[Mavilyly] Anne de Louise Tremblay d’Essiambre

anne

Résumé:

A Montréal, chez les Deblois, la vie suit son cours. Emilie supporte, encore et encore, les crises et jérémiades d’une mère malade et possessive. Raymond, le père, subit en silence. Quant à Charlotte, après d’amères expériences en Angleterre, elle est rentrée au bercail, bon gré mal gré, une fillette sous le bras. Vient maintenant Anne, la benjamine, mal-aimée, vive, impétueuse, et folle de musique… Si ses deux aînées ont déjà pris leur chemin de femme, c’est à elle désormais de choisir son destin. Blanche, ce dragon domestique, la laissera-t-elle enfin en paix ? Raymond reprendra-t-il les rennes de sa vie, et de celle de ses filles ? Ou bien leur faudra-t-il partir, encore, fuir cette maison étouffante que le bonheur a désertée depuis longtemps déjà ?

Mon avis sur le tome 1, tome 2

Mon avis:

En ce moment, mes choix à la bibliothèque sont rapides car je suis dans deux sagas, Outlander et Les soeurs Deblois, dont Anne est le troisième tome. Si vous suivez depuis quelques temps ce blog, vous savez que c’est la deuxième saga de Louise Tremblay d’Essiambre que je lis et je prends, à chaque fois, beaucoup de plaisir avec les ouvrages de l’auteur. Et cela a été la même chose avec cet opus-ci.

Le petit point négatif que je donnerais à cette saga c’est que le premier tome se consacrait bien à Charlotte comme son nom l’indiquait mais les suivants ne se concentrent pas seulement sur la personne concernée par le titre. C’est un point négatif parce que je trouve que l’on connait moins ces personnages mais en même temps je serais extrêmement déçue de ne pas connaître la suite de la vie des personnages rencontrés plus tôt donc… point négatif ou positif, je ne sais pas ^^.

Plus les tomes avancent, plus mon empathie pour cette famille, et surtout les enfants qui la composent, devient grande. Louise Tremblay d’Essiambre arrive très bien, je trouve, à nous communiquer ce qu’ils ressentent et à nous les rendre proche. Comme je le disais, je me sens très près de Charlotte et avec ce troisième tome, je me suis sentie comme la grande soeur d’Anne et cela me brisait le coeur de la savoir malheureuse.

C’est une lecture que j’ai trouvé assez dure en fait. Dure parce que le sujet est douloureux. On voit que la majorité des personnages souffre dans cette saga et c’est terrible de n’être que spectateur. J’espère ne pas trop en dire mais plus je tournais les pages et plus ma haine (peut-être un peu fort mais pas sur le moment) envers Blanche était grande et plus Emilie me déstabilisait. Blanche et Emilie sont des personnages que j’ai beaucoup de mal à apprécier, bien que pour l’une, il m’ait plus facile de lui trouver des excuses.

J’ai vraiment l’impression que Charlotte, Anne, Raymond, Antoinette, Jason, Marc et Alicia font parti de ma vie et j’appréhende beaucoup la fin de cette saga dont il me reste qu’un seul tome. C’est vraiment en écrivant ces lignes que je me rend compte de mon attachement pour les personnages et cela m’étonne moi-même.

Un petit mot sur l’histoire quand même qui est une histoire de famille terrible, pleine d’amour, de haine, d’émotions et de non-dits. Au final les personnages ne vivent pas des événements extraordinaires mais ils vivent et nous vivons avec eux.

Lorsque vous aurez cette chronique j’aurais sûrement le quatrième et dernier tome, Le demi-frère, entre mes mains. J’espère qu’il m’apportera une belle fin et que mes personnages chouchous auront trouvé leur voie et leur bonheur!

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Publicités
Catégories : Étiquettes : , , , , , ,

1 Comment

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s