Avis

[Mavilyly] Je veux vivre de Jenny Downham

Je veux vivre

Résumé:

Tessa vient d’avoir 16 ans et se sait condamnée. Dans quelques semaines, elle mourra d’une leucémie. Partagée entre la révolte et l’angoisse, Tessa veut tout connaître de la vie avant de mourir, les interdits, la célébrité, l’amour…
Aidée de sa meilleure amie, entourée par ses parents, Tessa se lance alors dans une course contre la montre, contre la mort, pour vivre !

Mon avis:

Ce roman me tente vraiment depuis un moment de part son sujet. J’avais envie d’être bouleversée par ma lecture et de vivre beaucoup d’émotions;

Malheureusement, j’ai assez vite déchanté. Certes le sujet est poignant, certes l’idée de cette liste avant de mourir fait froid dans le dos mais, pour moi, c’est la façon dont l’auteur développe tout ça qui gâche le truc… J’ai vraiment eu l’impression qu’elle nous racontait pleins de petits évènements de la vie de Tessa sans jamais aller jusqu’au bout et du coup sans transition aucune entre deux actions…J’ai vraiment été dérangé par cet aspect hachuré du récit.

Les personnages m’ont aussi quelque peu énervée. Tessa fait ses caprices que l’ont peu comprendre par moment mais bon ça n’enlève pas le fait qu’elle énerve. Et les autres je les ai trouvé aussi très faible. Je les ai trouvé effacés et pourtant ils auraient pu avoir une place plus importante. Que ce soit le père de Tessa, sa mère, Cal son frère et surtout Zoey, qui pour moi, n’aurait pas été là, peu de choses auraient changé.

Je l’ai fini parce que je voulais une fin, bien qu’on se doute de celle-ci mais cela n’a fait qu’aggraver les choses. La fin est vraiment bizarre, je n’ai pas d’autre mot… On ne s’est plus si ce qu’on lit, ce sont les pensées de Tessa ou ce qu’il se passe autour d’elle. C’est encore plus hachuré que le reste et la dernière phrase arrive sans crier gare au point où j’ai du demander si c’était réellement la fin ou non… Bref, une grosse déception.

Comme j’aime bien finir par une bonne critique, je dirais que l’amour est beau et a réussi à me toucher. Je ne dirais rien l’amour qui unit qui à qui pour ne pas vous spoiler mais c’est pour moi, cette relation qui m’a amené un peu de plaisir quand même…

Ma note:

A note 1A note 0A note 0A note 0A note 0

Avis de Naku ici

Publicités
Avis

[Mavilyly] Publicité pour adultes de Green

Publicité entre adultes 1

Episode 1

Résumé:

 Jeune cadre ambitieux formaté par le milieu rigide de la banque, Ian Riley intègre comme directeur des ressources humaines une prestigieuse agence de publicité internationale, Russell & Buzz. Pour le jeune homme, c’est un séisme culturel et professionnel. Fragilisé dans un passé récent et confronté brutalement au monde en apparence déstructuré de la publicité, Ian voit ses anciennes valeurs atomisées par un souffle libertaire débridé. Dans son costume trois pièces, il se sent déplacé. Il commence une longue et délicieuse progression dans les enfers de l’agence. Tout est prétexte à faire la fête ; la nuit déroule son rituel déjanté. C’est le règne du sexe, des cônes et des rails de poudre. La hiérarchie s’y dissout, comme les départements de l’agence. De la directrice nympho à Justine la coquine réceptrice, du beau créateur Jérôme au charmant Marco, en passant par le commercial gay Patrick, tous les personnages jouent le jeu du paradis pour tous. Ce sont de « gentils ours en peluche » comme aime à les appeler Ian.
Mais une personne ne participe pas à ces jeux de pouvoir et de perdition : Terry, la toute jeune stagiaire. L’ange blond que Ian convoite immédiatement, malgré les mises en garde.

Publicité entre adultes 2

Episode 2

Résumé: 

Ian Riley a réussi à s’intégrer dans l’agence de Publicité Russell & Buzz, en adoptant les coutumes de ses collègues. Les soirées arrosées, enfumées et agrémentées de sexe se déroulent d’une manière effrénée. Bien que la belle Terry refuse de se laisser piéger, considérant ce comportement comme décadent, Ian nourrit l’espoir de la conquérir.

Tous les personnages jouent le paradis pour tous.

Pour autant, rien ne va.

Publicité entre adultes 3

Episode 3

Résumé: 

Derrière le décor brillant de l’agence de publicité Russell & Buzz, l’atmosphère devient de plus en plus irrespirable, par le fait des luttes de pouvoir dont Ian est l’enjeu. Le rideau se lève et le jeune DRH n’est plus disposé à jouer le rôle qu’on lui impose. Et sur ce fond de conflits, un drame sentimental se met en place.  Ian se retrouve acculé à un choix décisif : l’amour ou sa carrière professionnelle ?

Quels sont les liens entre les différents acteurs ? Et quelles vérités taisent Ian et Terry ?

Mon avis:

Cette lecture m’a été proposée par Serge des éditions Artalys car il sortait à ce moment-là, l’intégrale de cette histoire; j’avoue que j’étais un peu sceptique lors de ma lecture du résumé mais bon je me disais aussi que les partenariats étaient aussi fait pour ça, découvrir des choses qui nous aurait pas intéressé autrement.

Malheureusement, mon scepticisme a été confirmé et je n’ai vraiment pas été emballée parces trois épisodes. je vais jeter la première pierre sur Ian qui m’a énervé au plus haut point. Je n’ai pas du tout à le cerner et j’ai eu l’impression qu’il était au bord de la schizophrénie ce monsieur. J’ai cru comprendre qu’il y avait le Ian qu’il voulait être et le Ian qu’il était mais bon voila trop c’est trop! J’ai trouvé que ça compliquait beaucoup le récit et je n’ai vraiment pas pu m’y attacher.

Ensuite, c’est le contexte du roman qui m’a déplu. On tombe ans un monde de débauche extrême qui s’explique pour les personnages par le fait qu’il font de la publicité. L’auteur réduit ce métier qui doit être très passionnant par des agissements des protagonnistes qui m’ont fortement dépluet que je l’espère ne sont pas exactes.

Et enfin pour terminer cette chronique qui n’est pas franchement positive, je pensais qu’avec ces trois épisodes on finissait l’histoire mais non on a une suite. Autant vous dire que je ne pense pas la lire mais du coup je suis frustrée parce que je n’ai pas toutes les réponses à mes questions et c’est vraiment dommage, on aurait pu avoir un point positif ^^.

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

 éditions Artalys

Avis

[Mavilyly] La bibliothèque des coeurs cabossés de Katarina Bivald

La bibliothèque des coeurs cabossés

Résumé:

Tout commence par les lettres que s’envoient deux femmes très différentes : Sara Lindqvist, vingt-huit ans, petit rat de bibliothèque mal dans sa peau, vivant à Haninge en Suède, et Amy Harris, soixante-cinq ans, vieille dame cultivée et solitaire, de Broken Wheel, dans l’Iowa. Après deux ans d’échanges et de conseils à la fois sur la littérature et sur la vie, Sara décide de rendre visite à Amy. Mais, quand elle arrive là-bas, elle apprend avec stupeur qu’Amy est morte. Elle se retrouve seule et perdue dans cette étrange petite ville américaine.

Pour la première fois de sa vie, Sara se fait de vrais amis – et pas uniquement les personnages de ses romans préférés -, qui l’aident à monter une librairie avec tous les livres qu’Amy affectionnait tant. Ce sera pour Sara, et pour les habitants attachants et loufoques de Broken Wheel, une véritable renaissance.
Et lorsque son visa de trois mois expire, ses nouveaux amis ont une idée géniale et complètement folle pour la faire rester à Broken Wheel…

Mon avis:

J’ai vu tellement d’avis positif sur ce roman que lorsque je l’ai vu à la bibliothèque, je n’ai pas hésité une seule seconde qu’il était dans mon sac. J’attendais beaucoup de ce roman car on disait qu’il était aussi beau que sa couverture et j’avoue que sa couverture me plaît énormément donc j’étais vraiment pressée de le lire et de me faire mon propre avis.

Si vous me suivez sur les réseaux sociaux, vous savez déjà que j’ai subi une vraie déception avec cette lecture. En fait, je me suis ennuyée du début à la fin. Je n’ai pas lâcher l’affaire en espérant qu’avant la fin, il y a un truc qui me réveillera mais malheureusement ce ne fut pas le cas.

La bibliothèque des coeurs cabossés fait partie de ces romans que j’ai trouvé insipides. Les personnages pour moi sont très fades, sans relief et ne m’ont en aucune façon touché que ce soit en bien ou mal. Pour l’histoire, je la trouvais intéressante en résumé, je pense que j’aurais pu l’apprécier mais si cela avait été fait autrement… Comme les personnages, c’est tourné d’une façon que je l’ai trouvé intéressante. Mais je pense que c’est en grande partie dû au fait que Sara me semblait vraiment naïve et, excusez-moi mais nunuche!!! Elle m’énervait à ne pas s’imposer un peu plus…

Il n’y a vraiment qu’une seule chose que j’ai adoré pendant ma lecture, ce sont tous ces noms de roman qui sont dispatchés tout au long du roman!

Voila, c’est vraiment dommage mais bon c’est comme ça. J’espère que ma prochaine lecture sera mieux. Et je me console en me disant qu’au moins je ne l’ai pas acheté!

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume