Avis

[Mavilyly] La forêt de tournesols de Torey Hayden

la-foret-des-tournesols

Résumé:

« Tu ne te rends pas compte de la chance que tu as, Lesley ! Ta famille est unie, vous vous aimez tous comme des fous! »
De la chance, Lesley ? Elle n’en est pas vraiment convaincue. Bien sûr, son père et sa mère s’adorent.
Qui n’aimerait pas Mara, d’ailleurs ? Mara qui commence une phrase en anglais, la continue en allemand et la termine en hongrois, sa langue natale.
Mais au-delà du folklore apparent de cette famille farfelue, toujours entre deux déménagements qui la mènent aux quatre coins de l’Amérique, il y a ce malaise, cette fissure qui ne cesse de s’agrandir. On a beau s’aimer, cela ne protège pas de tout. Et un jour c’est le drame : Mara replonge dans l’horreur qui n’a cessé de la hanter. Comment aurait-elle pu oublier Ravensbrück et les tortures des camps de la mort?

Mon avis:

Comme vous le savez si vous me suivez sur facebook, j’ai choisi ce livre parce qu’il me fallait une valeur sûre après avoir en pause Phobos 3 avec lequel je m’ennuyais.

Torey Hayden fait partie de mes auteurs chouchous et du coup lorsque je vois un de ses livres que je n’ai pas dans ma bibliothèque, je le prends sans lire son résumé et pareil lorsqu’est venu le temps de le lire. Peut-être qu’avec celui-ci, j’aurais du le faire…

J’ai été très désarçonnée lorsque je l’ai commencé et que j’ai vu qu’il ne s’agissait pas comme d’habitude, d’une transmission de son travail avec les enfants en difficulté. Avec La forêt de tournesols, Torey Hayden écrit une fiction, un roman. Bien sur, on retrouve ses thèmes fétiches avec une famille pas comme les autres et surtout des enfants en difficultés d’une certaine manière mais ce n’est pas le Torey Hayden dont j’ai l’habitude.

Malheureusement, c’est une déception qui m’a suivi tout le long de ma lecture malgré une lecture très agréable et une histoire bien menée. Le destin de Lesley m’a beaucoup touché et j’aurais aimé lui montrer que certaines personnes comprenaient ce qu’elle vivait et surtout ce qu’elle voulait. Au fond, c’est une jeune fille qui ne demande pas grand chose, juste vivre et ça le plus normal possible.  Ses parents lui en demande beaucoup et, à mon sens, l’empêche de déployer ses ailes. Je suis restée sur ma fin avec cette lecture. j’aurais aimé que Torey Hayden nous fasse un petit épilogue car pour moi, rien n’est réglé lorsque l’on termine ce récit…

Et je suis obligée d’en parler, mais les coquilles dans ce livre sont omni-présentes et ont à plusieurs reprises gênées ma lecture. Entre les fautes, les erreurs de frappe et les lettres qui manquent, ça devenait très gênant. J’ai lu la version de France Loisirs (1990) et j’espère vraiment qu’il y a eu des relectures après celle-ci…

En bref, j’ai aimé ma lecture même si un petit goût désagréable me reste dans la bouche.

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

[Mavilyly] La fille du tigre de Torey Hayden

la-fille-du-togre

Résumé:

Spécialisée dans la thérapie enfantine, Torey Hayden est confrontée à Sheila, une fillette de six ans qui a tenté de tuer par le feu un petit garçon et s’est enfermée dans un mutisme total. A force de tenacité, elle parviendra à l’arracher à un hôpital psychiatrique pour l’intégrer dans une école normale, puis la perdra de vue. Des années plus tard, elle retrouvera sa protégée devenue une adolescente révoltée et fugueuse. Elle réussira cependant à vaincre les traumatismes de Sheila, liés à l’enfance cauchemardesque, pour la diriger vers une vie normale…

Mon avis:

Je dois vous avouer que lorsque j’ai vu ce livre je n’ai pas cherché à comprendre ce que ça racontait, j’ai vu Torey Hayden, ça m’a suffit. Je n’avais donc pas vu que c’était une « suite » de L’enfant qui ne pleurait pas. Bref, pour une fois j’avais un épilogue plus conséquent et c’était pas pour me déplaire.

Comme je le disais sur facebook, j’ai bien aimé ce roman mais ce n’est pas mon préféré de cette auteur. J’ai aimé retrouver Sheila, j’ai aimé retracer son enfance un peu différemment et surtout voir Torey évoluer différemment aussi. On est plus à la suivre dans une école, en travail avec des enfants et du coup elle m’a semblé, peut-être un peu plus humaine. Je l’ai moins idolâtré ici et ça fait du bien lol.

Ce qui m’a particulièrement plus aussi, c’est le fait que cette histoire se déroule en même temps que Kévin le révolté et j’étais contente de le reconnaître toute seule. Oui d’accord il m’en faut peu je vous l’accorde.

Malgré tout ça, je vous disais que je l’avais moins aimé parce que ce que j’aime dans les récits de Torey Hayden c’est les enfants et donc là, ils m’ont manqué.

Enfin je ne peux que vous conseiller encore et toujours cette auteur. Par contre je vous préviens, si vous commencez, vous n’arriverez plus à vous arrêter…

Ma note:

A note 1A note 1A note 1A note 0.5A note 0

Avis

[Mavilyly] Kévin le Révolté de Torey Hayden

Kévin le révolté

Résumé: 

 » Zoo-boy  » : on avait presque oublié le nom de cet adolescent qui vivait tapi sous les tables… Kevin est considéré comme un cas désespéré : il a totalement cessé de parler vers l’âge de neuf ans. Abandonné par sa mère, il a été confié à des institutions spécialisées mais personne n’est venu à bout de son mutisme volontaire. C’est alors qu’on fait appel à Torey L. Hayden dont les méthodes commencent à susciter l’intérêt des psychologues traditionnels. Un rude et passionnant combat s’engage aussitôt contre la peur et la souffrance. Mais les réserves de patience et – pourquoi pas – de tendresse de Torey sont inépuisables

Mon avis:

Lorsque j’ai tiré ce livre dans ma book jar parce que cela fait un petit temps que je n’avais pas lu un livre de cette auteur et à chaque fois j’ai un coup de coeur ou je le frôle.

J’ai débuté ma « relation » avec Torey Hayden lorsque j’étais adolescente, avec le livre Les enfants des autres, elle m’a donné cette envie de travailler avec les enfants (même si j’ai choisi une voie beaucoup plus simple…) et ce plaisir à lire des récits vécus.

Avec Kévin le révolté, j’ai moins été touché par le jeune mais la force, la patience de Torey m’ont juste subjuguée et ont renforcé mon admiration pour cette thérapeute.

Je n’ai pas réussi à m’attacher à Kévin, je n’ai pas réussi à le cerner. Bon bien sûr, on ne peut pas rester insensible à son histoire et ses malheurs mais voila je pense qu’il était trop vieux. T. Hayden m’a donné l’habitude de travailler avec des enfants et je suis plus sensible à ce public…

Je ne suis pas du genre à être fan d’un artiste, acteur, chanteur mais par contre Torey Hayden a su réveiller quelque chose en moi et rien que pour ça je lirais tous ses livres, je les relirais même, et je la conseille à tout le monde…

Ma note:

A note 1A note 1A note 1A note 1A note 0.5