Avis

[Mavilyly] Famille recomposée: l’envers du décor de Anne Chaplin

Famille recomposée l'envers du décor
Editeur: Librinova
Nombre de pages: 197 pages
Prix: 12.90 euros
Année de parution: 2019

 

Résumé:

« Une connaissance m’avait vivement mis en garde et incitée à y réfléchir à deux fois : cette nouvelle étape de ma vie, que j’attendais avec joie, allait signer à coup sûr mon malheur. »

Anne est heureuse. Elle va enfin s’installer avec celui qu’elle aime, Benoît, et offrir à sa fille de 5 ans, Alice, une grande et belle famille. En effet, Benoît a lui aussi deux enfants, c’est donc le début d’une aventure, celle de la famille recomposée. Mais même avec la meilleure volonté du monde, la vie dans une telle famille n’est pas un long fleuve tranquille. Les différentes méthodes d’éducation, la relation avec les beaux-enfants, l’influence de la mère biologique, sont autant d’obstacles qui paralysent la nouvelle vie d’Anne. La peur, la colère ou encore la jalousie deviennent des sentiments du quotidien. Mais Anne n’est pas femme à baisser les bras. Elle analyse chaque scène de sa vie chaotique pour en comprendre les causes. Année après année, elle tente toutes sortes d’approches pour mieux trouver sa place. Trouvera-t-elle la clé du bonheur familial ?

Loin des images idylliques présentées dans les magazines, l’auteur met en lumière l’envers du décor de ces nouvelles familles. Véritable plaidoyer pour les beaux-parents, son récit est aussi un témoignage de soutien pour tous ceux qui s’engagent dans cette aventure.

 

Mon avis:

Lorsque j’ai vu ce roman sur NetGalley  que je remercie grandement pour l’envoi tout comme les éditions Librinova, j’ai eu très envie de le lire car j’ai vécu une grande partie de ma vie dans une famille recomposée et mon rapport avec ma belle-mère n’a pas du tout été simple donc cela m’intéressait.

J’ai fortement apprécié cette lecture qui met un peu les choses à plat, qui m’a ouvert les yeux sur certaines choses et qui fait du bien dans un sens, où je me suis dit que finalement il n’y a pas que chez nous que c’était pas simple. Bien que je le savais un peu quand même ^^.

Etant enfant et adolescente, jamais il ne me serait venu à l’idée de me mettre à la place de ma belle-mère, je ne l’aimais pas point barre. Maintenant que je suis adulte, je ne cautionne pas tout ce qu’il s’est passé mais de l’eau a coulé sous les ponts et sans accepter, on vit avec. Avec ce témoignage, je me suis rendu compte que pour les nouvelles compagnes ou nouveaux compagnons des parents c’est loin d’être simple aussi. Ce n’est pas une grande révélation mais avec ces moments concrets racontés par Anne Chaplin les choses sont plus réelles, plus véritables.

J’ai été un peu déçue de n’avoir la version seule de Anne Chaplin, et donc de la belle-mère. Alors bien sur, c’est elle qui écrit et qui avait besoin de parler de tout cela mais j’aurais trouvé intéressant d’avoir au moins une petite page écrite par les autres membres de la famille et avoir leur ressenti global sur la situation. En soit ce n’est pas un défaut majeur mais cela aurait apporté quelque chose en plus au roman à mon sens.

La famille recomposée est aujourd’hui un format de famille très courant et je pense que ce genre d’écrit permet pour certains de se rassurer, d’autre de relativiser ou encore seulement s’informer. Il est bien fait, pas moralisateur, ni tire-larmes. L’auteur y met ses ressentis et ses sentiments mais ils ne prennent pas toute la place. On sent une certaines objectivité dans les faits relatés.

Bref, j’ai été enchantée de découvrir cet ouvrage qui a ses petits défauts mais qui mérite d’exister.

Publicités
Avis, Jaze bouquine

Jaze bouquine

Bannière Jaze

Aujourd’hui, je vous propose un livre envoyé par les éditions Usborne que je remercie grandement.

Si vous me suivez sur Insta, vous l’avez déjà vu lors de l’ouverture du colis et vous savez que c’est un genre d’albums dont je ne suis pas fan mais à priori Jaze n’est pas comme moi!

petit méli mélo 1

Je l’ai pourtant demandé aux éditions Usborne car il est question des métiers et elle n’en avait pas dans sa bibliothèque. Comme elle pose de plus en plus de question, je trouvais intéressant d’avoir un champ de réponse en plus.

petit méli mélo 2

Sur le dos de chaque couverture on a les animaux et leur métier à reconstituer. Je dis à reconstituer car les pages sont divisées en 2 et on peut intervertir le haut du bas de chaque personnages.

 

petit méli mélo 6

Et c’est là que j’ai un peu plus de mal car c’est album-ci je ne sais pas comment les exploiter, comment les lire à l’enfant. Peut-être pouvez-vous me donner vos façons de faire?!?!

petit méli mélo 5

Mais pour autant Jaze adore le feuilleter toute seule. Elle se raconte son histoire ou parle aux animaux, je ne sais pas ^^ . Alors pour le moment je la laisse faire ainsi.

Elle a dû comprendre que je n’étais pas à l’aise car jamais elle ne me demande de le lire ou le regarder avec elle. Mais qu’est ce que j’aime la regarder faire, tourner les pages, discuter et pointer du doigts les dessins. Je me dis qu’après tout, elle se l’est approprié et que c’set bien le principal.

petit méli mélo 4

 

Et le jour où elle me demandera de le regarder/lire avec elle j’aviserais, ou mieux je lui demanderais de me montrer comment je dois faire.

 

C’est un flop pour moi mais un gros top pour Jaze donc je suis contente.

petit méli mélo 3

 

 

Avis

Love Crescendo de Tillie Cole [Storiebooks]

love crescendo

 

Éditeur : Editions Hachette (Hors-Série)
Nombre de pages : 345 pages
Prix : 16.90 euros
Date de Parution : 10 Juillet 2019
Disponible en Ebook

 

Résumé :

Lorsque Cromwell, 19 ans, est derrière ses platines,
les corps se pressent, la fièvre monte. Personne ne lui résiste.
Jusqu’à la fille dans la robe violette.

Ce soir-là, Bonnie est venue voir
l’ex prodige du classique qui lui a inspiré sa passion.
Son verdict tombe, implacable : la musique de Cromwell n’a plus d’âme.

Cromwell n’aurait pas dû se laisser atteindre.
Pourtant, les paroles de Bonnie rallument en lui
l’étincelle de quelque chose qu’il croit mort depuis longtemps.

Alors, quand le destin les force à travailler ensemble,
leur attirance mutuelle les rapproche,
leurs sentiments se font plus forts.
Et, malgré les secrets qui pourraient leur briser le cœur,
jour après jour, leur amour va crescendo…

 

Mon avis :

J’ai obtenu ce livre grâce à NetGalley que je remercie infiniment, car vraiment j’ai eu un coup de cœur ❤

Dans ce roman, vous faites la connaissance Cromwell un virtuose de la musique classique, et de Bonnie une étudiante en musique.

Leur destin va se rapprocher, quand ils vont se rencontrer la première fois, lors d’une soirée animée par le DJ Cromwell, mais pas dans le bon sens, Bonnie va avoir des mots très dur envers lui, mais des mots qui vont le toucher au plus profond de son cœur !

Mais dès fois, le destin fait bien les choses, à la rentrée quelques temps plus tard, Bonnie et Cromwell, vont se retrouver dans la même fac, mais surtout dans le même cours et le comble, ils vont devoir travailler ensemble, mais cela ne va pas être aussi facile que ça, surtout que les deux ont un caractère bien trempé et que depuis leur première rencontre, ils ne s’apprécient pas vraiment. Alors vont-il arriver à bosser sur le projet qu’ils doivent rendre en commun ou pas?

Tillie Cole a vraiment une plume de dingue, elle sait nous happer dans le cœur de ses personnages, mais elle sait faire ressentir les émotions et leur ressenti comme rarement on peut en lire. Ce livre m’a fait rire, m’a touché, et m’a fait pleuré, une fois terminé, j’étais vraiment bouleversé de cette histoire absolument magnifique ❤

C’est le second roman que je lis de cette autrice, et je peux vous dire qu’elle sait à chaque fois me bouleverser et me toucher comme jamais.

Je vous conseille fortement ce roman qui est de toute beauté et qui sera vous touché au plus profond de votre cœur ❤

 

Bonne lecture à tous 🙂

 

coup_de_coeur

 

 

badge

Avis

[Mavilyly] Arachnia de Cassandra O’Donnell

Arachnia
Editeur: Flammarion jeunesse
Nombre de pages: 253 pages
Prix: 10 euros
Année de parution: 2019

 

Résumé:

Poursuivant sa formation avec la vieille diseuse Haya, Zoé va faire la rencontre d’une étrange amie, une araignée géante du nom d’Arachnia, qui vit dans la cité des arachnides. Gabriel, de son côté, doit faire face à de nouveaux pouvoirs qui l’effraient…

 

Mon avis sur le tome 1, tome 2, tome 3, tome 4, tome 5

Mon avis:

Je vais la faire courte car on est quand même au 6ème tome donc niveau spoil il y a de quoi faire.

Je dirais juste que ce tome 6 est celui que j’ai préféré. Il y a de l’action, pas mal de rebondissements et du suspens, j’ai adoré. L’auteur n’est pas tendre avec ses personnages et ne prend pas son lectorat pour des idiots. Un pur plaisir de lecture que je partage avec ma nièce à qui j’ai offert ce livre et qui l’a tout autant adoré que moi…

 

coup_de_coeur

On veut votre avis

On veut votre avis #123

Coucou tout le monde,

Suite à un petit soucis de santé la semaine dernière, je n’ai pas pu publier l’article de la semaine, mais je me repose et prend soin de moi.

Allez, maintenant, on reprend le rythme et donc cette semaine je suis ravie de vous demander votre avis sur :

 

alhinho.jpg

 

Dans la campagne perdue du Berry, où vivent encore les créatures d’antan, les Sorcelage sont loin d’être une famille ordinaire ! Avril et Octobre, comme leurs ancêtres avant eux, pratiquent en secret la Wicca, une forme de sorcellerie naturelle et bienveillante. Lorsque le cercle de pierres magiques qui protège la région est brisé, ils doivent compter sur leur meilleure amie Nour et le feu follet H pour empêcher d’anciens démons de resurgir.

 

Si vous avez lu ce livre, alors n’hésitez pas à venir me donner votre avis, je serais heureuse de parler avec vous !

 

Bonne lecture à tous 🙂

Avis

[Mavilyly] Chanson douce de Leïla Slimani

Chanson douce
Editeur: Gallimard
Nombre de pages: 227 pages
Prix: 18 euros
Année de parution: 2016

 

Résumé:

Lorsque Myriam, mère de deux jeunes enfants, décide malgré les réticences de son mari de reprendre son activité au sein d’un cabinet d’avocats, le couple se met à la recherche d’une nounou. Après un casting sévère, ils engagent Louise, qui conquiert très vite l’affection des enfants et occupe progressivement une place centrale dans le foyer. Peu à peu le piège de la dépendance mutuelle va se refermer, jusqu’au drame.

 

Mon avis:

C’est un pur hasard si j’ai lu ce roman. Je suis arrivée à un baby-sitting avec ma lecture en cours où il ne restait qu’une vingtaine de pages, pas suffisant pour me tenir toute la soirée. Je me suis donc permise de jeter un coup d’oeil à la bibliothèque des parents où j’ai trouvé Chanson douce dont j’avais tant et tant entendu parler.

Des avis que j’avais vu passer sur ce roman, j’avais retenu que c’était un récit choc, traumatisant et qui ne laisse pas indemne. Malheureusement, ce n’est pas ce que j’ai vécu en le lisant. Attention je ne dis pas que c’est une lecture facile mais je n’ai pas été aussi chamboulée que je le pensais et pourtant je suis sensible surtout quand cela concerne les enfants.

Je l’ai lu d’une traite et je ne peux pas nier que la plume de l’auteur rend son roman addictif car il est malsain dans le fond et que du coup on veut connaître l’enchaînement des événements. Comme je disais, j’ai été perturbée par cette relation parents/nounou surtout en tant que professionnelle de la petite enfance où on sait que la distance est la base. L’emprise que Louise met de plus en plus sur la famille sans que celle-ci s’en rende compte où du moins qu’elle s’y complaise fait assez froid dans le dos.

Par contre là où j’ai pêché, c’est la compréhension du geste final de Louise. Bien sûr, il est incompréhensible et indéfendable pour autant j’aurais aimer que l’auteur le rende moins flou, moins dans la folie. Après je me dis aussi que je suis peut-être passé à côté de quelque chose car je l’ai fini sur les coups des 1h du matin donc avec de la fatigue mais j’en suis ressorti avec un sentiment d’incomprehension et de questionnement persistant encore maintenant.

Je n’ai pas vraiment compris l’importance que ce roman a pris à l’époque si ce n’est pour la plume de l’auteur addictive et incisive…

Avis

[Mavilyly] L’enfant papillon de Gabrielle Massat

L'enfant papillon
Editeur: Hachette
Nombre de pages: 396 pages
Prix: 18.960 euros
Année de parution: 2015

 

Résumé:

C’est au XXIIe siècle que la Cité a été frappée par un virus mortel. Depuis lors, les habitants vivent emmurés pour endiguer le fléau. Des messages de l’Extérieur, relayés par le gouvernement militaire, promettent une libération qui ne vient pas. Maïa, sous-lieutenant de 17 ans, rêve de quitter sa ville natale et cherche une faille dans les murs de la Cité. Mais un jour, son mentor Dimitri est condamné pour trahison par sa faute. La nécessité de s’échapper devient alors beaucoup plus urgente. Elle n’a qu’une seule piste : retrouver la trace du mystérieux « Enfant Papillon », seul habitant de la Cité à avoir jamais franchi le mur. Elle va pouvoir compter sur l’aide de Zéphyr, un tueur à gages atrocement défiguré, et Nathanael, un individu contaminé par le virus.

 

Mon avis:

J’ai lu ce roman en lecture commune avec Valou de la chaîne, du blog et du compte Insta Un temps pour Elle ^^…

Si elle, elle a été plutôt emballée et a apprécié sa lecture dans la grande majorité, moi j’ai passé un bon moment mais beaucoup de petits détails ont fait que finalement le ressenti final n’est pas top.

Je vais commencer par les points positifs. J’ai beaucoup beaucoup aimer les personnages secondaires, Nathanaël, Zéphyr et Dimitri que j’ai trouvé attachant, drôles et plutôt réalistes. Tout cela dans un décor et une intrigue qui change un peu. J’aurais aimé en savoir plus sur cet Cité car elle m’a bien plu (sans vouloir y habité ^^) et je trouvais que l’auteur a sur créer quelque chose de bien fini.

Malheureusement, je n’ai absolument pas accroché avec Maïa, le personnage principal que j’ai trouvé trop fade pas assez charismatique au vu du rôle qu’elle jour dans le roman. Et pour moi, il est souvent difficile d’accrocher à un récit si le personage principal ne me plait pas à moins que l’histoire devienne palpitante ce qui n’a pas été le cas avec L’enfant papillon.

Et pour couronner le tout, la fin m’a aussi déplu. Elle est beaucoup trop évasive pour moi, on n’en sait pas assez sur l’avenir des personnages surtout que l’auteur nous révèle quelque chose d’assez surprenant à al toute fin…

C’est dommage de ne pas avoir apprécié plus mais pour autant j’ai passé un bon moment de lecture et un bon moment de partage avec Valou!