Avis

Des nuits de sang et d’étoiles de Lisa Lueddecke [Storiebooks]

ade26

 

Éditeur : Editions Auzou
Nombre de pages : 505 pages
Prix : 12.95 euros
Date de Parution : 11 Octobre 2018

 

Résumé :

Sur l’île glaciale de Skane, la Déesse s’exprime à travers les couleurs du ciel. Lorsque celui-ci se pare de vert, les habitants sont sereins car la Déesse est heureuse. Mais s’il vire au rouge, c’est signe d’un péril imminent, comme dix-sept ans auparavant, quand la peste avait décimé le village. Sans épargner la mère d’Osa… Ainsi, quand le ciel s’embrase à nouveau, la jeune fille est-elle déterminée à déjouer la prédiction. Bravant les dangers d’une nature hostile et de créatures terrifiantes, Osa part demander l’aide de la Déesse.

La quête épique d’une jeune fille singulière et courageuse pour sauver son peuple.

 

Mon avis :

Ce livre m’a été conseillé par Valou, qui a eu un gros coup de cœur pour ce roman, et du coup mon mari me l’a offert.

Je l’ai lu en lecture commune avec Tania, et voilà une chose qui ne m’arrive jamais, mais j’ai abandonné ce livre, je n’ai pas réussi à le finir, je me suis ennuyée, je l’ai trouvée long, en clair, ça n’a pas fonctionné avec moi.

La plume est bien, mais ce qui n’a pas fonctionné avec moi c’est l’histoire dans laquelle je n’ai pas su m’imprégner, et j’en suis peinée, mais bon je ne peux pas toujours tout aimé !

Afin de vous faire votre propre avis, je vous conseille de le lire, car même si à moi, il ne m’a pas plus, il peut surement plaire à plusieurs d’entre vous.

 

Bonne lecture à tous 🙂

Avis

[Mavilyly] The promised Neverland T1 de Kaiu Shirai & Posuka Demiku

the promised neverland 1
Editeur: Kaze
Nombre de pages: 192 pages
Prix: 6.89 euros
Année de parution: 2018

 

Résumé:

Emma, Norman et Ray coulent des jours heureux à l’orphelinat Grace Field House. Entourés de leurs petits frères et sœurs, ils s’épanouissent sous l’attention pleine de tendresse de « Maman », qu’ils considèrent comme leur véritable mère. Mais tout bascule le soir où ils découvrent l’abominable réalité qui se cache derrière la façade de leur vie paisible ! Ils doivent s’échapper, c’est une question de vie ou de mort !

 

Mon avis:

J’ai longtemps hésité à vous faire ou non cet avis. Comme vous le savez je suis très en retard sur mes chroniques et donc je ne vous parle pas ici de toutes mes lectures (la grande majorité quand même) contrairement à sur Insta.

Je me suis lancée dans ce manga car je voyais énormément de coup de coeur et on le voit vraiment partout. Je ne comptais pas l’acheter pour autant mais j’ai pu les emprunter donc… Je suis partie avec mes 3 tomes assez confiante tout comme lorsque je me suis lancée dans la lecture. A tel point que je n’avais pas lu le résumé ni ouvert pour voir l’intérieur ^^.

Et je dois vous avouer que je suis passée complètement à côté de ma lecture. Je ne peux pas dire que c’est mauvais, juste que ce n’est pas ce à quoi je m’attendais et que cela ne l’a pas fait avec moi. J’ai été déçue par les dessins qui ne me plaisaient pas et puis l’histoire m’a aussi surprise. Encore une fois, le fait de ne pas m’être renseigner dessus, je ne m’attendais pas à un manga fantastique donc j’ai été plutôt décontenancée.

Encore une fois, comme vous pouvez le voir, ce n’est pas l’oeuvre en elle-même que je remets en questions mais bien mon rapport avec lui.

Avis

[Mavilyly] Le phare au corbeau de Rozenn Illiano #plib2020

Le phare au corbeau
Editeur: Critic
Nombre de pages: 350 pages
Prix: 20 euros
Année de parution: 2019

 

Résumé:

Agathe et Isaïah officient comme exorcistes. L’une a les pouvoirs, l’autre les connaissances ; tous deux forment un redoutable duo.
Une annonce sur le réseau social des sorciers retient leur attention. Un confrère retraité y affirme qu’un esprit nocturne hante le domaine d’une commune côtière de Bretagne et qu’il faut l’en déloger. Rien que de très banal. Tout laisse donc à penser que l’affaire sera vite expédiée.
Cependant, lorsque les deux exorcistes débarquent là-bas, le cas se révèle plus épineux que prévu. Une étrange malédiction, vieille de plusieurs générations, pèse sur le domaine de Ker ar Bran, son phare et son manoir.
Pour comprendre et conjurer les origines du Mal, il leur faudra ébranler le mutisme des locaux et creuser dans un passé que certains aimeraient bien garder enfoui…

 

Mon avis:

J’ai lu ce roman dans la cadre du Plib 2020 car il fait partie des 20 sélectionnés et une lecture commune était organisée sur le Discord. Je mettais beaucoup d’attentes dans ce roman qui m’interpellait par sa couverture mais surtout pour son résumé. Cette idée d’exorcisme me plaisait pas mal surtout si c’était lié à des légendes…

Si on prend la globalité du roman, j’ai passé un bon roman. L’ambiance créée par l’auteur m’a plu, j’ai eu des frissons et même parfois les chocottes. Les personnages ont évolué au cours de la lecture ce qui fut très agréable car les débuts étaient compliqués ^^. Rozenn Illiano introduit un certain nombre de personnage secondaire qui ont une importance inégale et que l’on veut découvrir plus car ils sont tous intrigants.

Je suis extrêmement curieuse de lire un tome 2. Encore une fois car je suis intéressée par les personnages mais aussi car, pour moi, le roman a su me faire peur et j’ai aimé ça. Je veux continuer et accompagner Agathe et Is dans leurs prochaines missions.

 

Pour le PLIB: #ISBN9782375791271

Avis

[Mavilyly] Harper et le parapluie rouge de Cerrie Burnell

Harper et le parapluie rouge
Editeur: Albin Michel
Nombre de pages: 150 pages
Année de production: 2016
Prix: 9.90 euros

 

Résumé:

Harper vit dans la cité des nuages avec sa grande tante Suzie. Lorsque Minuit son chat adoré disparaît, Harper sait que seule la magie de son parapluie rouge pourra l’aider à le retrouver. Il suffit de l’ouvrir pour se retrouver dans les airs, survoler la ville et voir ce que les autres ne voient pas… Commencent alors de drôles d’aventures en hauteur qui la conduisent à Minuit, mais surtout à L’Orchestre sauvage de minuit, et à son très sauvage chef d’orchestre..

 

Mon avis:

J’ai acheté ce court roman pour ma nièce mais comme vous devez le savoir j’aime lire les romans avant de lui donner pour être sûre des thèmes abordés même si ici j’avoue que j’avais peu de craintes.

J’ai bien aimé ma lecture dans l’ensemble mais j’ai été particulièrement gênée par ce côté imagé et onirique de la plume de l’auteur. J’ai beaucoup de mal avec ce genre-ci donc ce roman n’a pas faite exception. Surtout lorsque je vois que l’âge préconisé est 7 ans, personnellement je ne le mettrais pas entre les mains d’une mes nièces qui a 7 ans…

Par contre, j’ai complètement adoré les illustrations qui ponctuent le récit tout au long des pages.

Je conseille donc cette lecture qui est vraiment très belle mais en mettant un petit warning tout de même quant à la facilité de lecture…

 

Avis

[Mavilyly] Je ne suis pas un serial killer de Dan Wells

Je ne suis pas un serial killer
Editeur: Pocket
Nombre de pages: 308 pages
Année de parution: 2012
Prix: 6.95 euros

 

Résumé:

John Wayne Cleaver est un jeune homme potentiellement dangereux. Très dangereux. Jugez-en plutôt : garçon renfermé, pour ne pas dire sociopathe, il vit au milieu des cadavres à la morgue locale, tenue par sa mère et sa tante, il a une certaine tendance à tuer les animaux et, depuis son plus jeune âge, il nourrit une véritable passion pour les tueurs en série. Ainsi, son destin semble tout tracé. Mais conscient de son cas, et pas spécialement excité à l’idée de devenir un serial killer, John a décidé d’en parler à un psy et de respecter quelques règles très précises. Ne nourrir que des pensées positives à l’égard de ses contemporains. Ne pas s’approcher des animaux. Éviter les scènes de crime. Ce dernier commandement va néanmoins devenir très difficile à suivre lorsqu’on retrouve autour de chez lui plusieurs corps atrocement mutilés. Y aurait-il plus dangereux encore que John dans cette petite ville tranquille ? Aurait-il enfin trouvé un adversaire à sa taille ?

 

Mon avis:

Je suis désolée d’avance mais comme vous le savez, je suis extrêmement en retard sur mes chroniques donc certaines vont être très courtes dont celle-ci. Elles seront courtes pour 2 raisons possible; j’ai pas grand chose à en dire ou parce que je ne me souviens pas vraiment de ma lecture.

Ici c’est un peu des deux mais surtout la deuxième. Je me rappelle qu’avec ce thriller j’avais eu du mal à rentrer dedans mais qu’une fois passé les débuts, j’enchaînais les pages. La plume était sympathique et surtout j’étais très curieuse d’en savoir plus sur ce personnage et le trouble psy qui le caractérise.

Je me rappelle aussi que j’avais été prise au dépourvu lorsque l’auteur a décidé de mettre un côté fantastique à son récit. Je ne m’y attendais pas du tout et surtout ce n’est pas ce que je recherchais lorsque j’ai choisi ce roman. La déception ne m’a plus quitté surtout qu’il m’a semblé que l’auteur n’a pas su le gérer. Le dénouement de son histoire perd de sa crédibilité. Dan Wells s’est permis beaucoup de facilité pour finaliser son roman. Je n’ai pas été convaincue par cette fin bâclée et complètement irrationnelle même pour un titre imaginaire.

Pour autant, je ne dis pas non à la suite si elle croise ma route car je suis vraiment curieuse du profil du personnage principal, lui m’a vraiment plu… enfin je veux en savoir plus sur sa maladie/déficience je ne sais pas comment appeler cela ^^.

Avis

[Mavilyly] La fille d’encre et d’étoiles

La fille d'encre et d'étoiles
Editeur: Michel Lafon
Nombre de pages: 263 pages
Prix: 14.95 euros
Année de sortie: 2018

Résumé:

 » Chacun de nous porte sur sa peau la carte de sa vie, dans sa façon de se mouvoir et même dans sa façon de grandir  »

Alors qu’il est interdit de quitter l’île de Joya, Isabella rêve des contrées lointaines que son père a un jour visitées et cartographiées. Quand sa meilleure amie disparaît, Isabella est résolue à faire partie de l’équipe de recherches. Guidée par une carte ancienne, appartenant à sa famille depuis des générations, et par sa connaissance des étoiles, Isabella prend part à l’expédition et navigue dans les dangereux Territoires Oubliés. Mais sous leurs pas, un mythe féroce s’agite dans son sommeil…

 

Mon avis:

Je ne connaissais absolument pas ce roman jusqu’à ce que la bibliothécaire de ma commune me le montre. Elle avait besoin d’un avis sur la tranche d’âge de lecture. Je l’ai donc emmené avec moi pour le lire et me faire une idée un peu plus précise.

Lorsque je me suis mise dans le livre un soir, j’ai été emballée. J’ai lu la moitié du roman très rapidement et avec avidité. J’étais extrêmement curieuse de connaitre en long et en large l’univers créé par l’auteur. Sa mythologie, son régime politique, les restrictions, la cause de la rébellion… bref tout un tas de sujet qui m’interpellait et qui me faisait tourner les pages rapidement. En plus de cela les personnages me plaisaient beaucoup. Isabella, la principale, n’est pas hyper badass, elle n’est pas une fonceuse sans réflexion mais elle n’est pas non plus passive. C’est une enfant curieuse, observatrice et intelligente qui aime les mystères et sa famille. Bref, j’étais vraiment emballée.

C’est avec envie et empressement que je l’ai repris et là malheureusement le soufflé est complètement retombé. Est ce que le plaisir aurait été le même si j’avais lu le livre sans m’arrêter? Je ne sais pas mais les longueurs et pour le coup de caractère de Isabella m’ont désappointé pour la suite.

Je l’ai trouvé un peu moins réaliste et comme je le disais, j’ai ressenti un peu plus d’ennui donc je décrochais de ma lecture.

Je ne sis pourtant pas totalement déçue par ma lecture qui dans l’ensemble a été bonne qui est assez flippante par moment et qui surtout ne prends pas les jeunes lecteurs pour des idiots. D’ailleurs, je préfère prévenir que l’auteur ne prend pas vraiment de gants avec eux, certaines scènes peuvent faire peur et surtout, la mort est quelque chose de présent dans le roman.

Et pour finir, je soulignerais le magnifique travail éditorial. Ce livre est un objet magnifique, il brille, l’intérieur est tout illustré, il est très beau.

 

Avis

[Mavilyly] Félines de Stéphane Servant #PLIB2020

servant
Editeur: du Rouergue
Nombre de pages: 384 pages
Prix: 15.80 euros
Année de parution: 2019

 

Résumé:

Personne ne sait exactement comment ça a commencé. Ni où ni quand d’ailleurs. Louise pas plus que les autres. Ce qui est sûr, c’est quand les premiers cas sont apparus, personne n’était prêt et ça a été la panique. Des adolescentes qui changeaient d’un coup. Des filles dont la peau se recouvrait de… dont les sens étaient plus… et les capacités… Inimaginable… Cela n’a pas plu à tout le monde. Oh non ! C’est alors qu’elles ont dû se révolter, être des Félines fières et ne rien lâcher !

 

Mon avis:

J’ai lu Félines en LC avec PLEIN de gens ^^ sur le Discord du PLIB et ce fût des discussions intéressantes mais quand il y a trop de monde, j’arrive pas à m’y mettre vraiment. Je me rends compte que j’ai besoin que ce soit un peu plus « privé » pour vraiment apprécier une LC.

Bref parlons de mon avis  du livre maintenant. Je suis plutôt mitigée. Je divise ma lecture en 2. Je commence par ce que je n’ai pas aimé, les personnages. Je ne vais pas dire que je ne les ai pas aimé mais je les ai trouvé un peu fades, ils ne m’ont pas laissé un souvenir énorme (d’ailleurs je ne me souviens pas de leur prénom….). J’arrivais à les visualiser pendant ma lecture forcément mais je ne les aimais pas et je ne les détestais pas non plus, ils me laissaient de glace quoi!!!

Heureusement, le contexte et le message passé par l’auteur eux, ont vraiment résonné en moi. J’ai été vraiment touché par l’histoire de ces jeunes filles qui se transforme et qui deviennent les bêtes noires de la société. J’ai fait beaucoup de rapprochement avec ce qui a pu se passer dans l’Histoire, notamment les Juifs pendant la Seconde Guerre Mondiale, mais j’ai aussi fait des rapprochements avec le présent et cela m’a fait hérisser les poils. Je fais partie de ces gens qui ont un peu peur de l’avenir et de cette radicalisation que l’on voit un peu partout. Quand je parle de radicalisation, ce n’est pas seulement dans l’islam mais dans beaucoup de communauté religieuse, politique, raciale ect… on veut imposer sa façon de voir et le raciste n’en devient que plus grand au fil des années. On en est pas encore comme dans l’histoire de Stéphane Servant – et encore dans certains pays on s’en approche énormément- mais je me suis rendu compte que cela était possible et j’ai eu peur.

Je suis heureuse d’être une personne tolérante, ouverte d’esprit mais plus ça va et plus j’ai l’impression que les gens perdent ce côté d’eux et je n’aime pas cela du tout. Encore aujourd’hui, lorsque je repense à cette lecture, j’ai ce malaise en moi qui est vraiment fort et persistant. C’est un roman qui m’a vraiment retourné malgré ces nombreux défauts.

Je ne sais absolument pas s’il sera dans mes finalistes, je pense le décider au dernier moment, en fonction de mes autres lectures mais il est certain qu’il faut le lire et qu’il a eu un impact particulier sur moi.

 

#ISBN9782812618291

Badgejurédepuis2019