Avis

[Mavilyly] Pandemonium de Aurélie Mendonça #PLIB2019

Pandemonium

Résumé:

Chacun à sa manière cherche le sens de la vie. Moi, j’essaie au quotidien de donner du sens à la mort.
Je me nomme Elena Lautturi et je suis thanatopractrice. Croque-mort autrement dit. L’image ne manque pas de mordant… Des civilisations plus anciennes m’auraient désignée comme une passeuse d’âmes. Ce que je suis, au figuré comme au propre…
Une mésaventure aux enfers a fait de moi l’employée spéciale de la déesse Hela. Ma mission est simple: m’assurer que chaque âme destinée à son royaume arrive à bon port, tout cela sous couvert de mon humble entreprise de pompes funèbres, le Pandemonium.
L’enfer est un lieu complexe et je fais partie des nombreux rouages qui permettent son bon fonctionnement. Malgré mon professionnalisme, il apparaît évident qu’une entité inconnue et puissante me considère plus comme le grain de sable dans la machine.
Aujourd’hui, je suis menacée…
Moi et les destin de toutes ces âmes qui dépendent de mes soins..

 

Mon avis:

Je partais très confiante dans cette lecture qui, il faut l’avouer à une couverture sublime, le métier de thanatopractrice m’interpellait et le résumé me promettait une bonne aventure. La promesse a été tenue et cela dès les premières lignes avec la plume de l’auteur. J’ai eu un petit coup de foudre pour elle. L’auteur nous écrit son roman avec des phrases courtes qui donnent un rythme dynamique à la lecture et nous entraîne sans que l’on s’en aperçoive.

J’ai été quelque peu refroidi par l’entrée en Enfer où j’ai pas tout compris au déroulement, l’auteur a été, pour moi, trop rapidement et je me suis demandé comment on en était arrivé la. L’acceptation de Elena, qui ne croit pas aux Enfers et au Paradis de base, a été aussi peut-être un peu trop facile à mon goût.

Mais encore une fois l’auteur sait très facilement nous rattraper avec sa plume fluide, rythmée et addictive. Le fait que le livre soit découpé en plusieurs petites parties joue aussi sur l’impression de course infernal pendant la lecture.

Les événements se suivent, ne laisse pas de place à l’ennui et la tension ne fait que croître pendant toute la lecture. Ce roman est à mon sens, un vrai page-turner. Tout ça pour finir sur une apothéose de combat qui fait battre le coeur du lecteur.

Mon seul regret est que l’auteur ne développe pas assez sur les Dieux qui gouvernent les Enfers. J’aurais aimé en savoir plus sur eux. Mais elle se rattrape avec un point que j’ai fortement apprécié, la vision d’Elena sur la Mort et les morts. Elle désacralise complètement la fin de vie et bien que je n’y avais jamais réfléchi, je me suis complètement retrouvée dans cette façon de voir l’après vie.

Je n’ai pas peur de le dire, Pandemonium est un coup de coeur autant pour l’objet livre que pour le contenu du livre. Je le recommande autant pour les adeptes du genre que les novices. Tout le monde peut y aller et trouver son compte!

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlumecoup_de_coeur

Pour le PLIB2019: #ISBN9782375680643

Publicités
Avis

[Mavilyly] Les petites victoires de Yvon Roy

Les petites victoires

Résumé:

Confronté comme bien des parents au choc d’un diagnostic d’autisme, le Québecois Yvon Roy retrace dans un récit sensible son combat au côté de son enfant. Il dresse de cette intense relation père-fils un portrait bouleversant.

 

Mon avis:

Ils sont très très rares les coups de coeur pour les graphiques chez moi mais Les petites victoires de Yvon Roy en fait partie.

Cette bande dessinée nous parle d’autisme. D’un père face à l’autisme de son fils. D’un père qui va s’effondrer lors de l’annonce, qui va tomber très bas pour enfin mettre un coup de pied à sa vie. D’un père qui va tout faire pour faire sortir son fils de sa coquille. D’un père qui s’en fiche si ce qu’il fait est prescrit par les médecins. D’un père qui aime son fils plus que tout, qui est prêt à tout pour lui et qui va arriver à faire des miracles!

J’ai adoré cette lecture car elle change beaucoup de toutes celles – et elles sont nombreuses – que j’ai pu faire sur le sujet. D’habitude nous avons un témoignage qui tourne, souvent, à la guerre contre le système et les corps médical et social. Attention, je ne dis pas que c’est surenchéri parce que le parcours de ces malades et leurs familles est extrêmement compliqué, je le sais, mais là on est face à autre chose et j’ai aimé. Dans ce graphique, Yvon Roy n’y a mis quasiment que de la positivité.

Il y a le début avec l’annonce du verdict et l’acceptation de celui-ci qui est un peu plus sombre mais après, l’auteur/dessinateur ne nous parle que de ce qu’il met en place pour son fils et surtout toutes ces réussites, au petit. Durant toute ma lecture, j’ai réellement ressenti toute la douceur, la tendresse et l’amour qui unissent ce père à son fils.

On est très loin du pathos et du drame dans ce témoignage et ça fait du bien.

Les dessins sont beaux, l’histoire est magnifique, je vous encourage tous à lire cette bande dessinée qui vaut vraiment son pesant d’or. Il faut que je me l’achète car je prendrais plaisir à la relire plusieurs fois.

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlumecoup_de_coeur

Avis

[Mavilyly] Wild Heart de Lily Haime

Wild Heart

Résumé:

« Es-tu en colère Gabriel ? »
Cette question, le docteur Grant la lui a posée pendant trois ans, à chaque début de séance, durant toute sa détention au centre correctionnel de Red Wing. Quand Gabriel en sort, elle reste dans sa tête comme un disque rayé.
Bien sûr qu’il est en colère, il l’a toujours été – et il l’était surtout au lycée, où il voyait Vicky, ce garçon un peu trop souriant, un peu trop heureux. Ce garçon aux habits colorés, aux yeux gris, et qui semblait le regarder différemment. Un jour, Gabriel l’a poussé un peu trop fort. L’instant d’après, Vicky gisait au bas d’un escalier, sa jambe brisée. Handicapé, à jamais…
Depuis qu’il est sorti du centre correctionnel, Gabriel essaie de refaire sa vie. De travailler dans un garage. De renouer des liens avec sa sœur. Il écrit des lettres, aussi, des lettres d’excuse qu’il n’envoie jamais. Il se bat pour trouver un certain équilibre et contrôler cette rage qui le dévore… jusqu’au jour où, par hasard, sa route recroise celle de Vicky.

 

Mon avis:

Si vous vous souvenez j’ai déjà eu un coup de coeur pour un roman de Lily Haime, Mathias (avis ici). Après avoir lu celui-ci, je l’ai prêter à ma soeur qui lit peu mais j’aime lui passer ceux que j’adore. Dès qu’elle a fini Mathias, elle a couru au Leclerc pour acheter un autre livre de l’auteur et ils n’avaient que Wild Heart donc la voila en train de le lire et à nouveau pour elle se fut une révélation… J’adore quand je prête un livre que la personne adore comme ça, pas vous?

Enfin bref, une fois qu’elle l’avait lu, c’était à son tour de me le prêter pour que je fasse mon avis même si entre ce qu’elle m’en a dit et ma lecture de Mathias, je ne me faisais peu d’illusion. Et c’est à nouveau un coup de coeur pour moi.

Ce qui d’abord a fait pencher mon coeur, c’est Gabriel!!!! C’est le personnage principal et quel personnage… Un jeune homme torturé par son passé, plein de haine et de rage mais chez qui on sent toute la bonté et l’humanité qu’il ne veut pas voir et s’avouer. J’aime ce côté gros dur, coeur de pierre mais qui se transforme en coeur d’artichaut lorsqu’il est face à ceux qu’il aime malgré tout. Dans Wild Heart, Lily Haime fait évoluer son personnage doucement mais sûrement. Il ne devient pas un agneau du jour au lendemain mais bien grâce à son entourage et aux événements qui l’entourent… D’ailleurs, il ne le devient jamais complètement et heureusement.

On sait dès le début, qu’on sera face à une relation M/M, de toute façon c’est Lily Haime donc… C’est ce qui a pêché un petit peu pour moi, enfin pas la relation mais l’autre homme de l’histoire, Vicky. Je n’ai pas réussi à l’apprécier complètement. Il m’a semblé un peu fade comparé à Gabriel. Alors bien sur, son caractère est ce qui aide Gabriel et équilibre leur couple mais j’aurais aimé qu’il soit un peu plus haut en couleur, au moins autant qu’il l’est à l’extérieur!

Et puis arrive la dernière partie du livre où là tout s’écroule et moi la première. Je ne vous dirais pas quel est le drame de l’histoire mais lorsque celui-ci arrive, je me suis effondrée en larmes et ça quasiment jusqu’à la fin. Je me suis pris une énorme claque surtout que je n’y attendais pas du tout!!! Je me doutais qu’il allait se passer quelque chose vu ce qu’il me restait en page mais pas un truc aussi horrible. Bien que maintenant que j’ai terminé l’histoire, je comprends parfaitement la logique de l’auteur… Mon Chéri a l’habitude de me voir pleurer devant la télé ou les livres mais là même lui c’est inquiété et est venu me demander si c’était mon livre ou autre chose lol!

Avec ma soeur, on s’est dit qu’on allait vraiment se pencher sur cette auteur parce que deux romans lus et deux coups de coeur, on peut pas s’arrêter comme ça. Attendez vous donc à revoir le nom de Lily Haime sur le blog et j’espère pas trop tard parce qu’elle est en train de devenir une de mes auteur chouchou!!!

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlumecoup_de_coeur

Avis

[Mavilyly] Mathias de Lily Haime

Mathias

Résumé:

Il y a une clef à la porte de ma chambre. Je la ferme toujours quand il est avec moi.
Toujours…

Mathias a dix-sept ans et possède l’assurance de ceux qui savent d’où ils viennent et où ils vont. Il a grandi dans une famille un peu hippie et un peu décalée dans laquelle il s’est toujours senti à sa place. Avec son meilleur ami Théo ; Mathusalem, son scooter ; Prune, sa future voiture qui attend sagement qu’il ait son permis et ses petites amies qui passent sans jamais restées, il commence son année de terminale avec le même sentiment de bonheur qui l’étreint depuis son enfance. Dans ce quotidien parfait, entre ses convictions et ses envies, il n’imaginait pas qu’une seule journée pourrait tout faire basculer…

Il tombe sur Eden le premier jour de la rentrée. Un jeune homme aussi sombre que mystérieux. Il suffit d’un regard et de cet étrange attirance pour que toutes les certitudes de Mathias s’envolent comme si, hier encore, elles n’avaient pas existé. Il a beau essayer de les retenir, elles lui glissent entre les doigts comme de minuscules grains de sable. Malgré lui, Mathias se perd dans un amour qu’il ne pensait jamais éprouver. Un amour qui le dépasse et l’attache ; qui le blesse et le retient.
Entre coups de gueule et coups de sang, des derniers mois du lycée aux années d’université, entre la passion et la haine, des plus belles joies aux plus terribles douleurs, Mathias et Eden repousseront sans cesse leurs limites. Sans jamais oublier, perdus au milieu de leurs erreurs et de leurs faiblesses, la plus belle des vérités.

Il y a une clef qu’il garde toujours au cou. Il ne la quitte jamais.
Jamais…

 

Mon avis:

Cela fait très longtemps que j’ai ce titre dans ma kobo mais je ne savais pas quand le sortir! Je dois avouer que je l’ai choisi essentiellement pour son titre vu que c’est le prénom de mon chéri et je ne suis même pas sûre d’avoir lu le résumé avant…

Du coup je ne savais pas du tout où j’allais et encore moins que c’est d’une romance M/M dont il s’agit. Mais quel bien m’en a fait de l’avoir pris tout de même parce que pour moi cette lecture a été un véritable coup de coeur, je dirais même une petite pépite! Pour tout vous dire, je n’avais même pas lu la moitié que je savais que ce livre allait être une bombe.

J’ai lu en une soirée plus de la moitié et elle m’avait déjà fait passer par une tonne d’émotions. Je me suis posée énormément de questions sur les personnages, sur leurs relations et j’ai ris, souris et surtout pleuré…

Pour moi Lily Haime a écrit quelque chose de juste parfait. Les personnages sont loin d’être des jeunes que l’on voit partout, ils sont aussi complexes que leurs sentiments et émotions. J’ai eu beaucoup de mal à les cerner mais dans le bon côté des choses. Ils ne se délivrent pas facilement et comme tout à chacun, surtout avec les sujets traités ici, eux-mêmes se connaissent peu et donc se posent énormément de questions, font des expériences pour apprendre à se connaitre et savoir ce qui ils sont réellement.

Lilya Haime a une écriture percutante, vibrante qui nous accroche dès les premières lignes et nous empêche de quitter son livre, on arrive presque pas à lever les yeux ne serait-ce que pour regarder l’heure! On ne s’ennuie absolument pas et avec ces phrases courtes, elle nous entraîne dans un rythme effréné qui n’apporte que du positif à son récit.

En plus de tout ça, elle évoque avec Mathias et Eden tout un tas de sujet plus ou moins sensibles et tabous… Cette lecture est un condensé d’émotions ponctuées d’amitié, d’amour, de drogue, d’homosexualité, de maladie, de deuil, de famille, bref du bon et du moins bon qui nous donne un cocktail détonnant de vérité et de vie au final.

Je suis tombée raide dingue de cette lecture et de ses personnages mais aussi du style de Lily Haime que j’espère découvrir avec ces autres livres.

Au passage si quelqu’un a l’intégrale de Mathias a vendre pour pas trop cher, je suis preneuse avec impatience :).

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlumecoup_de_coeur

Avis

[Mavilyly] Dans la peau d’une djihadiste d’Anna Erelle

Dans la peau d'une djihadiste

Résumé:

Convertie à L’Islam, Mélanie rencontre sur Facebook le chef français d’une brigade islamiste. En quarante-huit heures, il « tombe amoureux » d’elle, l’appelle nuit et jour, la presse de venir faire son djihad en Syrie et dans la foulée la demande en mariage, lui faisant miroiter une vie paradisiaque… De « chat » Facebook en conversation Skype, Mélanie se prend au jeu et commence à préparer secrètement son départ.
Des jeunes Européennes comme Mélanie, chaque semaine plus nombreuses à se laisser embrigader via Internet, l’auteur de ce livre en connaît des dizaines : c’est elle, Anna Erelle, qui se cache en réalité derrière le profil de « Mélanie ». Jeune reporter, elle travaille sur les réseaux de l’État islamique (EI) – dont la propagande numérique, le « djihad 2.0 », constitue l’une des armes les plus redoutables.
Pendant un mois, Anna se glisse ainsi dans la peau de Mélanie, et consacre ses journées à vérifier les confidences que son « prétendant » – proche d’Abou Bakr al-Baghdadi, le calife autoproclamé de l’EI – livre le soir derrière un écran d’ordinateur à sa « future épouse ». Dans une impatience grandissante que celle-ci la rejoigne. Ce voyage est l’ultime étape, la plus dangereuse, de son reportage, et Anna l’a planifié dans les moindres détails. Elle part, comme prévu. Mais tout va déraper…

Une enquête-choc impossible à lâcher.
Le livre qui aide à comprendre le vrai visage des terroristes de l’EI.

Aujourd’hui encore menacée, l’auteur ne peut dévoiler sa véritable identité.

 

Mon avis:

Je ne sais plus comment j’ai eu ce livre mais je me rappelle que depuis qu’il est dans ma PAL, j’en ai extrêmement envie mais aussi un peu peur. Je me disais que c’était soit très bon, soit j’accrochais pas du tout! Et heureusement pour moi, c’est une lecture que je recommande à tous!

Il est assez difficile de discuter de ce livre parce que forcément c’est un écrit qui est lourd et qui fait écho à ce que le Monde vit en ce moment et fait peur à une grande majorité de la population!

Dans la peau d’une djihadiste est un reportage journaliste mis en livre. Anna Erelle s’est fait passer via facebook pour une ado perdue qui se cherche dans la religion musulmane et qui se fait embrigader par un homme terroriste influent.

J’ai beaucoup beaucoup aimé la façon dont la journaliste développe son documentaire. Ce que je craignais c’était qu’on soit trop dans la distance journalistique ou alors de tomber dans le surfait. Mais pour moi Anna Erelle nous cache peu de choses et encore moins ce qu’elle, en tant que personne, vit en faisant cette enquête. Il faut savoir qu’elle ne se présente pas en temps qu’Anna Erelle au terroriste, vous imaginez bien, donc à certains moments elle ressent un réelle ambivalence entre ces deux « personnalités » et nous dévoile aussi ses sentiments.

Anna Erelle nous livre avec Dans la peau d’une djihadiste un récit terrifiant et pourtant réel, un récit touchant mais extrêmement perturbant! En tant que non initié, on entend que les paroles des médias, des politiques sur ce qu’ils font contre ce fléau et pourtant la facilité que les terroristes ont à nous atteindre fait froid dans le dos. Tout comme leurs discours qui sont alléchants si jamais notre esprit « oublie » tout ce que cela implique!

Je vous conseille cette lecture car elle est peut-être moins dure que les témoignages de personne qui ont vécu tout cela de près, attentats, un parent qui est parti mais en même temps on oublie pas que c’est la réalité contrairement aux romans qui en font leur intrigue!

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

[Diminfo] Autre Monde – Génèse de Maxime Chattam

Résumé :

Traqués par l’empereur et par Entropia, Matt, Tobias, Ambre et les leurs doivent fuir et rallier des terres inconnues pour s’emparer du dernier Cœur de la Terre avant qu’il ne soit détruit. Mais le monde souterrain qu’ils découvrent ne grouille pas seulement de dangers. Il recèle d’incroyables révélations. La guerre est proche. Les sacrifices nécessaires. L’ultime course-poursuite est déclarée. Autre-Monde s’achève et livre enfin tous ses secrets.

Mon avis :

C’est la fin de cette quadrilogie voire de cette heptalogie et qui nous révèle tous les secrets de cet Autre Monde. Et quelle fin! Je me doute que j’ai été assez élogieux sur cette série^^ mais j’avoue que là c’est l’apothéose. Toutes les questions que l’on se pose depuis le début de cette histoire se révèle peu à peu. Mais la vraie force de Maxime Chattam est que, malgré ses explications, il laisse au lecteur le soin de réinterpréter ses raisonnements et d’en arriver à une autre conclusion qui nous convient mieux si on le souhaite. Tout est libre d’être imaginé car au fond personne ne s’est réellement la vérité. C’est un virtuose. J’étais extrêmement excité de lire ce livre et, je dois l’avouer, un peu déçu que tout cela se termine. Mais comme la laisser penser l’auteur, un spin-off est en cours de réflexion car cet Autre Monde n’a pas fini de nous révéler tous ses secrets…

Ma note :

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

[Mavilyly] La soeur de l’ombre de Lucinda Riley

la soeur de l'ombre

Résumé:

Star d’Aplièse est à un carrefour de sa vie après le décès brutal de son père bien-aimé, le millionnaire excentrique surnommé Pa Salt par ses six filles, toutes adoptées aux quatre coins du monde. Il leur a laissé à chacune un indice sur leurs origines, mais Star, la plus énigmatique, hésite à sortir du cocon qu’elle s’est créé avec sa soeur CeCe.
Désespérée, elle décide de suivre le premier indice, qui l’entraîne dans une librairie de livres anciens à Londres… Un siècle auparavant, l’indépendante et entêtée Flora MacNichol jure qu’elle ne se mariera jamais. Elle est heureuse et en sécurité dans sa demeure du Lake District, vivant à proximité de son idole, Beatrix Potter, lorsque divers événements qu’elle ne maîtrise pas l’entraînent à Londres, dans la maison de l’une des hôtesses les plus réputées dans la haute société edwardienne : Alice Keppel.
Flora est tiraillée entre un amour passionnel et ses devoirs envers sa famille, mais arrive à trouver sa place sur l’échiquier – qui comporte des règles que seuls certains connaissent, jusqu’à ce qu’un mystérieux gentleman lui révèle ce qu’elle a cherché durant toute sa vie…

Mon avis sur le tome 1, tome 2

Mon avis:

Que de joie j’ai ressenti lorsque j’ai reçu ce troisième tome. J’ai tout simplement adoré Maïa et La soeur de la tempête, je ne me voyais pas ne pas aimer La soeur de l’ombre

Et je ne me suis pas trompée. Le roman de Lucinda Riley a été un coup de coeur pour moi!!! Si vous avez aimé les premiers tomes, vous aimerez forcément celui-ci aussi! On retrouve le même schéma avec cette jeune femme qui va à la découverte de son histoire qui nous ai raconté par les mots de son aïeule elle-même!

Le roman dédié à Astérope ou Star est celui que j’ai, pourtant, préféré. Comme je le disais sur la page des éditions Charleston, Star est, pour le moment, celle qui me ressemble le plus. Je me suis identifiée à elle dès les premières pages. Elle est discrète, introvertie, pense aux autres à son détriment mais tout ça par amour! Au long de la lecture, on sent qu’elle veut se détacher de tout ça, qu’elle veut devenir quelqu’un et surtout un quelqu’un qu’elle aime. Bien sûr elle ne le fait pas exactement comme il faudrait, elle casse quelques petits trucs sur son passage mais c’est ce dont elle a besoin pour être elle-même. Ce personnage est vraiment quelqu’un de gentil, naturel et attachant. Rien que le fait de vous en parler, j’ai envie de m’y replonger!

J’ai été tout autant transportée par les passages de la vie de Flora. Star et elle ont les mêmes traits de caractère bien que la vie de la deuxième l’a obligé à devenir forte et indépendante plus rapidement! Avec Flora on entre aussi dans une vie de famille complexe avec à son centre des amours vécus ou non qui forment un tout beau mais dramatique!

J’ai lu ce livre pendant mes vacances chez Naku donc je ne passais pas mes journées le nez dans le livre. Sur le coup j’étais assez frustrée mais maintenant, je me dis que c’était pas mal parce que je l’ai vraiment apprécié, dégusté et j’ai pu « digéré » chaque phase de lecture ce qui m’a permis, j’en suis sûre, de l’aimer encore plus!

Si vous ne connaissez pas cette saga, je vous encourage à la découvrir surtout que le premier tome est en format poche… Je remercie grandement les éditions Charleston et Elise pour m’avoir envoyer ce livre et surtout de publier des livres aussi fort que La soeur de l’ombre!

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

édition Charleston