pas considéré comme une suite et pourtant on retrouve certains personnages, les lieux et surtout le chat MacGyver…

Ces deux romans qui se ressemblent beaucoup et du coup je vais avoir l’impression de me répéter un peu mais je vais essayer de rester le plus claire et précise possible. J’avais déjà beaucoup aimé Un amour de chat mais je dois avouer que j’ai préféré celui-ci. Il me reste à vous dire pourquoi.

J’ai trouvé le même attachement aux personnages un peu moins torturés mais qui traînent tout de même leurs casseroles. Briony qui a abandonné son fiancé devant l’autel, Nate qui oublie de vivre parce qu’il gère la résidence pour personnes âgées Les Jardins et tous les pensionnaires de cette résidence. Il y en a du monde et pourtant pas une seconde je me suis sentie perdue. L’auteur sait très bien travailler et différencier ses personnages et dès le début on identifie qui est qui avec ses particularités.

J’ai trouvé l’histoire un peu plus posée et un peu moins délurée. Cela vient, je pense, car bien que Mac reste l’investigateur de beaucoup de scènes et de rencontres, on est moins centré sur lui et aussi il y a une petite enquête au milieu de la romance que j’ai trouvé bien mené et qui malgré beaucoup de questions posées à moi-même n’a pas trouver sa solution avant que l’auteur nous la donne.

En parlant de la romance, comme dans le premier roman de Mélissa Metz, elle est bien amené, un peu rapide mais j’ai trouvé la même simplicité et sincérité qui me plaît tant. Et si je veux être franche avec vous, les personnages de Briony et Nate m’ont touché au point de me mettre les larmes aux yeux…

Je ressors de cette lecture avec la même sensation de bien être et de plaisir qu’avec Un amour de chat. Je conseille vraiment cette auteur qui avec des histoires qui ne payent pas de mine, sait nous faire oublier notre quotidien et rêver.

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

 

Avis

[Mavilyly] Un amour de chat de Mélissa Metz

Un amour de chat

Editeur: France Loisirs
Nombre de pages: 351 pages
Prix: 20 euros
Année de parution: 2018

Résumé:

Une année rien qu’à moi ! En s’installant à Los Angeles dans la charmante résidence de Storybook Court, Jane, trentenaire de nouveau célibataire, se donne un an pour réaliser ses rêves… dès qu’elle saura en quoi ils consistent ! Une nouvelle vie dans laquelle il n’y a pas de place pour un homme. Seulement, MacGyver, son chat, en a décidé autrement !

Bien décidé à rompre la solitude de la jeune femme, il jette son dévolu sur l’un des voisins, David, boulanger, veuf depuis trois ans. Le malicieux félin va tout faire pour provoquer une rencontre…

 

Mon avis:

Lorsque France Loisirs m’a envoyé les deux romans de Mélissa Metz (dans le cadre du Top Lecteurs), j’étais assez sceptique. J’avais déjà vu ce roman mais je ne m’y étais pas intéressée plus que cela. La couverture ne m’attirait pas vraiment (je suis plus team chien moi ^^) tout comme le résumé. Et pourtant…

J’aime ces lectures dont on attendait rien voir d’y être hermétique et qui nous surprennent. J’ai passé un très très bon moment avec cette romance. On est loin de la lecture du siècle car tout est assez prévisible mais c’est le genre de lecture qui fait du bine, qui donne le sourire et qui se lit très facilement.

Les personnages m’ont bien plu. J’ai trouvé Jane et David bien travaillé et j’ai aimé leur simplicité et surtout leur volonté de vivre la vie pleinement et de redécouvrir le bonheur. Ils sont touchant tout comme les personnages secondaires qui apportent vraiment une touche de peps à l’histoire.

Il est impossible de parler des personnages sans parler de MacGyver, le chat de Jane. Sans lui, il n’y aurait pas d’histoires et surtout pas tout ces péripéties et ces situations rocambolesques que l’auteur nous propose. Forcément je l’ai trouvé très drôle mais c’est surtout ces réflexions sur les humains que j’ai adoré. Je me demande tellement souvent ce que peuvent bien penser mes animaux alors le voir là, cela fait sourire.

Je me suis laissée guider par la plume de l’auteur et j’ai fini ce roman avec le sourire et avec le sentiment que peu importe ce qui se passe dans la vie, quand on le veut, le bonheur finit par gagner. Et cela fait du bien.

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume