Avis

[Mavilyly] Les Sept Soeurs T5: La soeur de la Lune de Lucinda Riley

La soeur de la Lune

Editeur: Charleston
Nombre de pages: 673 pages
Prix: 19 euros
Année de parution: 2019

Résumé:

Tiggy D’Aplièse a toujours senti les choses, un instinct dans lequel son père adoptif décédé, l’excentrique milliardaire Pa Salt – surnommé ainsi par ses six filles, adoptées aux quatre coins du monde – lui disait d’avoir confiance. Suivant cet instinct, elle déménage en Ecosse, dans les vastes Highlands, pour travailler sur le domaine de l’énigmatique Laird Charlie Kinnaird, et prendre soin de la faune locale.

Cette décision la met sur le chemin d’un ancien gitan qui la guide sur les traces de ses origines… jusqu’à la ville de Grenade et la communauté gitane du quartier de Sacromonte. Quels sont ses liens avec cette communauté qui a dû fuir pendant la guerre civile ? Et avec « La Candela », la plus grande danseuse de flamenco de sa génération ?

Alors que Tiggy découvre son histoire et commence à appréhender l’étendue de son pouvoir, elle devra choisir: rester avec sa famille retrouvée ou retourner à Kinnaird, auprès de Charlie…

Mon avis:

Cinquième tome de cette saga que je lis et j’aime toujours autant.

Alors oui ce tome est moins palpitant, moins entraînant mais j’ai beaucoup aimé la fluidité qu’on y trouve entre l’alternance des deux époques. J’ai trouvé que les passages entre chaque partie se faisaient plus facilement et du coup j’ai plus apprécié.

Dans ce tome-ci, j’ai préféré les passages aux présents car je me suis plus attachée aux personnages même si Tiggy m’a souvent énervée par sa non-prise de décision, cette façon de se laisser faire par les autres. Ceux qui l’entourent sont tous intéressant et touchant à leur manière.

En ce qui concerne le récit au passé, j’ai aimé le côté historique et le monde des gitans mais les personnages ne m’ont pas interpellé plus que ça et donc je restais assez en distance.

Ce fût un très bon moment de lecture, de voyage et j’ai fortement apprécié le fait que l’auteur change légèrement son schéma pour la fin de ce tome.

Je poursuivrais avec plaisir cette saga avec le tome 6 mais je vais attendre que les copines avec qui je le lis en lecture commune, puissent l’avoir en poche.

Avis

[Mavilyly] Lulu & Nelson T1: Cap sur l’Afrique de Neyret, Omont et Girard

luluetnelson

Editeur: France Loisirs
Nombre de pages: 64 pages
Prix: 14,95 euros (ed. Soleil)
Année de parution: 2020

Résumé:

En 1964 à Naples, Lucia vit avec son père Roberto et son lion Cyrus dans une troupe de cirque. Après un terrible incendie, elle fugue et embarque pour l’Afrique du Sud. Son père la rattrape de justesse et c’est ensemble qu’ils découvrent un pays inégalitaire. Roberto se fait arrêter en prenant la défense de Neslon, un jeune garçon noir. Ce dernier et Lucia sont désormais unis dans un même combat.

Mon avis:

Que cette bande dessinée est belle et attirante avec cette couverture, impossible d’y résister. Et je suis bien contente de l’avoir sortie aussi vite de ma pal.

J’ai bien aimé cette lecture même si clairement elle est introductive et il y a un vrai goût de trop peu lorsqu’on la referme. Je suis extrêmement curieuse d’avoir la suite car il y a un paquet de thème abordés dans les pages de ce premier tome.

J’ai été enthousiaste par les dessins des planches mais surtout par ce début d’histoire qui permet de réfléchir un peu au passé mais pas que, l’actualité est aussi bien présente.

Avis

Le sang des Belasko de Chrystel Duchamp [Storiebooks]

duchamp2

 

Editeur : Editions l’Archipel (Suspence)
Nombre de Pages : 238 Pages
Prix : 18 Euros
Date de Parution : 14 Janvier 2021
Disponible en Ebook

 

Résumé :

Cinq frères et sœurs se réunissent dans la maison de leur enfance, la Casa Belasko, une imposante bâtisse isolée au cœur d’un domaine viticole au sud de de la France.
Leur père, vigneron taiseux, vient de mourir. Il n’a laissé qu’une lettre à ses enfants, dans laquelle sont dévoilés nombre de secrets.
Le plus terrible de tous, sans doute : leur mère ne se serait pas suicidée – comme l’avaient affirmé les médecins six mois plus tôt. Elle aurait été assassinée…
Au cours de cette nuit fatale, les esprits s’échauffent. Colères, rancunes et jalousies s’invitent à table. Mais le pire reste à venir. D’autant que la maison – coupée du monde – semble douée de sa propre volonté.
Quand, au petit matin, les portes de la Casa se rouvriront, un membre de la fratrie sera-t-il encore en vie pour expliquer la tragédie ?

 

Mon avis :

J’ai pu découvrir ce livre grâce à NetGalley et je les remercie infiniment car j’ai dévoré ce roman ❤

C’est le second livre que je lis de cette autrice et franchement j’adore, ses livres sont très prenants du début à la fin et dans les dernières pages, il y a une révélation, que tu ne vois pas arriver !

Dans ce roman, vous allez faire la connaissance de 3 frères et 2 sœurs qui se retrouvent dans la maison familiale, mais ce n’est pas pour leur plus grand bonheur, car ils doivent lire le testament de leur père. 

Déjà que l’ambiance n’est pas gai, et que les rancœurs sont au rendez-vous, rien ne va se passer aussi bien qu’ils l’auraient cru.

Au début, du roman, on découvre chaque personnage, et bien sûr l’histoire de famille qui va avec, mais bon au début, tout se passe tranquillement, les frères et sœurs mettent un peu d’eau dans leur vin, et partagent un repas, et dégustant un grand cru des vignes de leur père ! 
Puis, arrive le moment fatidique, que tous appréhende : la lecture du testament !
Mais, avant le testament, leur père a écrit une lettre, et cette lettre va faire tout chavirer !

Les disputes vont s’enchaîner, les bagarres aussi, et ça va être un carnage, mais je ne peux pas trop vous en dévoiler car je risque de vous spoiler, et ça serait bien dommage.

Mais, à la lecture de cette lettre, vous êtes là, en train de lire, mais non, ne fait pas ça s’il te plaît et paf, il se passe un truc, mais vous vous dites, c’est de la folie, ils sont frères et sœurs, et même si je sais que dans les familles il peut y avoir des histoires, mais de la haine à ce point c’est de la folie.

J’ai lu ce livre en peu de temps, je n’avais qu’une envie c’était d’y retourner tellement il est prenant, et je voulais trop découvrir la suite.

Un roman, qui est très bien fait, et bien mené et qui vous montrera comme une famille peut passer de l’amour à la haine, avec nos erreurs d’adultes !
Je vous le conseille vraiment de le découvrir, car comme le premier livre de Chrystel Duchamp, j’ai passé un excellent moment de lecture, et pour être honnête avec vous, il me tarde déjà de découvrir son prochain thriller !

 

Bonne lecture à tous 🙂

 

Avis

Blanc autour de Wilfrid Lupano et Stéphane Fert [Storiebooks]

blancautour

Editeur : Editions Dargaud
Nombre de Pages : 144 Pages
Prix : 19.99 Euros
Date de Parution : 15 Janvier 2021
Disponible en Ebook

Résumé :

1832, Canterbury. Dans cette petite ville du Connecticut, l’institutrice Prudence Crandall s’occupe d’une école pour filles. Un jour, elle accueille dans sa classe une jeune noire, Sarah. La population blanche locale voit immédiatement cette « exception » comme une menace. Même si l’esclavage n’est plus pratiqué dans la plupart des États du Nord, l’Amérique blanche reste hantée par le spectre de Nat Turner : un an plus tôt, en Virginie, cet esclave noir qui savait lire et écrire a pris la tête d’une révolte sanglante. Pour les habitants de Canterbury, instruction rime désormais avec insurrection. Ils menacent de retirer leurs filles de l’école si la jeune Sarah reste admise. Prudence Crandall les prend au mot et l’école devient la première école pour jeunes filles noires des États-Unis, trente ans avant l’abolition de l’esclavage.

Mon avis :

J’ai eu cette bande dessinée grâce à NetGalley que je remercie infiniment pour cette découverte !

Dans ce roman graphique, vous allez découvrir la véritable histoire de Prudence Crandall, cette institutrice d’une école pour fille, va décider d’enseigner à des jeunes filles noires, et là commence un combat du quotidien, aux menaces des villageois, de ses voisins.

Trente ans avant l’abolition de l’esclavage, cette femme va se battre pour que toutes les femmes est le droit à l’instruction et son combat est vraiment beau, et bien décrit, et elle a su garder la tête haute malgré toute la pression qu’elle a eu !

Je ne connaissais pas Prudence Crandall avant d’avoir lu ce roman, et j’ai été captivé, j’ai beaucoup de respect pour cette femme qui a eu le cran de se battre comme le racisme, elle voulait l’égalité pour toutes et vraiment bravo Madame Crandall.

Elle a eu beaucoup de soutien, mais elle a su aussi souder les femmes qui sont venus apprendre dans son école, et c’est vraiment touchant et bouleversant !

Le petit plus de cette bande dessinée, et le petit dossier à la fin, qui nous raconte ce que sont devenus toutes les femmes que nous avons découvert dans ce graphique, et j’ai adoré, c’était hyper enrichissant et en plus, ça permet de donner une fin à ce livre !

Un roman graphique que je vous recommande vivement de découvrir, car d’une part les dessins sont sublimes et réalistes, mais l’histoire de cette grande dame est vraiment très intéressante et son combat pour l’éducation, l’instruction et l’intégrité des femmes noires est juste d’un grand respect.

Bonne lecture à tous 🙂

Avis

La Recette de Moulinette de Marie Tibi et Gaëlle Picard [Storiebooks]

larecettedemoulinette

Editeur : Editions Grenouille
Nombre de Pages : 32 Pages
Prix : 9.90 Euros
Date de Parution : 13 Mai 2020

Résumé :

Un magnifique album qui raconte l’histoire de la petite sorcière Moulinette, qui a peur de tout… Pour une sorcière, c’est embêtant. Alors, elle décide de fabriquer une potion magique pour ne plus avoir peur. Puisqu’elle est une sorcière, cela devrait pouvoir se faire.
Mais ça ne se passe pas tout à fait comme prévu…

Un petit personnage très attachant qui fera sourire les enfants… et les parents !

Mon avis :

Un album jeunesse que j’ai reçu par les Editions Grenouille, je les remercie infiniment !

Je suis ravie d’avoir eu la chance de pouvoir découvrir cet album qui m’intriguait !

Je l’ai dévoré dès que j’ai ouvert l’enveloppe, et cette histoire est tellement mignonne, mais aussi trop faites pour les enfants en cette période pour les inciter à manger de la soupe, mais surtout pour leur montrer les biens faits de cette dernière.
Franchement, j’ai adoré, et j’aurais vraiment aimé que mes parents me le lisent quand j’était enfant !

Les dessins sont de toutes beautés et Moulinette est une sorcière vraiment attachante.

Que vous ayez des enfants ou pas encore, il faut vraiment que vous alliez découvrir cet album jeunesse, et j’espère que vous l’apprécierez autant que moi !

Bonne lecture à tous 🙂

C'est lundi que lisez vous?

C’est lundi que lisez-vous ? #124

RDV lundi

Rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books. C’est Galleane qui fait le récap’ des liens ici.
On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :
1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
3. Que vais-je lire ensuite ?
,
,
,
Sans nom 1
,
,
Mavilyly :
,,

StorieBooks :
,
,
Sans nom 2
,
,
Mavilyly :
,
,
Nyara et l'élixir des femmes insoumisesNyara, une jeune femme brillante et ambitieuse rentre dans son pays natal après ses études en France. Loin de se dérouler sans écueils, ce retour sera le point de départ d’une série d’événements qui n’auront de cesse de la pousser dans ses retranchements. Objet de convoitises et de conspirations insoupçonnées, réussira-t-elle à puiser au plus profond d’elle la force nécessaire pour surmonter les épreuves qui se dresseront sur son chemin ? À travers l’itinéraire bouleversant de Nyara, Nestor Engone Elloué aborde la problématique de la migration du retour. Dans ce récit universel qui mêle suspense et humour, il dépeint avec lucidité la condition féminine et la corruption qui prévalent dans certains pays en développement. Ce roman passionnant ne vous laissera pas indifférent !

StorieBooks :

HéritagesSophie n’en peut plus de vivre dans le mensonge et l’illusion : cette fois, il lui faut des réponses. Mais la vérité n’est pas toujours bonne à entendre, surtout quand elle apporte son lot de nouvelles responsabilités… Et que la jeune fille n’est pas la seule concernée. Car le passé trouble de certains de ses amis n’a rien d’un hasard. Beaucoup sont porteurs d’un destin qui les dépasse, qui se joue d’eux et de leurs principes. Commence alors un jeu de pistes dangereux, où la fidélité de chacun se voit remise en cause. Et si les indices s’accumulent, le doute, lui, s’insinue dans le petit groupe à mesure que la frontière entre le bien et le mal se trouble. Une question occupe désormais tous les esprits : qui est véritablement digne de confiance ?À force de creuser pour découvrir ce que cachent les mystères qui l’entourent, Sophie Foster se retrouve dans ce huitième tome de Gardiens des Cités perdues face à elle-même et à ses illusions perdues. L’heure de vérité a sonné. Il ne reste plus qu’à savoir si notre héroïne et ses amis sont prêts à l’affronter…
,
,
aav32
Après avoir survécu aux défis d’Amarantha, Feyre est devenue une Fae et a hérité de pouvoirs qui échappent à son contrôle.Mais son cœur est resté celui d’une humaine, et elle ne peut effacer ce qu’elle a dû commettre pour sauver Tamlin et la Cour du Printemps…
Elle ne peut non plus oublier qu’elle a conclu un marché avec Rhysand, le redoutable Grand Seigneur de la Cour de la Nuit. Une semaine par mois, elle doit séjourner à ses côtés, dans son palais.
D’abord réticente, Feyre découvrira pourtant qu’il est loin d’être le Fae cruel et manipulateur qu’elle croyait connaître. Avec lui, elle va apprendre à dompter ses pouvoirs. Et douter de ce qu’elle ressent pour Tamlin…
Mais au-delà de la Cour de la Nuit, une menace se profile. Car les desseins du roi d’Hybern pourraient bien ébranler tout le royaume des immortels.
,
,

L'envol du phénix

« Autrefois, j’avais une sœur, que j’aimais de toutes mes forces. Pourtant, si j’avais su, je l’aurais haïe. Mais qui a jamais pu contrôler les mouvements de son cœur ? »Véronika regarde brûler dans l’âtre deux œufs de phénix sur le point d’éclore… Dire qu’il y a quelques années à peine, de puissantes reines sillonnaient encore le ciel sur le dos de ces bêtes légendaires ! Avec sa sœur Val, elle ne veut qu’une chose : chevaucher ces animaux mythiques, comme ses parents avant elles. Mais c’est puni de mort, désormais, et tous ceux qui pratiquent la magie sont traqués sans merci. Toutes deux vivent donc dans la clandestinité… Si seulement l’un de ces phénix pouvait venir au monde, leur vie en serait bouleversée ! Mais qui, de Val ou de Véronika, l’oiseau de feu choisirait-il ? Et ce n’est pas tout : ce que la jeune fille l’ignore, c’est que tous les dresseurs de phénix ne sont pas morts ou emprisonnés. Un petit groupe, retranché dans une forteresse au sommet des montages, poursuit la résistance. Le seul problème ? Ils refusent, désormais, d’entraîner des femmes.

,

aav33

Après la mort de sa mère la Reine Elyssa, Kelsea Raleigh a grandi en exil, loin des intrigues du Donjon royal où son oncle diabolique a pris le pouvoir. Le jour de ses dix-neuf ans, une garde dévouée l’escorte de son repaire à la capitale, où elle devra reconquérir la place qui lui revient de droit et devenir Reine du Tearling.
Kelsea ne s’est jamais sentie aussi peu capable de gouverner. Pourtant, les atrocités qu’elle découvre vont la pousser à commettre un acte d’une incroyable audace, qui jette tout le pays dans la tourmente et déchaîne la vengeance de la Reine rouge.
La quête de Kelsea pour sauver son royaume et aller vers son destin ne fait que commencer. Long périple semé d’embûches, empli de bruit et de fureur, de trahisons et de combats farouches. Une épreuve du feu, qui forgera sa légende… ou la détruira.
Erika Johansen nous entraîne dans une épopée flamboyante où une jeune princesse insoumise devra lutter pour monter sur le trône.

,

Le souffle de Midas

Entre tes mains, fille d’Homère, brûle encore le pouvoir des Dieux.
Le jour où une inconnue rend son dernier souffle dans mes bras, je sais que ma vie paisible d’étudiante ne sera plus jamais la même. Au lendemain du drame dont j’ai été le seul témoin, aucune trace du crime n’a été retrouvée, tant et si bien que tout le monde me pense folle, moi la première. Seul un homme me croit, Angus Fitzgerald, détective à la recherche d’une personne qui ressemble trait pour trait à la femme morte sous mes yeux.
Alors que ce mystère reste sans réponse, les objets que je touche se transforment en or. Et quand le bel Angus me narre le mythe antique de Midas, ce roi grec qui changeait tout en or, je comprends qu’il en sait bien plus sur ce qui m’arrive. Et aussi sur les dangers qui me menacent. Pour moi, le plus imminent est juste là, dans mes mains. Parce que si pour le détective, je suis bénie des Dieux, je ne vois en ce pouvoir qu’une malédiction…

,
,
,
Sans nom 3
,
,
Mavilyly :
,
,
StorieBooks :
Avis

[Mavilyly] Récit du monde mécanique T1: Smog of Germania de Marianne Stern

Smog of Germania

Editeur: Le chat noir
Nombre de pages: 343 pages
Prix: 19,90 euros
Année de parution: 2015

Résumé:

Germania, début des années 1900, capitale du Reich.
À sa tête, le Kaiser Wilhem, qui se préoccupe davantage de transformer sa cité en quelque chose de grandiose plutôt que de se pencher sur la guerre grondant le long de la frontière française – et pour cause : on dit qu’il n’a plus tous ses esprits. Un smog noir a envahi les rues suite à une industrialisation massive, au sein duquel les assassins sont à l’oeuvre.
Une poursuite infernale s’engage dans les rues et les cieux de Germania le jour où la fille du Kaiser échappe de peu à une tentative de meurtre. Objectif : retrouver les commanditaires. La chose serait bien plus aisée s’il ne s’agissait pas en réalité d’un gigantesque complot, qui se développe dans l’ombre depuis trop longtemps.

Mon avis:

J’ai eu ce premier tome dans mon abonnement Boobox. J’en ai beaucoup entendu parlé lors de sa sortie il y a quelques années, j’étais donc curieuse de le découvrir et de m’en faire mon propre avis. Malheureusement, j’en ressors pas emballée. Pourtant, ses personnages, son contexte, son histoire sont très intéressants et je suis certaine qu’il peut fortement plaire mais avec moi cela ne l’a pas fait.

Je ne sais pas si c’est parce que ce n’était pas le bon moment, la fatigue, le trop de sfff… Je ne remets pas en question du tout le roman qui a vraiment un énorme potentiel et pour tout vous dire je ne suis pas réfractaire à lire la suite au contraire.

Par contre, il faut savoir que c’est un récit dense, complexe donc il faut s’accrocher. Il y a pas mal de personnages qui en plus, ont des plusieurs appellations, le contexte politique est tendu avec machinations, complots tout cela n’est déjà pas simple dans un récit actuel mais en plus on y ajoute de la magie, de la mécanique et ça complexifie encore un peu plus la chose. C’est, je pense, ce qui fait la force du roman mais cela peut être aussi un frein donc je préfère le dire.

Magré un avis mitigé pour moi, je vous encourage à vous pencher sur le roman de Marianne Stern si le genre vous plaît. Et venez me dire si vous avez aimé surtout…

Avis

[Mavilyly] La boîte à musique T1: Bienvenue à Pandorient de Gigé et Carbone

La boîte à musique

Editeur: France Loisirs
Nombre de pages: 56 pages
Prix: 9.90 euros
Année de parution: 2020

 

Résumé:

Pour son huitième anniversaire, Nola, petite fille espiègle, reçoit de la part de son père Martin la boîte à musique de sa mère, Annah, récemment décédée. Cette boîte est un symbole pour la petite fille, mais très vite, la fillette croit voir des signes de vie à l’intérieur. Oui, elle ne rêve pas : quelqu’un lui fait signe et lui demande de l’aide. Dès lors, en suivant les instructions d’Andréa, la fille de la boîte à musique, Nola rapetisse, entre dans la boîte et découvre le monde de Pandorient, un monde incroyable… Le temps presse cependant, car Mathilda, la mère d’Andréa et de son frère Igor, est gravement malade… Que lui arrive-t-il ? Aurait-elle été empoisonnée ? L’eau serait-elle contaminée ? Rapidement, les soupçons se confirment. En urgence, les enfants vont s’occuper de Mathilda puis remonter la piste du pollueur sans vergogne… avant que Nola ne regagne sa vie dans son monde, aux côtés de son père.

 

Mon avis:

On va éviter de perdre son temps, c’est un gros coup de coeur pour les illustrations de Carbone que j’ai eu pendant ma lecture. 

Pour l’histoire, je trouve que cela va un peu vite, les auteurs nous mettent tout de suite dans le bain et le double-monde et j’ai été un peu prise de court. Tout s’enchaîne très vite et on a du mal à reprendre notre respiration durant tout le long de la lecture.

Je suis impatiente de découvrir la suite pour en apprendre plus sur le monde de Pandorient mais aussi sur le passé de Nola et sa maman. Et bien sur retrouver les dessins de Carbone.

Avis

Le club des voleurs de pianos, tome 1 : Un piano par la fenêtre de Paul Beaupère [Storiebooks]

voleurs pianos

Editeur : Editions Fleurus
Nombre de Pages : 288 Pages
Prix : 13.90 Euros
Date de Parution : 19 Septembre 2020
Disponible en Ebook

Résumé :

Nous sommes un groupe de musiciens. Il y a l’oncle Andreï, pianiste, tante Mary, trompettiste, oncle Lucien, batteur, Ethy, ma mère, chanteuse, et moi, John, 12 ans et un don certain pour l’improvisation… Mais nous avons aussi une activité nocturne très spéciale : nous « empruntons » des instruments à nos riches élèves musiciens pour les confier à nos élèves moins fortunés. Nous sommes, en quelque sorte, les Robins des bois de la musique ! Et ce n’est pas de tout repos, croyez-moi !

Mon avis :

J’ai pu découvrir ce roman grâce à NetGalley et je les remercie infiniment !

Voici un roman sur des Robins de bois de la musique, et j’ai passé un excellent moment de lecture !
Ici, vous allez faire la connaissance de Andreï, un pianiste, qui arrive de Russie, Mary, elle est trompettiste et arrive d’Angleterre, Lucien est un batteur, il est français et Ethy est une chanteuse et elle arrive des Etats-Unis avec John son fils.
Ils arrivent à Paris, et ils cherchent tous un travail et un endroit pour dormir, et on va les envoyer à une adresse, et c’est un bar.
Et devant la réticence au départ du patron, ils vont lui montrer de quoi ils sont capables, et ils vont créer un groupe et le week-end ils se produiront pour le plus grand bonheur des clients et du patron.

Le patron du bar, leur a également permis de loger dans l’ancienne étable qu’avait ses parents, et notre groupe, va y faire des travaux et l’aménager de façon à y vivre le plus confortablement possible, et dans une ambiance familiale.
Un soir, ils parlent de leur passion commune, et ils se rendent compte, qu’ils aimerait tous créer leur propre école de musique, alors hop, dès le lendemain, c’est chose faite, et le succès sera au rendez-vous !

Mais, en donnant des cours, ils se rendent que certains de leur élèves sont peu doués alors que d’autres ont de l’or dans les doigts. Mais pour eux, le pire c’est de voir chez certains des instruments de qualité et non utilisé. Et ils décident d’aller les apporter à des élèves qui seront leur faire honneur et les utiliser afin de mieux progresser. Voler ce n’est pas bien, donc il décide de créer un club, qui expliquera aux personnes qui  reçoivent l’instrument que ceci est un prêt et qu’ils doivent en prendre soin.

Bien sûr au début, tout ce passe très bien, jusqu’à la nuit, où il décide de déplacer un piano, un piano par une fenêtre, sans faire de bruit, mais bon rien ne se passe comme ils l’imaginent et ils vont être poursuivis par la police.

C’est un roman que j’ai adoré lire et que j’ai beaucoup aimé, il y a de l’intrigue, de l’amour, de l’amitié et une passion pour la musique qui est vraiment super.
Nos héros ne partagent pas que la passion de la musique, ils ont quasi tous un secret, un secret qu’ils n’ont pas envie de partager de peur de voir leur cauchemars devenir réalité.

Je ne peux que vous conseillez ce premier tome, qui est palpitant et intriguant, et il me tarde déjà de découvrir la suite.

Bonne lecture à tous 🙂

Avis

[Mavilyly] Daisy Threshold de C.C. Darcq #PLIB2021

Daisy Threshold

Editeur: Rebelle
Nombre de pages: 232 pages
Prix: 16,90 euros
Année de parution: 2020

Résumé:

À la fin du XIXe siècle, Daisy, jeune orpheline, est envoyée chez des lointains parents, au coeur du Daartmor. Alors que la jeune londonienne essaie de se faire à cette nouvelle vie rigoureuse, elle remarque que le manoir cache bien des secrets. Daisy va percer peu à peu les mystères que recèle le glacial manoir de CorvetFlam pour rencontrer son destin en ce lieu reculé et hostile.

À la croisée des chemins, elle plongera dans cette aventure, où son coeur se réveillera à la lueur de la lune…

Mon avis:

J’ai sorti ce roman un peu sur l’obligation pour pouvoir avancer dans un challenge mais il me tentait tout de même et sa couverture qui me plaît beaucoup, m’attirait.

Cele a été une lecture assez paradoxale car la plume est très douce, plutôt poétique alors que le thème et l’intrigue sont sombres et très mystérieux. Mais je pense que c’est ce contraste qui m’a autant plu. Je me suis facilement attachée aux personnages bien qu’ils soient très énigmatiques pour certains et que les questions sur eux sont permanentes et surtout ne font qu’augmenter au fil des pages. Toute cette ambiance suspecte est encore plus impressionnante car on sent vraiment qu’il nous manque des pages mais il m’a été vraiment difficile de mettre le doigt dessus.

La lecture est fluide et je me suis très facilement imaginé le contexte et l’aura de ce roman. J’ai fortement aimé la fin qui sans oublier l’ombre du récit, est belle et apporte son lot de lumière à la lecture afin d’en sortir plus facilement.

Pour le PLIB: #ISBN9782365388573