Avis

[Mavilyly] Pierrot et Miette de Sophie de Mullenheim

mullenheim

Editeur: Fleurus
Nombre de pages: 216 pages
Prix: 14.90 euros
Année de parution: 2018

 

Résumé:

– Tu as mal? s’angoisse le garçon en se penchant vers Petit Père. Quelqu’un t’a fait mal? […]
Le vieil homme tend la main et la pose sur l’épaule de son petit-fils avec tendresse.
– C’est Miette… dit-il d’une voix éteinte.
Pierrot pâlit.
– Ils l’ont emmenée… Les soldats. […] Ils m’ont dit qu’ils avaient besoin des chiens, de tous les chiens… Sur le front. Dans les tranchées. Pour passer des messages. Je n’ai rien pu faire, mon Pierrot. Rien…
Pierrot ferme les yeux, incapable d’articuler le moindre mot. Puis, tout à coup, il s’arrache à l’étreinte de son grand-père et sort de la maison en hurlant.
– Miiiieeeetttttte !
La guerre vient de lui prendre sa meilleure amie.

 

Mon avis:

Gros coup de coeur pour ce roman historique jeunesse. Je remercie grandement le site Netgalley et les éditions Fleurus de m’avoir permis de lire ce roman.

Je l’avais choisi pour le lire afin de voir s’il pourrait plaire à une de mes nièces qui adore les animaux. Et clairement je ne vais pas l’acheter seulement pour elle. Je veux que ce livre soit dans ma bibliothèque et que chaque enfant qui y passe puisse le lire.

J’ai trouvé cette histoire si belle, si touchante! Dès les premières lignes on s’attache au jeune Pierrot, il a une histoire si dure et on ressent en lui que de l’amour, que de l’envie de voir le monde sous son meilleur jour et Miette forcément fait fondre aussi.

L’auteur évoque ici un pan de l’Histoire sans cacher les atrocités aux jeunes mais en choisissant les mots et ce qu’elle raconte. Du coup ça ouvre la curiosité du lecteur et cela peut lui permettre de faire des recherches ou encore d’en discuter avec d’autres.

Je vous recommande chaudement cette lecture que vous soyez jeune ou vieux, peut importe il vous plaira…

 

coup_de_coeur

Avis

[Mavilyly]Mon désir le plus ardent de Pete Fromm

Mon désir le plus ardent

Editeur: Gallmeister
Nombre de pages: 288 pages
Prix: 9.20 euros
Année de parution: 2019

 

Résumé:

Maddy s’était juré de ne jamais sortir avec un garçon du même âge qu’elle, encore moins avec un guide de rivière. Mais voilà Dalt, et il est parfait. À vingt ans, Maddy et Dalt s’embarquent dans une histoire d’amour qui durera toute leur vie. Mariés sur les berges de la Buffalo Fork, dans le Wyoming, devenus tous deux guides de pêche, ils vivent leur passion à cent à l’heure et fondent leur entreprise de rafting dans l’Oregon. Mais lorsque Maddy, frappée de vertiges, apprend qu’elle est enceinte et se voit en même temps diagnostiquer une sclérose en plaques, le couple se rend compte que l’aventure ne fait que commencer.

Mon désir le plus ardent est le portrait d’un couple ancré dans le temps présent qui affronte avec courage et humour les épreuves de la vie. Avec sa voix pleine d’énergie, tout à la fois drôle et romantique, Pete Fromm nous offre une histoire d’amour inoubliable.

 

Mon avis:

Je vais commencer par remercier Angélique qui m’a fait découvrir ce roman en me l’offrant. Un grand merci car Mon désir le plus ardent est un coup de coeur.

J’ai eu très peur au début car la plume est plutôt monotone, assez distante et j’avais du mal à rentrer dedans mais une fois les personnages bien mis en place ainsi que leur histoire, mon coeur a succombé. Et finalement cette linéarité dans l’écriture laisse toute la place aux personnages de Maddy et Dalton et surtout leur amour magique.

Avec ce roman on voyage autant dans les paysages, les lieux mais aussi dans l’univers et la façon de penser de nos tourtereaux. Une idéologie qui m’a beaucoup plu et qui m’a vraiment marqué. La plupart des couples dans les romans sont explosifs, très lumineux mais eux c’est tout le contraire. Sur insta, je les ai qualifié de lunaire et c’est bien cela. Ils irradient aussi mais plus discrètement et le plus souvent pour eux-mêmes.

Ce roman est une ode à l’amour sans artifice, sans ce besoin de je t’aime, moi non plus ou au contraire cette passion déchirante. Bien sûr ce que Pete Fromm dans cette histoire est loin d’être tout rose et j’ai versé beaucoup de larmes mais je n’ai pas vécu tout cela de la même manière que les autres romances. Oui c’est poignant, oui c’est dur mais c’est fait dans la simplicité et une pudeur remarquable.

A faire cette chronique longtemps après avoir fini le roman me donne envie de m’y replonger très vite. Je vous le recommande chaudement vraiment que vous aimiez la romance ou non car elle est au centre mais sans prendre toute la place. Tout est tellement bien imbriqué que rien ne prend le pli sur le reste.

Sinon je ne connaissais pas cette maison d’édition et vous?

 

coup_de_coeur

 

Avis

[Mavilyly] Wild crows T1: Addiction de Blandine P. Martin

Addiction

Editeur: Autoédité
Nombre de pages: 302 pages
Prix: 14 euros
Année de parution: 2018

 

Résumé:

La liberté n’existe que si l’on se bat pour l’obtenir.

Traverser deux états pour rencontrer son père biologique n’effraie pas Joe Blake.
Ce qu’elle n’avait pas prévu, en revanche, c’est de se retrouver face au leader d’un club de bikers 1%. Des hors-la-loi. Joe devra prendre ses marques dans ce monde dont elle ne maîtrise pas les codes.

Faire sa place au sein d’un groupe de bikers en tant que femme n’est pas chose facile. Jamais elle n’aurait pensé pouvoir un jour se lier à ce genre d’hommes, et pourtant…

Malgré leurs différences, le sang qui coule dans ses veines ne la trompe pas : elle est l’une des leurs.

Mais vivre sans contraintes n’est pas sans risque. Lorsque l’on foule le territoire des Wild Crows, on n’en ressort pas indemne.

 

Mon avis:

 

C’est encore grâce à une promo que j’ai obtenu cet ebook mais quelle bonne chose. Mon Dieu, je ne comprends pas que je ne connaissais pas existence de cette saga avant. Je suis complètement fan et envoûtée par cette saga. Cela fait maintenant 10 jours que je l’ai terminé mais il est toujours en moi, je revis encore certaines scènes, les personnages me manquent et je veux y retourner. Heureusement, j’ai pu enfin m’acheter un livre hier et donc je me suis pris le tome 2 et cette fois-ci en papier car je les veux dans ma bibliothèque!!!

Si vous connaissez et aimez la série Sons of anarchy, foncez sur cette saga, vous ne pouvez que aimer. Je suis complètement euphorique en vous écrivant cet avis, vous le voyez peut-être pas mais je vous jure que c’est vrai lol.

On est dans un club de bikers avec des hommes barbus, des hors-la-loi, des trafics, des relations hommes-femmes pas toujours terribles et beaucoup beaucoup d’humour. La plume de l’auteur vous donne l’impression d’être dans le roman avec les personnages, tout est vivant, cinématographique à fond et j’adore cela.

Et que dire de ses personnages qui sont tous plus attachants les uns que les autres. Même ceux que l’on a envie de baffer à toutes les pages, ils nous mettent le sourire aux lèvres, on ne peut que les aimer! Le personnage de Joe a su tout particulièrement me parler, j’ai aimé ce petit bout de femme qui n’en mène pas large mais qui malgré tout avance, elle n’y connait rien mais ne demande qu’à connaître et on ressent tellement tout l’amour qu’elle a en elle tout comme son besoin d’être aimée. On apprend tous à les connaître petit à petit et je pense qu’au fur et à mesure de la saga, notre attachement doit grandir!

Malgré ce travail des personnages, Blandine P. Martin, n’oublie pas son histoire. Elle fait avancer les choses, met les différentes intrigues en place et encore une fois, on sent qu’on en est qu’au début. Tout est possible avec notre groupe de biker. Le meilleur comme le pire et l’auteur nous en dévoile un gros morceau dans les dernières pages. J’ai eu des frissons. C’est une scène qui est vraiment dure, horrible mais qui fait aussi que l’on veut la suite.

Je dois aussi tirer mon chapeau, car à ma grande surprise, il n’y a pas de romance dans ce premier opus mais qu’est ce que c’set bien. Il y en aura, forcément, et je ne dis pas non au contraire mais je trouve ça top que l’auteur n’en fasse pas le pilier de son intrigue.

Enfin bref, VIVEMENT LE TOME 2.

 

coup_de_coeur

 

Avis

[Mavilyly] Toy Boys de Laëtitia de Zelles

Toy boy

Editeur: City
Nombre de pages: 352 pages
Prix: 17.50 euros
Année de parution: 2019

 

Résumé:

La vie d’Eléa est réglée au millimètre. Elle passe ses journées à la fac, son temps libre avec sa meilleure amie et ses nuits avec un homme chaque fois différent, son toy boy du moment. Mais sa vie est sur le point de prendre un nouveau tournant.

Lors d’une soirée, la jeune femme rencontre Milan, qu’elle trouve à son goût. Elle fait son jeu de la séduction habituel auquel il reste complètement insensible. Hors de question pour lui d’être un nom supplémentaire sur un tableau de chasse… même s’il apprécie la jeune femme.

Eléa n’est pas habituée aux refus et devient littéralement obsédée par Milan. Sept ans plus tôt, elle s’était fait une promesse : s’interdire tout vrai sentiment après avoir vécu un drame. Elle a toujours respecté cette promesse. Mais jusqu’à quand ?

 

Mon avis:

J’ai découvert cette auteur sur instagram (son compte) et grâce à Erika Boyer qui en a parlé puis fait des lives en commun. Laëtitia est hyper accessible et j’adore ça, c’est unvrai bonheur de pouvoir discuter ou même juste écouter les auteurs parler de leurs romans. Mais tout comme Erika, Laëtitia ne fait que ça, ce n’est pas seulement un compte promo et c’est cela qui me plaît. Bref, une fois que j’ai su qui était Laëtitia, je me suis intéressée à son roman et je me suis laissée tenter début mai à l’acheter et à le lire assez rapidement.

Et qu’est ce que j’ai bien fait car j’ai eu un vrai coup de coeur pour ce roman. Et pour être plus précise, j’ai eu une énorme coup de coeur pour le personnages de Eléa (d’ailleurs j’ai eu un coup de coeur pour la Eléa du roman Hyacinthe de Erika Boyer lol). J’ai su dès les premières pages que j’allais avoir un coup de coeur car le personnage féminin m’a conquise tout de suite, j’ai eu le feeling, j’ai su que ça allait matcher entre nous peu importe ce qu’elle allait faire ou dire… C’est une femme indépendante, qui mène sa barque comme elle le souhaite. On voit très bien sa fêlure et on veut en apprendre plus mais on sent en elle, la force nécessaire pour se relever.

J’ai aimé aussi le réalisme des personnages, que ce soit Eléa ou sa copine ou encore Milan, ce sont des personnes que l’on est susceptibles de croiser à chaque coins de rue. ils n’ont rien d’exceptionnels, bon ok Milan a le corps de rêve lol mais Laëtitia ne se bloque pas dessus comme dans beaucoup de romance…

La romance est elle aussi surprenante, il y a eu des revirements de situation qui m’ont laissé sur les fesses, des petits moments épicés et aussi beaucoup de belles paroles. Je ne suis pas du genre à noter les citations ni à les étiqueter mais si c’était le cas, il y en aura eu tout un tas.

La plume de l’auteur m’a, vous vous doutez bien, beaucoup beaucoup plu. C’est le genre de plume où vous vous sentez bien. Elle n’est ni trop bien ni pas assez, elle est juste parfaite pour moi, pour que je ne pose pas de questions, juste me laisser entraîner et avancer sans m’en rendre compte.

Bon par contre je dois vous prévenir que si vous êtes sensible et limite psychopathe n’y aller pas car vu la fin que l’auteur nous pond, on a qu’une envie, la torturer pour avoir la suite ^^. Cette fin est elle aussi très originale, elle nous tombe dessus comme un pot de fleur et elle fait tout aussi mal… Mais c’est bien joué parce que dés que le second tome sort, je me jette dessus.

 

coup_de_coeur

Avis

[Mavilyly] Père & Fils T1 de Mi Tagawa

Père & Fils 1
Editeur: Ki-oon
Nombre de pages: 194 pages
Prix: 7.90 euros
Année de parution: 2016

 

Résumé:

Torakichi, apothicaire ambulant, passe la majeure partie de son temps sur les routes pour rendre visite à ses clients. Résultat, il n’a quasiment jamais vu son fils de trois ans, Shiro… À la mort de sa femme, il prend une décision qui changera sa vie : celle d’emmener le petit garçon avec lui sur les routes !

Mais si Torakichi est incollable sur les plantes médicinales, il n’y connaît rien aux enfants et est loin d’être un père modèle… Pourquoi Shiro pleure-t-il ? Pourquoi se réveille-t-il en pleine nuit ? Entre les soucis du quotidien et son travail éreintant, le jeune papa est complètement dépassé. Les aléas du voyage et les rencontres diverses l’aideront-ils à renouer le lien perdu avec son fils ?

 

Mon avis:

C’est sous les conseils de StorieBooks que j’ai décidé d’acheter et de commencer cette saga. Plutôt frileuse sur les oeuvres graphiques, je n’ai acheté que le tome 1 mais quel malheur!!!

Il n’y a pas un cliffhanger de malade à la fin de cet opus mais j’ai eu un tel coup de coeur pour cette histoire et ses personnages que si j’avais eu la suite, je me serais plongée dedans directement. J’ai ressenti beaucoup d’émotions lors de ma lecture dû au fait que je me susi très vite attachée aux personnages. Torakichi, on voit très vite qu’il est vraiment dépassé par la situation mais il veut bien fair et puis le petit Shiro sur lequel on est obligé de craquer je pense.

Les illustrations sont elles aussi magnifiques et pourtant les dessins des mangas ne sont pas mes préférés à cause de la non-couleur mais là, c’est super bien passé et je peux vous dire qu’il y a même une qui m’a mis les larmes aux yeux. Je vous laisse aller voir le post sur Insta que j’ai fait pour ce début de saga.

Je suis complètement conquise et j’espère ne pas traîner à acheter la suite!

 

coup_de_coeur

 

Avis

[Mavilyly] Le seuil de Fanny Vella

Le seuil
Editeur: Big Pepper
Nombre de pages: 126 pages
Prix: 17 euros
Année de parution: 2020

 

Résumé

Camille, une jeune femme pétillante, est empêtrée dans une relation toxique.
Au seuil d’un nouveau départ, saura-t-elle saisir les mains qui lui sont tendues?

Mon avis:

Alerte PEPITE!!!!

Voila tout est dit ^^. Non je vais essayer de détailler un peu mais vraiment tout est bon dans cette bande-dessinée et j’aimerais qu’elle soit lue par tous à partir de 16-17 ans, filles, garçon, transgenre, bref tout le monde.

Fanny Vella aborde le sujet des relations toxiques dans cet ouvrage avec les violences morales et physiques qui vont avec. J’ai commencé à découvrir cette BD sur Insta et j’ai été très contente lorsque l’illustratrice a trouvé une maison d’édition pour l’accompagner. J’ai participé avec plaisir à la campagne Ulule pour la voir publiée.

Vu son thème principal, forcément ce n’est pas une lecture que l’on fait avec le sourire en continu. Elle est grave et dure, très dure par moment mais malgré tout Fanny Vella y distille suffisamment d’amour et d’espoir pour pouvoir montrer toutes les facettes de la vie. J’ai lu d’une traite et j’en suis ressortie vraiment chamboulée. J’en ai même parlé sur mes comptes perso parce que je veux vraiment que ce soit lu et relu un maximum…

Lorsque je dis qu’il faut que ce soit lu par tous c’est que non seulement elle parlera aux personnes vivant cette situation, ils s’y reconnaîtront, y trouveront peut-être un peu de réconfort qui leur permettra de rebondir mais elle est aussi importante pour les autres. Fanny Vella passe un message très fort pour moi à ceux qui entourent les personnes qui subissent de la violence. Elle prône la main tendue et surtout la patience. Elle met un point d’honneur à dire que l’aide que l’on veut donner n’arrive peut-être pas au bon moment, les gens ne la prendront pas dans l’instant mais pour autant il faut la laisser tendue et attendre qu’ils soient prêts à nous la prendre.

Je compte me relire cette bande-dessinée dans très peu de temps et je pense le faire très régulièrement.

 

coup_de_coeur

Avis, Jaze bouquine

Jaze bouquine

Bannière Jaze

Un gros coup de coeur pour cette semaine.

 

20200314_150912.jpg

L’oncle de Jaze lui a offert cet album (j’avoue c’est moi qui l’ai choisi ^^) à Noël. Elle l’a laissé de côté depuis, j’avais juste pris le temps de le lire une fois pour moi. Mais là depuis quelque temps elle le réclame un peu plus.

20200314_150854.jpg

Je suis tellement fan des illustrations qui sont d’une douceur extrême. C’est un enchantement pour les yeux et malheureusement, les photos ne leur rendent pas justice. Tous ces animaux sont très bien faits, réalistes et encore une fois super joli.

20200314_150841.jpg

En ce qui concerne le texte, c’est un poème que l’auteur, qui est inuk, nous dévoile. Lui aussi, nous délivre un message doux, tendre et rempli d’amour. Je fais un le rapprochement avec les bonnes fées, en gros chaque animal apporte quelque chose de précis à l’enfant qui vient de naître.

Je suis vraiment enchantée par cette lecture. Je n’ai ps pris le temps d’écouter l’histoire en audio mais je compte bien le faire afin de voir si la lecure peut être encore plus cocooning!

20200314_150827.jpg

Ma préférée.

20200314_150814.jpg

 

Avis

[Mavilyly] En chemin de Erika Boyer

En chemin
Editeur: Hugo Roman
Nombre de pages: 328 pages
Prix: 7.60 euros
Année de parution: 2020

 

Résumé:

Sandy a connu une enfance difficile auprès d’un père violent qui a détruit sa famille à force de coups et d’abus. Lorsqu’il meurt, le jeune homme croit qu’il pourra enfin tourner la page et ne plus avoir à s’inquiéter pour sa mère qui a été la première victime de son père. Jusqu’à ce qu’il découvre qu’elle est très malade et que celle qui pourrait l’aider à guérir est sa propre sœur, Alysson. Elle a fui le domicile familial il y a bien longtemps et n’a plus jamais donné signe de vie. Sandy décide de partir à sa recherche, même s’il ignore ce qu’elle est devenue. Il ne connait que le nom de la ville où elle vivrait : Lège-Cap-Ferret. Il part alors vers le sud-ouest de la France sur sa moto. Ce voyage a tout d’une quête : celle de sa sœur bien sûr, mais peut-être aussi d’un sens à sa vie. Des rencontres inattendues et l’amour pourraient se trouver au bout du chemin.

 

Mon avis:

J’ai commencé ma relation avec Sandy (oui oui j’assume le mot relation ^^) sur Wattpad. Je fais partie des personnes qui chaque semaine, chaque lundi attendait impatiemment la suite du roman et le dévorait, généralement sur ma pause déjeuner. A l’époque j’avais déjà beaucoup apprécié ma lecture et surtout Sandy.

Pour autant lorsque Erika a annoncé que sa romance allait être éditée par Hugo, je n’ai pas douté une seconde que je me procurerais le roman et que je le relirais. Chose faite dès sa sortie; Et j’en suis ressortie tout aussi enthousiaste mais aussi beaucoup plus troublée et amoureuse de Sandy ^^.

J’ai eu et j’ai toujours beaucoup de mal à mettre des mots sur mon ressenti face à cette lecture et surtout au personnage de Sandy. J’ai été extrêmement troublée par le fait que lorsque je lisais les pensées et les ressentis de Sandy, j’avais l’impression qu’il était dans ma tête. Je m’identifie facilement aux personnages et général mais là ce n’est plus de l’identification, Sandy est clairement mon alter-ego masculin. Encore aujourd’hui (j’ai fini ce roman, il y a un mois environ), je suis complètement empotée à parler de ma lecture ^^.

J’ai été non seulement transporté par Sandy mais pas que je vous rassure. Absolument tou m’a plu dans ce roman. Les personnages secondaires sont drôles, touchant et finalement sont secondaires que de noms car ils ont une place indispensable dans le récit. On s’attache facilement à eux et on est tout aussi impatient de retrouver cette bande d’amis que les deux perso principaux.

En plus de ces protagonistes travaillés et réalistes, l’auteur nous offre une romance différente de ce que l’on peut voir ailleurs. Il y a la folie, la passion que j’aime dans ce genre mais c’est aussi très réaliste, terre-à-terre. On est loin des clichés et cela fait du bien vraiment.

Au moment où j’écris cette chronique le tome 2 est à la maison et attend patiemment que je termine mes deux lectures en cours pour m’y mettre mais c’est dur de ne pas se jeter dessus. Et en même temps je ne veux pas quitter Sandy et ses potes donc je vais le déguster… ou pas! Bon sachant qu’Erika n’en a pas fini avec eux…

 

coup_de_coeur

Avis

[Mavilyly] The Hate U Give de Angie Thomas

The hate u give
Editeur: Nathan
Nombre de pages: 488 pages
Prix: 17.95 euros
Année de parution: 2018

 

Résumé:

Starr a seize ans, elle est noire et vit dans un quartier difficile, rythmé par les guerres entre gangs, la drogue et les descentes de police.
Tous les jours, elle rejoint son lycée blanc situé dans une banlieue chic ; tous les jours, elle fait le grand écart entre ses deux vies, ses deux mondes.
Mais tout vole en éclats le soir où son ami d’enfance Khalil est tué. Sous ses yeux, de trois balles dans le dos. Par un policier trop nerveux. Starr est la seule témoin. Et tandis que son quartier s’embrase, tandis que la police cherche à enterrer l’affaire, tandis que les gangs font pression sur elle pour qu’elle se taise, Starr va apprendre à surmonter son deuil et sa colère ; et à redresser la tête.

 

Mon avis:

J’ai tellement envie de vous parler de ce roman et en même temps j’appréhende grandement cet article. Ce que j’ai vécu avec le récit et les personnages de The Hate U Give a été puissant et terriblement compliqué à expliquer.

Après m’être habitué au style narratif qui est un argot que l’on associe aux quartiers/cités, j’ai eu beaucoup de mal à sortir mon nez du roman et je le vivais à 500%. Je l’ai lu en lecture commune avec StorieBooks et même avec elle qui donc le lisais en même temps, je n’arrivais pas à exprimer mes ressentis.

Le roman m’a vraiment pris aux tripes. Je suis extrêmement sensible sur le sujet du racisme et de toutes les intolérance que des humains font vivre à d’autres humains, il a donc été difficile de ne pas être touchée par ce que l’auteur raconte.

J’ai d’abord complètement accrochée aux personnages que ce soit les féminins, les masculins, les principaux, les secondaires. J’ai particulièrement aimé Starr et sa famille qui sont une petite bouffée d’air frais dans la pesanteur ressentie à la lecture des lignes. Ils débordent d’amour les uns pour les autres et m’ont a plusieurs reprises fait rire mais aussi monter les larmes aux yeux. Et puis il y a tous les autres, ceux que l’on voudrait claquer (mais on les voit peu finalement) et ceux qui se soutiennent, ceux qui face à la difficulté s’entraident…

J’ai été révoltée, attristée mais aussi attendrie et touchée par ce que l’auteur nous dévoile dans son roman. J’ai vécu un tsunami en moi et il est certain que je me procurais l’ouvrage pour pouvoir le relire et j’ai prévu de l’offrir à une ou deux personnes déjà.

Il ne me reste plus qu’à découvrir le film mais j’ai un peu peur de la déception et surtout j’ai de plus en plus de mal à me mettre devant la télé…

 

coup_de_coeur

Avis

[Mavilyly] A vol de souvenirs d’Erika Boyer

A vol de souvenirs
Editeur: Auto-édité
Nombre de pages: 154 pages
Prix: 21.90 (sur sa boutique)
Année de parution: 2019

 

Résumé:

Il y a des mots qui ne peuvent être dits
Autrement qu’en poésie
Je ne me voyais pas conter ma vie
D’une autre façon que celle-ci

 

Mon avis:

Je ne suis pas du tout poésie. Alors pourquoi acheter ce recueil? Juste parce que je voulais tenter avec les mots d’Erika qui savent si bien me parler. Je me disais qu’au pire je n’aimerais pas mais je soutenais l’auteur et j’avais un magnifique objet livre à la maison.

Et finalement, après lecture qu’en est-il? J’ai eu un joli coup de coeur pour cet ouvrage.

Déjà, il est important de remarquer le travail produit par Erika. Les textes sont magnifiques forcément mais j’y reviendrais, les illustrations le sont tout autant et la couverture attire l’oeil et fascine assez vite. C’est un petit bijou que l’on tient en main. J’ai hésité longtemps à le mettre dans ma bibliothèque ou le laisser dans mon salon mais pour le moment ma pépette est trop petite et je veux pas prendre le risque donc il est magnifiquement mis en valeur dans ma pièce à moi ^^.

Il est assez difficile de parler d’un recueil de poésie selon moi car avec ce genre c’est clairement la sensibilité de chacun qui définira si on aime ou pas. Personnellement, j’ai été très touchée par les mots de l’auteur qui tout en restant dans la suggestion et l’image nous évoque son enfance et son adolescence qui n’ont pas été faciles. J’ai aimé qu’elle laisse planer le doute sur ce qui lui est arrivé et ainsi permettre à chaque lecteur de s’identifier et s’approprier ses écrits.

Je vous mets un peu plus bas, le texte qui à la première lecture m’a le plus touché mais je sais que je relirais ce livre et il y a des chances pour qu’il change au fil des lectures. Vous allez voir, c’est un texte un peu triste mais j’ai vécu une fin d’année 2019 et début d’année 2020 un peu mouvementées et il a fortement résonné en moi.

Je ne peux pas terminer cette chronique sans vous inviter à aller sur la boutique de l’auteur pour acheter cet ouvrage ainsi que tous les autres ^^.

 

coup_de_coeur

 

Annotation 2020-02-23 151358